yoananda2 22 septembre 16:21

@maQiavel

Pour ton épanouissement, il ne faudrait qu’aucun interdit ne te contraigne

Exactement, et d’ailleurs, j’ai le même soucis avec les lois de l’univers. Je ne vois pas pourquoi la loi de la gravitation s’applique à moi. Je demande une dérogation.

Plus sérieusement, je fais comme tout le monde, je met de l’eau dans mon vin, mais je ne fixe pas les seuils aux même endroits que la "moyenne" (visiblement), et je compose avec ça. N’empêche qu’au final on est dans une inflation de lois et qu’on en arrive à interdire de "discriminer" ... le truc à la base de la vie quoi, rien que ça. Mais c’est pas grave, c’est juste moi qui ai un problème, les autres dorment tranquillement. (oui je sais on ne m’interdit pas de discriminer mes aliments, juste mes relations sociales, 3X rien)

Là tu exagères quand même. 

Chaque fois que c’est possible oui ! lol

Mais la, non, j’ai justement fait un GROS effort d’auto-modération. J’étais partit pour écrire 99% mais je me suis dit "non t’exagères". lol

Plus haut tu écrivais « 58% du PIB vient du public. » Je t’avais répondu là-dessus ici.

Wa pitain ! T’arrives à te rappeler de ce genre de truc et à retrouver le post. Balaise. Je ne m’en souvenais plus. Je suis allé relire l’article viteuf. Je n’adhère pas du tout à l’argumentaire, c’est sûrement pour ça que j’ai oublié et que je conserve cet élément de langage et que je continuerais. Article pas du tout convaincant (s’ils ont raison c’est dommage, c’est mal expliqué).

Quand un fonctionnaire perçoit son salaire, il le dépense dans le privé ! hamerdalor ! J’y avais jamais pensé.

Quand on dit 58% c’est une "convention" paske (entre autre) nos dépenses sociales passent via l’état et que les autres font les même dépenses mais c’est compté dans le privé [1] ? mais c’est justement ça le reproche : TOUT (bon ok juste 58%) passe par l’état et "ruisselle" ensuite, parce que tu as une pyramide de dépenses : d’abord étatiques qui irriguent le para-étatique (qui est compté privé par convention), qui arrive ensuite au petit privé en bout de course, et le privé lui, est contrôlé par des centaines ou des milliers de niches fiscales conjointes avec une pression fiscale faite pour te maintenir (c’est calculé pour) au seuil de la noyade, donc t’es obligé d’aller chercher la subvention pour survivre (mais attention hein, sans délit d’initié hein !), et le reste c’est contrôlé par de la norme et du légal.

Alors oui, je maintient, on est 80% étatisé, et encore, ça c’est quand je suis de bonne humeur, sinon c’est 99%. On est une économie dirigée. La seule différence c’est qu’il n’y a pas d’annonce officielle de plan quinquennal, ça ferait tâche au milieu de l’Europe ordo libérale.

Tu m’étonnes que les boches veulent détricoter tout ça.

il faudrait parler de propriété mixte.

Moi ça m’irait bien. Je préfères quand les choses sont dites sans détour, même si je étais le seul, je trouve qu’infantiliser n’est jamais bon à terme.

Je trouve, en étudiant certains sujets, que l’usage des mots est souvent fourbe. On va dire "social" au lieu de dire "contrôlé par l’état" parce social ça veut dire "oui c’est un contrôle démocratique" ... contrôle qui n’existe absolument pas dans la pratique, tout est décidé par un cartel de haut fonctionnaires dans ce pays. Une aristocratie public-privée.

Tiens par exemple l’éducation, en suède je crois. Ok, y a un impôt pour répartir la charge sur ceux qui en ont le plus les moyens et comme c’est (c’était ?) un peuple, ça peut s’entendre. Mais ensuite, on te refile un chèque éducation, et tu en fais ce que tu veux, ce qui permet une saine concurrence entre les écoles et un libre choix pour les parents. Ça c’est bien, ça c’est du vrai social parce qu’on donne vraiment le pouvoir aux gens, et non pas à quelques planificateurs étatiques qui doivent à peine savoir faire un tableau excel dans la pratique.

Mais non, en France on appelle "social" ce qu’on devrait nommer "étatique", et qui n’a rien à voir. On s’en rends compte quand on compare avec ce qui se fait ailleurs.

Du coup, si le 58% est une convention pour comparer les pays entre eux, moi, ça me va. Ça reflète bien une certaine réalité.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe