yoananda2 21 septembre 14:01

@maQiavel
merci pour l’effort pédagogique.

D’accord. Ton problème est donc de pouvoir discriminer qui tu veux, quand tu veux, selon les critères de ton choix, dans l’usage que tu fais de ta propriété (quand bien même dans les faits tu peux le faire mais toi tu veux pouvoir le crier haut et fort, sinon c’est mentir, c’est être hypocrite et toi tu ne t’accommode pas de ça  ).

Je me reconnaît beaucoup plus la dedans, oui, même si j’ai conscience que la propriété ce n’est pas du "binaire" (oui/non) comme tu le rappelles. Je veux bien qu’on discute sur ces prémices. (et après on sera toujours à temps d’introduire des nuances si besoin est, une fois qu’on est d’accord sur, ou du moins que j’ai compris, la base).

Je rappelle que j’ai bien compris que le principe de justice c’est l’équilibre individu vs collectif aussi.(je n’en ai pas de meilleur à proposer de toute manière). Mais c’était pareil, j’ai eu du mal à me faire comprendre pour obtenir une réponse. (mais ça dépends avec qui je parle, puisqu’une juriste me l’a expliqué directement alors que je posais la même question que j’avais posé ailleurs ... ).

Je penses que je comprends ton propos. Je vais y réfléchir (en direct, cf ci dessous).
Ce qui continue de me "choquer" (dans le sens ou je ne comprends pas) c’est que c’est MA maison, c’est MOI qui l’ai construite, ou bien c’est MON entreprise, c’est MOI qui l’ai créée.
Bon, tu vas peut être me dire que j’ai peut être construit la maison mais je n’ai pas construit ses planches, ses briques, ses poutres, son béton, ni le marteau, la pelle et la pioche, je les ai obtenus grâce à la société dans laquelle je vis et idem avec l’entreprise, je ne l’ai pas sortie du néant mais j’ai profité de l’existant.
Mais si je n’étais pas la, cette maison ou cette entreprise n’existerait pas. J’ai créé la plus value même si je l’ai fait sur base de l’existant.

C’est la ou je ne vois pas ce que la dignité (les besoins physiologiques) des autres viennent intervenir DANS LA MESURE ou je ne demande pas une règle d’exception en ce qui me concerne, j’admet que les autres fasse pareil à mon sujet.

J’ai bien compris que si je nés dans la bonne famille, je n’aurais pas les même "chances" pour fabriquer ma maison, ou opportunités économiques. Si je née dans une favela, ou en tant que serf au moyen age, c’est pas tout à fait pareil que si je nés fil de Bill Gates. Je ne rentre pas la dedans pour l’instant, mais il y aurait beaucoup à dire (cependant j’aime bien la conception de Rawls).

Mais bon soit, admettons que ce principe de dignité soit la base de la règle de non discrimination hypocrite.
Tu as l’air de dire que c’est un principe nécessaire pour faire société (mais faudrait définir ce que c’est qu’une société et surtout avec QUI on souhaite la faire, mais on tournerait en boucle, donc, je laisse ça de coté pour le moment), et donc, il serait plus ou moins universel.

Peux tu me dire pourquoi cette loi n’existe pas aux USA ? (ou alors elle existe ? tu n’a pas répondu à ma question à ce sujet). Pourquoi aux USA des adorateurs d’Adolf peuvent se regrouper en village coupé du monde et chasser les noirs en sortant leur fusil ?
Il semblerait qu’aux USA le droit de s’armer et la liberté de parole soient au dessus de la dignité ? ou bien je n’ai pas compris.
Pourquoi dans plein de pays du monde ta dignité en tant qu’étranger est réduite par rapport à celle de celui qui a la nationalité locale (je pense à l’Arabie Soudite qui embauche plein d’Indiens par exemple et dont ils se foutent de la dignité comme de l’an 40, mais en fait pas eux uniquement, ça m’a l’air d’être la norme) ? On est moins digne, moins humain si on n’est pas de la bonne nationalité ? on na moins de besoins ?
Tu vas me dire que dans cas tes besoins physiologiques tu peux les assouvir dans ton propre pays ?
Ben si c’est ça la réponse, alors je dis que tes besoins physiologiques tu peux aller les combler dans une autre boutique que la mienne et retour à la case départ. Le monde est vaste, y compris si le monde se limite à la France.
J’ai d’autres choses à dire sur le sujet, notamment sur le fait que certains contournent, et d’autres refusent ce principe de "dignité", et que je me demande s’il n’est pas juste imposé de manière arbitraire (en vue d’une politique particulière). Mais ne grillons pas les étapes. Je veux vraiment comprendre déjà la base du truc.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe