yoananda2 20 septembre 23:27

@micnet

Tu considères au fond que c’est notre "instinct" et notre cerveau reptilien (à ne pas prendre dans le sens conspi bien sûr...) qui nous mènent.

C’est plus compliqué et subtil. D’abord pour "simplifier", on a un cerveau repitilien, puis mamalien qui contient le néocortex qu’on a en commun avec les autres mamifères.

Donc les chiens ne sont pas plus "reptiliens" que nous le sommes.

La question n’est pas la. Nous ne sommes pas différents des bactéries, nous sommes constituées d’elles.

Mais nous avons la conscience (comme à priori tous les animaux avec cortex), que les bactéries n’ont pas, ni les plantes. En tout cas, pas comme nous (peut être qu’elles ont un "embryon" de conscience, tout comme la notre se développe au fil des ages).

Tu as je crois une vision religieuse de l’homme et ... elle n’est pas forcément fausse non plus ...

pffff c’est difficile à expliquer.

J’ai la faiblesse de penser que l’humain ne se réduit pas à son animalité

C’est ton droit, mais je crois que tu n’a pas compris mon propos : l’animalité n’est PAS REDUITE ou réductrice. C’est la ou à mon avis tu te trompes.

Regarde : les animaux (à quelques cas particulier près) ont la faculté de ses déplacer que n’ont pas les plantes. Ok ?

Parmi les animaux, il y a toute une gradation dans les capacités. Les reptiles n’ont pas des masses d’émotions, les insectes non plus à priori (ce qui fait qu’ils sont bien plus altruiste que nous d’ailleurs) puis les mammifères en ont

Met toi du point de vue du chien par exemple. Je sais que le chien ne réfléchit pas comme nous, mais tu vois bien que le chien à des capacités en plus en terme de conscience (il a des émotions) que le reptile n’a pas. Ben il reste un animal quand même. Nous c’est pareil, on a des capacités plus développées, mais ... on est quand même des animaux. Un animal ça peut avoir une spiritualité, puisque nous en avons et que nous sommes des animaux ! lol

Ce n’est pas de la rhétorique pour se faire des nœuds au cerveau, c’est reconnaître que la vie consiste en des systèmes bâtis sur d’autres systèmes, mais qui ne les renient pas pour autant. On a toujours la bactérie en nous, le reptile en nous, le mammifère en nous. Et il y a "un peu" (pas au même niveau chez tout le monde) du "spirituel" en nous aussi.

Si tu veux, on peut dire que ce "plus" comparé aux autres animaux fait de nous des humains, comme les mammifères sont "plus" que les reptiles, mais ils restent des animaux. Comme nous. Je vais même plus loin : nous sommes des structures dissipatives, comme un nuage, comme une rivière, comme une montagne. Mais bon ... je crois que j’ai déjà perdu tout le monde bien avant ça ! lol

Mais il est possible que je sous-estime l’influence de notre "animalité" dans mes raisonnements

Je penses que tu ne le vois simplement pas, parce qu’on t’as appris à penser autrement. Je parle chinois même si je m’exprime en français.

Alors que pourtant, c’est juste devant nos yeux : comme tous les autres mammifères, on mange, on dors, on se reproduit, on vis en troupe. Ce n’est pas parce qu’on prie le petit jésus que ça y change quoi que ce soit ! lol

C’est un "plus". Mais bon, tu (comme moi) es né dans une culture ou on t’inculque dès le plus jeune age que tu dois lutter contre l’animal en toi, et que donc, il y a bien une autre chose qui est différente de l’animal si elle lutte contre. Tout ça provient de ce fichu péché originel. S’il y a bien un coté obscur de la force sur terre, c’est bien ça. Et la république en est la nouvelle fille aînée.

Tu as déjà observé les animaux ? sauvage ou non ? ils ne passent pas leur temps à s’entre tuer. La vie d’animal dispose AUSSI de code moraux. On a exactement les même émotions qu’eux. Peut être qu’avec l’arrivée du langage notre palette émotionnelle s’est enrichie. Peut être que ouai, la ferveur religieuse n’existe pas chez les autres animaux, mais ce n’est pas non plus tellement différent d’autres émotions, c’est un mélange.

Bon bref, j’espère que tu vois l’idée. Damasio à écrit tout un bouquin pour expliquer tout ça. Il introduit tout un tas de concepts. J’essaye de ne pas y faire référence et d’écrire en langage courant. Si je me met à parler de proto-soi de soi-noyau et du reste, on s’en sortira pas !

Note que Damasio ne fait que me donner des mots que je n’avais pas, mais je pensais déjà ce que je pense bien avant de le lire. Ca fait juste plaisir de voir un scientifique de pointe expliquer (en 100X mieux) ces choses la (qui sont évidentes pour moi et pour d’autres depuis longtemps en fait, chez les païens c’est un peu la norme).


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe