yoananda2 20 septembre 17:59

@micnet
Oui le Japon, ou même la France des années 50 ça m’irait dans l’absolu.

Mais attention, tu raisonne "France", pas moi. Laisse moi t’expliquer.
J’ai bien conscience qu’en ce moment une bonne partie des français est "métissolâtre" (mais je le redis : tant que ce sont les gens, c’est leur choix, moi ce qui me dérange c’est quand c’est une politique), et une autre partie s’en fou. Par contre ça ne convient pas à tout le monde non plus. Quand je parle d’un ethno-état, ça pourrait être la principauté d’Auvergne ou bien la Catalogne à cheval sur la France et l’Espagne. Je ne raisonne pas comme si ça devait s’imposer à toute la France. Je ne suis pas jacobiniste, et je n’ai pas ce réflexe (très français je crois) de penser systématiquement que quelque soit le "modèle" il doive s’appliquer à toute la France. C’est même l’inverse en fait. J’aimerais une république divisible pour ma part.

Et je vais te dire, dans l’absolu, je pourrais même OK avec une république jacobine si elle ne se mêlait pas tant de la vie privée des gens. Par exemple si l’entreprise Cohen ou je postule avec le CV idéal me refuse parce qu’elle préfère embaucher le petit Moshe, ben moi, ça me va. Si le super-marché du coin décide que ses rayons sont "interdit aux fachos" et que je doive me ravitailler plus loin, ça me va aussi. Pire, si l’état décidait que "aucune discrimination au sein de la fonction publique", mais alors aucune, tout le monde est admis, mais aucun (strictement) signe distinctif n’est admis, c’est à dire, l’état impose un uniforme a tous ses agents et basta (quelque soit leur opinion, origine, genre, ect), mais pour de vrai, c’est à dire que Maurice le facho serait tout autant accepté que Mamadou le musulman exciseur, ben ça m’irait aussi (tant qu’ils sont compétents bien sûr), et si Mohamed fait en sorte que son cousin Rachid à le poste ou le contrat alors grosse sanction (on le vire, il ne peut plus postuler, par exemple, dans la fonction publique), genre ça rigole pas : ni discrimination, ni corruption, ni favoritisme, mais jamais l’état ne se mêle de ce que Jean Paul et Rachida font dans LEUR entreprise respective et leur maison et leur église, alors ... ça pourrait m’aller. Ce serait un système "impérial", pas un ethno-état, mais au moins, si les fachos voulaient s’emparer d’une ville, ils pourraient le faire, comme les musulmans l’ont fait pour certaines, comme les juifs l’ont fait pour certains quartiers ou branche de l’économie (ha non pardon, on n’a pas le droit de le dire).

Voila en gros. Que le meilleur gagne. Si l’entreprise Michu décide d’être ouverte à tous sauf aux fermés, ça la regarde. Y a sûrement aussi quelques ajustements au niveau des impôts à faire, histoire de ne pas TROP (un peu ça passe mais la on n’en es plus la) se retrouver à financer des politiques qui vont contre son intérêt personnel.

Donc je le redis, je n’ai pas forcément LA solution et je vois bien les avantages que la république actuelle a. Ce que je déplore en revanche c’est qu’il y a une partie de la population qui n’a clairement pas droit au chapitre en France. Hors il se trouve que ce sont quand même souvent des gens dont la lignée remonte à loin dans ce pays. Ce qui es quand même un comble je trouve.
Pour moi, la racine de ce merdier ce n’est pas qu’une partie de la population se soit gauchisée (ils ont bien le droit de penser et faire ce qu’ils veulent) mais que le système politique en place renie complètement (pour tout un tas de raisons) la "réalité" (du moins la réalité de certains je ne prétends pas qu’on voit tous la même chose) biologique. Elle a voulue l’évacuer totalement par idéalisme. Et ça, c’est mal.

PS : l’identité française, c’est du charabia pour moi.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe