yoananda2 20 septembre 18:28

@maQiavel

-Sur les liens biologiques,

Cf ma réponse à Micnet. Non je n’avais pas les haplogroupe en tête. Tu as raison sur la "filiation" (qui est en train d’être détricotée soit dit en passant, cf le mariage homo, cf les propositions de Picketty qui va encore plus loin) qui existe encore. Oui en effet, je voudrais "plus". Pour le dire "simplement" : le droit de se regrouper. (dans l’absolu ça pourrait être selon n’importe quelle affinité, mais ça ouvrirait aussi le droit de le faire sur un critère biologique) ou de se communautariser (puisque de toute manière c’est une tendance "naturelle", donc "biologique" faut de meilleur mot). Ce qui voudrait dire que certains pourraient ne pas se regrouper selon aucun critères si ça leur chantes, d’autres selon des critères religieux, ou politique, ou ethnique (au jugement de chacun).

Quant au droit du sang, je ne vois pas en quoi ce serait quelque chose qui relèverait de la biologie. C’est administratif, c’est juste qu’il faut au moins un parent d’une nationalité donnée pour l’acquérir.

Je n’ai pas compris cette phrase. L’idée de ce que je recherche comme système c’est que l’administratif reflète le biologique. Quand tu fais un enfant, tu as un lien biologique, et donc l’administratif le "reconnaît" via les lois sur l’héritage.

Quand tu dis que le droit du sang n’est pas biologique mais administratif, je ne comprends pas.

J’insiste sur une chose très importante.

Quand je parle de "biologie" je parle des comportements spontanés des humains, et pas de ce que la science en dit. Donc pour moi il ne peut y avoir AUCUN critère scientifique car la science ne sera jamais qu’une approximation, qu’une théorisation de ces comportements. On n’a pas besoin de les mesurer ou des théoriser puisqu’ils existent déjà en vrai, ils sont déjà la. Je n’ai pas besoin d’avoir une théorie des liens génétiques. Le lien entre une mère et ses enfants sont déjà la dans nos attitudes. Je souhaite juste que les lois n’aillent pas à leur encontre (du moins à l’encontre de certains comportements).

Je reconnais que ma réflexion est embryonnaire à ce sujet, donc je ne vais tâtonner pour m’expliquer. Je ne suis pas un "brillant intellectuel" moi smiley


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe