Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 3 mai 16:48

@sls0

"C’est que dans les années 80 et encore plus avant les gens se rappelaient du dégât de la pensée extrême droite pendant la guerre."

Oui mais justement, les dangers du présent ne se présentent jamais habillés des oripeaux de la précédente catastrophe, le destin est plus rusé que ça. Quand le fascisme et le bolchévisme sont apparus dans les premières décennies du XXe siècle, il y avait des gens qui n’y comprenaient rien parce qu’ils en étaient restés au paradigme des époques précédentes. De même, le logiciel de la dernière guerre mondiale est totalement inadapté, 60 ans plus tard, pour comprendre ce qui se passe ici et maintenant. D’autant plus que l’histoire avance en passant d’une extrémité à une autre. Le président qui a arraché des yeux à des manifestants innocents en France n’est pas un fasciste ni un nazi, ce n’est pas l’extrême-droite. Et pourtant... N’est-ce pas lui, et sa clique d’incapables, la catastrophe présente ? C’est quelque chose que vous ne pourrez pas comprendre avec de vieux schémas idéologiques périmés. Vous ne pouvez même pas donner un nom à cette tragédie, à ce mensonge, à cette idéologie. http://lemurjaune.fr/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe