jakem 18 octobre 07:35

@Et Hop !
Vous n’avez pas répondu à mes questions précédentes, pourtant vous écrivez comme si vous saviez beaucoup de détails.

Qui affirme avoir vu des parents poiroter ? Une fois ou plusieurs fois ?
Une attente de 2 h, vraiment ? Où dehors exactement ? cour ou couloir ?
Un motif pour cette attente a-t-il été donné ?
S’agit-il d’une véritable manoeuvre vexatoire et de mépris ?

Pourquoi les / des parents ont-ils utilisé les blablas sociaux pour s’exprimer ?
Est-ce-que d’autres personnes, pas des parents, sont impliquées ?
Est-il normal, acceptable, de publier les nom et adresse d’un prof ou d’un médecin ... qu’on livre ainsi au harcèlement ?

Combien de parents et d’élèves ont protesté ?
Comment l’ont-ils fait ?
Depuis combien de temps ?
A qui se sont-ils adressés ?

Le Tchétchène n’avait rien à faire en France ; il aurait dû continuer son combat contre les Russes pour imposer le califat chez lui. 
Ici nous n’en voulons pas !
Il bénéficiait d’un titre de séjour et s’est permis de se comporter comme sur un terrain de guerre musulman, se croyant tout permis.
Ce type était une pourriture qui n’aurait de toute façon pas changé d’avis.

Il avait, exhibait peut-être, au moins un couteau ( qui doit être assez grand pour décapiter qq) et un pistolet air-soft.
Les flics ont légitimement tiré pour éviter d’être eux aussi tués par ce taré. C’était une suspicion légitime de danger mortel.

L’enquête permettra de répondre à beaucoup de questions, voire à toutes. Et si on n’a pas toutes les réponses, on s’en fiche ; l’essentiel est que cet illuminé d’allah soit mort et ne nous coûte plus un rond et n’emmerde plus personne.

Comment savez-vous " qu’on " a décidé de le faire tuer, ce pauvre chérubin ?
Qui est " on" ?
Que sous-entendez vous par cette affirmation ?

Nunc est bidenbum café !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe