crow crow 11 septembre 09:47

Le problème de la physique quantique c’est qu’elle bouscule complètement la physionomie et le consensus que l’humain moderne s’est fabriqué pour "évoluer", en cristallisant notamment son existence autour de la capacité unique qu’a le cerveau d’interpréter une image inversée, émise par deux globes gélatineux !

Les yeux placés au sommet du corps sont une caméra argentique préhistorique qui devrait uniquement nous servir à contempler la beauté naturelle d’un joli fessier qui se dandine au rayon lingerie des galeries Lafayette.

Cela dit, j’ai entendu dire par le père Guillemand que le hasard n’existait pas et qu’il s’agissait de synchronicité, théorie par laquelle plusieurs facteurs déterminants interagissent de manière cyclique dans un espace-temps relatif et, lors de la jonction de plusieurs événements, le hasard se forme instantanément pour créer un moment déterminent. Si le raisonnement est juste, ce que nous percevons n’est pas réel et surfons sur une vague de l’espace temps n’ayant rien croisé depuis que notre espèce existe, ce qui ne laisse aucun doute au hasard. Capice ? smiley


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe