yoananda2 23 mars 10:50

@yoananda2
on peut prendre l’exemple de l’eau pour raisonner qui est très instructif.
La privatisation de l’eau et la création des géants trans-nationnaux comme Véolia s’est faite suite à des épidémies à Paris.
Mais à la base, ce ne sont pas eux qui ont créé l’insalubrité. C’est l’entassement urbain. Après, que ça soit géré par une multi-nationale ou une clique de fonctionnaires corrompus, va falloir m’expliquer la différence.
Pour un gugus qui vit en campagne ou l’eau est gérée localement, voir Véolia à un moment venir tenter de racheter le truc pour exploiter chaque goûte d’eau (quitte à priver les gens du coin) c’est digoulasse, mais si on regarde la "big picture", c’est une gestion de la rareté de l’eau en réalité via les mécanismes du marché.
On a l’exemple flagrant en Australie. Ce n’est pas les marchés qui créent les sécheresse à répétition, mais ils permettent de gérer la rareté.

Encore une fois je ne dis pas que j’ai raison, je dis que selon moi, faudrait aborder ces aspects de rareté et de création des richesses, AVANT de parler de redistribution (faut que la richesse existe avant de la redistribuer non ?)


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe