Pierre Régnier 10 février 08:36

@Conférençovore

Laconicus montre ici qu’il a parfaitement compris ce que je veux dire : les musulmans sont, chronologiquement, les premières victimes de l’islam. Dans les pays islamisés, c’est dès leur naissance qu’ils sont baignés dans cette religion. Il en est de même dans les communautés islamiques favorisées en France par les gouvernants, la fausse Gauche, les médias dominants...

Je ne crois pas du tout à l’existence de musulmans "modérés", ça n’a aucun sens. Les musulmans "premières victimes" ne sont évidemment pas en France ceux qui subissent des violences de la part de non-musulmans. Ils sont "victimes" en ce sens qu’ils baignent dans un milieu où la criminalité n’est pas un défaut si elle est celle qui est prônée "par Dieu" pour de prétendues "bonnes raisons".

Toutes proportions gardées, je compare un bébé né en famille musulmane à un bébé qui, dans les années 30 en Allemagne, naît dans un milieu où le père et la mère sont des militants nazis : il lui faudra cent fois plus de lucidité et de courage qu’à un autre pour découvrir par lui-même qu’il existe un monde sans l’ignominie raciste et pour le rejoindre.

Nous sommes donc bien d’accord : ici c’est Mila qui est potentiellement victime de l’islam (et de la lâcheté gouvernementale, de la fausse Gauche, du CFCM...) et qui risque de l’être plus gravement et plus concrètement d’un musulman fidèle à sa religion qui appelle au meurtre. Comme l’ont été les journalistes de Charlie Hebdo, les spectateurs du Bataclan, et tant d’autres massacrés par des fidèles de l’islam, quoi qu’en disent les tricheurs des médias dominants.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe