samedi 8 février - par Zorba

« Dans un pays laïc, il n’y a pas de blasphème. » Mona Ozouf se dit « complètement Mila »

Invitée de "C à vous" sur France 5, l'historienne et philosophe Mona Ozouf a rappelé qu'il n'y avait pas de blasphème dans un pays laïc comme la France, et a par conséquent pris la défense de Mila, dans la tourmente après avoir insulté l'islam.

L'entretien dans son intégralité :



145 réactions


  • sls0 sls0 8 février 18:56

    Très intéressante à écouter.

    Pour moi le blasphème n’existe pas. Toute critique doit se faire avec classe et intelligence donc j’en ai rien à foutre de Mila, propos d’adolescente repris par d’autres adolescents attardés.


  • Vraidrapo 8 février 18:57
    « Dans un pays laïc, il n’y a pas de blasphème. »

    le hic, c’est que la société françouaise en est arrivé à un point où les mots, les valeurs ont perdu tous leurs sens.
    C’est le monde de l’à-peu-près :
    en conversation,
    en prestation professionnelle
    et tout ce qui nous vient à l’esprit.
    La démagogie de la gauche caviar ; les communautarismes ont propagé l’incivisme.
    Malheureusement, il est plus que jamais "mal vu" de dire des vérités. Ceci n’a pas varié...


  • Scalpa Scalpa 8 février 21:15

    La c"est ans le mile.


  • Hieronymus Hieronymus 8 février 21:49

    discussion convenue entre gens du sérail, on peut oublier

    Mona Ozouf n’a pas de difficulté à paraître brillante dans ce parterre d’imbéciles


  • ezechiel ezechiel 9 février 01:39

    Le problème n’est pas de savoir si le blasphème est autorisé ou pas.

    Le problème est de savoir si nous vivons déjà dans une société gouvernée par la charia islamique.

    Mila, après avoir insulté l’Islam, a subi des menaces de mort, ne peut plus se rendre à l’école, vit sous protection policière 24h sur 24 parce qu’elle vit dans une société islamique.

    Exactement comme dans n’importe quel pays musulman, où la loi interdit toute critique de l’islam.


  • ezechiel ezechiel 9 février 01:51

    Mona Ozouf : "Voltaire épingle les religions fanatiques".

    Mona Ozouf oublie de préciser que les philosophes des Lumières, avec Voltaire en figure de proue, critiquaient violemment l’Église catholique, car ils rejetaient l’idée que tout être humain puisse être créé à l’image de Dieu et aimé par Jésus Christ :

    "Notre aumônier prétend que les Hottentots (namibiens, peuplade d’Afrique), les Nègres et les Portugais descendent du même père. Cette idée est bien ridicule."
    Voltaire - "Les lettres d’Amabed" (1769) - Romans et contes - garnier-Flammarion p537

    « C’est une grande question parmi eux s’ils sont descendus des singes, ou si les singes sont venus d’eux. Nos sages ont dit que l’homme est l’image de Dieu : voilà une plaisante image de l’Être éternel qu’un nez noir épaté, avec peu ou point d’intelligence ! Un temps viendra, sans doute, où ces animaux sauront bien cultiver la terre, l’embellir par des maisons et par des jardins, et connaître la route des astres. »
    Voltaire - "Les lettres d’Amabed" (1769) - Romans et contes - garnier-Flammarion

    "La race des nègres est une espèce d’homme différente de la nôtre, comme la race des épagneuls l’est des lévriers. La forme de leurs yeux n’est point la nôtre, leur laine noire ne ressemble point à nos cheveux, et si on peut dire que leur intelligence n’est pas d’une autre espèce que notre entendement, elle est fort inférieure. Ils ne sont pas capables d’une grande attention."
    Voltaire - "Essais sur les moeurs et l’esprit des nations" (1740-1756)


    • Jean Robin contre Fantômette Jean Robin contre Fantômette 9 février 08:46

      @ezechiel

      Quelle liberté de ton, ce Voltaire !


    • Albar 9 février 10:23

      @ezechiel
      Voltaire n’est grand que pour des cons, car en vérité nous descendons tous d’Adan, il est le père de toute l’humanité, et la notion de race n’existe que pour les racistes.


    • albert123 9 février 11:01

      @ezechiel

      autre temps autres moeurs, 

      d’un point de vue esthétique, la beauté en occident (toujours définie par la classe dominante de l’époque) c’était une peau laiteuse, dépourvue du moindre bronzage, des traits et des cheveux fins, qui indiquaient son appartenance à l’aristocratie

      au même titre, en pleine ère pré industrielle, les capacités logico techniques étaient particulièrement valorisées (elles l’ont certainement toujours été au sein des organisations sociales les plus complexes et le sont plus que jamais aujourd’hui encore), 

      dès lors, et même si de nos jours, les propos apparaissent grossiers et maladroits (on dit raciste aujourd’hui) ils étaient parfaitement autorisés, partagés et consentis par une vaste majorité à l’époque, plus affairées à améliorer ses propres conditions d’existence qu’a s’embourber dans des indignations sociétales de bourgeois complexés,

      il est évident que les critères esthétiques actuels ont totalement évolués et que la mode est plus aux peaux colorées / bronzées et que le gros cul qui était une curiosité de l’époque est devenu une référence, 

      il semble également évident que quelque soit sa couleur de peau un individu bénéficiant d’une acculturation et d’une éducation occidentale ainsi que d’un certain niveau de confort matériel voit ses capacités logico techniques augmenter, les capacités d’abstractions étant facilitées quand trouver de quoi se nourrir n’est plus un objectif premier,

      En ce qui concerne la laicité et le droit au blasphème, le refus de l’assimilation de certains sous groupe enfermés dans un tribalisme / communautarisme avec des valeurs contradictoires avec celles du pays d’accueil sera systématiquement perçu comme négatifs par les populations indigènes,

      le fantasme d’une société multi culti fonctionnelle et en paix n’est juste pas réaliste et ne peut mener à l’échelle macroscopique et celle des grand ensembles qu’a des rapport de force aux effets de bord néfastes

      le racisme en fait revient soit à penser qu’en fonction des origines ethniques, les individus sont capables ou non de s’adapter à l’organisation sociale en vigueur soit de penser qu’il faille truquer le jeu pour le permettre à certaines (ce qui revient au même n’en déplaisent aux gauchiasses particulièrement racistes pour le coup), 

      il revient donc à chaque individu de prendre ses distances avec le groupe qui par ses valeurs contradictoires à celle de son pays d’accueil lui empêche d’accéder à la reconnaissance

      c’est d’ailleurs pour cela que beaucoup de personnes ayant des propos dits racistes disent également à propos de personnes issus d’ethnies critiqués « celui là c’est pas pareil » 

      plus que la couleur de peau et les origines ethniques, c’est la capacités de chaque individu à se fondre dans les valeurs en vigueur au sein de son environnement de vie qui détermine son statut au regard des autres.

      ceux qui ne veulent pas accepter cela seront systématiquement marginalisés et ostracisés, c’est un choix de vie qui dès lors s’assume et qui ne peut se justifier par le biais d’une victimisation dégoulinante qui est la spécialité de certains sous groupes communautaires qui ne se définissent pas seulement sur des critères raciaux mais également culturelles ou même d’orientations sexuelles ou idéologiques,

      Plus qu’un racisme ou une intolérance latente généralisé on observe surtout un narcissisme identitaire chez certains qui en soit ne poserait aucun problème si les conséquences des options de vie choisies étaient assumées et sans volonté de l’imposer au plus grand nombre qui fixe les normes du moment

      vouloir profiter du confort de vie d’un pays en s’opposant aux valeurs qui en sont grandement à l’origine est juste stupide ou juste une volonté invasive aux conséquences tout aussi stupides,

      il ne faut donc pas s’étonner des réactions massives de rejet qu’elle implique, c’est juste une conséquence logique, c’est avant tout notre qualité de vie qui est remise en question par ces indignations crétines issus de groupe certes marginaux mais surtout bien trop médiatisés

      les propos tenus par les portes paroles (« elle l’a bien cherché ») sont donc on peut plus critiquables et encore plus dommageables pour ceux qu’ils sont sensés représenter puisqu’il ne s’agit ni plus ni moins que d’une déclaration de guerre qui ne fera que marginaliser un peu plus les esprits les plus faiblards


    • ezechiel ezechiel 9 février 11:10

      @albert123 "dès lors, et même si de nos jours, les propos apparaissent grossiers et maladroits (on dit raciste aujourd’hui) ils étaient parfaitement autorisés, partagés et consentis par une vaste majorité à l’époque"

      Absolument pas. L’incitation à la haine raciale diffusée par Voltaire et les philosophes des Lumières était condamnée par l’Église catholique, les livres de Voltaire ont été mis à l’Index.


    • albert123 9 février 11:51

      @ezechiel

      ce qui est désigné comme de la « haine » par une autorité, comment dire … enfin bon j’espère que vous avez compris, 

      c’est certainement plus son orientation luciférienne que racialiste qui fut la réelle raison de sa mise à l’index par l’Eglise,

      il faut bien trouver un os à ronger pour justifier la censure, et il n’y a rien de nouveau dans le fait de comprendre qu’une institution en péril cherche à défendre son pré carré par tous moyens disponibles.

      Il fallait bien que les points de vu racialiste de Voltaire ne soient pas prépondérant pour qu’aujourd’hui encore il soit cité en référence, alors même que le simple fait de prononcer le nom de Ferdinand Céline vous rend de facto antisémite aujourd’hui.
       


    • ezechiel ezechiel 9 février 12:23

      @albert123 "c’est certainement plus son orientation luciférienne que racialiste qui fut la réelle raison de sa mise à l’index par l’Eglise,"

      Les deux vont de pair. Quand vous niez Dieu, vous déclarez la toute puissance de l’homme sans limite avec toutes les dérives qui vont avec.

      ------------------------------------
      "ce qui est désigné comme de la « haine » par une autorité, comment dire … enfin bon j’espère que vous avez compris"

      Rabaisser un groupe ethnique d’humains au rang d’animaux stupides, ce n’est pas de la haine pour vous ? les Noirs n’étaient pour lui qu’une race de macaques.

      -------------------------------------
      "Il fallait bien que les points de vu racialiste de Voltaire ne soient pas prépondérant pour qu’aujourd’hui encore il soit cité en référence"

      Voltaire est le symbole même de la République, du progressisme, de la modernité contre l’obscurantisme, on a donc délibérément occulté tout ce qui ne rentrait pas dans le moule : sa haine des femmes, du peuple et son aversion viscérale des Juifs.
      Tous ceux qui ont tenté de le critiquer par écrit, ont été harcelés et incarcérés, Voltaire conduisant parfois PERSONNELLEMENT, avec le commissaire, les opérations policières d’arrestation ou d’audition de ses contradicteurs (Phélizot, Mairault, Pierre-Charles Roy, Louis Travenol,...).

      --------------------------------------
      "le simple fait de prononcer le nom de Ferdinand Céline vous rend de facto antisémite aujourd’hui."

      Céline était du mauvais côté de la barrière. Associé à la collaboration pendant l’occupation, il n’a évidemment pas reçu le même traitement de faveur que Voltaire.


    • albert123 9 février 12:46

      @ezechiel

      oui la « haine » c’est mal mais bon j’espérais juste pouvoir aller au delà de cette évidence, visiblement non, on a atteint le plafond


    • Jean Robin contre Fantômette Jean Robin contre Fantômette 10 février 09:15

      @Albar

      Pour compenser le poids des cons, Dieu a créé les imbéciles heureux et les analphabètes. Comme ça, c’est varié.


  • Orwell Orwell 9 février 07:38

    Être menacé de se faire tuer ou tabasser pour avoir exprimé une opinion, ça craint. Je soutiens Mila. Mais j’aurais aimé que Mennel bénéficie du même soutien.

    https://www.ouest-france.fr/culture/people/la-chanteuse-mennel-denonce-les-menaces-qu-elle-subit-sur-les-reseaux-sociaux-5830024


    • maQiavel maQiavel 9 février 09:39

      @Orwell

      Ah mais on pourrait aussi citer le cas de Julie Hainaut qui s’est fait menacer par des racistes pendant 2 ans ( je n’en suis pas certain mais il me semble qu’elle parle de DP, le site dont Hieronymus fait régulièrement la promotion ici en recommandant d’écouter certaines de leurs émissions et en mettant des liens renvoyant à leur site, ce qui est son droit évidemment), ce n’est pas devenu une affaire d’Etat. Ou alors les fameux raids de participants de Jeuvidéo.com sur des féministes, ça au moins on en avait parlé dans les médias mais pas au point que ça en devienne une affaire d’Etat avec des hashtags dans tous le sens. Il y’a des tas d’exemples comme ça.

      Mais les pseudo-identitaires vont continuer à faire croire que les médias et les institutions sont pro-islam pour ensuite prendre des postures de résistants dans une France prétendument dominée par la charia islamique smiley . Et il est facile d’anticiper qu’à partir de maintenant, étant donné la visibilité médiatique de l’affaire Mila, la ligne éditoriale des sites pseudo-identitaires et anti-islam va évoluer et ils vont commencer à sélectionner les faits divers de cyber harcèlement dont les auteurs sont spécifiquement musulmans. Toujours pour construire et renforcé l’image d’une France assiégée par un islam conquérant aux portes du pouvoir.

      Sinon, si on veut étudier de façon plus sérieuse et moins partisane le phénomène de cyber harcèlement, il faut s’intéresser à la problématique de la brutalisation du débat public sur internet. C’est un phénomène qui ne fera que s’amplifier et que vont instrumentaliser les pouvoirs liberticides


    • mmbbb 9 février 10:06

      @Orwell avez vous lu S Royal et d autres . Elle confond le fond et la forme , Que cette ado ait eu des propos directs et grossier certes ,  j aurais dû etre pendu plusieurs durant ma jeunesse, mais que cette femme politique ne sache pas défendre la liberte d expression, un des piliers de notre democratie , est une honte pour cette femme alors que nos representants rendaient hommage aux victimes de Charlie . Les feministes sont tres peu loquaces Ces chiennes de garde . Le blaspheme etait un délit sous l ancien regime .
      Ces representants politiques sont des putes ,des laches , cette elite me rappelle celle de 1940 , celle qui s est aplatie .
      nous aurons le déshonneur et la soumission si les francais ne savent plus faire respecter leurs valeurs . Nous sommes devenus decadents 


    • ezechiel ezechiel 9 février 10:18

      @Orwell
      Mennel a fait publiquement la promotion de l’islam radical, elle aurait en toute logique du être expulsée en urgence absolue par avion charter vers l’Afrique ou le Moyen-Orient.


    • Albar 9 février 11:41

      @ezechiel
      Mennel a fait publiquement la promotion de l’islam ’’radical ’’(? ??)

      Un mensonge de trop, comme d’hab !
      En France, il n’y a pas de blasphème, il y a la liberté d’expression, blablablabla ...


    • Hieronymus Hieronymus 9 février 12:02

      @maQ l’obsédé
      toujours aussi con à ce que je vois
      je ne m’étais pas trompé en écrivant que "je hante tes nuits"
      le truc de bien c’est que quand je ne serai plus de ce monde, ma mémoire pourra être perpétuée grâce à MaQ, un peu de la même façon que les Gnostiques du IIème siècle nous sont connus par leurs détracteurs, tel Irénée de Lyon
      sacré MaQ smiley


    • ezechiel ezechiel 9 février 12:35

      @Albar "Un mensonge de trop, comme d’hab !"

      Comment ça, un mensonge de trop ? Mennel a protégé Daech en soutenant publiquement que l’attentat terroriste perpétré par l’islamiste Mohamed Lahouaiej-Bouhlel est un complot orchestré par l’État français. Rappelons que l’auteur de l’attentat de Nice revendiqué par Daech a fait 86 morts et 458 blessés en juillet 2016 :
      "Le 14 juillet 2016, un soldat du Califat, notre Frère Mohamed Lahouaiej-Bouhlel a lancé une attaque sur la ville côtière de Nice, en réponse aux appels de l’État Islamique de cibler les Nations participant à la Croisade combattant le Califat.
      Il a utilisé un grand camion pour écraser les citoyens Croisés de la ville française, pendant qu’ils célébraient le 14 juillet, et a réussi à tuer plus de 80 personnes et en blesser plus de 300 avant d’être abattu par la police française."
      Revue de l’État Islamique - Dabiq 15 p 43


    • Albar 9 février 12:50

      @ezechiel
      Avec l’accord d’Estrosi bien sur !


    • Conférençovore 10 février 06:39

      @maQiavel "Ah mais on pourrait aussi citer le cas de Julie Hainaut qui s’est fait menacer par des racistes pendant 2 ans ( je n’en suis pas certain mais il me semble qu’elle parle de DP"

      Oui, elle parle manifestement de DP. Cela étant connaît-on des cas de passages à l’acte d’extrémistes de droite ? Que cette fille ait été cyber-harcelée, c’est fort probable et très plausible (je la crois) mais là encore, le parallèle tombe à l’eau : elle dit qu’elle a été insultée copieusement, que des gens lui ont souhaitée je cite de "se faire violer par un Gabonais sidaïque". Alors aussi ignoble soient toutes ces insultes, sont-elles à mettre sur le même plan que des menaces de mort ou de viol directes ? A-t-elle du être mise sous protection policière comme le furent CH par exemple ?

      A l’évidence non. La justice n’a pas estimé que ces insultes et éventuelles menaces constituaient un danger physique réel. En revanche l’ex-proviseure de Mila et la justice ont pris infiniment plus au sérieux son cas parce qu’il existe bel et bien des risques de passages à l’acte. Encore une fous, il suffit de lire les témoignages des camarades de lycée de Mila pour comprendre qu’ils se désolidarisent par trouille de se faire eux-mêmes "bolosser" à la moindre suspicion de début de connivence.

      La comparaison ne tient absolument pas la route et il n’y a même pas besoin d’être un "pseudo-identitaire* anti-islam" pour le comprendre.

      * Faudra m’expliquer un jour cette histoire de "pseudo" et tes définitions personelles du pseudo et du vrai identitaire parce que pour moi ça ressemble au bon et au mauvais chasseur...


    • Conférençovore 10 février 07:22

      @maQiavel "Ou alors les fameux raids de participants de Jeuvidéo.com sur des féministes ça au moins on en avait parlé dans les médias mais pas au point que ça en devienne une affaire d’Etat avec des hashtags dans tous le sens. Il y’a des tas d’exemples comme ça."

      Ces raids ont-ils entraîné des mesures de protection policière ? Les féministes ont-elles du changer de boulot, être exfiltrées en catastrophe de leurs lycées ?

      Au fait, quid des fameux harcèlements des SJW ? Mieux encore, quid de la pratique officiellement validée par Macron himself, la pratique tamponnée par l’État appelée "name ans shame" consistant à décrédibiliser publiquement (quitte à ce que ce soit avec des méthodes ultra douteuses) une entreprise ? Et les fameuses délations publiques de "Balance ton porc" que certains membres du gouv ont adoubé ?

      "Il y’a des tas d’exemples comme ça."

      Il y a des tas d’exemples de cas de harcèlement de toutes sortes mais encore faut-il en trouver un seul pertinent qui puisse être comparé au cas de celui de la gamine avec les conséquences que l’on sait... et pour l’instant, j’en ai pas vu un seul parmi le "tas d’exemples" en question.

      Tu aurais pu citer ces cas de cyber-harcelement ayant provoqué le suicide de certains jeunes. On peut aussi citer un cas : un jeune homme qui pensait discuter avec une fille sur le net, s’est montré nu. En fait il s’agissait d’un de ces brouteurs ivoiriens. Le type lui a fait du chantage en le menaçant de publier la vidéo... Le gamin s’est suicidé par honte.

      Oui le cyber-harcèlement peut avoir de graves conséquences. Personne ne le nie ni ne prétend qu’une seule catégorie de gens y auraient recours. C’est un phénomène général, une évolution de nos sociétés : du reste j’ignore si c’est la même chose en Corée du Sud par exemple... Faudrait creuser... En revanche la situation des gamins non-musulmans blancs en zone islamisée (comme ce fût le cas de la gamine, cf. l’article du Point), elle, est très largement niée et c’est aussi pour cela qu’il y a une contre-réaction parfois caicaturale. A mon sens c’est cela la leçon principale de l’affaire Mila, la soumission des autochtones. Et il en faudra encore bcp d’autres dans le genre (en realite c’est quotidien, bcp d’autres de médiatisées...) pour démontrer ce que notre pays est en train de devenir et ce dont est parfaitement conscient un type comme Macron (qui admet la "séparation" et donc l’échec du vivre-ensemble).


    • Jean Robin contre Fantômette Jean Robin contre Fantômette 10 février 12:19

      Nous invitons ardemment le dénommé Maqiavel à changer d’adresse pour embrasser enfin sa cause chérie tant défendue : l’africanisation-dis-donc et l’islamisation-oualah de la France post-nationale et post-libérale dont il ne semble pas mesurer toute la saveur locale. Plusieurs nouvelles adresses sont possibles pour son épanouissement républicain : aidons-le !


    • maQiavel maQiavel 10 février 13:00

      @Conférençovore


      Article datant de 2013 : « La décision d’accorder une protection dépend, en théorie, d’une analyse des risques par l’Unité de coordination de la lutte antiterroriste (UCLAT), actualisée régulièrement en fonction de l’évolution des menaces. "Mais parfois, l’avis de l’Uclat n’est pas pris en compte et la décision est prise au final par le pouvoir politique", assure une source policière. "Il n’existe pas de loi encadrant les conditions d’attribution. Du coup, cette absence donne lieu à des incohérences dans la liste des bénéficiaires d’une telle protection, avec des gens réellement menacés, d’autres moins", regrette cette source. "Parfois, la question n’est pas de savoir si certaines personnalités sont ou non menacées, mais de savoir qui doit payer pour leur protection", explique ce haut fonctionnaire ».

      https://www.europe1.fr/societe/Qui-sont-les-proteges-de-la-Republique-399762


    • maQiavel maQiavel 10 février 13:02

      @Jean Robin contre Fantômette
      Oui, tu as raison. Aidez moi. Mieux : déportez moi. smiley


    • Conférençovore 10 février 13:04

      @maQiavel Les dysfonctionnements de ce dispositif ne répondent pas à un mon propos.


    • maQiavel maQiavel 10 février 13:23

      @Conférençovore
      Qui me dit qu’une personne est placé sous protection à cause d’un danger qui la menace et non suite à une décision politique pour une raison ou une autre ?Comment faire le tri entre ceux qui la méritent et les autres ? Ca invalide ton propos qui fait de la dangerosité de la menace la condition de la protection policière. 

      PS : 

      Identitaire : celui aime son pays, ses paysages, ses habitants, ses paysages, sa culture.

      Pseudo-identitaire : celui qui est avant tout animé par un sentiment de détestation de ceux qu’il considère comme « les autres ». Et particulièrement dans notre cas ici, ceux qui sont motivés avant tout par leur haine de l’islam et de l’africain de manière générale qui est essentialisé et infériorisé.

      Je t’avais déjà donné cette réponse et expliqué en long et en large. Tu peux ne pas être d’accord mais c’est comme ça que je vois les choses, raison pour laquelle je continuerai d’utiliser ce vocable. 


    • yoananda2 10 février 13:26

      @maQiavel
      merci pour la définition. Tu l’avais peut-être dit à Conférençovore, mais moi je l’avais loupé.
      Mais pourquoi ne pas prendre le vocable standard "patriote / natio" celui que, je crois, tout le monde comprends ?


    • Jean Robin contre Fantômette Jean Robin contre Fantômette 10 février 17:35

      @maQiavel

      vous, allez expérimentez votre universalisme républicain de façon concrète au lieu de distiller vos petites leçons abstraites sur internet. Vous n’habitez pas la Seine-Saint-Denis ni aucune banlieue pourrie par l’immigration, vous voyez les choses de loin et de haut. Il n’y a pas "d’essentialisation" chez les gens qui se barrent de ces endroits depuis les années 1970 ; il y a un choc de cultures extrêmement différentes, provoqué par les bobos des centres-villes comme vous. 


    • maQiavel maQiavel 10 février 22:04

      @Jean Robin contre Fantômette
      Arrêtez de parler comme si vous connaissiez ma vie, vous ne savez pas j’ai j’ai vécu et 

      j’ai grandi. Mais dites moi, vous connaissez quoi de la banlieue vous, à part ce qui est médiatisé par Fdesouche ? 

      PS : tout le monde essaie de se barrer des banlieues et ça va au delà de la couleur de peau. 


    • Jean Robin contre Fantômette Jean Robin contre Fantômette 11 février 10:35

      @maQiavel

      Votre pensée illustre votre mode de vie. D’ailleurs, vous êtes un peu schizo puisque vous tenez absolument à défendre une idéologie obsolète mais vous préconisez l’arrêt de l’immigration de masse.

      J’ai vécu six ans en région parisienne, en banlieue nord-ouest et sud. Je constate le mélange babélien et l’islamisation-africanisation dans toutes les grandes villes de France.

      Non, tout le monde n’essaie pas : ceux qu’indispose le mode vie afro et arabo-musulman, oui. Encore une fois, vous essayez de sauver votre modèle d’immigration socialo-antiraciste par une généralité.


    • maQiavel maQiavel 11 février 20:14

      @Jean Robin contre Fantômette
      Vous avez raison. 


  • Norman Bates Norman Bates 9 février 11:32

     Norman ?

     Oui Norman...pffff...tu...

     Oui je te parle à moi-même mais c’est important...je voulais te faire une annonce...#jesuismila.

     C’est ton droit et je m’en tartine la rondelle...

     C’est pour défendre la liberté d’expression, Norman, un principe auquel nous sommes attachés...il faut lutter contre l’obscurantisme, la haine...

     Tu as entièrement raison, Norman...

     Ah bon ? je pensais que tu allais me tancer...

     Absolument pas. Cette jouvencelle débarque dans l’actu avec un disque sous le bras dont elle fait la promo sur le plateau de la subversive émission "Quotidien", elle promet de glisser son doigt dans le cul d’un dieu et elle affiche sa gouinitude sans complexe...

     C’est son droit, Norman...

     Bien sûr, Norman...c’est aussi le droit des "milieux autorisés" de lui attribuer en 24h chrono ce hache-tag et d’en faire un emblème rassembleur paré de toutes les vertus...j’attends avec impatience #lamarchepourmila avec Netanyahou en tête de cortège...

     Je te sens ironique, Norman...

     Tant mieux si je stimule ta sensibilité, tu sentiras peut-être la plume se glisser dans ton fion...tiens, je vais lancer le hache-tag #leblasphèmec’estcaca, mais attention, je ne vais pas éradiquer le blasphème par frappes chirurgicales bien ciblées, moi j’éradique au lance-flammes...

     Norman, tu ne vas pas parler de...

     D’une certaine secte ? non, promis...c’est interdit, c’est caca aussi...tiens, je viens de remarquer que ceux qui imposent ces restrictions, ces zones de non-droit d’expression, sont au premier rang pour canoniser ta Mila de son vivant...sans doute une coïncidence...et certainement sans la moindre arrière-pensée ou intention impure...ils trouveront toujours des suiveurs pour diaboliser et lyncher les uns, et déifier les autres...bon, je te laisse avec ta pasionaria du toucher rectal, ta sainte qui touche...peut-être auras-tu la chance de la voir chez Hanouna et d’acheter son probable futur livre dans une librairie catho tradi...entre les "milieux autorisés" de la pensée unique et les milieux de la pensée dite alternative il devient de plus en plus difficile de s’y retrouver...


    • mjk mjk 9 février 13:00

      Entre les demeurés qui plongent à chaque manipe sioniste et les semi-demeurés qui, bien qu’ayant flairé l’arnaque, y plongent également, en se disant que c’est pour la bonne cause (sauver la France du péril islamo-bougnoule), je crois qu’on peut affirmer sans risque d’être contredit que l’avenir de notre pays repose entre de très bonnes mains (quasiment pas crochues).

      C’en est presque émouvant.


    • Conférençovore 9 février 16:49

      @mjk Comme apparemment vous êtes un génie qui s’est enfilé "Comprendre le pitre" par l’urètre, on attend vos solutions (pourvu qu’il ne soit pas nécessaire de casquer 2 euros), merci !


    • mjk mjk 10 février 05:06

      Qui est ce mystérieux "on" ? Parles-tu au nom des demeurés ou des semi-demeurés ? smiley

      N’est-ce pas toi qui vantait constamment les mérites de Mélenchon il y a quelques années de cela et qui fait désormais dans le copié-collé de faits divers collectés à la va-vite sur des sites prétendument "patriotes" et "identitaires" ? Avec, bien sûr, dans les deux cas, le même prosélytisme militant bien lourdingue et la même "conviction" chevillée au corps.

      As-tu seulement conscience de la désolante banalité de ton "parcours" et de ton "combat" politique ? Des décennies passées à se tromper en gravitant autour de l’extrême gauche pour ensuite effectuer, vers la cinquantaine, un soudain et spectaculaire virage à 180° afin de continuer à se leurrer tranquillement, mais à l’extrême droite cette fois-ci.

      Quel dommage que vous ne soyez que plusieurs millions en France à avoir eu exactement la même évolution au même moment (faut-il y voir la patte de Dieu ?), sinon vous auriez pu enfin faire bouger les choses et sauver la France, avant de vous atteler au sauvetage de la planète.

      Au fait, tu n’as jamais eu l’impression d’être facilement manipulable ?


    • Conférençovore 10 février 08:23

      @mjk "N’est-ce pas toi qui vantait constamment les mérites de Mélenchon il y a quelques années"

      Tu dois confondre. J’ai détaillé précisément mon positionnement par rapport à Mélenchon qu’il m’arrive encore de lire et n’en ai jamais fait l’éloge (bien au contraire) mais juste expliqué qu’il était sans conteste le plus fin et cultivé des politocards actuels (depuis 20 piges) et le pense toujours. Il y a une petite différence entre respecter la culture (politique ici) de quelqu’un et les idées qu’il défend, son parcours politique, etc. A part les demeurés ou semi, il me semble que la subtilité entre les deux n’est pas difficile à comprendre,.

      "As-tu seulement conscience de la désolante banalité de ton "parcours" et de ton "combat" politique ?"

      Ah mais je ne participe pas à une course à l’originalité. Oui, il est très banal de passer de très "à gauche" quand on jeune (et qu’on a pas encore bossé...) à un positionnement souverainiste plus tard. Nos esprits sont formatés à une certaine idéologie très tôt durant l’enfance et explique parfaitement ce type de parcours. La réponse est donc oui. Et ?

      "Des décennies passées à se tromper en gravitant autour de l’extrême gauche"

      Entre l’âge de 15 ans environ et le début de la vingtaine, ça ne fait pas des "décennies". En revanche, des décennies à plutôt être apolitisé. En fait tu racontes n’importe quoi... On ne se connaît pas. Au fait, tout ce que tu sais de quelqu’un sur un forum c’est ce qu’il veut bien laisser transparaître.

      "Au fait, tu n’as jamais eu l’impression d’être facilement manipulable ?"

      Ça par contre c’est une grande excellente question rhétorique. Nous sommes tous manipulés et tout particulièrement ceux qui croient dur comme fer ne pas l’être. Ce qui change c’est l’impact des manipulations sur les individus. Avec l’âge on le comprend.

      Par exemple un type qui a pour avatar un poing avec un fond rouge et un slogan sur fond noir parlant de "pouvoir" et de "paix" n’a même pas besoin de parler pour laisser deviner ce qu’il pourrait bien raconter : l’archétype du merdeux (c’est pas méchant...), au milieu de la vingtaine, la gauchiasse classique mais qui se dit "ni ni" parce que ça fait mieux, probablement un peu anar parce que lui est au-dessus, le genre de gars qui préfère ne pas voir l’éléphant au milieu du couloir parce que cela ferait le jeu de... et qui se dit que lui est trop malin pour tomber dans le piège du billard à x bandes, probablement vaguement alter-mondialiste mzis qui va glisser son petit bulletin LFI, bref un mélenchonien mou, le genre de gars convaincu qu’il n’est pas manipulable alors qu’il est probablement le plus empapaouté de tous... smiley

      Dommage pour les solutions. Tu as le droit à un second essai.


    • mjk mjk 10 février 19:32

      C’est l’avantage du changement de compte tous les deux ans avec éventuellement suppression du précédent : les preuves disparaissent.

      Mais je dois me tromper et confondre, bien sûr, car je ne te connais pas. Contrairement à toi, qui a parfaitement réussi à me cerner (encore un) grâce à quelques pixels s’affichant sur ton écran, comme ton impressionnante exégèse d’avatar s’étalant sur 10 lignes tend à le démontrer. Je pense que tu aurais dû faire mon thème astral dans la foulée pour renforcer le côté comique de ton intervention...

      Enfin bref, je ne sais même pas pourquoi je te réponds. En temps normal, lorsque j’aperçois ton pseudo je donne un petit coup de molette et je passe au commentaire suivant. Tout ce que tu peux écrire n’a absolument aucune valeur et aucun intérêt à mes yeux.

      Je suppose que tu souhaites connaître mes "solutions" concernant le "péril vert" et non la "manipe sioniste", n’est-ce pas ? Les deux sujets n’étant évidemment pas du tout liés entre eux.

      Je vais donc te donner un bon conseil, que tu t’empresseras de ne pas suivre :

      Au lieu de te rendre sur Google actu pour y taper des mots-clés tels que "islam", "islamisme", "djihadisme", "wahhabisme", "fondamentalisme", "charia", "extrémisme" et "couscous-boulettes", essaie un peu de t’extraire de cette bouillie mentale dont on te gave quotidiennement depuis des années et met à profit ton temps libre pour effectuer des recherches avec d’autres mots-clés, comme par exemple "attentats anarchistes", "Louis Andrieux", "terrorisme d’Etat", "société du spectacle", "réseaux stay-behind", "Gladio", "Etat profond", "Irgoun", "11 septembre 1937", "11 septembre 2001", "financement d’Al-Qaïda", "financement de Daesh", "intelCenter", "MEMRI", "Mossad", "ingénierie sociale" ou "Divide et Impera".

      Alors, tu comprendras peut-être la véritable nature du terrorisme (et par là même comment s’en débarrasser) ainsi que sa fonction depuis toujours. A savoir, manipuler les masses - qui jamais ne s’intéressent aux marionnettistes mais toujours aux pantins - afin de maintenir par la peur un statu quo insensé qu’à peu près tout le monde réprouve. Une tactique étonnamment basique mais également étonnamment efficace, et depuis un siècle et demi.

      J’ai une petite question subsidiaire, juste pour le fun :

      Selon toi, depuis le 11-Septembre (encore un coup des Arabes !), combien de musulmans ont été tués par des non-musulmans et combien de non-musulmans ont été tués par des musulmans ?


    • Norman Bates Norman Bates 10 février 19:46

      @mjk

      Je vois que tu fais référence aux fameux "stay behind"...enfin, "fameux" pour les celles et les ceusses qui connaissent...
      Bon, c’est fini tout ça..."basta.. !!" comme diraient les italiens...
      Aujourd’hui l’oncle Samuel aurait des scrupules...il n’oserait pas...il ne se permettrait pas... smiley


    • Conférençovore 10 février 19:55

      @mjk Bluffant de conformisme "dissident"... La prochaine fois, gagne du temps en me balançant le lien de e&r. Il n’y en aura pas ceci dit.


    • mjk mjk 11 février 01:08

      Tiens tiens, il s’est vexé et est parti bouder dans sa chambre en grommelant qu’on ne l’y reprendrait plus, comme si quelque force extérieure l’avait contraint à m’adresser la parole...

      Et tout ça dans le but d’éluder maladroitement une question gênante, ce qui est le comble venant de quelqu’un qui pensait sérieusement pouvoir me mettre dans l’embarras avec ses demandes répétées de "solutions".

      Du coup, je viens de passer en un claquement de doigt de Mélenchoniste à Soralien... moi qui montrait sur ce même site il y a déjà une dizaine d’années que Soral ne pouvait être qu’un imposteur.


    • Laconicus Laconicus 11 février 03:41

      @mjk

      "Tiens tiens, il s’est vexé et est parti bouder dans sa chambre en grommelant qu’on ne l’y reprendrait plus."

      Vous arrivez à inventer un personnage et presque tout un roman à partir de rien. Seriez-vous écrivain ? Voyez-vous aussi les couleurs du papier peint aux murs de la chambre, les motifs sculptés sur l’armoire, la pile de livres sur le bureau ? 

       smiley

    • Conférençovore 11 février 09:03

      @Laconicus Profil banal. Quand on leur demande des solutions, leur analyse de la situation, bref d’oublier la personne qui parle et se focaliser sur le propos, les arguments, bref l’essentiel, il n’y a généralement rien de plus au bout qu’un peu d’ironie puérile, du superficiel, des réponses à côté et de la grandiloquence dérisoire.


    • Jean Robin contre Fantômette Jean Robin contre Fantômette 11 février 10:51

      @Conférençovore

      Le complotisme est sévère sur Agoravox ! J’essaie de trouver les quelques personnages qui ne tombent pas là-dedans mais ça me paraît difficile... Il est tellement plus simple de prétendre avoir tout compris en restant planqué et en ramenant tout à une mono-cause. Il n’y a pas que les planqués à papillotes, il y a aussi les planqués-rageux monomaniaques du ouèbe !


    • mjk mjk 11 février 14:30

      @Laconicus

      Mea culpa, j’aurais dû établir son profil psychologique en me basant sur son avatar, c’est tout de suite plus sérieux.

      A la manière d’un silence qui peut être éloquent, une non-réponse peut être terriblement parlante (il est d’ailleurs étonnant que tu sembles découvrir le concept). Et la sienne était effectivement très explicite.

      Je reconnais volontiers y avoir décelé quantité de choses intéressantes, ne se limitant pas à de l’amertume, de la déception, de la mauvaise foi ou un goût certain pour le ridicule.

      @Conférençovore

      Nul n’est plus aveugle que celui qui ne veut voir, c’est aussi simple que ça. Tu m’as demandé des "solutions" et je te les ai données. J’aurais répondu à peu près la même chose à n’importe quel autre intervenant, je ne comprends même pas ce que tu sous-entends. Le fait que cette réponse (argumentée, contrairement à ce que tu affirmes) ne te convienne pas (d’où ta déception, suivie d’un grotesque et salvateur "courage, fuyons !") n’est pas mon problème, mais le tien.

      Tu peux répéter à l’envi que mon discours est "banal", ça restera quand même faux, et tu le sais. Ce qui est en revanche d’une banalité affligeante, et ça aussi tu le sais, c’est le quinquagénaire plus ou moins de souche qui s’est fait retourner le cerveau par les médias de l’oligarchie et par des sites "aryens" sponsorisés par Tel-Aviv, et qui se mue donc soudainement, sur le tard, en Croisé 2.0 se sentant investi d’une mission : sauver la France en éructant haut et fort (sur le Net, évidemment) sa haine de l’islamo-boukak qui fait rien qu’à vouloir menacer nos valeurs.

      Au passage, puisque tu es encore là, qu’attends-tu au juste pour répondre à ma question ?

      @Jean Robin contre Fantômette

      Lorsque je vois quelqu’un utiliser le terme "complotisme" sans guillemets ni ironie, et d’entrée de jeu qui plus est, je sais déjà que j’ai affaire à un génie à l’esprit critique exacerbé. C’est un excellent marqueur.


    • Laconicus Laconicus 11 février 15:12

      @mjk
      "A la manière d’un silence qui peut être éloquent, une non-réponse peut être terriblement parlante."

      Sur un forum, il est impossible de connaître la raison d’une non-réponse immédiate : l’interlocuteur est peut-être parti manger, dormir, promener son chien, réparer sa voiture, traire une chèvre.


    • mjk mjk 11 février 23:23

      Une non-réponse, à l’instar d’une non-solution, ne désigne pas forcément une absence de réponse mais bien souvent une pseudo réponse qui en réalité n’apporte rien au débat.

      Voilà ce que j’entendais par non-réponse, ce n’était pas vraiment lié au fait qu’il ait esquivé la question posée.

      Il ne répondra d’ailleurs jamais à cette question, de toute évidence, ni aujourd’hui, ni demain, ni dans 10 ans, et cela n’a strictement rien à voir avec un supposé "emploi du temps chargé" ou quoi que ce soit de cette nature.


    • Jean Robin contre Fantômette Jean Robin contre Fantômette 12 février 08:28

      Fantastique tous ces jeunes qui ont des certitudes sur tout alors que leur expérience de la vie est des plus limitées... 


    • pegase pegase 12 février 09:36

      @mjk
      -
      Votre avatar c’était (c’est toujours ?) le logo de Otpor & Canvas, les centres d’entrainement de la CIA pour leurs révoltes colorées ...

      vous devriez changer, ça pique les yeux ...


    • mjk mjk 12 février 14:14

      Vous êtes un peu "denses", comme disent les anglophones.


  • louis 9 février 11:43

    les religions , c’est comme des jeux vidéo , c’est fait pour ceux qui vivent en permanence dans le virtuel et qui se trouvent de ce fait hors sol , les réactions des adeptes montrent bien qu’ils marchent a coté de leurs pompes d’ou leur dangerosité pour les non adeptes .


  • Claire29 Claire29 9 février 14:20

    Dans cet article du Point, ses anciens camarades de classe du lycée de Bellefontaine près de Lyon où Mila était scolarisée, disent ce qu’ils en pensent,
    ils ne sont pas #Mila, c’est le moins qu’on puisse dire !

    https://www.lepoint.fr/societe/affaire-mila-qu-elle-ne-compte-pas-sur-nous-08-02-2020-2361800_23.php


    • louis 9 février 14:37

      @Claire29
      Dans cette région , je ne serais pas surpris si on me disait que les Français sont minoritaires ou pas loin d’êtres mis en minorité , donc dire ce qu’ils pensent n’est pas évident .


    • Conférençovore 10 février 04:31

      @Claire29 "la proviseure a appelé ses parents et convenu avec eux que le risque était trop grand."

      Le risque ? Mais quel risque ? De quoi et de qui parle-t-on au juste ? Amusant comment cet article tortille du cul pour ne pas le nommer tout en étant bien obligé de le faire... Très simple : 70% des élèves de son lycée sont musulmans. Et plus de la moitié (53%) des musulmans sont totalement d’accords pour considérer qu’elle a tenu des propos racistes et 32% "plutôt d’accords"... soit 85% (sondage IFOP) qui sont incapables de distinguer critique d’une religion et critique de ses adeptes. 85% qui considèrent que se moquer de leur religion de merde revient à les insulter. 85% de gens qui pensent que la critique de leur culte est... un délit (en réalité un crime). Il serait intéressant d’avoir, en fonction des options, le pourcentage d’adeptes de la religion de tolérance et de paix qui estiment que si elle finit brûlée vive, vitriolée, tabassée ou violée, au fond... elle l’aura bien mérité cette "sale française"

      Le 53% est particulièrement intéressant parce que pour les autres religions on observe que c’est en moyenne 5 fois moins. Il montre à quel point il y a un problème avec une religion en particulier. Certes, certains fils de la tribu de Yehudi ne brillent pas par leur tolérance (c’est généralement l’objection que l’on entend, ici compris...) mais c’est une extrême minorité d’un groupe lui-même minoritaire et quand bien même : rarissimes sont ceux prêts à passer à l’acte. Mila n’aurait jamais eu à changer de lycée en disant que le judaïsme est une religion de merde. Elle aurait même été applaudie par ses profs si elle avait dit la même chose pour le christianisme...

      L’article montre très bien également le climat en zone remplacée et à quel point les autres élèves blancs sont déjà soumis, les profs soumis, le Maire soumis, tous soumis par le nombre, la pression du groupe majoritaire. Un élève le dit clairement : certains pensent comme elle mais doivent se taire pour leur propre sécurité. En réalité, tout le monde se tait parce que la moindre critique et c’est potentiellement la mort au tournant. Pis, on trouve même des "petits blonds" pour lui cracher à la gueule...

      Voilà ce qu’est le climat dans une société islamique : le silence des non-membres de la secte obtenu par la terreur exercée par certains adeptes de la religion de merde tandis que les autres adeptes se taisent et en réalité... aporouvent.

      Le sondage d’IFOP montre que le discours de Zekri est en réalité celui majoritaire chez les musulmans.

      Mais à part cela, l’islamisation de notre pays, le changement de population... tout cela ne sont que des délires de l’ultradroite...


  • Pierre Régnier 9 février 14:45

    Quel dommage que Mona Ozouf, comme d’ailleurs Alain Finkielkraut (moins libre de le faire) n’aborde pas le problème du soutient, fut-il indirect, de l’église catholique à la criminalité islamique !

    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-eglise-catholique-le-confirme-c-218245


  • Serge ULESKI Serge ULESKI 9 février 16:30

    Mila ? 

     

    Elle n’a pas critiqué l’Islam, elle a essentialisé cette religion et les Musulmans en les insultant grossièrement. 

     

    Rien à voir avec une critique légitime à propos d’une religion quelle qu’elle soit et à propos de laquelle on ne doit rien céder à personne, jamais !

     

    S Royal : "je refuse de poser le débat sur la laïcité à partir des déclarations d’une adolescente de quinze ans"…

     

    Elle aurait pu ajouter ceci : "… et d’alimenter le buzz chez vous les médias qui êtes en dessous de tout quand il s’agit de traîner dans la boue les Musulmans !"........... 

     

    Une intervention adulte, honnête et responsable de Ségolène Royal ; une fois n’est pas coutume ; comme quoi tout peut arriver.

     

    En conclusion, à propos des religions, il y a des choses à dire bien plus intéressantes et bien plus graves que l’insulte ou le mépris qui n’explique rien. 


    • Mahler 9 février 17:07

      @Serge ULESKI
      Si elle a critiqué l’islam, elle n’a rien dit sur les pratiquants. Maintenant qu’elle l’ait fait de manière grossière, idiote et j’en passe importe peu. C’est une ado de 16 ans visiblement LGBT+(donc il ne faut pas trop lui en demander non plus) qui s’est faite harceler dans son instagrame, elle n’allait pas faire une disserte de philo non plus.

      Je ne comprendrais jamais qu’il faille systématiquement dissocier la critique de la religion/idéologie de ses pratiquants, parce que justement les idéologies ne sont pas neutre et imprègne la façon de penser des gens et leur façon d’être. Vous croyez que l’on peut dissocier un maoïste de son idéologie, que celle-ci ne va pas se répercuter sur lui ? On le voit avec les gauchistes et les post féministes par exemple qui sont tout sauf agréables et totalement détraqués par leur vision politique, celle ci les influence et les formate. C’est la même chose pour l’islam vis à vis des musulmans. L’idéologie nazie a eu une grande influence sur les mentalités de l’époque, surtout les plus jeunes qui n’ont connu quasiment que ça. Tous les nazis n’étaient pas des criminels, par contre une très grande partie de la population était nazifiée avec les comportements qui vont avec. Quand les alliés ont gagné la guerre ils ne se sont pas dit : pas d’amalgame, on va juste s’occuper des déséquilibrés criminels" mais au contraire y’a eu une politique de dénazification totale de toute la population allemande. Alors l’islam lui qui phagocyte le cerveau de ses sujets depuis des siècles et des siècles, bonjour les raves.

      Les propos de Mila ont été révélateurs de leur mentalité, ils ont montré ce qu’ils étaient vraiment. Cela ne serait jamais arrivé si elle avait tapé sur les protestants, les catholiques, les communistes ou les gens d’extrême droite. La sale mentalité fragile des musulmans a transformé cette affaire qui aurait du rester dans les poubelles des réseaux sociaux à devenir une affaire d’Etat, y’a un problème. Il faut vraiment vivre dans une autre dimension pour oser sortir ça : ""… et d’alimenter le buzz chez vous les médias qui êtes en dessous de tout quand il s’agit de traîner dans la boue les Musulmans !" Les médias passent leur vie à défendre les musulmans, à leur trouver des excuses, c’est pour ça que tout devient affaire d’Etat dès qu’ils se prennent une petite critique et que c’est porté au niveau national dans toutes les télés de France. 

      La vérité c’est que si Mila avait dit la même chose sur le christianisme personne en parlerait, elle n’aurait pris aucune menace de morts, vous les curées de gauche vous trouveriez ça normal. Je ne parle même pas si cela avait concerné l’extrême droite du style "j’emmerde l’extrême droite, leurs supporter ne sont que des dégénérés, de la vermine, de la racaille" etc. Là non seulement elle n’aurait rien reçu mais mieux encore elle aurait été applaudit par tout le camp du bien(du moins ceux qui seraient allés sur son insta). Essayez sur youtube à visage découvert, dites : "les communistes ne sont que des pourritures", vous n’aurez aucun problème, si 4H00 après vous faites la même avec les "fachos" vous serez même applaudis". Le lendemain faites la même en disant "les musulmans sont des pourritures" y’a de grande chance que on ouvre une enquête sur vous et que vous soyez poursuivi pour incitation à la haine. Bref, monde d’hypocrite.


    • Pierre Régnier 9 février 21:37

      @Mahler

      Contrairement à ce que vous dites IL FAUT systématiquement dissocier la critique de la religion/idéologie de ses pratiquants.

      Le détestable climat qui règne dans la France en cours d’islamisation vient, justement, de la monstrueuse tricherie langagière qui oblige à avoir de la haine pour les musulmans si l’on est islamophobe.

      Je suis résolument islamophobe, c’est-à-dire que je crains et je déteste l’islam pour sa grande violence et pour sa volonté de vouloir soumettre le monde entier aux volontés "de son Dieu Allah".

      Mais je n’ai pas, si peu que ce soit, de la haine pour les musulmans, lesquels sont avant tout, selon moi, les premières victimes de l’épouvantable religion.


    • pegase pegase 10 février 00:07

      @Serge ULESKI
      -
      Ce qui est grave, c’est que ce n’est pas la seule à être menacée de mort ...

      Une collégienne menacée d’être "brûlée vive" parce qu’elle ne pratique pas l’islam

      https://www.youtube.com/watch?v=Ep3T5JnQcH4&feature=youtu.be&fbclid=IwAR2hh9-SgphuglXJ7cJFhxk5vLmr8iXZAyQXh7BKGtTLQRVq8JEQt0tFQUs


    • Conférençovore 10 février 04:56

      @Pierre Régnier Les premières victimes de la religion de merde sont ces non-adeptes. Cela se vérifie absolument partout depuis 14 siècles. Les Grecs Pontiques, Syriaques, Araméens, Yézidis et Arméniens ont été méthodiquement massacrés par les Turcs et Kurdes fin 19ieme et durant le génocide de 1914-16. Les plus belles filles ont été réduites en esclavage sexuel, mariées de force, etc.

      Les Coptes d’Égypte, les chrétiens Pakistanais, les populations du Sahel, les sud Soudanais chrétiens-animistes, les minorités religieuses indonésiennes... partout, absolument partout, sont persécutées et par qui ? D’autres chrétiens ? Des bouddhistes ?

      Il faut arrêter avec ce délire empathique (et à sens unique : t’as déjà entendu un Turc admettre les massacres du passé ?) du "musulmans premières victimes".

      Dans cette affaire, c’est la gamine la victime : c’est elle qui va devoir vivre avec le risque permanent qu’un des soldats d’Allah décide, un jour où ça le prendra, de lui trancher la gorge. C’est elle dont l’adresse perso a été diffusée. Elle qui est menacée de viol.

      Les premières victimes de l’islam, c’est nous. Mais comme la pleurniche n’est pas notre point fort, comme notre empathie maladive a été alimentée par des décennies de propagande et culpabilisation, on en arrive à ce type de discours où l’on s’excuserait presque de tâcher avec notre sang la belle djellaba blanche de notre égorgeur ("modéré" hein...).

      J’en reviens pas de lire ce genre de trucs 5 ans après CH... Les islamettes du site doivent bien se marrer et au fond, ils ont en partie raison : Certains méritent bel et bien d’être totalement soumis.


    • Laconicus Laconicus 10 février 05:14

      @Conférençovore
      "Les premières victimes de la religion de merde sont ces non-adeptes."

      "Premier" peut avoir un sens simplement chronologique et non d’ordre d’importance. En ce sens, les musulmans sont bien les premières victimes de la contamination idéologique qui leur ravage le cerveau (même s’ils n’en sont pas les principales ni les plus à plaindre). 


    • Pierre Régnier 10 février 08:36

      @Conférençovore

      Laconicus montre ici qu’il a parfaitement compris ce que je veux dire : les musulmans sont, chronologiquement, les premières victimes de l’islam. Dans les pays islamisés, c’est dès leur naissance qu’ils sont baignés dans cette religion. Il en est de même dans les communautés islamiques favorisées en France par les gouvernants, la fausse Gauche, les médias dominants...

      Je ne crois pas du tout à l’existence de musulmans "modérés", ça n’a aucun sens. Les musulmans "premières victimes" ne sont évidemment pas en France ceux qui subissent des violences de la part de non-musulmans. Ils sont "victimes" en ce sens qu’ils baignent dans un milieu où la criminalité n’est pas un défaut si elle est celle qui est prônée "par Dieu" pour de prétendues "bonnes raisons".

      Toutes proportions gardées, je compare un bébé né en famille musulmane à un bébé qui, dans les années 30 en Allemagne, naît dans un milieu où le père et la mère sont des militants nazis : il lui faudra cent fois plus de lucidité et de courage qu’à un autre pour découvrir par lui-même qu’il existe un monde sans l’ignominie raciste et pour le rejoindre.

      Nous sommes donc bien d’accord : ici c’est Mila qui est potentiellement victime de l’islam (et de la lâcheté gouvernementale, de la fausse Gauche, du CFCM...) et qui risque de l’être plus gravement et plus concrètement d’un musulman fidèle à sa religion qui appelle au meurtre. Comme l’ont été les journalistes de Charlie Hebdo, les spectateurs du Bataclan, et tant d’autres massacrés par des fidèles de l’islam, quoi qu’en disent les tricheurs des médias dominants.


    • Conférençovore 10 février 08:40

      @Laconicus C’est possible mais très souvent cette expression est employée (par les musulmans eux-mêmes mais aussi nombre de non-adeptes et même nos responsables politiques) pour expliquer que les musulmans sont les principales victimes de d’autres musulmans et qu’en réalité, en nombre de victimes, en importance, ce sont eux qui subissent le plus le totalitarisme islamique. C’est d’autant plus révoltant que l’emploi de cette expression se fait toujours après des faits avérés de terreur islamique.

      Cette rhétorique est tellement banale depuis CH que je suppose (peut-être à tort) que c’est le sens premier de l’emploi de cette expression et pas le sens chronologique.


    • Conférençovore 10 février 10:03

      @Pierre Régnier Ok... J’avais pas vu ta réponse avant celle faite plus haut faite à Laconicus. Une expression ambiguë que celle de "premières victimes"... En effet ils sont victimes d’un milieu qu’ils ne choisissent pas, comme tout le monde mais le problème n’est-il pas la rareté des gens qui parviennent à en sortir et l’extrême rareté des gens qui en dénoncent les dérives ? Est-ce que cette rareté ne témoigne pas aussi de l’existence d’une contre-société islamique qui se met en place localement dans de plus en plus de coins de France ? A part Zineb, Oukacha et deux trois autres, on peut constater que les fidèles du culte qui en sortent en font rarement état publiquement parce que le coût d’un tel coming-out est exorbitant. Le décalage évident entre les principes, la loi et les pratiques. En pratique, un pays dont le peuple originel est largement composé de chrétiens sécularisés est en train partiellement de changer parce qu’une minorité qui a grossi en effectifs au point de devenir la plus importante des minorités, et parfois localement, la majorité, a le poids suffisant pour imposer ce changement.

      Intéressant cette histoire " premières victimes"... Voici par exemple ce qu’avait déclaré Ahmed Hamlaoui, recteur de la mosquée de Villefontaine (la ville où Mila etait scolarisée) suite à la décapitation de ce chef d’entreprise par un musulman radicalisé en 2015 : « C’est d’abord notre communauté musulmane qui en pâtit ! ».

      Evidemment il avait appelé à « combattre les amalgames » parce que bon... c’est quand ça la priorité après chaque attentat.

      Le maire de Villefontaine, Raymond Feyssaguet, avait également appelé à « éviter la stigmatisation ». « Ceux qui assassinent n’ont rien à voir avec cette religion respectable et que l’on doit respecter ».

      Ahhhh... On doit respecter les religions ? C’est une obligation, sinon... sinon quoi au juste M. le Maire ? Votre électorat va vous grand remplacer ?


    • Jean Robin contre Fantômette Jean Robin contre Fantômette 11 février 10:26

      @Pierre Régnier

      "Je suis résolument islamophobe... Mais je n’ai pas, si peu que ce soit, de la haine pour les musulmans, lesquels sont avant tout, selon moi, les premières victimes de l’épouvantable religion."

      Jean Robin réincarné. "L’islam est anti-musulman". Ou le gauchiste universaliste qui sait mieux que les musulmans ce que c’est que l’islam.


    • Pierre Régnier 12 février 17:08

      @Jean Robin contre Fantômette

      Ne déformez pas, relisez ce que j’ai écrit ci-dessus.

      Un enfant qui naît dans une famille dont les parents adhèrent à la criminelle religion islamique aura cent fois plus de mal à découvrir cette criminalité et à s’en éloigner qu’un un individu quelconque.

      J’ai comparé, toutes proportions gardées, au bébé qui, dans les années 30 en Allemagne, naît d’un père et d’une mère nazis : il lui faut en grandissant cent fois plus de lucidité et de courage qu"un autre pour découvrir l’horreur nazie et pour s’en éloigner.

      Et, oui, dans les deux cas nous avons deux enfants "premières victimes" d’une religion et d’une idéologie barbares.

      Et oui, j’aime ces enfants. Et si, en grandissant, ils n’arrivent pas à s’éloigner de la barbarie je n’aurai pas pour autant de la haine pour eux. Je combattrai fermement la barbarie où ils restent enfermés mais sans haine.


    • yoananda2 12 février 17:44

      @Pierre Régnier

      il lui faut en grandissant cent fois plus de lucidité et de courage qu"un autre pour découvrir l’horreur nazie et pour s’en éloigner.

      oui tout à fait parce que généralement il y a aussi des "bons cotés" (qu’on a un peu tendance à oublier), qui peuvent être illusoires. Dans l’islam il y a les rituels de purification, il y a l’ouma, l’aumône aux pauvres, l’espoir messianique, et, un soit disant contre poids au matérialisme occidental (totalement bidon mais c’est pas la question, ils le croient). Dans le nazisme aussi il y avait le chômage qui baissait, la promesse la paix de 1000 ans du reich, l’objectif de purifier la race.

      Faudrait s’amuser à étudier les ressort des différents systèmes plus ou moins totalitaires, religieux ou politiques qui ont eu un certain succès. Je pense qu’on trouverait souvent des ressorts similaires.

      Ce désir d’appartenir à la meilleure communauté, l’espoir d’une monde plus facile, et des histoires de pureté. Je ne sais pas comment c’était chez les communistes par exemple, mais pour les 2 premiers, je pense qu’on peut checker. La pureté communiste était plutôt idéologique je pense, je ne sais pas si ce critère peut s’appliquer à eux. Le maoïsme aussi faudrait étudier le truc. Pour la république c’est bon (mais idem pour la pureté en dehors de l’idéologique je ne vois pas).


    • Serge ULESKI Serge ULESKI 13 février 21:18

      @Serge ULESKI

      En conclusion, à propos des religions, il y a des choses à dire bien plus intéressantes et bien plus graves que l’insulte et le mépris qui n’expliquent rien : on pensera bien évidemment en priorité au judaïsme d’une violence et d’un cynisme politique inconnus ici en Europe depuis la fin de la Seconde guerre mondiale à l’endroit d’un peuple sans défense et de ceux qui ici, en France, le soutiennent - le peuple Palestinien - et dont le sionisme n’est que le bras armé.


  • julien58 julien58 9 février 17:57

    La religion, c’est périmé depuis 200 ans, depuis Auguste Comte.

    C’est navrant de voir ce retour à la religion en France, qui empêche les gens de penser par eux-mêmes.


    • gaijin gaijin 9 février 19:04

      @julien58
      " c’est périmé depuis 200 ans, depuis Auguste Comte."
      et parce qu’auguste comte n’établit pas le positivisme en tant que religion ?
      parce que lui même n’est pas périmé depuis 200 ans avec sa vision de l’histoire ?
      parce que le positivisme n’est pas une pure catastrophe amenant a ne considérer l’homme que du point de vue d’une logique comptable ( ce qui amène a la technocratie actuelle et a la croyance plus = mieux ) ?


    • Piloun Piloun 10 février 07:53

      @gaijin
      C’est déjà infiniment moins catastrophique que l’islam, cette idéologie des plus dégueulasse et arriéré qui soit. On en a des exemples chaque jour


    • gaijin gaijin 10 février 08:45

      @Piloun
      quand l’islam aura fait autant de morts que le positivisme on en reparle
      ( je vous rappelle que capitalisme et communisme sont des sectes du positivisme )
      et je vous signale que la logique du "moins pire" a conduit a l’élection de macron
      " moi ou le chaos" vous vous souvenez ...
      c’est quand qu’on regarde la réalité en face ? 
      quand a l’islam qui pose problème actuellement ça irait peut être mieux si on n’était pas alliés avec les plus frapadingues et si on n’avait pas laisser les banlieues se transformer en zone de non droit : celui qui allume l’incendie ne peut pas se plaindre quand sa maison brule ...


  • Hijack ... Hijack ... 9 février 18:49

    Voltaire ... il faudrait que la madame, mette à jour ses informations :

    .

    Certes ... il était très anti bigoterie ... mais ... Au départ, était très hostile à l’islam. La pièce théâtrale « Mahomet, ou le fanatisme » composée en 1742, était considérée comme le parfait exemple pour dépeindre le personnage du Prophète Mohammed ... 

    .

    Mahomet le fanatique, le cruel, le fourbe, et, à la honte des hommes, le grand, qui de garçon marchand devient prophète, législateur et monarque. » Recueil des Lettres de Voltaire (1739-41),Goethe, qui avait traduit la pièce en allemand pour complaire à son maître, le prince Charles-Auguste de Weimar, parla de ce sujet à Napoléon qu’il rencontra à Erfut. L’Empereur rétorqua :
    « Je n’aime pas cette pièce, c’est une caricature !
    - Je suis de l’avis de Votre Majesté, j’ai fait ce travail à contre-cœur. Mais dans cette tragédie, dans ces tirades contre le fanatisme, ce n’est pas l’islam qui était visé, mais l’Église catholique.
    - Les allusions, dit Napoléon, sont tellement voilées que cet impertinent a pu dédier son œuvre au pape… qui lui a donné sa bénédiction. »

    Mais au fur et à mesure, Voltaire va faire ses recherches personnelles et délaisser les vieux ouvrages sur les musulmans que propageaient l’église. Voltaire se détache des sources héritées du Moyen Âge et sa perspective change radicalement.

    ...

    .

    La dernière phase de Voltaire sur l’islam se situe entre 1768 et 1772. Il revient sur certaines de ses positions intransigeantes concernant le christianisme, sans renoncer à ses convictions dans l’enseignement de l’islam : « Sa religion est sage, sévère, chaste et humaine : sage puisqu’elle ne tombe pas dans la démence de donner à Dieu des associés, et qu’elle n’a point de mystère  ; sévère puisqu’elle défend les jeux de hasard, le vin et les liqueurs fortes, et qu’elle ordonne la prière cinq fois par jour ; chaste, puisqu’elle réduit à quatre femmes ce nombre prodigieux d’épouses qui partageaient le lit de tous les princes de l’Orient ; humaine, puisqu’elle nous ordonne l’aumône, bien plus rigoureusement que le voyage de La Mecque. Ajoutez à tous ces caractères de vérité, la tolérance. »

    .
    .
    Il avait fallu 28 années à Voltaire pour mieux s’informer ... mieux s’informer à une époque ou me suis-je laissé dire, la recherche était moins aisée que de nos jours ... _ Blague à part ...
    En fait, Voltaire ... s’était informés pour mieux attaquer l’islam et Mohammed ... et, à l’image des extrémistes anti islam, français, belges, allemands, néerlandais, américains, anglais ... de même que Voltaire, ont radicalement changé de vision ... d’aucuns se sont même convertis à l’islam (alors qu’ils n’étaient pas obligés ... reconnaître son erreur eut été suffisant) ... A ceux qui disent que les allemands ou hollandais qui se sont convertis à l’islam l’ont fait par antisémitisme, se trompent, car ceux dont je fais allusion n’étaient surtout pas antisémites ... d’aucuns font même allusion à la rencontre de Hitler avec des musulmans, comme si ceux dont je parle ignoraient cette histoire avant de se convertir). Non, ils avaient attaqué l’islam (que l’on peut aimer ou pas ... ce qu’il faut éviter, ce sont les mensonges) car avaient au préalable gobé ce que les médias leur ont fait croire, enfin, certains médias. Voilà pourquoi, il est inutile de faire des tonnes de fausse accusations ne reposant sur rien, que sur du faux ... répété depuis des dizaines d’années, voire des siècles. Je parle bien de la religion et non de tous ceux qui portent cette religion, ce sont 2 choses différentes. Par ex. Il y a W10 ... et ceux qui l’utilisent, en bien ou en mal_ prenant cet exemple, pour dire que l’islam, qu’on le veuille ou pas, est à l’image des religions précédentes, dont il est la mise à jour.


  • maQiavel maQiavel 9 février 19:49

    Un article a disparu j’ai l’impression ( ou alors je ne le retrouve plus pour une raison étrange). Il était question d’Alexandre Devecchio qui affirmait « Un humoriste de France inter, qui est un humoriste Est-ce que vous avez entendu des menaces de mort de la part des catholiques ? ». Et l’article prenait la défense des propos de Devecchio, l’auteur de l’article avait meme écrit « nulle menace n’est venue  ».

    En lisant cette affirmation qui était écrite comme s’il s’agissait d’une vérité incontestable, le fameux "LA Réalité", toutes mes alertes sont passées à l’orange et je me suis dit que j’allais vérifier l’info dès que j’aurais le temps mais entretemps l’article a disparu. Après vérification, c’était faux, Frédéric Fromet a bien reçu des menaces de mort.

    Bien sûr, on va me répondre que le flux de menaces qu’a reçu de Mila avait un débit supérieur. Certainement. Mais alors, on peut poser la question, en comparaison, quelle est le débit de menaces qu’a reçu Charles Gave qui a affirmé tranquillement à la radio que l’islam est une saloperie et qui l’a comparé au nazisme il y’a 3 semaine  ? Insignifiant. 

    On voit bien là avec ces exemples que la quantité de menace reçues dans les réseaux sociaux n’est pas forcément fonction de la religion ciblée mais d’autres paramètres qui permettent de comprendre pourquoi dans certains cas il y’a bad buzz suivit de shitstorms ( avec les menaces de violence qui vont avec ) et pas dans d’autres.


    • Hieronymus Hieronymus 9 février 21:53

      @maQ
      c’est sûr que question violence et dangerosité, l’Islam et le Catholicisme sont quasi à égalité
      on s’en doutait plus ou moins mais ça va mieux en le disant..
      d’ailleurs désormais presque chaque jour, des gens en Europe sont transpercés à l’épée sur la voie publique au nom du Christ Roy
      il faut se méfier des catholiques en maraude sur la voie publique, ces gens sont fourbes et dissimulent un glaive sous leur redingote
       smiley


    • maQiavel maQiavel 9 février 22:29

      @Hieronymus

      Tu vois le pétainiste, à force d’écouter Boris Le Lay en fidèle fanboy, tu en es devenu stupide, tu n’arrives meme plus à lire ce que tu as devant les yeux. A quel moment ai-je postulé que l’Islam et le Catholicisme sont quasi à égalité en termes de violence et dangerosité ?  smiley

      De toute façon, ce débat-là n’a aucun sens pour moi, je ne suis pas un adepte des raisonnements essentialisant et de la réification, l’islam et le catholicisme ne sont pas des personnes qui peuvent exercer des violences et être dangereuses par elles-mêmes, ce sont des idéologies qui ne sont pas indépendantes des individus qui les portent, elles sont ce que les individus en font, et ce qu’ils en font est contextuel car lié aux évolutions historiques, géopolitiques, sociales etc. Et c’est comme ça qu’on constate que certaines idéologies sont plus polémogènes que d’autres dans des contextes spécifiques mais pas dans d’autres et de fait, ici et maintenant, dans le contexte qui est spécifiquement le nôtre, l’islam est plus polémogène que le catholicisme pour un tas de raisons. 

      Mais je ne sais meme pas pourquoi je te réponds, tu es tellement platement émotif et sentimental ( selon ta propre description de toi-même ) que tu en es devenu réfractaire à toute forme de rationalité, tu n’y verras que du charabia puisque mes propos ne toucheront pas ton petit cœur  smiley . Je m’en fiche mais avant de reprendre quelqu’un, commence par faire l’effort de le lire au lieu de réagir de façon affective en lui accolant des propos qu’il ne tient pas.

      Ps : Epargne nous tes sempiternelles jérémiades si tu peux, sinon, verse comme d’hab des torrents de larmes, ce n’est pas si grave que ça au fond. 


    • yoananda2 9 février 22:49

      @maQiavel

      de fait, ici et maintenant, dans le contexte qui est spécifiquement le nôtre, l’islam est plus polémogène que le catholicisme pour un tas de raisons. 

      J’ai relu plusieurs fois ton post mais je ne comprends pas bien ou tu veux en venir. Je précise que moi j’essentialise et je réifie. J’ai bien compris que ce n’était pas ton truc, et je ne cherche pas à polémiquer la dessus, c’est ton droit, comme j’espère que tu comprends que moi je fonctionne différement.

      Mais du coup, j’ai beau réfléchir a tes propos, y a un truc qui m’échappe. Je vais être très "niveau plancher des vaches" :

      si moi je dis "l’islam fait chier" (dans son essence)

      si toi tu dis "l’islam fait chier ici et maintenant" ...

      bon ben il se trouve qu’on est ici et maintenant, non ?

      qu’est-ce qu’on en a a foutre que l’islam face pas chier "ailleurs en d’autres temps" ou que le catholicisme ai fait chier il y a 200 ans ?

      qu’est-ce que ça change que je ne sais ou sur la planète d’autres soi très content de l’Islam ? ça ne change rien au fait que "l’islam ME fait chier", donc "l’islam fait chier", car je ne suis rien d’autre que moi, ici et maintenant. Pareil pour toi, non ?

      Je sais pas si je me fais comprendre (mais tu as compris que j’avais du mal je crois et donc je sais que tu essayeras au moins smiley )


    • maQiavel maQiavel 9 février 22:56

      @yoananda2
      Bah, si l’islam fait chier ici et maintenant, il peut ne plus faire chier demain ou après demain. Pour l’esentialiste, il fera toujours chier parce que c’est son essence. La différence est là, tout simplement. 

      PS : je précise que je ne fais que reprendre tes termes "l’islam fait chier" pour répondre à ta question de la façon la plus concise possible et rester au niveau "plancher des vaches" comme tu dis mais ça ne traduit absolument pas ma pensée. 


    • yoananda2 9 février 23:00

      @maQiavel
      d’accord, on peut parler de "polémologie" si tu préfères smiley

      Pour l’esentialiste, il fera toujours chier parce que c’est son essence.

      oui, on est d’accord, mais l’essentialiste il ne sera peut-être plus la le jour ou l’islam ne fera plus chier. Il sera peut-être mort, ou il fermera sa gueule. C’est le futur, on ne sait pas de quoi il sera fait.

      Donc, tu n’es pas d’accord qu’on est ici et maintenant ?


    • maQiavel maQiavel 9 février 23:08

      @yoananda2

      Oui, on est ici et maintenant. Et alors ? Je ne vois pas ce que ça change. L’essentialiste ne sera peut-être plus là le jour ou l’islam ne fera plus chier mais il sera peut-être là. Et donc ? C’est pour ça que je dis que ces débats-là n’ont pour moi aucun sens …


    • yoananda2 9 février 23:27

      @maQiavel

      C’est pour ça que je dis que ces débats-là n’ont pour moi aucun sens …

      j’ai relu l’échange du début parce que je pigeais plus rien.

      On voit bien là avec ces exemples que la quantité de menace reçues dans les réseaux sociaux n’est pas forcément fonction de la religion ciblée mais d’autres paramètres qui permettent de comprendre pourquoi dans certains cas il y’a bad buzz suivit de shitstorms ( avec les menaces de violence qui vont avec ) et pas dans d’autres.

      Si j’ai bien compris ... pour les essentialistes la raison principale c’est l’idéologie elle même qui explique en priorité le merdier, pour toi, il y a d’autres facteurs. Je ne sais pas si ces facteurs sont exclusifs de l’explication essentialiste ou complémentaire mais l’idéologie étant un facteur "secondaire" pour toi ... (il semble que pour toi l’idéologie ne soit pas un facteur du tout, tu confirmes ?)

      Est-ce que c’est ça ?

      Mais le fait est que tu ne les explicites pas, donc difficile de se faire une idée. Peux tu nous en dire plus sur ces facteurs ?

      Tu en as déjà sûrement parlé si tu n’as pas jugé utile de les redire. Je devine un peu de quoi il s’agit mais je préférerais savoir exactement. (pas besoin d’écrire une tartine, juste un rappel suffira je pense).

      En fait, ce que je ne pige pas, c’est : est-ce que tu fais référence aux contexte "économico-socio-historique" (c’est à dire pour le dire vite l’échec des politiques d’immigration dans la France acutelle) ? ou bien est-ce que tu fais référence à des facteurs liés à internet ? ce qui voudrait dire que ces menaces de morts massives sont des effets du net ?

      ou autre ?


    • maQiavel maQiavel 10 février 00:09

      @yoananda2

       « Mais le fait est que tu ne les explicites pas, donc difficile de se faire une idée. Peux tu nous en dire plus sur ces facteurs ? »En fait, ce que je ne pige pas, c’est : est-ce que tu fais référence aux contexte "économico-socio-historique"

      ------> En fait, plusieurs thématiques se sont glissées à cause notamment de l’intervention de Hieronymus qui était HS par rapport à ce que j’exprimais, à la base je parlais des facteurs qui expliquent que dans certains cas on a des bad buzz et des shitstorm et pas dans d’autres. Ensuite, Hieronymus est venu m’accuser d’avoir dit qu’Islam et catholicisme ont la meme dangerosité et violence, ce à quoi j’ai répondu que je n’ai jamais dit ça, que ce genre de débat n’a de toute façon aucun sens pour moi car je ne suis pas essentialiste et qu’une idéologie est plus ou moins polémogène en fonction du contexte et de certains facteurs ( et là j’ai cité rapidement l’histoire, la géopolitique, les structures sociales etc).

      Donc je ne mélange pas les deux ( les facteurs qui sont susceptibles de faire émerger du cyber harcèlement d’un coté et les facteurs qui rendent une idéologie polémogènes de l’autre ), c’est l’intervention de Hieronymus qui n’avait rien à voir avec mon propos qui m’a amené à le suivre sur le HS et qui a provoqué chez toi la confusion entre les deux. Pour éviter toute confusion, je n’aurai juste pas du lui répondre. 

      « ... pour les essentialistes la raison principale c’est l’idéologie elle même qui explique en priorité le merdier, pour toi, il y a d’autres facteurs ».

      ------> Exact.

      « Je ne sais pas si ces facteurs sont exclusifs de l’explication essentialiste ou complémentaire mais l’idéologie étant un facteur "secondaire" pour toi ... (il semble que pour toi l’idéologie ne soit pas un facteur du tout, tu confirmes ?) »

      ------> Pour ce qui est du cyber harcèlement, l’idéologie est plus que secondaire puisqu’on la retrouve dans plusieurs cas qui n’ont rien à voir avec les musulmans ( j’ai donné des exemples plus haut). Donc il y’a d’autres facteurs. Je ne les ai pas cités parce que je n’avais pas envie d’être trop long. Mais sur ce sujet je recommande le livre de Romain Badouard « Le Désenchantement de l’Internet : Désinformation, Rumeur et Propagande » (mais je peux revenir ensuite sur l’exemple de Mila dans un post moins engorgé).  Cela dit je n’ai pas dit que l’idéologie n’est pas un facteur du tout, il me semble qu’il y’aura tout de meme du côté des musulmans, dans notre contexte, une tendance plus forte à menacer ceux qui insultent leur religion, ce n’est qu’une impression que je ne peux pas confirmer par des études précises et des stats mais c’est ce que je pense pour le moment ( mais je peux changer d’avis). Donc l’idéologie doit jouer aussi selon moi à un certain niveau, mais ce n’est pas du tout un facteur essentiel.


    • maQiavel maQiavel 10 février 00:12

      @yoananda2
      Erreur dans ma formulation : 

      *Pour ce qui est du cyber harcèlement, l’idéologie est plus que secondaire puisqu’on retrouve du cyber harcèlement et des menaces de mort dans plusieurs cas qui n’ont rien à voir avec les musulmans.


    • Conférençovore 10 février 05:36

      @maQiavel "Bien sûr, on va me répondre que le flux de menaces qu’a reçu de Mila avait un débit supérieur. Certainement."

      Une évidence mais, surtout, le problème n’est pas là et c’est ce la que tu fais semblant de ne pas comprendre et tait : des menaces de mort, même des gens connus non-politisés en reçoivent, par exemple de fans hystériques qui estiment que leur idole ne leur accorde pas assez d’attention. Je suis sûr que Justin Bieber, Patrick Bruel et cie ont dû en recevoir durant leur carrière et il est probable que certaines étaient sérieuses. Après tout, il arrive qu’un malade mental passe à l’acte et attaque, voir tue (le cas le plus célèbre étant Lennon).

      Mais la question centrale est ailleurs : c’est l’évaluation de la crédibilité de la menace. Et là il faut être aveugle ou inconscient pour ne pas comprendre ce que tout le monde comprend en réalité : parmi les menaces de mort adressées à Mila, l’écrasante majorité émane d’individus qui auraient uncomportement allant du simple regard hostile jusqu’à la gifle en passant par le crachat, l’insulte, etc. Mais l’expérience montre également - et ça n’existe QUE chez les muz - qu’une minorité, certes extrême mais réelle (oui, je sais, tu vomis ce mot...) est capable de mettre à exécution ces menaces. D’ailleurs tout le monde l’a compris sans l’avouer (parce que cela ne se dit pas...) : elle est exfiltrée de son environnement (voir l’article du Point posté par Claire ici et ma réponse) scolaire à 70% et muse sous protection policière parce que le risque est RÉEL.

      "Mais alors, on peut poser la question, en comparaison, quelle est le débit de menaces qu’a reçu Charles Gave qui a affirmé tranquillement à la radio que l’islam est une saloperie et qui l’a comparé au nazisme il y’a 3 semaine ? Insignifiant. "

      Qui connaît Charles Gave ? La gamine avait 10 000 followers sur Instagram... Madame Michu et Monsieur Ben Allah connaissent Mila mais non jamais entendu parler de Charles Gave. Le cas Mila a été traité sur toutes les radios et TV de France et bien au-delà. Il est probable même qu’Abdul-le-pachtoun dans sa grotte de Tora Bora en ait entendu parler. Expose Gave comme la gamine et tu verras qu’il devra lui aussi être exfiltré de son propre pays. D’ailleurs le plus dingue c’est que Mila est probablement plus menacée en France que n’importe quel "migrant " mytho prétendant être persécuté dans son pays. Le plus dingue c’est que nous en sommes là : on en arrive presque à des cas de Français réfugiés de l’intérieur.

      "0n voit bien là avec ces exemples que la quantité de menace reçues dans les réseaux sociaux n’est pas forcément fonction de la religion ciblée"

      Non. Ce que l’on voit c’est que l’on peut chier publiquement sur certains religions (le christianisme quasi exclusivement) avec les applaudissements de l’Etat (coucou Rance Inter !) et qu’avec d’autres, le faire détruit la vie du blasphémateur. Le récent sondage d’IFOP montre très clairement le problème : pour ceux qui en doutaient encore, l’opinion très majoritaire des musulmans de France (comme ailleurs... c’est nous qui avons cru que ce serait différent chez nous comme par enchantement républicain... enfin pas perso, mais c’est un "nous" général pour designer les FDS) est celle d’Abdallah Zekri : si tu insultes l’islam, ne te plaints pas d’être menacé de mort parce que tu l’as bien cherché ! Or cette disposition d’esprit n’existe (dans ces proportions, avec passage à l’acte) qu’avec les adeptes de ce culte. Cela a absolument tout à voir avec la religion ciblée.


    • Conférençovore 10 février 05:39

      @Conférençovore " à 70% et muse"

      — -> à 70% muz... je doute que Mila devienne un jour la muse d’un muz...


    • Conférençovore 10 février 06:13

      @maQiavel "il me semble qu’il y’aura tout de meme du côté des musulmans, dans notre contexte, une tendance plus forte à menacer ceux qui insultent leur religion, ce n’est qu’une impression que je ne peux pas confirmer par des études précises et des stats mais c’est ce que je pense pour le moment ( mais je peux changer d’avis)."

      Le sondage récent d’IFOP montre assez clairement le problème : pour l’écrasante majorité (85%) des musulmans en France, "insulter leur religion") revient à insulter les musulmans eux-mêmes. Ils ne font pas la différence et c’est ainsi qu’ils perçoivent la moindre critique à leur culte et explique qu’il est quasi impossible d’avoir un échange normal, rationnel avec nombre de musulmans.

      Je pense que les facteurs qui expliquent cette confusion quasi généralisée sont multiples mais que trois se détachent : premièrement le dogme religieux lui-même qui, intrinsèquement, interdit tout blasphème, toute remise en question et ne peut que tolérer (à condition qu’ils s’écrasent et admettent leur infériorité) les non-adeptes jugés par défaut impurs. Deuxièmement le conformisme puissant qui est une force de coercition interne aux sociétés, clans, familles musulmanes en général. Il n’est pas l’exclusivité des sociétés musulmanes mais il y est très puissant et cette coercition est en réalité une menace permanente, une force centripète qui soude les membres de la communauté et condamne quasiment à mort (au moins sociale) celui qui voudrait sortir de la secte. Ainsi s’attaquer à l’idéologie revenant à s’attaquer aux adeptes revient également à s’attaquer à TOUS les membres de celle-ci et cela est "inacceptable" pour reprendre le terme de Zekri. Le troisième est difficilement évocable sans prendre d’innombrables pincettes mais disons qu’il est en rapport avec la fameuse carte qu’il ne faut surtout pas diffuser dixit Laurent Alexandre. Cette confusion témoigne d’une faillite à catégoriser (idées, individus) et se vérifie dans les sociétés "arabo"-musulmanes. Confusion entre science et croyance, entre pratiques issues de traditions et celles du culte, entre temporel et spirituel, loi humaine et loi divine, etc.


    • Conférençovore 10 février 06:16

      "qu’il est quasi impossible d’avoir un échange normal, rationnel avec nombre de musulmans."

      J’ai oublié de préciser "à propos de leur religion"... On pourra discuter sans problème de la couleur des coquelicots.


    • Hieronymus Hieronymus 10 février 10:10

      @maQ
      c’est vrai je suis stupide et qui plus est pétainiste (définition Svp ?)
      mais grâce à Av-Tv et leurs très intelligents intervenants, je peux évoluer vers une saine compréhension de ces problèmes très complexes ;
      après env. 500 posts (minimum) et une semaine d’échanges palpitants, une sorte de lumière transparaitra enfin à mon esprit...
      il faut dire qu’avant j’étais parano comme n’importe quel gros beauf de Fdesouche, je m’imaginais vu mon inculture crasse et ma conscience abrutie que les Islamistes pouvaient nourrir de noirs desseins envers les Français autochtones et qu’il convenait de grandement s’en méfier d’autant que ceux-ci risquaient de trouver appui auprès d’une majorité silencieuse de correligionnaires facilement instrumentalisables, voyez à quel point j’avais l’esprit tordu !
      que nenni ! billevesées et fadaises de petit facho racialiste attardé dont le cerveau est rongé par la propagande délétère de sites conspis tels DP, E&R ou diverse riposte, alors qu’en vérité tous ces musulmans au sang chaud et réactions hystériques ne sont pas plus dangereux au contact que n’importe quel garçon boucher catholique, car s’ils se promènent d’ordinaire avec un couteau c’est juste pour se curer les ongles ou ouvrir leur courrier, peut être déguster du fromage parfois mais ils ne s’en servent jamais méchamment à moins que .. acculés à la dernière extrêmité par des outrages, provocations ou blasphèmes absoluments intolérables envers le prophète ..
      sinon ce sont en tous points des Français comme les autres, que dis-je, mieux que les autres, humbles et doux, industrieux et polis, de vraies chances pour la France, même si c’est l’évidence il est toujours bon de le rappeler !
      SVP : définition du pétainisme ? smiley


    • yoananda2 10 février 10:44

      @maQiavel

      Donc l’idéologie doit jouer aussi selon moi à un certain niveau, mais ce n’est pas du tout un facteur essentiel.

      Je comprends, merci pour la clarification. A l’occasion, je veux bien un mini topo sur le livre "le désenchantement de l’internet".

      Je suis clairement l’un de ces désenchantés. Je reconnais que j’ai été naïf sur le net, j’y voyais un espace de partage de connaissances et de liberté d’expression au départ. Je n’avais pas anticipé le tribalisme exacerbé, le retour d’une forme d’obscurantisme, l’outil de surveillance massif qu’il est devenu principalement aujourd’hui, en dehors de quelques petites poches de résistance, disséminées à droite à gauche.


    • yoananda2 10 février 10:58

      @Conférençovore

      parmi les menaces de mort adressées à Mila, l’écrasante majorité émane d’individus qui auraient un comportement allant du simple regard hostile jusqu’à la gifle en passant par le crachat, l’insulte, etc. Mais l’expérience montre également - et ça n’existe QUE chez les muz - qu’une minorité, certes extrême mais réelle (oui, je sais, tu vomis ce mot...) est capable de mettre à exécution ces menaces.

      La on est face à un autre problème. Tu peux prendre le personnes une par une et leur demander leur avis, mais, au dela d’un certain "seuil", il y a une dynamique collective qui s’installe. Pour le dire plus clairement, on parle d’un lynchage public.

      Même si pris un par un, aucun ne serait passé à l’acte, le fait d’être encouragé par la foule, le fait que chacun se monte le bourrichon avec son voisin, il y a un risque supplémentaire, non négligeable pour Mila. Ce risque existe BEAUCOUP moins chez les cathos.

      J’insiste parce que l’erreur fondamentale selon moi concernant les analyses sur l’islam c’est d’utiliser la grille occidentalo-individualiste-étatiste, alors qu’on a une composante tribale à l’échelle locale très forte, et une organisation "starfish" (comme nous l’a expliqué maQ) à l’échelle globale pour l’islam sunnite. Et ça, ça change tout !


    • maQiavel maQiavel 10 février 11:48

      @yoananda2

      Pour tenter de faire le court possible, Mila est une marque. Comme Nabila, les Kardashian ou une quelconque personnalité qui est suivie sur instagram. Certes cette jeune fille n’était pas une aussi grosse marque que ces personnalités mais elle était une petite célébrité locale. Et dans sa clientèle, il y’avait les élèves de son bahut. Très souvent, ces clientèles sont liées par un système de valeurs. Et ce qu’on remarque dans le cas des personnalités publiques, les shitstorm démarrent parce que la célébrité viole ces valeurs. Et ça part sur du cybermobbing : un mélange de diffamation, de harcèlement et de menaces. Il existe des tas d’exemples comme ça qui finissent en « lapidation digitale », les cas de cyber harcèlement sont de plus en plus fréquents et touchent différentes catégories de personnes, ça ne se limite pas au cadre franco-français, c’est planétaire. Et on retrouve souvent le meme processus.

      Les shitstorms prennent un écho encore plus grands lorsqu’ils sont relayés par les médias et c’est ce qui est arrivé dans ce cas où des gens ont tenté de politiser l’affaire en faisant de cette fille un symbole de leur lutte contre les musulmans ( la personne qui a rendu ce cas public est très lié aux réseaux pseudo-identitaires), ce qui était le meilleur moyen de renforcer la vague.


    • Conférençovore 10 février 11:56

      @yoananda2 Il ne me semble pas commettre cette erreur et ne fait ici qu’un constat froid mais il est vrai qu’elle est très répandue et explique que les autochtones, globalement, ne comprennent pas ce type de dynamique de meute qui leur est étrangère.


    • maQiavel maQiavel 10 février 11:58

      @Conférençovore

      Je ne vais pas répondre point par point parce que finalement, on ne fait que se répéter éternellement, je ne vais pas revenir sur les analyses essentialisantes partant du dogme religieux qui sont bourrés de biais de confirmation, de stéréotypes et d’idées, pareil pour le processus qui consiste à plaquer des mécanismes de structures sociales de pays musulmans à la France, idem pour les questions de QI. Soyons concret :

      -Concernant la crédibilité de la menace qui n’existerait que chez les musulmans ( parce que c’est ça que tu écris « Mais l’expérience montre également - et ça n’existe QUE chez les muz - qu’une minorité, certes extrême mais réelle (oui, je sais, tu vomis ce mot...) est capable de mettre à exécution ces menaces », ce n’est pas une carricature que je m’invente dans ma propre tête), est ce que tu as des statistiques de personnalités mises sous protection policière et le pourcentage de celles parmi elles qui le sont du fait de menaces proférées par des musulmans ( qui selon ce que tu dis se rapprocherait de 100 %  smiley ) ? Si tu les a, je veux bien les voir. Si tu ne les a pas, comment diable peux-tu savoir ça, au point d’affirmer qu’il faut être aveugle ou inconscient pour croire en ce que tu racontes  smiley  ? Il suffit d’ailleurs que je tape sur google pour qu’en quelques minutes, je vois des tas de gens sous protection policière qui le sont pour des raisons tout autre que celles de menaces venant de musulmans mais si tu as des sources fiables sur lesquelles se fondent tes certitudes, moi je suis intéressé.

      Jusqu’à ce que tu me donnes des faits qui valident tes propos ( et non pas des intuitions, des convictions personnelles ou des analyses abstraites essentialisantes qu’on habille par des "c’est la réalité", c’est le meilleur moyen de tourner en rond, juste des faits ), voici ce que je vois :

      -le cas de Gave montre bien qu’il ne suffit pas d’insulter l’islam pour être menacé de mort. C’est bien pour ça que je parle d’autres facteurs.

      - Frédéric Fromet a bien reçu des menaces de mort. Dire que cette disposition d’esprit n’existe que chez les musulmans est factuellement faux. Ce n’est pas une opinion, c’est un fait qu’aucune réflexion essentialisante ne peut faire disparaitre. Ca va d’ailleurs plus loin que le petit cas de Fromet, c’est un phénomène planétaire sur lequel des gens travaillent et publient.


    • Hieronymus Hieronymus 10 février 12:06

      @maQ
      c’est ce qui est arrivé dans ce cas où des gens ont tenté de politiser l’affaire en faisant de cette fille un symbole de leur lutte contre les musulmans

      c’est vrai ces salauds d’identitaires, quel besoin avaient-ils d’attirer l’attention des médias sur le fait que cette fille était menacée de mort, lynchée sur les réseaux sociaux et renvoyée de son lycée ?
      après tout elle avait largement mérité son sort comme l’avait sagement exprimé Abdallah Zekri, délégué général du CFCM et président de lutte de l’observatoire de l’islamophobie :
      https://youtu.be/oQACemJqJaM
      les identitaires menacent la paix civile smiley


    • maQiavel maQiavel 10 février 12:26

      @yoananda2

      « alors qu’on a une composante tribale à l’échelle locale très forte, et une organisation "starfish" (comme nous l’a expliqué maQ) à l’échelle globale pour l’islam sunnite. Et ça, ça change tout ! »

      ------> Attention, je précise pour ceux qui liraient ton post que moi, je n’ai jamais évoqué la structure « starfish » pour parler des musulmans ou de l’islam. J’en ai parlé pour évoquer un tout autre sujet. Et de façon générale, c’est une structure qui est liée à l’usage intensif d’internet indépendamment de la couleur de peau ou de la religion des individus.

      Concernant le tribalisme, Romain Badouard parle de « mécanismes tribaux de la conviction » pour expliquer la brutalisation des échanges sur internet. C’est-à-dire que l’émergence du média internet conduit à une polarisation sectaire des opinions. A l’ère de l’atomisation des rapports sociaux en de multiples factions qui constituent des bulles au sein desquelles l’information circule dans un cercle contraint, les réseaux sociaux sont en fait des machines qui obéissent à des logiques sectaires fonctionnant en cercle fermé, la multipolarisation des systèmes de représentation qui en découle et les dynamiques d’enfermement idéologique vont conduire à l’abêtissement et à la brutalisation du débat public. Mais ça, ce n’est pas non plus une question de musulmans ou pas musulmans, les pseudo-identitaires sont par exemple très pris par ces mécanismes tribaux de la conviction.


    • Norman Bates Norman Bates 10 février 12:26

      @Conférençovore

      Quand j’étais petit ma regrettable mère m’interdisait formellement de monter dans la bagnole d’un inconnu, à fortiori si celui-ci devait m’aguicher avec des friandises...
      J’ai gardé en fond de cuve une méfiance similaire par rapport aux modes venues des USA...mon esprit juvénile pouvait succomber à la bravoure du gentil cow-boy ou l’héroïsme du preux défenseur de la veuve et de l’orphelin, le courage de celui qui se sacrifie pour la liberté du monde...Hollywood mâchouille les esprits à coups de centaines de milliards, c’est loin d’être vain...
      La mode US collection quatre saisons 2001 n’a jamais su emporter mon adhésion..."vous êtes avec nous ou contre nous"...quasiment deux décennies plus tard je ne suis toujours pas "avec"...
      Oh, ce n’est pas manque d’avoir façonné un ennemi nouveau parfaitement convaincant, plus flippant et insidieux que le communiste...c’est vrai, l’arabe ne rigole pas...il n’envoie pas au goulag, il égorge...c’est "touche pas à mon poto Momo ou je te découpe"...ou alors il arrose à la kalach’...entre opérations militaires et exactions de "loups solitaires" il y a matières à baliser sévèrement...
      Sans oublier les banlieues "islamisées"...ou sous la coupe des racailles...ou les deux...
      Il y a de quoi crier "haro sur l’arabe", l’ennemi intérieur prêt à la conquête...c’est une posture défendable en soi...tout comme je revendique le droit de ne pas la partager, d’adopter une vision en zoom moins rapproché avec sa cohorte de questions basées sur des faits...
      De "SOS Racisme" (Dray, BHL etc...) à l’immigration actuelle et ses supposés éléments dangereux, pourquoi ne ferme t-on pas les vannes.. ? question d’une bêtise infinie, mais qui a intérêt à ce statu quo.. ?
      Il n’est pas absurde non plus de s’interroger sur les lunes de fiel avec certaines monarchies que "nous" armons...en échange elles nous arrosent de leurs pétrodollars..."ennemi intérieur".. ? je n’épilogue pas sur les visées géopolitiques de l’axe américano-sioniste qu’il n’est en rien "complotiste" d’évoquer...
      Il n’est pas "complotiste" non plus de citer ces rabbins qui haranguent leurs auditoires et se réjouissent du bazar en France dont le "peuple élu" sera le bénéficiaire exclusif...ils n’attendent que ça, qu’on se tape dessus...il y a pléthore de vidéos sur ce sujet...
      Nul "complotisme" aussi dans les textes sur lesquels ces rabbins (qui, soit dit au passage, ont voix au chapitre en "terre promise" et au congrès US) s’appuient pour s’émerveiller de leur imminente domination mondiale...même pas besoin de citer des textes prétendument faux qui, pourtant, résonnent comme une notice d’emploi en parfaite harmonie avec l’actualité...c’est même un copié-collé saisissant...
      Je vais plonger dans le "complotisme" en rappelant que l’OTAN sous gouvernance US avait naguère implanté des armées secrètes dans toute l’Europe pour combattre l’ennemi communiste...entre attentats terroristes, criminalité, déstabilisation de certains Etats, ces "stay behind" ont fait du "bon boulot"...en dépit des obstructions et des pressions, des dirigeants italiens ont mis cette drôle d’armée en lumière jusqu’au procès à l’aube des années 90...(opération Gladio)...oui, rien de "complotiste" dans l’histoire...à noter l’implication de la loge maçonnique P2 citée par...Arte.
      Pour finir...début janvier le dissident BHL tenait une conférence sur le thème "qui est l’ennemi.. ?" oui, défense de rire...je n’ai pas trouvé les conclusions et les réponses formulées par le "philosophe" et ministre des affaires étrangères et de l’Intérieur à vie, mais je n’aurais guère été étonné de trouver de troublantes ressemblances avec certains discours en cours dans la "dissidence"...
      Loin de moi l’idée de qualifier cette "dissidence" de "plus bête au monde", mais j’ai la conviction qu’elle se fourvoie...je ne glisse pas sous le tapis la poussière du "problème arabe" mais l’équation n’est pas aussi simpliste, les éléments ci-dessus en font partie, qu’on le veuille ou non...soustraire du champ de la réflexion le rôle de cet axe américano-sioniste, son influence, la soumission absolue de nos "élites" ne fait que renforcer cet ennemi là, bien plus puissant et destructeur que l’ennemi islamiste que paradoxalement il couve...
      Bon, on peut continuer le manichéisme sauce pensée unique en s’opposant entre patriotes et islamo-gauchistes soraliens, résistants et dhimmis...moi je pense que le virus du lobby mondialiste est largement répandu dans nos milieux, mais ce n’est que mon modeste point de vue...
      (commentaire adressé en haut au camarade Qiro mais bien évidemment aussi à tous les intervenants...)


    • maQiavel maQiavel 10 février 12:37

      @Hieronymus
      Non, non, les pseudo-identitaires sont des bisounours gentil tout plein qui ont soif de paix civile. Ils veulent juste la Reconquista en déportant tout ce qui n’est pas blanc hors d’Europe mais ça part d’une bonne volonté. smiley

      Sinon, pourquoi ces réseaux pseudo-identitaires n’ont pas attiré l’attention sur Mennel qui recevait des menaces de mort ? Ah ouais, j’oubliais, c’est une bougnoule voilée. Et quid des menaces de mort sur Julie Hainaux qui a été harcelée pendant deux ans par des néonazis ? Bah c’est une sale gauchiste qui a eu la mauvaise idée de critiquer de façon virulente le colonialisme, elle a eu ce qu’elle méritait. Quid des milliers de cas de cyber harcèlement en France. Pas un mot. Par contre, dès qu’un harcèlement est le fait de musulmans, on saute sur l’occasion comme des vautours sur un cadavre en putréfaction. Mais nan, c’était juste pour aider Mila et favoriser la paix civile.  smiley 


Réagir