medialter medialter 7 février 13:43

@yoananda2
"Ceci dit, ce que tu racontes n’a pas grand chose à voir avec les écho que j’ai eu de CC"
*
Bah, toujours le même refrain. C’est comme Heidegger, t’entends de partout que c’était un nazillon, et quand tu le lis, tu découvres la profondeur du personnage, et que sa récupération ne fut faite que de raccourcis. CC, c’est une dizaine d’ouvrages, qu’il faut tous lire et dans l’ordre d’édition, sinon on n’y pige rien, plus les ouvrages de ses compagnes, dites "les sorcières", encore 5 ou 6 ouvrages supplémentaires. Le tout en 2 ou 3 relectures, parce qu’il faut un "accès direct" à cette connaissance, y en a pour 10 ans minimum (temps de digestions intermédiaires). En plus, c’est ultra-élitiste, alors les gauchiasses qui lisent ça et qui s’en prévalent me font juste marrer (la preuve ta remarque sur les psychotropes, qui vient de ce petit monde)
*
"Tout ce qui est "surnaturel" téléportation, changement de forme, ou dépassement des lois physique, je ne suis pas contre sur le principe, mais je demande à voir"
*
Mouais, Bof, c’est dans toutes les traditions depuis la nuit des temps, à commencer par les siddhi. J’ai un ami (qui pourrait être mon père), qui a connu personnellement Marthe Robin, elle ne se nourrissait jamais. Il n’y a de surnaturel que notre emprisonnement dans une vision étriquée et auto-centrée du monde, en réalité les possibilités sont infinis au-delà de notre bac à sable. Mais c’est pas le plus difficile à admettre, c’est la finalité, la conscience continue à durée indéterminée. Et pourtant elle-aussi, elle est dans toutes les traditions du monde. Mais bon, on sort du cadre, pour l’instant j’en reste à préciser le post de Heimskringla2


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe