maQiavel maQiavel 28 janvier 11:25

@Conférençovore

« Pas seulement 11. Des centaines de morts officiels ».

------> Non. Il ne faut pas aller dans tous les sens, recentrons-nous sur le sujet. Tu parlais spécifiquement plus haut des personnes mortes pour avoir critiqué cette religion. Et il n’y a eu que les 11 morts de l’attentat de CH en 5 ans. Parce que les attentats commis par l’EI n’avaient rien à voir avec la critique de l’islam, c’étaient des opérations de représailles après les attaques menées par l’armée française contre des positions de cette organisation en Irak et en Syrie. Et là il ne faut pas me dire que je choisi de minorer, ce n’est pas une question d’opinion mais un fait qu’on peut quantifier objectivement ( même si ce décompte macabre est lugubre) : 11 personnes sont mortes en 5 ans pour avoir critiqué cette religion en France. C’est déjà trop mais il faut arrêter avec les exagérations en parlant de centaine de morts.  smiley

« Il est grand temps d’arrêter de reprendre cette terminologie vivre-ensembliste à la con : Il n’y a pas de "sentiment de...". Il y a un constat de colonisation par le nombre qui impose, de fait, des moeurs étrangers. Point. »

------> Il y’a « sentiment de » dans une partie de la population et particulièrement chez les identitaires qui trouvent que certains quartiers sont trop « pigmentés » pour reprendre ton expression et ils détestent ça. C’est une perception particulière, c’est subjectif, point. Et le terme de « colonisation » est lui-même fortement marqué idéologiquement, je ne parlerai jamais de colonisation pour parler de migrant qui s’installent sur un territoire avec l’approbation des autorités du pays, ça n’a pas de sens.

Mais évidemment les pseudo-identitaires utilisent la rhétorique la plus catastrophiste possible pour faire croire qu’on est colonisé par des envahisseurs et qu’on est au bord de la guerre civile, c’est une propagande jouant sur les peurs. Le fait est que le phénomène des migrations est mondial, que 84 % des réfugiés à travers le monde vivent dans des pays en développement, que l’Europe est elle-même la région de naissance du deuxième plus grand nombre de migrants (61 millions de personnes qui ont la nationalité d’un pays européen vivent à l’étranger ). Je n’ai rien contre la critique de l’immigration et même spécifiquement de l’immigration africaine en France, on a le droit d’être contre, je suis moi-même pour une immigration zéro considérant qu’elle pose des problèmes. Mais dire ça, c’est autre chose que d’être dans la rhétorique de la peur, de la conquête, de l’envahissement, de la guerre civile et autre colonisation. Je suis désolé mais c’est une terminologie mobilisée par les mouvances pseudo-identitaires que je trouve détestable à titre personnel et non pas des faits.

Pour le reste, comme je le disais plus haut, j’aurais pu faire moi-même tes réponses et si je l’avais fait , tu m’aurais accusé de répondre à ta place. Et pourtant je savais exactement ce que tu allais me répondre, à force je connais la partition par cœur smiley . C’est une constante : dès qu’on n’adhère pas à la rhétorique catastrophiste pseudo-identitaire, on est forcément un vivrensembliste considérant qu’il n’y a aucun problème et que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes smiley. Je suis juste déçu sur un point, je m’attendais à ce que tu parles de « déni » mais ouf, les meubles sont saufs, Yoananda l’a utilisé. smiley

Oui, il y’a des problèmes avec certains réseaux islamistes qui sont minoritaires et qui ne constituent en rien une élite contrôlant les musulmans de France ( et ce n’est qu’à ce moment-là que je m’inquiéterai de la stratégie de ces organisations, lorsqu’il existera une communauté musulmane unifiée et dirigée par des élites, concrètement Hakim El Karoui, c’est combien de division ? Parlons concret , tous ces réseaux, c’est combien de division ? Quelle est leur influence au sein des musulmans de France ? Là on va commencer à parler sérieusement ) mais ces problèmes n’ont pas l’ampleur de ceux que les pseudo-identitaires et autre anti-islam brandissent pour jouer sur les peurs. Quand j’entend les pseudo-identitaires parler de guerre civile, je rigole moi aussi et meme pas jaune, j’ai plutot pitié des gens qui croient sincèrement à ces fadaises à force de s’abreuver à Fde souche comme un homme égaré dans le désert s’abreuve à la source d’eau fraiche d’une oasis. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe