tobor tobor 8 novembre 22:53

@Conférençovore
J’en parle parce qu’en matière de "communauté" en "diaspora" comme on dit, le traitement apparaît déséquilibré, tel qu’il n’y a jamais eu tout ce foin pour la kippa.

Ensuite, étant d’origine juive, j’ai été durant mon enfance témoin des recommandations et pratiques de la branche orthodoxe. Le foulard sur la tête des femmes avec interdiction de se découvrir bras et jambes était et est toujours d’usage, de même que la séparation dans les lieux de culte, dernières servies à table, etc...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe