zevengeur 9 août 22:05

A partir du moment où l’on s’invite (sans doute avec de l’aide) dans le débat public, alors on s’expose à la critique au sens dialectique.

La jeune Greta ne fait pas exception à cette règle et donc Onfray a parfaitement le droit d’exprimer son opinion.

Ensuite, que ceux qui instrumentalisent cette pauvre jeune fille aient choisi une autiste est cousu de fil blanc, on pourra le cas échant facilement accuser ses opposants d’attaques ad hominem. C’est exactement le piège dans lequel est tombée cette youtubeuse qui n’est que l’idiote utile du capitalisme "vert" (bel oxymore soit dit en passant !).


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe