jean_s 9 août 22:04

@floyd

Monsieur Floyd

Quand La mer d’Aral disparait parce que le cours du fleuve qui l’alimente est dévier sous Staline, c’est sans conséquence ? Quand Assouan est construit et qu’aujourd’hui le Delta du Nil souffre, c’est humain. Quand le barrage des trois gorges en Chine est rempli, c’est humain quels seront les conséquences futures nul ne le sait, mais c’est humain.

Déforestation humaine ou déforestation naturel, il y a je crois une différence quand l’homme en Afrique équatoriale, en Amérique du Sud, même aux USA déboisent, ça na rien de naturel. Quand à certaines époques ce sont des superficies supérieures à celle de La France par an, je ne crois pas que ça puisse être sans conséquences.

Quand les incendies en France, Espagne, Portugal, mais aussi au USA détruisent des milliers de KM2 de forêt ce n’est jamais humain ?

Bien sur que le climat évolue et que les changements sont marqués dans les couches géologiques et les carottes de glace mais que l’homme puisse être innocent de tout et sans impact ça reste douteux.

Je vit dans le Nord et les terrils de plusieurs dizaines de mètres sont encore présent dans le paysages de ma région, les mines, les KM3 de ces résidus et les KM3 qui ont été brulés n’aurait eu aucun impact ? Bien sur les forêts du carbonifère furent retournées par des cataclysmes géologiques et nous avons profité de ces cadavre exquis.

Prendre ses responsabilités envers les autres et les générations futures n’est pas une faiblesse mais une richesse.

N’est ce pas Pascal qui dans le doute fait le pari d’y croire. Il était un scientifique émérite et de génie.

Mélanger tout n’est pas un crime de fausse vérité, la terre est un tout pour chaque être vivant qui l’habite, rien ne nous appartient, ça nous est seulement prêté pour un temps, le gâcher de façon irrémédiable est irresponsable.

Bien à vous Jean

 

 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe