nephis 9 mars 15:27

@Gollum

C’est pas faux. Encore que l’on est à peu près assuré de s’en sortir même si c’est long et pénible.

Je serai plus sceptique que vous sur ce point-là. Et si la majorité des êtres étaient fatalement « condamnés » à rester coincés dans le samsara ?!!

Dans le christianisme, c’était bien pire, on persuadait que le fidèle avait quasi toutes les chances d’aller en enfer, la probabilité d’être sauvé étant très faible (en raison du verset : beaucoup d’appelés et peu d’élus). J’imagine les névroses et terreurs que cela a dû engendrer dans les chaumières de l’époque..
.

Oui, c’est l’une des pires saloperies du christianisme de masse, avec le péché originel et l’enjuivement partiel des populations germano-celtiques européennes, que d’avoir terrorisé des innocents ne disposant pas d’armes intellectuelles pour se défendre de manière à les faire rentrer dans les rangs voulus par les institutions catholiques romaines.

Voir Jean Delumeau là-dessus. Un des auteurs qui m’a définitivement vacciné contre cette religion là.

J’ai également quelques auteurs, notamment Bernard Dubant, qui m’ont aidé à me départir du catholicisme. Mais c’est surtout les réactions sectaires de catholiques tradis (surtout envers les facettes ésotériques du christianisme qui ne seraient l’apanage que de franc-maçons sataniques) et quelques événements étranges vécus (du même type de ceux qui, s’y l’on en parle un peu trop publiquement, peuvent vous conduire à finir interné à Sainte Anne ou à crâmer sur un bûcher, c’est selon l’époque smiley ) et inexplicables par la scolastique qui m’ont éloigné irrévocablement de cette religion.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe