Gollum Gollum 6 mars 12:19

@nephis

Oui c’est exact. Il y a des degrés dans l’opposition entre ésotérisme et exotérisme selon les aires culturelles..

Le confucianisme n’est pas trop opposé au taoïsme par exemple.

Alors que le christianisme officiel ne veut pas entendre parler de Gnose même si le terme a été utilisé par Clément d’Alexandrie par exemple..

La Kabbale est relativement tolérée en terre juive. Je me souviens d’une émission du dimanche matin (judaïca) parlant de la Kabbale.

Impensable d’avoir la même chose dans l’émission religieuse chrétienne.

Idem pour le soufisme toléré (non sans difficulté) en Islam. Enfin, jusqu’à récemment.. 

Quant au bouddhisme et hindouisme il n’y a pas ces notions. 

Le gros problème de ces exotérismes à destination de la masse c’est qu’ils ne disent pas la même chose que les doctrines ésotériques.

La Kabbale parle des vies successives notamment (Gilgul). Concept absent dans le judaïsme classique.

Perso je trouve les conceptions exotériques régressives et même quelque peu toxiques.. Elles ne favorisent pas l’ouverture d’esprit. Chaque fidèle voulant prêcher pour sa bergerie et voyant le fidèle des autres confessions comme un mouton à convertir et même à sacrifier éventuellement..

Donc s’il y a un noyau commun comme le veut Guénon comment se fait-il qu’on ait laissé se développer des notions toxiques présentes dans ces religions de masse, et dont on a les plus grandes peines à se débarrasser ? smiley

(on n’a pas cela avec le Bouddhisme qui s’accommode de tout et fait preuve d’une grande souplesse)


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe