medialter medialter 8 mars 10:59

@nephis
"Entre vous, la bande des Q, gollum, Guéguen (qui se fait plus discret depuis qu’il a terminé sa reconversion) et les autres que j’oublie, que d’inoubliables empoignades hilarantes et enrichissantes !"
*
C’est vrai qu’on se marrait bien dans cet ancien petit village gaulois. Il devient quoi l’ami Gueguen ? C quoi sa reconversion ?
*
"Je connaissais déjà votre avis sur les cycles, mais comment expliquez-vous dans ce cas que cette conception du temps soit présente dans d’autres cosmogonies (hindouisme par ex.) ?"
*
Dan l’hindouisme la durée du Kali Yuga est de 432.000 ans, et non de 6200 ans comme le prétendait Guénon, qui a trafiqué le chiffre en prétendant d’abord qu’il y avait trop de zéros smiley (ça paraît incroyable mais c’est écrit noir sur blanc). Ca laisse donc le temps de voir venir, à supposer encore qu’on en connaisse le début. Dans d’autres traditions, la fin d’un âge de fer est associée au retour d’un âge d’or (ce qui par définition établit le nouillage). Tout comme le retour du messie dans le christianisme ou le judaïsme, ça reste une lecture historique. Exotérique, donc profane selon moi. Jésus n’ayant jamais existé, on peut toujours attendre son retour. Donc si on accorde une valeur sacrée au christianisme par exemple (ce qui est mon cas) en le considérant comme une mythologie, l’apocalypse (traduit par révélation) doit être considéré comme étant une destination individuelle. C’est donc logique qu’on retrouve l’idée dans d’autres traditions
*
Ne croyez-vous pas, qu’en vertu de la théorie de la résonance présente dans maintes pensées cosmologiques, qu’il existe une intime correspondance entre le microcosme et la macrocosme ?
*
Ca établit un isomorphisme entre Homme et Cosmos qui est pleinement légitime, mais c’est pas pour autant que c’est applicable à notre vision linéaire du temps. Vu au travers de la sacralité, le temps doit être considéré comme cyclique (voir l’excellent ouvrage d’Eliade "le mythe de l’éternel retour"). Et c’est de là que vient la confusion, le temps cyclique est la réitération de la régénération individuelle dans le processus initiatique, et non le temps historique qui restera éternellement dégénéré


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe