Belenos Belenos 9 février 19:55

Cet homme dit ce qu’il pense et je ne trouve rien à reprocher à cela.

Maintenant, s’il s’agit de parler chacun pour soi, je dirai pour ma part que je n’en ai rien à foutre, en ce qui me concerne, du cinéma français et du théâtre parisien. Ces deux trucs pourraient même complètement disparaître que je ne m’en apercevrais pas. Ajoutons qu’il serait préférable, dans notre beau pays déjà si fortement endetté (comme explique le monsieur), de supprimer toutes les subventions publiques pompées par ces productions molles et merdiques, qui servent uniquement à offrir une existence très confortable à des acteurs passables, et même quand ils ne travaillent pas (si on peut appeler ça travailler). 

A ben, oui, moi aussi je peux faire mon numéro de vieux con, clown !  smiley


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe