Norman Bates Norman Bates 9 février 14:01

Je suis indigné...

Hein ? plus fort ? bon, d’accord...

Je suis indigné !!! la maison de Richard Ferrand brûle et on regarde François Berléand...on regarde ailleurs, loin des yeux, loin de l’effroi que suscite cet acte innommable, cet attentat à notre "République", notre "démocratie", nos "institutions"...

La bête immonde renferme dans son ventre fécond l’embryon malin de la haine qui manipule en toute impunité le jerrycan de sans plomb et le briquet...les flammes de l’enfer consument les photos de vacances de Richard Ferrand et lèchent nos esprits...et nous regardons ailleurs...

Je condamne avec vigueur ce crime "antisémite"...certes, Richard Ferrand n’est pas d’obédience judaïque, j’en conviens...mais il aurait pu l’être, et d’ailleurs si on secoue son arbre généalogique, hein...il s’agit au minimum d’un crime "antisémite" inversé par ricochet et par "antisémitisme" larvé que seuls des "antisémites" notoires pourront contester, point barre.

Il y eut la porte du ministère de Benjamin Griveaux, obligé face au danger de changer de lieu et de slip...

Il y eut Manuel Valls, la tête à cloaque, à l’avant-garde dans la liste des victimes de cette haine féroce, victime à la joue soufflée par l’onde de choc, à l’amour-propre dévasté, contraint de s’exiler en Catalogne pour surmonter son traumatisme...(il reviendra après sa gamelle électorale espagnole avec la queue entre les jambes et l’oreille décollée..)

Comme le disait ce matin une députée LREM...il faut penser aux élus, aux ministres, à leurs proches, leurs familles...face aux heures crépusculaires noires comme une nappe de goudron qui apparaissent à l’horizon, j’ajouterais qu’il est temps d’aménager un espace de survie dans nos caves avec un lit de camp, quelques victuailles, pour héberger ces damnés de la "République", proies innocentes de la haine génocidaire d’une horde de barbares...

Faisons preuve de générosité, d’empathie, soyons dignes des actes et des paroles de ces gens et offrons à ces futurs réfugiés un traitement digne de leur rang...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe