QAmonBra QAmonBra 14 mars 2017 15:23

Merci @ maQiavel pour le partage.

Avec les enquêtes dérangeantes d’ Élise Lucet, on sentait déjà un timide frémissement de liberté dans la TV publique, un laborieux et pénible "mea culpa", ce documentaire ne fait que le confirmer tout aussi timidement, c’est a dire en se gardant bien de traiter l’essentiel.

En effet, en occultant le formidable et passionnant débat populaire ayant précédé le référendum de 2005, que nous devons à J. Chirac, il est peut être question de ne pas donner des idées semblables au Peuple pour les prochaines élections.

Peine probablement perdue, car l’intérêt des citoyens pour F. Asselineau ne cesse de s’amplifier et en politique, aujourd’hui plus que jamais, c’est comme dans les gares SNCF, un train peut en cacher un autre. . .


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe