mardi 16 février 2016 - par ZardoZ

Les Mystères de l’île de Pâques

Le Mystère De L'Ile De Pâques

L’île de Pâques, mondialement connue pour ses gigantesques statues de pierre, est au centre de plusieurs mystères. Tout d’abord, par sa situation isolée au milieu de l’océan pacifique, mais aussi concernant la signification et l’érection de ces géants de basaltes. Qu’en est-il vraiment ? Reste d’une ancienne civilisation proche des Egyptiens, présence extraterrestre ou témoignage d’un continent englouti.

 

Aujourd'hui encore, elles constituent une énigme majeure de l'archéologie.

 

 

 

Les statues ont un corps !

 

La découverte ne date pas d’hier mais depuis quelques semaines refait surface sur internet : les statues de l’ile de Pâques ont un corps ! Alors qu’elles sont vraisemblablement connues pour avoir une grosse tête, ces statues recèlent visiblement de nombreux secrets puisque plus de la moitié de leur taille est enfouie sous terre et révèle l’existence d’un corps et de mains. Sans compter les nombreux pétroglyphes tracés sur le dos de ces statues enfouies sur plusieurs métres de prodondeur.
 

http://www.suchablog.com/wp-content/uploads/2011/11/statues-ile-de-paques_05.jpg

 

http://www.suchablog.com/wp-content/uploads/2011/11/statues-ile-de-paques_04.jpg

 

http://www.suchablog.com/wp-content/uploads/2011/11/statues-ile-de-paques_03.jpg

Publicité

 

http://www.suchablog.com/wp-content/uploads/2011/11/statues-ile-de-paques_01.jpg

 

Nous connaissions le poids et la hauteur de certains moaïs, pour les plus lourds frisant les 80 tonnes, mais là on reste sans voix devant la taille gigantesque de ces statues enterrés. L'archéologie officielle n'apporte que des réponses fragmentaires et qui va bien sur dans le sens de l'histoire linéaire et qu'il ne faut surtout pas chambouler.

 

Il faut savoir que les moaïs portaient un chapeau, certains de ces chapeaux pesaient jusqu'à 11 tonnes ( excusez du peu ! ).

 

Certains vont venir démontrer le déplacement "debout" des petits moaïs avec un système de corde, effectivement ça fonctionne, mais seulement sur des "petits" de 2 à 3 tonnes, certainement pas sur des Moaïs de 20 tonnes et encore moins sur un de 70 tonnes, le plus gros Moaïs non achevé pesant 250 tonnes !!!

 

Alors ? Je pose la question, l'île de Pâques serait-elle un reliquat du mythique continent de Mû ?. Continent qui a été recherché par les plus grands navigateurs tout au long du 18eme siécle avec des marins aussi prestigieux que Cook ou que le Comte de la Pérouse

 

 

 

L'énigme du rongo-rongo

 

Rongo-rongo est le nom donné à un système de signes gravés sur bois qui pourraient constituer soit une écriture, soit un moyen mnénotechnique pour des récitations de mythes ou de généalogies. Découvertes sur l'ôme de Pâques en 1864 par le missionnaire Eugène Eyraud, ces inscriptions ont résisté à toutes les tentatives de déchiffrement. Seules trois certitudes émergent de leur étude :

  • le sens de lecture en « boustrophédon inversé » : les signes sont alignés en longues séquences, une ligne à l'endroit, une ligne à l'envers, et on a pu vérifier qu'il fallait les lire de gauche à droite en partant de la ligne inférieure de chaque tablette ; leur disposition alternativement inversée fait qu'il faut retourner le support à chaque nouvelle ligne ;
  • des séries de symboles (par exemple : oiseau-pénis-poisson-vulve-humain) se répètent à plusieurs reprises, comme un refrain, ce qui a été rapproché des refrains traditionnels des hymnes généalogiques polynésiens (« les oiseaux ont copulé avec les poissons et ainsi ont été engendrés les premiers hommes ») ;
  • la présence sur la tablette dite « Mamari » de deux lignes représentant un calendrier lunaire.

 

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/2d/Rongorongo_B-v_Aruku-Kurenga_%28color%29_edit1.jpg

 

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/6a/Rongorongo_B-v_Aruku-Kurenga_%28end%29.jpg/800px-Rongorongo_B-v_Aruku-Kurenga_%28end%29.jpg

 



112 réactions


  • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 16 février 2016 18:26

    "Yep... Le rideau de fer est levé, aujourd’hui le patron vous propose pour la pause du midi, après les converses philosophiques, un apéro garni et en suivant un couscous picon bière.

    Venez nombreux."

     smiley


  • ZardoZ ZardoZ 16 février 2016 19:07

    Ça te démange toujours autant la connerie GaZpaR..
    D’autant que c’est à ton pote Guégen de venir le poster, tu crois pas ? Sinon sur l’ile de Pâques et ses mystères tu as quelques chose d’intelligent à dire ?

    Remarque tu peux continuer dans le registre, perso ça me dérange pas bien au contraire. Je suis pas coincé de la glotte comme certains ici.

     smiley


    • jeanpiètre jeanpiètre 16 février 2016 21:00

      @ZardoZ
      guéguen ne peux pas il finit "ethique à nicomaque" pour la 8ème fois en évacuant son chili con carne


    • ZardoZ ZardoZ 16 février 2016 21:32

      Je m’en doutais @jeanpiètre, au coucher de cette 8ème fois, peut être aura t-il évacué son chili.


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 17 février 2016 09:50

      @ZardoZ
      "Sinon sur l’ile de Pâques et ses mystères tu as quelques chose d’intelligent à dire ?"

       C’est amusant comme la tempérance à la trollerie est différente selon qu’on en soit la victime ou l’auteur, hein ?   smiley



    • ZardoZ ZardoZ 17 février 2016 10:13

      Tu es tellement prévisible @GaZpaR, c’est même plus amusant .


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 17 février 2016 10:22

      @ZardoZ
      "Tu es tellement prévisible"

       

      C’est vrai ? Dans ce cas... qu’est-ce que je vais faire dans le prochain message ?


    • ZardoZ ZardoZ 17 février 2016 19:42

      Le con comme d’habitude @GaZpaR


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 février 2016 01:23

      @ZardoZ

      Perdu !! Je vais tout simplement arrêter de troller (car tout le monde aura compris que je ne faisais ça que pour vous montrer combien ce que vous faites au autres est stupide).

      Je vais à présent regarder avec attention la vidéo car le sujet m’intéresse. 


    • ZardoZ ZardoZ 18 février 2016 07:10

      L’hôpital qui se fout de la charité @GaZpaR


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 février 2016 07:19

      @ZardoZ
      L’hôpital qui se fout de la charité : Se dit pour signifier à quelqu’un que pour être en mesure de dénoncer les torts d’autrui, il faut soi-même être irréprochable.


      Montrez-moi donc les sujets sur lesquels j’interviens systématiquement pour cracher sur le travail de l’auteur, sans m’intéresser au contenu ni produire la moindre argumentation.


    • ZardoZ ZardoZ 18 février 2016 08:57

      Tu passes ton temps qu’a ça @GaZpaR, 90% de tes posts c’est des conneries, perso je m’en tape et parfois tu es drôle, le principal c’est que cela te fasse rire, nous avons tous besoin du rire.

      Et sache que je ne crache sur personne, je suis pas sur ce site pour me prendre la tête mais pour me détendre, alors parfois comme toi je me détends plus fort, surtout sur des mecs qui se la tapent, pas besoin de te faire un dessin mon gros loup.  smiley


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 février 2016 09:19

      @ZardoZ
      "Tu passes ton temps qu’a ça @GaZpaR, 90% de tes posts c’est des conneries, perso je m’en tape et parfois tu es drôle, le principal c’est que cela te fasse rire, nous avons tous besoin du rire."

       

      Non, je ne pense pas que 90% de mes phrases soient des plaisanteries, il faut demander à l’autre fou plus bas qui adorent les nombres, il va vous faire un calcul plus précis. Et si j’aime bien l’humour, je n’utilise pas la dérision pour tenter de détruire le travail des autres, surtout d’une manière lourde et insistante comme vous le faites. 


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 février 2016 09:30

      "qui adore les nombres" (il a beau adorer les nombres, il reste singulier).


    • ZardoZ ZardoZ 18 février 2016 10:12

      surtout d’une manière lourde et insistante comme vous le faites.

      Je sais pas qui est le plus lourd des deux @GaZpaR, à mon avis tu as une belle tête de vainqueur sous ta cagoule.

       smiley


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 février 2016 10:21

      @ZardoZ
      "Je sais pas qui est le plus lourd des deux" 

       

      Vous êtes le seul à ne pas le savoir.


    • ZardoZ ZardoZ 18 février 2016 10:26

      Marrant @GaZpaR , toujours à tronquer les phrases que tu reprends, pourquoi ne pas la citer en entier au lieu de la sortir systématiquement de son contexte. Tu es coutumier du fait et encore une fois tellement prévisible.

      PS : Vas y mon gros lourd prend ce qu’il te fais plaisir, te gêne pas !


    • ZardoZ ZardoZ 18 février 2016 10:27

      @ZardoZ

      "ce qui "


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 février 2016 11:12

      @ZardoZ
      "toujours à tronquer les phrases que tu reprends, pourquoi ne pas la citer en entier au lieu de la sortir systématiquement de son contexte."

       

       1. Quand la phrase est juste au-dessus, faudrait vraiment prendre le lecteur pour une tarte.

      2. Dans un échange "ping-pong" où l’on se répond sans être entrecoupés par d’autres intervention, citer entièrement le message du dessus serait vraiment - pour le coup - très "lourd".

      3. Je me demande bien ce que je sors de son "contexte" et ce que je "tronque" dans ma dernière citation !? De votre message "Je sais pas qui est le plus lourd des deux @GaZpaR, à mon avis tu as une belle tête de vainqueur sous ta cagoule.", je cite "Je sais pas qui est le plus lourd des deux". Je ne vois pas où est le problème. 

      4. Juste avant, vous faites exactement la même chose que ce que vous me reprochez : vous ne citez pas mon message entièrement mais juste une partie "surtout d’une manière lourde et insistante comme vous le faites". 


    • ZardoZ ZardoZ 18 février 2016 12:24

      Bon appétit @GaZpaR ! Enfin si tu manges ? Ce que je doute, déjà que tu dors pas. Tu es un respirien insomniaque, finalement tu dois faire de bonnes économies.
       smiley


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 20 février 2016 23:05

      @ZardoZ
      Au prix où sont les souris vivantes, chaque repas me coûte une fortune !!


  • gaijin gaijin 16 février 2016 19:53

    pas le temps de voir pour l’instant mais pour ceux que ça intéresse question gravure il me semble qu’un raprochement stylistique troublant a été fait entre les mains des moai et les mains a gobekli teppe ........


  • Pyrathome Pyrathome 16 février 2016 21:26

    Dès qu’on parle de l’île de pâques, on a les cloches qui débarquent, allez donc savoir pourquoi.. smiley


    • ZardoZ ZardoZ 16 février 2016 21:34

      @Pyrathome, tu es venu aussi et nous comptons sur toi et ta profonde érudition pour éclaircir quelques uns de ces mystères. smiley


    • Pyrathome Pyrathome 18 février 2016 00:18

      @ZardoZ
      Bon alors entre cloches, on va pouvoir se mettre à l’unisson....

      Ça fait jamais que 4 ans que la nouvelle est sortie mais elle revient comme un boomerang...

      Et voilà que resurgît des flots, le continent Mû et l’Atlantide en sus, des trésors seraient ensevelis ou surtout engloutis, ça ne peut que me remplir d’aise !

      À condition que le conditionnel se concrétise......


    • ZardoZ ZardoZ 18 février 2016 07:16

      4 ans ! Laisse moi rire @Pyrathome, la photo de mon article date des années 50, c’est l’équipe de Thor Heyerdhal qui déterre le moaï, particulièrement costaud le bestiau d’ailleurs.

      Forte chance pour que l’ïle de Pâques soit en lien avec Mu et Atlantide. En premier lieu pose toi déjà les questions sur les symboles des tablettes rongo-rongo avec celles les sceaux des civilisations de l’Indus du 4eme millénaire avant JC qui pour certaines sont identiques traits pour traits.


  • pegase pegase 16 février 2016 21:40

    Il parait même que les doigts de pieds ressortent de l’autre côté de la terre, il s’agit des fameuses pierres de Stonehenge  smiley

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Stonehenge


    • ZardoZ ZardoZ 18 février 2016 12:27

      En faisant ton malin, tu crois pas si bien dire @pegase, d’après certains chercheurs les liens des peuples mégalithiques à travers notre planète seraient une évidence.


  • crow le celte 16 février 2016 23:51

    Vous remarquerez qu’en baissant le niveau de la mer, une série d’îles, partant du Chili, se prolonge jusqu’à cette dernière pointe de terre. Il s’agissait peut-être, pour les indigènes, de signifier le territoire des hommes ?


  • sls0 sls0 17 février 2016 07:54

    Le transport.

    Considérer les traditions orales et les mythes comme la relation de faits historiques relève d’une erreur impardonnable : ce cortège de récits, comme partout ailleurs dans le monde, raconte une façon d’entrevoir l’univers, non la transposition fidèle des faits de jadis. S’ajoute, dans le cas spécifique de Rapa Nui, la faible ancienneté de la plupart des légendes, enregistrées seulement à partir des années 1860, après plusieurs décennies de souffrances majeures endurées par les Pascuans, suite au contact avec les Blancs. Ces textes n’en ont pas moins de valeur, mais ils relèvent d’abord de la reconstruction culturelle à laquelle les rares Rapanui survivants ont dû recourir pour sauver leur monde en perdition, sous le coup d’exactions venues de l’extérieur.


    • Ozi Ozi 17 février 2016 11:10

      @sls0

      .

      La chèvre oscillante et le dandinement haubané sont des méthodes amusantes, mais très peu crédibles pour plusieurs raisons :

      _Le poid des reconstitutions : 5tonnes contre plus de 100 tonnes pour certains Moaï

      _Réplique en béton au lieu du tuf d’origine (beaucoup plus fragile face aux tensions exercées)

      _Besoin de treuil mécanique pour dresser et surtout stabiliser la réplique..

      _Fonctionne sur 100 mètres uniquement sur chemins plats et carossables, quid des Moaï érigés sur des terrains accidentés

      ect...


    • ZardoZ ZardoZ 17 février 2016 19:40

      Tout à fait @Ozi , ça ce sont les explications de l’archéologie officielle qui comme d’habitude nous prend pour des demeurés.

      De plus ils zappent totalement le plus difficile c’est la pose des fameux "chapeaux" une fois le moaï emmené à bon port, parfois sur plusieurs kms. Chapeau pesant pour les plus imposants plusieurs tonnes .

      Sls0 ne fais que suivre la science académique qui devant une énigme, la contourne avec de bien pauvres artifices.

      Sinon je vous parlerai de la "Mana" là ça rejoins le chamanisme et la méta-physique .


    • sls0 sls0 17 février 2016 21:37

      @Ozi
      Vous avez complètement raison, l’explication la plus simple c’est une personne à 30-40 années lumière d’ici qui regardait dans son hyper télescope et s’apercevait que sur terre il y en avait qui en chié à bouger leur statue.

      Il va voir son chef pour demander la permission d’aller les aider.

      Le chef : Ce que tu vois au présent, ça c’est passé il y a 30-40 ans, es tu sûr que c’est encore le cas, il y a 20.000 personnes sur cette ile, il y en a bien un un peu plus intelligent que les autres qui trouvera une solution.

      La personne : Avec un de nos vaisseaux ce serait facile.

      Le chef : soit mais le vaisseau il faut l’amener la-bas et tu sais que plus on approche de la vitesse de la lumière plus la masse augmente, la vitesse optimale est de 250.000km/s, après c’est une dépense énergétique énorme pour pas grand chose.
      Ca fait un voyage de 100 années pour bouger des cailloux, difficile à expliquer aux décideurs ne serait-ce que pour le congé sans solde.
      Tu n’est pas sans savoir qu’il faut de l’énergie pour arriver à cette vitesse.
      Ne compte pas trop sur une voile solaire pour de l’inter stellaire, c’est peut être gratuit mais au niveau de la terre il n’y a qu’une poussée radiative est de 6,7N/GW. Au niveau de l’orbite terrestre c’est1500 W/m², ta voile devrait faire un diamètre de 200km pour un poids de 3 tours Eiffel 1/2.
      Il y a la solution laser, on emploie la fission, au niveau énergétique c’est le top, il faut quand même stocker l’énergie, l’un dans l’autre, c’est 70Gt de deutérium qui faut car la puissance laser nécessaire est de 1 milliard de GW (soit la fusion de 10t de Deuterium par seconde) . C’est un peut le serpent qui se mort la queue, il faut de la puissance pour accélérer et il faut de l’énergie pour la puissance, pour stocker 70Gt d’énergie, ton vaisseau fera environ 30Gt (4000 tour Eiffel)

      La personne : Je n’avais pas regardé sous cette angle, je ne crois pas avoir assez de sous dans ma tirelire.

      Le chef : vers leur an 2000, les terriens produiront environ avec le nucléaire et l’hydraulique 5000 TWh/an, compare à la puissance de ton laser de 1000.000 TW, pour faire le plein de ton vaisseau ça risque de poser des problème. Deux accélérations et deux décélérations, ton stockage d’énergie et ta puissance devient un problème exponentiel.

      La personne : Oui mais plus tard, il y aura peut être des personnes qui se poseront des question pour la manutention des statuts.

      Le chef : Les plus intelligents feront la même réflexion que leur ancêtres.
      Les crédules mettront ça sur le compte de dieux, si ça se trouve, ils mettront cela sur notre compte, comme si on allait dépenser l’équivalent de leur ressources énergétiques de plusieurs années et perdre l’équivalent 100 de leurs années pour aller bouger des cailloux. Bon vu leur style d’évolution, des gens superstitieux vers leur année 2000 ne devrait plus poser de problème, enfin je crois. Malgré notre avance technologique importante, il y a encore des choses que l’on ne connait pas, on fait avec. 

      Oui le voyage interstellaire est envisageable, oui la vie sur d’autres planètes est très probable, mais pour aller bouger des cailloux, j’y crois pas trop.

      On se déplace on explore pour un gain. Vu la dépense énergétique, le gain a intérêt à être important, faire plaisir à un zardoz ou un ozi pourquoi pas.


    • Ozi Ozi 17 février 2016 22:07

      @sls0

      .

      Je te réponds de manière conforme aux procédés rigoureux et aux méthodes précises de la science, bref scientifiquement, et toi, pseudo zététiciens du net, tu me réponds "ovnis" .. ?  smiley


    • ZardoZ ZardoZ 17 février 2016 23:05

      Complétement a côté de la plaque @sls0

      Question au zététicien de service :

      Un chapeau de 11 tonnes sur un moaï de 80 tonnes qui vient de se farcir plusieurs kilomètres à pattes et pas que sur du plat, l’île est collinaire et qui plus est sur des chemins qui sont pas des boulodromes.

      Il fait comment le sls0, hein ! Il fait comment ?

      Il appelle à la rescousse ses petits copains de la zététique, qui vont avec leurs petits bras musclés, monter le jolie chapeau tout en haut de la statue avec l’aide d’une chèvre ? Béééééééé

       smiley


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 février 2016 01:33

      L’important pour sls0 semble être de pouvoir placer des nombres dans son message. Celui-ci en contient vraiment un paquet. J’ai l’impression que le fait d’écrire des quantités chiffrées le rassure, c’est peut-être une manière d’alléger le mystère de l’existence en se disant que tout peut être compté et inscrit dans un cahier d’écolier ? 

      Mon propos n’est ni ironique ni hostile, c’est vraiment une obsession qui apparaît clairement dans vos messages, sls0. Est-ce que vous vous en rendez-compte ? Vos proches vous en ont parlé ? Avez-vous déjà consulté un thérapeute à ce sujet ? 


    • sls0 sls0 18 février 2016 04:32

      @Trois comiques.

      Je ne suis pas zététicien, mais on n’arrive pas à me faire prendre des vessies pour des lanternes, ça y ressemble un peu. J’ai donc une préférences pour leurs études et analyses que pour des idées fantasmées d’hurluberlus, comme la majorité des gens je suis assez cartésien, du magique et des licornes c’est bon pour l’enfance.

      La plupart des personnes quand ils ont des choses à déplacer se démerdent, dans le bottin on trouve pas encore de numéros pour des soucoupes de déménagement.

      @ qaspard.

      Les chiffres que j’emploie c’est de la règle de trois toute simple qui est compréhensible par la plupart des gens. Ils se rendent compte par eux même que c’est de la daube. D’accord j’emploie de la fission, si j’avais parlé en énergie plus courante j’aurais pu parler en essence du style vous me faite un plein de 2 millions de milliards de litres d’essence pour la route, vous auriez tiquez. J’ai donc employé du cosmique haut rendement. J’aurais dû parler en peta tonnes et non plus en giga tonnes pour le stockage énergétique. Je ne sais pas pour vous, mais pour moi du giga c’est beaucoup, le peta, je ne visualise plus.
      Contrairement à d’autre je ne demande pas à ce que l’on me croient mais que les gens fassent preuve de bon sens ou d’esprit critique face à tant d’âneries.

      C’est du niveau école primaire mes arguments, à part si on est primaire, ça doit passer.

      Pour ce qui est des mystères de la vie, il y a des choses que je sais et d’autres que je ne sais et j’arrive très bien à vivre avec.

      J’ai quelques décennies de méditation derrière moi ça calme, les mystères ne doivent plus être un problème.

      Je me répète, les voyages interstellaires malgré que l’on en ait pas encore les moyens techniques c’est de l’ordre du faisable. Vu le nombre de planètes, la probabilité qu’il y ait de la vie extraterrestre est plus que probable.
      Mais de là à ce qui viennent spécialement sur terre pour faire plaisir à ozi, zardoz et gaspard ou pour bouger des rochers ou des statues, il y a un pas que je ne ferai pas, la dépense énergétique pour approcher la vitesse de la lumière est énorme, il faut que ça vaille le coup, vous êtes sympas les gars mais je ne crois pas que qu’ils fassent un coucou en vitesse.

      Les informations erronées sont très difficiles à supprimer : toute tentative de démystification risque en outre de les renforcer dans l’esprit de ceux qui y croient.
      Si je vous répond ce n’est certainement pas pour vous convaincre, c’est peine perdue, je vous laisse à vos croyances.
      C’est plutôt une alerte pour d’éventuels crédules qui oublient parfois de de faire fonctionner leur esprit critique, l’autodéfense intellectuelle n’est plus trop à la mode, le gogo pointe pas mal le bout du nez sur agoravox TV. Une minorité qui prend pied dans un forum, s’ils sont motivés (et ils sont motivés comme tout les croyants) peuvent faire croire par leur interventions que c’est l’avis d’une majorité.
      En cliquant sur certains vos noms, on s’aperçoit que le forum vous y passez votre vie, vous êtes motivés, c’est peut être le seul endroit où vous existez d’ailleurs mais il n’y a pas que la vie virtuelle, même si vous êtes insignifiants dans la vie de tout les jours, il faut sortir, c’est la vraie vie et tant pis si c’est des hommes qui bougent les statues.

      Nota : il n’est que 23h chez moi, non je ne suis pas insomniaque.
      Ma voisine m’a rendu mon portable à 21h après ses travaux scolaires, d’abord les-crises.fr ensuite agoravox d’où l’heure tardive.

      RE-nota : essayez plutôt d’attaquer mes arguments que ma personne, toute personne normale s’apercevra que ce que vous dites ne tient pas la route si c’est la personne que vous visez.
      Entre nous, plus haut j’ai parlé un peu de méditation, peut être que je suis assez zen pour n’avoir aucune réaction face aux attaques sur ma personne. Si ça vous fait du bien, moi ça ne me dérange pas, au pire vous allez prendre l’effet miroir dans la tronche et votre monde virtuel que vous avez construit deviendra inconfortable.


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 février 2016 04:55

      @sls0
      "En cliquant sur certains vos noms, on s’aperçoit que le forum vous y passez votre vie, vous êtes motivés, c’est peut être le seul endroit où vous existez d’ailleurs mais il n’y a pas que la vie virtuelle, même si vous êtes insignifiants dans la vie de tout les jours..."

       

      Et quelques lignes plus loin le même écrit :

       

      "essayez plutôt d’attaquer mes arguments que ma personne, toute personne normale s’apercevra que ce que vous dites ne tient pas la route si c’est la personne que vous visez."

       smiley

      Et aussi ça qui est plus inquiétant : 

       

      "Nota : il n’est que 23h chez moi, non je ne suis pas insomniaque. Ma voisine m’a rendu mon portable à 21h après ses travaux scolaires."

       ??? smiley ???


    • sls0 sls0 18 février 2016 06:08

      @Ozi
      Je te réponds de manière conforme aux procédés rigoureux et aux méthodes précises de la science, bref scientifiquement(1), et toi, pseudo zététiciens du net, tu me réponds "ovnis" .. ?(2)

      Pour le (1) Répondre c’est impossible, circuler il n’y a rien à voir, pas trop scientifique.

       La taille des moails varie de 2,5 à 9 mètres, pour un poids moyen de 14 tonnes, jusqu’à 80 tonnes pour les plus grosses.
      Le nombre de moaï sur l’ensemble de l’île s’élève à près de 887, si je me base sur la vidéo, c’est un par an d’érigé.
      Pour le plus gros moail, c’est 300 pigeons à trouver sur une population de 20.000 personnes, où est l’exploit.
      Pour le moail moyen c’est 50 personnes.

      Pour le (2) Si je je fais référence à des travaux d’étudiants en zététique, je ne crois pas m’en avoir attribué le titre, j’ai une préférence pour le bon sens ou l’autodéfense intellectuelle.

      Chaque fois que dans une vidéo on nous parle d’extraordinaire au sujet de manutention que ce soit en Egypte, à l’ile de Pâques ou ailleurs, on nous sort des géants ou des extraterrestres.
      Pour les géants j’ai donné la semaine dernière, c’est un photomontage d’un concours photoshop qui sert de preuve. Si l’auteur devrait toucher des royalties de la par des andouilles qui s’en servent sans autorisation il serait riche.

      Pour les soucoupistes c’est cette fois-ci.

      Si ce n’est pas des géants ou des extraterrestres, c’est quoi ? Qu’avez vous derrière la tête ?

      La vidéo c’est d’abord le gain qui est recherché, il faut placer la pub. Il faut de l’extraordinaire. Il y a une vidéo du même genre qui est faite pour placer de la pub. J’y apprends que je me baigne avec des requins blancs, que je doit être un surhomme d’après l’endroit ou je me ballade. C’est du grand n’importe quoi mais ça fait vendre du coca et de la sauce pour les pâtes. C’est plus spectacle que documentaire.


    • ZardoZ ZardoZ 18 février 2016 07:27

      @sls0

      Merci de votre analyse sur les tablettes rongo-rongo et de leurs fortes ressemblances avec les sceaux d’Harappa et des civilisations de l’Indus ?

      Car voilà bien là le nœud du problème  : Sur les 270 signes recensés dans la vallée de l’Indus, 130 ressemblent à s’y méprendre à ceux gravés sur les tablettes rongo-rongo ?

      Merci de recentrer le débat et de ne pas vous focaliser sur la vidéo qui est je suis d’accord juste du tape à l’œil.


    • ZardoZ ZardoZ 18 février 2016 10:21

      @sls0 arrêtez avec les soucoupes, il n’y a que vous qui y faites allusion sans discontinuer dans vos posts. Personne ici n’en parle, vos critiques sont totalement dénués de sens, vous radotez.

      Vous répondez pas aux questions , vous les contournez bêtement avec des arguments que rejetterait un gamin en cour élémentaire de première année.

      Un conseil sls0, une bonne soucoupe de camomille et le plumard vous tend les bras.


    • gaijin gaijin 18 février 2016 10:44

      @ZardoZ
      ne perdez pas votre temps sslo postule pour le futur poste de ministre de l’anticonspirationnisme et il s’entraine a répondre a des thèses du complot qui n’existent pas .......


    • sls0 sls0 18 février 2016 15:58

      @ZardoZ

      1)Merci de votre analyse sur les tablettes rongo-rongo et de leurs fortes ressemblances avec les sceaux d’Harappa et des civilisations de l’Indus ?
      Il ne me semble pas qu’on en parle dans la vidéo, dans les commentaires vous y faire allusion en réponse à ozi qui n’en parlait pas précisément.

      2)Car voilà bien là le nœud du problème : Sur les 270 signes recensés dans la vallée de l’Indus, 130 ressemblent à s’y méprendre à ceux gravés sur les tablettes rongo-rongo ?
      Les ressemblances, ma mère aussi trouvait facilement des ressemblances, tout le monde ressemblait à tout le monde. Ca faisait sourire. J’en ai peut être hérité, c’est pour cela que je m’impose de temps en temps la lecture rapide de ce site qui est dans mes favoris.
      On a tous tendance à faire des biais cognitifs, dans l’image que vous aviez mis en lien, j’y avais vu une ressemblance avec les mots chinois "homme", "grand" et "ciel" mais je ne fais pas d’associations avec l’Indus ou Harappa je suppose que pour symboliser un homme sous forme graphique il ne dois pas avoir 36 modèles.
      Le fait d’écrire d’après une langue nous à habitué à la différence.

      1. Observation, description phonétique et écriture des phonèmes.
      2. Observation et écriture d’un idéogramme.

      Dans le premier cas, les différences sont certaines entre les régions, dans le deuxième cas on peu avoir des différences minimes.

      3)Merci de recentrer le débat et de ne pas vous focaliser sur la vidéo qui est je suis d’accord juste du tape à l’œil.

      Il ne me semble pas que c’était l’objet du débat.
      J’avoue mon ignorance sur les tablettes rongo-rongo et les sceaux d’Harappa.
      Je pourrai tout au plus regarder d’un oeil critique la méthodologie.
      Un simple regard sur la méthodologie pour affirmer une théorie est suffisante pour la valider ou l’invalider.

      Ce n’est pas à moi de dire si c’est vrai ou faux, la seule chose que je peut dire c’est si la méthode est bonne ou trompeuse.
      C’est à monsieur lambda de décider si c’est vrai ou faux, une méthode douteuse et il y a des chances que ce soit faux, une méthode scientifique et il y a des chances que ce soit vrai, je n’ai pas à dire si c’est vrai ou faux

      Quand j’étais jeune, chez Albin Michel il y avait une collection de livres en noir.
      Parmi les auteurs il y avais Charroux (plus sûr de l’orthographe du nom), dans ses livres il y avait des données brutes intéressantes, il avait de sacrés connaissances mais je n’adhérais pas à ses conclusions.
      C’est ça le problème, si parfois on tombe sur des personnes qui ont beaucoup plus de connaissances que soi sur un sujet, on croit que leurs conclusions seront valides, ce n’est pas toujours le cas, en cas de doutes on regarde la méthodologie.


  • michel-charles 17 février 2016 08:01
    Les Mystères de l’île de Pâques...c’est vrai que les "oeufs" en chocolat ne viennent pas de cette ile... !

  • Ozi Ozi 17 février 2016 11:39

    Bon pour l’hypothèse invraissamblable des Polynésiens : http://www.larevelationdespyramides-leforum.com/viewtopic.php?p=21763#p21763


    • ZardoZ ZardoZ 17 février 2016 19:31

      @Zatara

      Les origines différent en fonction des anthropologues et archéologues.

      Thor Heyerdhal postule pour une migration venant d’Amérique du sud, il a pu le prouvé avec le voyage du Kon Tiki et de plus on retrouve des pavements qui sont identiques à ceux de la civilisation Inca.

      Thor Heyerdhal a été encore plus loin car il est convaincu d’un peuplement d’origine de l’Égypte antique en Amérique du sud :

      Des Égyptiens en Amérique
      Ra II au musée du Kon-Tiki à Oslo.

      En 1969, il tente d’appliquer sa méthode de démonstration par l’exemple en utilisant cette fois des bateaux en papyrus des anciens Égyptiens qu’il pense aptes à traverser l’océan Atlantique. Une première expérience à bord du échoue après 5 000 km en mer, mais l’année suivante le bateau de papyrus Râ II, parti du Maroc, atteint la Barbade, poussé par les courants marins, démontrant que les anciens Égyptiens auraient pu influencer les civilisations amérindiennes pré-colombiennes.

      D’autre pour les moaïs les plus anciens et les plus costauds pense au continent de Mu qui aurait été englouti par les eaux , le pendant de l’Atlantide.

      A mon avis il y a eu plusieurs occupants à la suite de la montée des eaux, et sans doute un mélange de migrants venu de l’ouest et d’autres de l’est.



    • ZardoZ ZardoZ 17 février 2016 19:33

      @ZardoZ

      Le Ra II


    • Ozi Ozi 17 février 2016 19:52

      @Zatara :"mais il est tout à fait probable que les polynésiens soient leurs descendants"

      .

      Difficile à dire, surtout quand on voit l’apparence morphologique des Moaïs qui ne ressemblent en rien aux Polynésiens..

      .

      La question de savoir si les Moaïs ont été enterré au 3/4 ou si la sédimentation à joué son rôle, est primordiale..


    • Ozi Ozi 17 février 2016 20:08

      @ZardoZ :"Thor Heyerdhal postule pour une migration venant d’Amérique du sud, il a pu le prouvé avec le voyage du Kon Tiki"

      .

      Oui et non, il a prouvé qu’il été possible de rejoindre l’île de Pâques à partir du Chili en pirogue catamaran (améliorée et avec un bon équipage) mais pas du tout dans les conditions supposées, à savoir partir avec les familles (femmes, enfants) sans savoir où ils allaient sur des milliers de km en plein pacifique.. quid de la nourriture, de l’eau... et tomber miraculeusement après 4000km sur l’île la plus isolée au monde..

      .

      Les expériences de bâteaux Râ sont très intéressantes !

      .

      Autre analogie avec l’Egypte, la couleur des Moaïs, le corps (gris/noir), les yeux fait de coraux (blanc) et les chapeaux, Pu-Kao dressés vers le ciel (rouge)..

      On notera les 3 couleurs Egyptiennes pour les hiéroglyphes mais également les 3 oeuvres alchimiques : coprs (noir), âme (blanc), esprit (rouge)...



    • Ozi Ozi 17 février 2016 20:14

      @Zatara :"C’est un argument ça ? Faut que je m’em... à ecrire en quoi c’est stupide ?"

      .

      Je t’en prie..  smiley


    • Ozi Ozi 17 février 2016 20:47

      @Zatara :"Il s’agit ici de figuratif."

      .

      Certes, mais on parle de Moaïs à l’apparence morphologique Caucasienne (Européenne), le nez aquilin, le front large, et la fameuse barbe (pour info les Polynésiens sont imberbes à la base), donc oui c’est bizarre de retrouver ces caractéristiques sur des statues énigmatiques supposément Polynésiennes..


    • ZardoZ ZardoZ 17 février 2016 21:16

      @Ozi

      On notera les 3 couleurs Egyptiennes pour les hiéroglyphes mais également les 3 oeuvres alchimiques : coprs (noir), âme (blanc), esprit (rouge)...

      on rejoint quelque part "la mana" :

      La croyance au "mana" est très importante en Polynésie. Je vais citer à ce propos H. Nevermann in les religions du Pacifique et d’Australie. Payot 1972 :

      "Elle repose sur l’idée suivante ; tout ce qui est sur terre, possède un pouvoir remarquable est en quelque sorte, la copie crée dans l’autre monde, soit par les Dieux, soit au contraire dans le monde inférieur". Cela renvoi et fait écho à la théorie platonicienne des "idées".

      Mais peut faire écho aussi aux fameux dieux instructeurs de Summer.

      Le rapprochement que fait Gajin avec Göbekli Tep est tout a fait pertinent.



    • ZardoZ ZardoZ 17 février 2016 21:22

      Pour le rapprochement avec les parements gigantesques des cités incas.

      l’Ahu Vinapu, l’un des plus vieux Ahu de l’île, des plus massifs et… des mieux ajustés…


    • Ozi Ozi 17 février 2016 22:27

      @Zatara :"Personnellement, je ne trouve pas que ce descriptif leurs correspondent. Je pourrais tout aussi dire qu’il s’agit d’extraterrestre sans jambe a la forme vaguement humaine"

      .

      C’est amusant cette inclination coutumière vers le phénomène ovni lorsque des faits scientifiques sont soumis... 


    • ZardoZ ZardoZ 17 février 2016 23:33

      @Zatara

      Peut être la barbe du philosophe ?  smiley

      Sinon sur les tablettes rongo-rongo , tu en penses quoi ?


    • ZardoZ ZardoZ 17 février 2016 23:46

      @Zatara

      Cousteau l’a fait , car il y a une théorie qui disait que les moaïs avaient peut être voyagé par pirogues (très grosses pirogues), il n’a rien trouvé. Avec la Calypso et son équipe de plongeurs ils ont fait le tour de l’île et pas de trace de statues même brisées.


    • ZardoZ ZardoZ 17 février 2016 23:49

      L’hypothèse Mu @Zatara est pour moi la plus vraisemblable en ce qui concerne les moaïs big mahousses. Elle va dans le sens aussi d’un habitat terrestre et non d’une migration marine totalement aléatoire.


  • joelim joelim 17 février 2016 12:17

    J’ai trouvé une explication originale des raisons de ces statues dans un roman de SF, Cugel Saga (ou Cugel l’astucieux) de l’extraordinaire écrivain Jack Vance (dont j’ai lu tous les livres plusieurs fois il y a déjà longtemps).


    Cugel dans ses tribulations rencontre une tribu dont les chefs de famille ont un seul but dans la vie : passer leur journée allongés en haut d’une tour en pierre afin de mieux récupérer les bénéfices des rayons du soleil. La hauteur de chaque tour définit le prestige de chaque chef de famille, dans un environnement psychologique où la jalousie est le moteur principal des actions. 

    L’existence de chapeaux (avec accès) sur les statues m’a fait tilt : cela montre l’importance de pouvoir monter et probablement rester en haut de chaque statue. 

    Ce qui diffère dans le roman est que les tours en pierre sont formées d’anneaux successivement ajoutés afin de prendre l’ascendant sur les voisins, et que Cugel peut faire voler les objets en enduisant ses bottes d’une pâte volée dans ses tribulations précédentes...

    Concernant les moyens de déplacement de ces statues, mon explication n’est pas parfaite. En effet si on admet un objectif de compétition pour le prestige, il est difficile d’imaginer que tous les habitants ne soient pas solidaires pour aider à leur mise en place. Mise-en-place pour laquelle je n’imagine que des moyens humains (rondins, cordes, leviers, poulies) et beaucoup d’astuce et de savoir-faire. Quoi d’étonnant à ce qu’ils soient devenus experts en la question, dans la mesure où ils n’avaient pratiquement rien d’autre à faire sur cette petite île (à part détruire son écosystème bien sûr) ?

    • ZardoZ ZardoZ 17 février 2016 23:40

      @joelim

      Mise-en-place pour laquelle je n’imagine que des moyens humains (rondins, cordes, leviers, poulies)

      Ils ne connaissaient pas la roue et n’avaient pas d’animaux de traits. 

      Un moaï encore dans la carrière mais quasiment achevé , son poids est estimé à plus de 250 tonnes . 250 TONNES !  smiley


    • joelim joelim 18 février 2016 21:51

      Celui de 250 T est encore dans sa gangue. On parle du déplacement de ceux qui ont réellement été déplacés ou alors c’est n’importe quoi il me semble.

      Intéressant si une face est lisse au moment de la découpe (c’est sûrement facile à vérifier mais le problème ne m’intéresse pas suffisamment pour que je le fasse).

      Elle serait utilisée pour rouler la pierre (y a t’il un chemin à altitude constante qui aurait été utilisé ? des traces devraient se voir....) puis sculptée sur place.

      A part rouler les pierres je ne vois pas d’explication raisonnable.


    • joelim joelim 18 février 2016 21:59

      Il ne connaissaient pas la roue mais ils connaissaient le rondin, et c’est tout ce qu’il faut pour faire rouler de très grosses pierres si tout le reste est bien pensé (ce qui n’est pas exclus ; à moins qu’ils soient tous idiots ils n’avaient pas grand chose d’autre sur quoi réfléchir dans cette toute petite île).

      Après la poulie serait utile, je ne connais pas le dossier à ce sujet. Mais la roue, encore une fois ce n’est pas la bonne question (comme le déplacement supposé de l’énorme bloc à moitié découpé n’est pas non plus la bonne question). C’est sûr que si on ne se pose que des mauvaises questions on peut arriver à croire ce qu’on veut comme un coup de main extraterrestre. J’imagine bien les petits-gris chantant ayi, ayo, c’est nous qu’on fait l’boulot...


    • ZardoZ ZardoZ 18 février 2016 22:44

      Pas dans sa gangue @joelim, dans sa carrière, et si ce moaï de 250 TONNES a été fabriqué c’était pas pour faire de la figuration.

      Et certains de ceux qui ont été déplacés pèsent pas loin de 80 tonnes, et le chapeau en rajout, une sorte de bonus quoi ! Juste un petit rajout de 11 tonnes il a été roulé aussi ?

      Faut rester sérieux et ne pas tout ramener aux extra-terrestre, je suis d’accord, par contre une civilisation avec des moyens techniques autres que des rondins de bois et des cordages, ça ne vous effleure pas l’esprit joelim ?

      Vous ne voyez pas d’autres explications, car vous manquez juste d’imagination et de connaissance autre qu’académique.


    • Ozi Ozi 19 février 2016 19:54

      @joelim :"C’est sûr que si on ne se pose que des mauvaises questions on peut arriver à croire ce qu’on veut comme un coup de main extraterrestre. J’imagine bien les petits-gris chantant ayi, ayo, c’est nous qu’on fait l’boulot..."

      .

      C’est intéressant de constater que ceux qui nie les faits, ou les ignorent, sont les seuls à parler d’E.T... petite dédicasse à Slso au passage..  smiley


  • ZardoZ ZardoZ 18 février 2016 08:06

    Les habitant de l’ile de Pâques nomment leur ile " Le nombril du monde" .

    Je pense que quelque part ils ont raison, nous allons plonger ensemble dans une inter-connexion de faits qu’ils soient lexicaux, symboliques (écritures) et architecturaux. (En trois posts)

    - Les écrits en "boustrophédon inversé" ont pu être révélés par quelques rares autochtones qui ne pouvaient que le psalmodier , ils retournaient la tablette à chaque ligne et suivaient les symboles comme une charrue trace ses sillons dans un champs.

    Le plus important à mes yeux est la ressemblance des symboles avec ceux des sceaux de la civilisation de l’Indus d’il y a quatre millénaires avant JC. Civilisation avec un haut degré de technicité que ce soit dans la construction, l’élevage, les poids et mesures, la cosmologie, et avec Summer, leurs croyances communes à des dieux venus des étoiles.

    Sur les 270 signes recensés dans la vallée de l’Indus, 130 sont identiques sur les quelques rares tablettes rongo-rongo restantes (il faut savoir que la plupart des tablettes ont servis de combustibles, avec l’absolution des pères catéchistes).

    Là ça pose une énigme de taille, quasi aussi grosse que les plus gros des moaïs ??

    Il y a une continuité spatio-temporelle entre l’île de Pâques et la vallée de l’Indus qui est tout à fait étonnante.

    Exemple :

    Les tablettes rongo-rongo comportent, entre autres, des silhouettes anthropomorphes gravées avec soins tenant des "tubes" en formes de U de quatre longueurs différentes. Une catégorie de silhouettes tient l’un de ces tubes à l’intérieur duquel on aperçoit ce qui ressemble à un plongeur. Dans la vallée de l’Indus, on retrouve exactement les mêmes silhouettes tenant les mêmes "tubes" en forme de U, et l’on rencontre également une silhouette brandissant l’un de ces "tubes" avec un plongeur à l’intérieur. 

     


  • ZardoZ ZardoZ 18 février 2016 08:48


    Ahus et moaïs ne sont pas les seuls monuments érigés par les Pascuans au cours des siècles passés.

     - Un observatoire solaire très ancien reposant sur le principe du gnomon

    - Vestige d’un grand temple découvert par Thomson au XIXe siècle, situé près des volcans Rana Roraka et Rana Rau. Ce temple devait mesurer environ 35m su 5 d’après les pierres restantes sur le sol. Il existait nous dit Thomson des murs de 2 m de haut sur 2 m d’épaisseur.

    - Des allées qui disparaissent dans la mer ! Et qui sont identiques à des allées sur d’autres îles de Polynésie. Pour l’archéologie officielle ces chaussées n’existent pas, ce seraient des coulées de laves. Le souci c’est que l’on retrouve ces mêmes chaussées sur des îles de l’archipel des Tongas et notamment sur l’île de Vava’u d’origine calcaire.

    - Et il y a bien sur le rapprochement architectural des Ahus avec les murs cyclopéens des cités péruviennes. Le jointement est absolument identique, suffit de voir la photo pour s’en convaincre.

    - On trouve d’immense amas de pierres cassées et disposées en tas ressemblant à une plate-forme découverte par Thomson. Selon le Pr Louis-Claude Vincent qui s’est livré à un examen minutieux de ces découvertes "Ces tas de pierres ont, environ 10 m de haut sur 60 à 100 m de long, représentant chacun un volume d’au moins 6000 à 10000 m3"
     
    De tous ces vestiges, celui qui inter-connecte le plus avec une autre terre distante de plusieurs milliers de km ce sont bien le façonnage des Ahus, après les glyphes et autres symboles nous verrons en suivant les rapprochements lexicaux. 

     


  • ZardoZ ZardoZ 18 février 2016 11:11

    La langue de la première race :

    Dans un ouvrage intitulé "la tour de Babel" paru en 1936, Michel Honorat a entrepris de comparer les principales langues parlées dans le monde afin de savoir si celles-ci offraient quelques ressemblances entre elles.

    Le résultat a dépassé toutes ses espérances. En partant de l’égyptien copte plus de 2000 mots figurent dans d’autres langues aussi éloignées que le touareg , du finnois ou bien le basque avec le turc, etc.

    Il s’aperçut également que de nombreux vocables identiques ou très proches les uns des autres se retrouvaient dans des langues aussi éloignées géographiquement que le géorgien, le japonais,l’aïno,le youkagir,le guarani,le somali,le galla, la malgache,l’australien (aborigènes), le tibétain,le formosan,le malais,le groenlandais,le guyanais,l’iroquois, etc...

    Je vais prendre pour l’exemple le mot "tepe" qui signifie "montagne" .
    L’archéologue et anthropologue Marcel Homet, a consacré un chapitre entier dans son livre " A la poursuite des dieux solaires" à l’étude de ce mot voici ce qu’il écrit à ce propos :

    D’une façon générale "tepe" signifie monticule ou colline (naturelle ou artificielle) en forme de cône ou de pyramide tronqués. Les "tepe" étaient presque toujours faits de matières volcanique (comme les moaïs pascuans) .

    Un "tepe" est aussi un autel dédié aux dieux solaires Crom et Râ.Avec le phallus, le serpent, le lotus en fait tout qu qui appartient à la civilisation solaire.
    Les "tepe" dominaient les anciennes civilisations, de l’archipel malais jusqu’en Polynésie, via l’Inde et le Moyen-Orient, l’Europe de l’Ouest et l’Europe centrale, la Scandinavie,l’Amérique du Nord, du Sud et centrale, on les trouve jusqu’en Patagonie et bien sur devinez ou ? A l île de Pâques .
    En Polynésie, le "tepe" est un tronc de cône ou un tronc de pyramide dont le sommet porte une plateforme pour les sacrifices. A l’île de Pâques, Thor Heyerdhal découvrit des autels de prières construits en roche volcanique et les indigènes les appelaient exactement "TEPE" .

    Pour résumer, avec ce tout petit aperçu puisé dans certains livres de ma biblio (et non ce n’est pas du copier-coller), il apparait une gigantesque interconnexion qui à une époque très lointaine devait relier différents peuples de la planète, nous ne sommes pas les inventeurs de la "mondialisation" et bien des mystères pour les gens curieux et ouverts d’esprits restent à découvrir dans ce vaste univers. 

    Je reste persuadé que de brillantes civilisations d’un haut niveau technologique ont brillé bien avant la notre et que l’histoire cachée de notre monde n’est pas souhaité par les instances dirigeantes.
    L’île de Pâques est un élément clé dans la découverte de la véritable histoire.  


    • gaijin gaijin 18 février 2016 11:27

      @ZardoZ
      sur l’aspect linguistique il faut le relier avec l’évènement toba , a priori il y a 75 000 ans l’éruption d’un super volcan a créé une quasi extinction de l’espèce humaine qui s’est retrouvée réduite a un petit groupe ( donnée confirmée par la génétique ) toute l’humanité actuelle descend de ce groupe ( et donc toutes les langues aussi ) .....


    • ZardoZ ZardoZ 18 février 2016 12:19

      Pas faux et pertinent @gaijin, la disparition du continent il y a 75000 ans ravagé par des tsunamis gigantesques et autres éruptions volcaniques, pourrait correspondre à l’anéantissement d’une civilisation évoluée. Ça expliquerait la profondeur de terres et autres sédiments enfouissant les moaïs les plus anciens, qui pour ces derniers remonteraient bien plus loin que quelques milliers d’années et dont les plus récents seraient des copies miniatures en quelque sorte.


    • gaijin gaijin 18 février 2016 12:56

      @ZardoZ
      ils peuvent être plus anciens que l’histoire officielle le raconte sans être pour autant aussi vieux que ça. ce qui est curieux c’est de ne pas avoir d’opinion d’archéologue sur la cause de leur enfouissement : il doit y avoir des évidences criantes entre le fait de faire un trou et un ensevelissement progressif ....

      a titre personnel je ne crois pas a l’hypothèse d’une unique civilisation ancienne mais bien de plusieurs a des époques différentes et ayant toutes navigué .......eut des contacts, recyclé des matériaux symboliques et culturels .....ce que l’on sait de l’histoire récente ( les 2-3 derniers millénaires ) c’est que ça foisonne, des cultures stables depuis des dizaines de milliers d’années en croisent d’autres qui ont des cycles de quelques siècles, des populations font des milliers de kilomètres a pinces pour s’installer ailleurs etc 


    • ZardoZ ZardoZ 18 février 2016 14:03

      Il faudrait savoir @gaijin ? Tu es partisan d’une théorie qui unifie les humains avant l’explosion du "Toba" au niveau de la linguistique et là tu me dis plusieurs civilisations.

      Je réponds certainement les deux mon capitaine !

      Peu importe de toute façon ; je reste persuadé qu’il y a eu des civilisations aussi avancées , sinon plus que nous au niveau technologique par le passé, là je parle de dizaine voire de centaine de milliers d’années. Des milliers d’artefacts sont là pour le prouver.

      Sur l’île de Pâques nous nous trouvons devant plusieurs types de constructions. Il y a en premier lieu les fameux moaïs enterrés, comme je le disais dans un post plus haut, ce sont des monstres, il suffit de voir les photos pour s’en rendre compte, ces moaïs qui pour certains affleurent à peine le sol et pour d’autres doivent être totalement enterrés sont d’origine antédiluviens, c’est certain , sinon comment expliquer un enfouissement aussi profond ?

      Ces moaïs peuvent dater de plusieurs dizaines milliers d’années et plus.

      Ensuite nous avons les moaïs récent entre 1200 et 1600 de notre ère, ils sont plus petits, ils correspondent à la théorie officielle, déboisement massif de l’île pour faire des leviers et traineaux, cordages etc. Ceux là n’excèdent pas les quelques tonnes et la technique du "frigo" peut fonctionner.

      Pour répondre à ta question sur les archéologues qui ne donnent pas d’opinions sur les enfouissement des plus gros, ça me semble clair, mettre le doigt et toute la machine va happer le pauvre bonhomme, il va bien se garder d’avancer des hypothèses, mais j’ai dans ma biblio des bouquins qui date d’une époque ou les chercheurs étaient un plus libre que maintenant, et ce la me permet comme à toi et à d’autres je suppose de te faire une idée bien plus conforme à la réalité que celles qu’on veut nous faire à tout prix avaler.


    • ZardoZ ZardoZ 18 février 2016 14:13

      @Zatara

      Même question que Gajin, même punition smiley . Ça fait parti des faits maudits comme le dirait un certain Georges Langelaan

      La plupart des découvertes que je viens d’exposer ont été faites au 19e siècle et début 20e, jusque dans les années 70 mais après... Silence radio

      Comment veux tu dans ce monde aseptisé soumis au dictat de la science officielle suivi par le plus grand nombre aux esprits formatés- Tu en as le triste exemple avec sls0- que de véritables recherches scientifiques reprennent, autant demander à l’époque de Zawass d’aller farfouiller sous le sphinx de Gizeh . 


    • ZardoZ ZardoZ 18 février 2016 14:24

      @Zatara

      D’ailleurs ce niveau de sédimentation (la terre qui les entourent) ne peut pas provenir exclusivement par les airs, surtout qu’il s’agit d’une ile très régulièrement arrosé par des pluies typique dû à son climat, qui laverait, et entrainerait de l’érosion propre à laisser uniquement les roches volcaniques du volcan. Je me pose la question aussi de la régularité des vents sur une ile de ce calibre, qui participerait à cette érosion. Pour la petite comparaison, suffit d’aller voir le paysage lunaire propre aux iles volcaniques. A moins d’avoir une flore extrêmement dense, c’est le désert. DONC (et sans être spécialiste, j’attends qu’on me prouve le contraire) tout ça pour dire que le niveau de sédimentation n’est pas celui d’une ile volcanique.

      Imagine deux secondes quand la caldeira du Toba a pété il y a 75000 ans, je te dis pas le bordélon, des vagues gigantesques, des éruptions et des tremblements de terre à faire chavirer l’échelle de Richter, m’est avis que ça peut être une cause et ensuite les dizaines de millénaires ont rajouter une bonne couche, paradoxalement si tu regardes attentivement les photos, le fait qu’ils soient enterrés les ont en quelque sorte préservés.

      Sinon l’île de Pâques était couverte de palmiers géants, le déboisement frénétique pour rouler les petits moaïs et surtout les rats envahisseur qui ont flinguer le biotope floristique de l’île.

      D’autre part la terre est très riche pour la culture potagère. Suffit de voir les photos pour s’en apercevoir ; elle est bien grasse.


    • gaijin gaijin 18 février 2016 15:07

      @ZardoZ
      bien sur les deux !
      il y a des choses avant et un "goulot d’étranglement " a l’horizon 75 000 ans ensuite diverses civilisation ont le temps de fleurir et disparaitre .......

      oui il faut pas mettre le doigt je sais bien ( c’est pour ça que je voulais souligner ce fait smiley j’aime bien mettre le doigt justement .....)


  • Maître Cube 18 février 2016 16:06

    Déplacer les statues debout ? Même les statues aussi géantes que celle de la photo ?

    Mais comment les sortaient-ils de leur gangue, comment les levaient-ils, comment leurs faisaient-ils descendre les pentes du volcan, comment les descendaient-ils dans leurs emplacements définitifs ?


    • ZardoZ ZardoZ 18 février 2016 18:58

      Hé ho @Maître Cube, il faudrait suivre un peu le fil !

      Mais comment les sortaient-ils de leur gangue

      C’est le contraire la gangue est venu après ( voir les posts au dessus, au sujet du Toba)

      comment les levaient-ils, comment leurs faisaient-ils descendre les pentes du volcan, comment les descendaient-ils dans leurs emplacements définitifs ?

      Pour les petits, voir la théorie officielle, ils pouvaient les rouler et même sur le plat les faire "marcher" (technique dite du "frigo") .

      Le gros hic c’est les mahousses costauds, ceux des photos, justement on sait pas, on subodore seulement une très haute technicité, il y a très longtemps dans une lointaine galaxie...Qu’est ce que je débloque moi. Non, il y a juste très longtemps avant qu’une catastrophe majeure de type "Toba" intervienne et adios la brillante civilisation.

      Voilà résumé Maître Cube, sinon je t’invite a lire l’article et le fil . smiley


    • Maître Cube 21 février 2016 15:44

      @ZardoZ
      C’est bien ce qu’il me semblait.
      Si on ne sait pas comment les énormes statues ont été maniées, on ne sait rien du tout.
      Le mystère reste entier.


  • sls0 sls0 19 février 2016 03:51

    • ZardoZ ZardoZ 19 février 2016 10:35

      Vous êtes fatigué @sls0, c’est pas possible autrement, de plus vous ne lisez pas les posts.

      Alors je vais récapituler rien que pour vous, merci de faire un effort d’attention !

      - La technique dite du "frigo" fonctionne sur le plat avec des statues en béton d’un poids de 2 à 3 tonnes ce qui correspond à un poids de grosse berline ou gros 4X4.

      La démonstration ce cette vidéo bien connu, ne convainc que vous sls0, en ce qui concerne les moaïs de l’île de Pâques c’est une autre paire de manche :

      - L’île de Pâques n’est pas du tout plate comme c’est le cas dans cette vidéo, point culminant de l’île + de 500 m d’altitude, c’est vallonné, ça monte et ça descend et sur des chemins certainement pas rectiligne.

      - Je serai convaincu quand un groupe de personnes sur l’île de Pâques reproduiront la technique du "frigo" avec un véritable moaï en basalte et non en béton (le basalte est plus dommageable que le béton et il restera des traces de ripages des cordes), avec bien sur des cordages naturels issus de palmiers locaux.

      Et non pas sur des statues de 2 ou 3 tonnes , mais sur des véritables moaïs d’au moins 50 tonnes, ce n’est pas ce qui manque sur l’île.

      Et pour finir une fois le moaï ayant terminé sa marche, non pas sur 100 mètres comme dans la vidéo, mais bien comme dans la réalité sur plusieurs kilomètres, avec des côtes et des descentes, lui poser son "chapeau". Chapeau pesant plusieurs tonnes (jusqu’à 11 tonnes).

      La vidéo que vous mettez en lien est un foutage de gueule, Le pire c’est que ça marche sur les crétins suiveurs. smiley




    • sls0 sls0 19 février 2016 18:49

      @ZardoZ
      J’ai mesurim comme logiciel, on va contrôler vos dires, j’ai pris deux captures de la vidéo.
      Première photo
      Hauteur d’homme 118 pixels
      Hauteur moaï 216 pixels
      Largeur moaï 85 pixels
      Lageur chemin 187 pixels
      La hauteur du moaï c’est 175/118X216=320cm.
      Sa largeur 175/118X85=126cm
      La largeur du chemin 175/118X187=277cm.
      Le pixel vaut 1,5cm

      Autre photo
      Le pixel vaut 1cm
      Le corps du moaï
      66X167X316=3.482.952
      La tête
      85X134X2062.354.340
      un total de 5.829.292 pixels³
      Le pixel³ pèse 0,00268kg s’il est en béton, 0,002kg s’il est en tuf.
      Le tuf est une pierre volcanique d’origine pyroclastique comme la pierre ponce qui flotte, ne connaissant pas la densité du tuf de l’ile de Pâques, j’ai pris celle d’un tuf de construction employé à Rome.
      Le mot tuf vient du latin tofus signifiant pierre spongieuse.
      Donc le moaï en béton pèse 5829292X0,00268=  15.645kg et le même en tuf pèserait 11.317kg.

      Toujours sur la vidéo, il faut 2X10 personnes pour basculer la statue et ils sont à l’aise.
      Pour la sécurité à l’arrière ils sont à 12.
      Pour le plus gros moaï transporté sur l’ile (80 tonnes), ils devaient être une centaine pour le latérale et 60 en sécurité à l’arrière.
      Je n’ais pas visionné les 887 statues, mais le peu que j’en ai vu, plus elle sont grandes, plus elles sont élancées ce qui demande moins de force de basculement.

      Dans la vidéo, on parle et on voit que les carrières sont en altitude, la gravité ça aide pas mal, à l’époque ils ne connaissaient peut être pas les critères de MOHR-COULOMB, mais ils s’était certainement aperçu qu’au dessus d’un angle de 36° la statue descendait naturellement et qu’avec de la flotte ça descendait à moins de 10°.
      Ils n’avaient certainement de mathématiciens, mais devait de douter que si à l’arrivée sur le plat ça finissait avec une forme parabolique, la statue serait facilement debout.

      Vous en avez d’autres des arguments qu’un jeune de 15 ans pourrait démonter facilement ?

      ZArdoz dit :
      Et pour finir une fois le moaï ayant terminé sa marche, non pas sur 100 mètres comme dans la vidéo, mais bien comme dans la réalité sur plusieurs kilomètres, avec des côtes et des descentes.

      Vous avez des preuves de ce que vous avancez ? A Rome on peut dire précisément de quelle carrière vient telle pierre de construction antique, je suppose que vous avez des rapports identiques. 
      Quand on regarde l’altimétrie de l’ile via google earth, c’est un plateau centrale et de la pente vers la mer, il n’y a pas de vallonnement tels que vous l’imaginait. Comme j’ai récupéré un KLM de géologie de l’UNGS, je peux même vous dire que le tuf est au niveau du plateau. Le Moaï sur les photos le plus lointain est à 5324m de la zone de tuf, à 200m par jour c’est moins d’un mois. Comme l’édification es 887 moaïs s’est faite en 1000 ans, c’est plus d’un an par statue, le transport pouvait se faire façon pépère.
      Via les photos on peut situer pas mal de moaïs, même ceux qui sont les moins visités. On y voit que les chlorures et les nitrates très solubles se trouvent au sommet de la frange capillaire supérieure. C’est soit le sol ou le climat marin, le climat étant assez secs. Ce n’est pas le climat méditerranéen qui est relativement propice à la conservation de la pierre. On y voit déjà du dégât sur certaines photos, si on veut qu’elles tiennent plus de 2-3000 ans, il vaut mieux les traiter à la résine, c’est du tuf, pas du granit.
      Et oui cette dégradation naturelle fait que dire que l’affirmation ’’c’est des extraterrestres il y a 6000-10000 ans......’’ c’est de la daube.

      Nota : J’espère que le pixel et pixels³ ne vous dérangent pas sinon je convertis en unité de votre choix.


    • ZardoZ ZardoZ 19 février 2016 19:31


      Alors là, c’est le top @sls0 ! Voilà que maintenant il convertit les pixels.

      Je reformule plus simplement mes question pour que vous puissiez comprendre, elle sont très simples :

      - 1) Comment faire pour tailler avec des outils rudimentaires des moaïs pouvant peser jusqu’à 250 tonnes sans connaitre ni le cuivre, ni le fer et en combien de temps ? Je me permet de rappeler que Thor Heyerdhal estime un minimum de 12 à 15 mois, lui même avec les pauvres outils d’époque il n’a jamais pu le finir !

      -2) Comment faire pour lever une statue de 80 tonnes sans l’abimer, une fois taillée ?

      -3) Comment faire pour emmener sur une distance pouvant varier jusqu’à plusieurs centaines de mètres voir plusieurs kilomètres une statue de 80 tonnes sans l’abimer ?

      -4) Comment faire pour hisser la statue de 80 tonnes sur son ahu, certains de ces ahus étant assez haut et très épais (d’ailleurs pour certains, leurs constructions reste aussi un mystère !) ?

      -5) Comment faire pour hisser un chapeau de 11 tonnes sur un moaï de 80 tonnes qui est lui même monté sur un ahu tel que celui-ci  ?

      Merci de répondre sans enfumage.


    • ZardoZ ZardoZ 19 février 2016 19:38

      @ZardoZ

      Sur la première question petit oubli de ma part "lui même et son équipe avec les pauvres outils d’époque il n’a jamais pu finir un moaï qu’il avait commencé !"


    • Ozi Ozi 19 février 2016 19:44

      @sls0 :"Donc le moaï en béton pèse 5829292X0,00268=  15.645kg et le même en tuf pèserait 11.317kg."

      .

      Non il pèse 4.4 tonnes, c’est d’ailleurs évoqué dans le reportage et confirmé dans la revue Nature : http://www.nature.com/news/easter-island-statues-walked-out-of-quarry-1.11613

      .

      "Quand on regarde l’altimétrie de l’ile via google earth, c’est un plateau centrale et de la pente vers la mer, il n’y a pas de vallonnement tels que vous l’imaginait."

      .

      En effet : http://static.hitek.fr/img/actualite/2015/03/w_statues-ile-de-paques.jpg

       smiley

      .

      "A Rome on peut dire précisément de quelle carrière vient telle pierre de construction antique, je suppose que vous avez des rapports identiques. "

      .

      Bien sur, les Moaïs proviennent de la carrière du volcan Rano Raraku, au sud-est de l’île : http://www.routard.com/images_contenu/partir/destination/ile_de_paques/cart e/iledepaquespop.gif

      La plupart des Moaïs ont parcouru entre 15 et 30 km..

      .

      "Vous en avez d’autres des arguments qu’un jeune de 15 ans pourrait démonter facilement ?"

      .

      A la vue de ton argumentaire, j’espère que tu es plus jeune... 

       smiley


    • Ozi Ozi 19 février 2016 20:19

      @sls0 :"Et oui cette dégradation naturelle fait que dire que l’affirmation ’’c’est des extraterrestres il y a 6000-10000 ans......’’ c’est de la daube"

      .

      Ne parle pas de ce que tu ne connais pas, laisse les géologues faire leur boulot, et arrête avec tes insinuations ridicules..

      .

      C’est très bien de chercher par soi-même, c’est même essentiel, encore faut-il que cela s’accompagne d’une certaine intégrité vis à vis de soi-même (croyances, formatages) et d’une capacité à élargir ses horizons..

      .

      Ta démarche est bonne mais tes intentions lui nuisent, c’est avant tout un travail personnel (sur toi) qu’il te faut entreprendre.. "connais toi toi même et tu connaitras l’univers et les dieux"

       smiley


  • ZardoZ ZardoZ 19 février 2016 10:47

    Ce reportage démontre d’un manière parfaitement claire que la technique du "frigo" ne fonctionne pas avec un vrai moaï sur l’île de Pâques, le moaï en question a été fortement abimé.

    Visionnez le, il est vraiment bien , pour l’essai de marche du moaï en question allez directement à 11 minutes pile.


    • gaijin gaijin 19 février 2016 11:03

      @ZardoZ
      une autre question a se poser c’est dans l’hypothèse " récentiste " pourquoi ils les auraient enterré ? vu que les parties enterrées sont également sculptées .......


    • ZardoZ ZardoZ 19 février 2016 13:52

      @gaijin

      Je pense pas que les pascuans récents ont enterrés les moaïs, et pourquoi ceux là et pas d’autres, non ils avaient déjà du taf pour fabriquer (imiter) de nouveaux moaïs , d’ailleurs à ce sujet, Thor Heyerdhal a tenté la sculpture d’un moaï avec les outils présumés de l’époque c’est à dire quasiment rien (la bite et le couteau)  smiley et bien figure toi qu’il n’a jamais pu le terminer et crois moi c’était pas un mahousse, Heyerdhal a estimé que le façonnage et l’extraction de la carrière aurait pris si il avait fini à peu près 15 mois et encore une fois c’était un petit .

      Alors, je vois mal les pascuans enterrés les "gros", non, la seule explication plausible c’est que c’est des très vieux, très très vieux, de toute façon on sait pas dater les pierres, du moins leurs façonnages. Ils peuvent avoir 5000 comme 500000 ans ou plus . 


  • sls0 sls0 19 février 2016 19:05

    Après la lecture de ses édifiants commentaires, un petit rappel des biais congnitifs repérés.
    Avant de commencer, il est important de faire la distinction entre biais cognitifs et logique fallacieuse/erronée/trompeuse. Une logique fallacieuse est une erreur dans une argumentation logique (par exemple une argumentation ad hominem, l’argument de la pente glissante, un argument circulaire, l’appel à l’ignorance, etc). Un biais cognitif, d’un autre coté, est une véritable défectuosité (ou limitation) dans la façon dont nous pensons : une faille dans notre jugement qui naît d’erreurs de mémorisation, de stéréotypes ou d’erreurs de calculs (comme des erreurs statistiques ou une mauvaise appréhension des probabilités). Je ne prend pas en compte le fallacieux mais seulement le défectueux.
    Le biais de confirmation : Nous aimons être d’accord avec les gens qui sont d’accord avec nous. C’est pourquoi nous ne visitons que les sites web qui sont d’accord avec nos opinions politiques ou pourquoi nous sortons généralement en soirée avec des gens qui partagent nos goûts et nos visions du monde. On tend à moins aller vers les gens, groupes et sources d’informations qui nous font nous sentir mal à l’aise en malmenant nos points de vue – ce que le psychologue Festinger appelle la dissonance cognitive. Et c’est notre inclinaison à agir de la sorte qui mène au biais de confirmation : la façon – souvent inconsciente – que nous avons de ne nous souvenir que des perspectives qui nourrissent nos avis pré-existants et, dans le même temps, à ignorer (ou rabaisser) celles qui les menacent (peu importe qu’elles soient valides ou pas).
    Le biais d’endogroupe  : En quelque sorte similaire au biais de confirmation, le biais d’endogroupe est une manifestation de notre tendance innée au tribalisme (l’endogroupe se définit en psychologie sociale comme le groupe auquel appartient l’individu ). Et, étrangement, une bonne partie de cet effet semble avoir à voir avec l’ocytocine – aussi appelée la « molécule de l’amour ». Ce neurotransmetteur, alors qu’il nous aide à forger des liens plus forts et plus étroits avec les personnes appartenant à nos endogroupes, produit un effet exactement opposé à l’encontre de ceux qui n’en font pas partie. Il nous rend suspicieux, craintif et même dédaigneux. Au final, le biais d’endogroupe nous fait surestimer les valeurs et capacités de nos proches, aux dépend des personnes que nous ne connaissons pas vraiment.
    Le biais de sélection observationnel : C’est lorsqu’on se met soudain à remarquer des choses que l’on ne notait pas plus que ça avant – et nous supposons de manière erronée que c’est parce que la fréquence de cette chose a augmenté. Un des meilleurs exemples est ce qui arrive quand on achète une nouvelle voiture et que l’on se met inexplicablement à voir la même voiture absolument partout. Un effet similaire se produit avec les femmes enceintes qui remarquent tout à coup toutes les femmes enceintes qui les entourent. Et cela peut être un mot, un nombre ou une chanson. Ce n’est pas que ces choses apparaissent plus fréquemment, c’est que nous avons (pour une raison quelconque) sélectionné cet objet dans notre esprit et que nous y faisons plus attention. Le problème est que la plupart des gens ne reconnaissent pas cela comme un biais d’observation et se mettent à croire que ces choses arrivent vraiment plus souvent – ce qui peut être assez déconcertant. C’est également un biais cognitif qui contribue au sentiment que l’apparition de certains événements ne peut pas être une coïncidence (même si c’en est en fait une).
    Le biais de projection : En tant qu’individus bloqués dans notre propre tête 24h/24 et 7 jours/7, il nous est souvent difficile de nous projeter en dehors des liens de notre propre conscience et de nos préférences. Nous avons tendance à supposer que la plupart des gens pensent comme nous — même si il n’y a pas de réelle justification pour ça. Ce raccourci cognitif mène souvent à un effet collatéral appelé le biais du faux consensus où l’on tend à croire que non seulement les gens pensent comme nous, mais sont en plus d’accord avec ce que nous pensons. C’est un biais qui nous fait surestimer notre typicité et notre normalité et supposer qu’un consensus existe sur des sujets où il n’y en a en fait peut-être pas. De plus, ce biais peut aussi créer des situations où un groupe de radicaux à la marge vont supposer que nombre de personnes à l’extérieur de ce groupe d’accord avec leurs positions est bien plus grand qu’il ne l’est en réalité, ou dans la confiance exagérée que l’on peut avoir lorsqu’on prédit le gagnant d’une élection ou d’un match de sport.


    • ZardoZ ZardoZ 19 février 2016 19:33

      Un fin psychologue @sls0, et donc ?


    • sls0 sls0 20 février 2016 04:17

      @ZardoZ
      Donc il y a une petite bande d’allumés sur Agoravox TV, à l’inverse d’une discussion de bistrot où les gens seraient plier à vous entendre, sur le forum c’est plus cool pour vous.

      Ici votre petite tribu est plus tranquille, vous vous êtes fait un petit nid douillet ou chacun met sa couche de croyances que les autres gobent.

      Le problème c’est que c’est ouvert au public, vous n’entendez peut être pas les rires mais vous avez droit au remarques de la part de ceux qui veulent bien perdre le temps.

      Il pleut en ce moment, 20-30’ à perdre ça ne me dérange pas, c’est l’aspect géologique de l’ile qui m’a intéressé ces deux jours. Les carrières de tuf sont au niveau du volcan centrale le taraveka, il y a 400 statues non achevées. Cadeau, une carte avec les altitudes.



    • sls0 sls0 20 février 2016 06:09

      @sls0
      Erratum :

      Les carrières sont du coté du Rano Raraku et non le Taraveka comme on peut voir sur les cartes de ce site.*
      *Plus de 800 articles sur l’ile de Pâques, c’est un mordu et c’est complet.

      Le Rano Raraku fait partie géologiquement parlant du volcan Terevaka ; mais il est situé côté est, proche du volcan Poike le premier volcan apparu.

      Seul le volcan Terevaka est d’un type strombolien qui peut faire du tuf, mais il est entouré de 13 volcans secondaires* dont le Rano Raraku qui peut faire du tuf aussi. 80% de la surface de l’ile est due au Terevaka et ses volcans satellites.
      *Source Instituto Geographico Militar Chile.


  • Mowgli 20 février 2016 08:24

    Je ne vais pas perdre mon temps à arguer et pinailler. Je me contenterai de vous recommander le site "The forgotten technology" de Wallace Wallington

    http://www.theforgottentechnology.com/

    Son DVD vous coûtera aux alentours de 20€.

    Vingt euros que vous ne regretterez pas.


    • ZardoZ ZardoZ 20 février 2016 10:09

      @Mowgli, sls0 l’a déjà acheté, n’en doutons point !


Réagir