vendredi 4 octobre 2019 - par Epsilon

"Nietzsche : vie et philosophie" - 3h de cours de philo avec Julien Rochedy !

Très influencé par Friedrich Nietzsche, Julien Rochedy livre un cours magistral pour mieux comprendre la pensée et les concepts de ce philosophe majeur et ardu.

— Table des matières

— Introduction : 0 à 6min33

1 Né dans l’esprit de la musique : 6min33

2 Naissance d'une tragédie : 12min34

3 Rupture trop humaine : 20min28

4 Aurore nouvelle : 27min30

5 La mort de Dieu : 32min47

6 L'Eternel retour : 37min07

7 Zarathoustra : 43min13

8 Vérité entre mer et montagnes : 47min58

9 Métaphysique de la volonté de puissance : 54min22

10 Un moraliste européen : 1 heure 06min36

11 Généalogie de la Morale : 1 heure 11min29

12 La révolte des esclaves : 1 heure 24min30

13 La vengeance déguisée : 1 heure 33min46

14 Qui cherche à triompher ? : 1 heure 45min05

15 La corruption par la moraline : 1 heure 51min44

16 La cruauté retournée contre soi : 1 heure 57min01

17 L'Idéalisme et la Raison contre la vie : 2 heure 03min05

18 Nihilisme de l'homme sans Dieu : 2 heure 17min08

19 La décadence de l'Europe : 2 heure 25min11

20 La révolte contre le nihilisme : 2 heure 37min58

21 La voie du surhomme : 2 heure 42min53

22 Folie et grandeur de Nietzsche : 3 heure 02min34



3 réactions


  • Serge ULESKI Serge ULESKI 5 octobre 2019 08:54

    Rendons la parole à Nietzsche :  "Nous avons besoin d’une doctrine assez forte pour exercer une action sélective ; fortifiant les forts, paralysant et brisant ceux qui sont las de la vie ; Ma philosophie apporte la pensée triomphante qui détruira finalement toute autre façon de voir ; les races qui ne la supporteront pas sont condamnées" ( Nietzsche - La volonté de puissance 225 ; 229 - Tome 2) 


    ¨¨¨

     "Nietzsche consacre la permanence d’un monde hiérarchisé, où la volonté de vivre se condamne à n’être jamais que volonté de puissance. La formule "Dionysos le Crucifié" dont il signe ses derniers écrits, trahit bien l’humilité de celui qui n’a fait que chercher un maître à son exubérance mutilée. On n’approche pas impunément le sorcier de Bethléem. Le nazisme est la logique nietzschéenne rappelée à l’ordre par l’histoire. La question était : que peut devenir le dernier des maîtres dans une société où les vrais maîtres ont disparu ? La réponse fut : un super valet. Même l’idée de surhomme, si pauvre soit-elle chez Nietzsche, jure violemment avec ce que nous savons des larbins qui dirigèrent le IIIe Reich. Pour le fascisme, un seul surhomme : l’Etat.


    Raoul Vaneighem : Traité de savoir-vivre - 1967........



    Pour prolonger, cliquez : http://serge-uleski.over-blog.com/2019/09/nietzsche-une-histoire-sans-fin.html


    • wendigo wendigo 7 octobre 2019 19:21

      @Serge ULESKI
       Je ne comprend pas votre démarche, svp pouvez vous développer avec vos mots, merci !


  • ged252 8 octobre 2019 11:24

    Il est decevant Rochedi, autrefois je pensait qu’il était intelligent, mais se revendiquer paien, et nietztchéen .... ça ne va pas loin ...


Réagir