jeudi 29 septembre - par mat-hac

Guerre de Sécession (1861-1865) : tome 1- Les origines

Aujourd’hui, je vous invite à découvrir ce que d’aucuns pourraient qualifier de chapitre le plus lourd, le plus terrible, le plus sanglant de l’histoire des États-Unis d’Amérique : je vais vous parler de la Guerre de Sécession. Mieux connue aux États-Unis sous l’appellation de The American Civil War (en français la « Guerre civile américaine »), la Guerre de Sécession est un conflit armé qui se déroule sur terre et sur mer pendant quatre ans, soit du 12 avril 1861 au 9 avril 1865 et même un peu au-delà.



2 réactions


  • Étirév 29 septembre 13:10

    À propos de la guerre de Sécession, qui n’a réglé aucun des problèmes américains et surtout pas la question noire (on a pu encore s’en rendre compte récemment), nous aurions tort de réduire ce conflit Nord-Sud à une lutte simpliste, c’est-à-dire entre adversaires et partisans de l’esclavage, ainsi que les « vainqueurs » tentent, par tous les moyens de nous le faire croire depuis des années. Rappelons simplement que l’étendard de la Confédération, le Stars and Bars, comportait treize étoiles représentant chacun des douze états du Sud, la treizième correspondait à la nation indienne constituée par la totalité des tribus qui, en quelque sorte, étaient venues chercher refuge auprès des « affreux esclavagistes » du Sud, afin d’échapper au génocide des « généreux libérateurs » Nordistes.
    Les indiens d’Amérique, bien avant certains, avaient compris que les « Yankees » (les anglo-saxons) représentaient avant tout et par-dessus tout, une civilisation mercantile et cynique, basée sur le profit à n’importe quel prix : la civilisation « rapace » de l’aigle pygargue, devenu depuis l’emblème national des USA.
    « L’Amérique allait naître de ce conflit (la guerre de Sécession) dans lequel sombrerait une civilisation... Mais le Nord vainqueur demeure l’ennemi haï et défié, dans la mesure où il représente une civilisation mercantile, basée sur le profit, par opposition à la civilisation aristocratique du Sud, basée sur l’honneur. » (James Mc Pherson, La guerre de Sécession)
    BLOG


  • Jean Keim Jean Keim 2 octobre 10:01

    Quelle est la différence fondamentale entre les travailleurs d’un état capitaliste et les travailleurs d’un état esclavagiste... ?

    Les premiers sont salariés, ils doivent donc pas conséquent acheter tout ce qu’il faut afin que (sur)vivent leurs familles et eux-mêmes, ils sont des consommateurs et constituent une multitude.

    Les seconds n’ayant aucun salaire, leurs maîtres doivent donc leur fournir de quoi (sur)vivre, ils sont également très nombreux mais ne sont pas des consommateurs au sens moderne du mot.

    Ce dernier système inhumain est néanmoins profondément mauvais pour les affaires.


Réagir