lundi 23 mai - par Lucia Gangale

En souvenir de Dalida

Publicité

 

« La vie m’est insupportable. Pardonnez moi ». C'est par ces quelques mots que la célèbre chanteuse Dalida s'est donné la mort avec une dose de barbituriques, dans sa maison de la rue d'Orchampt 11bis sur la Butte à Montmartre. C'était en 1987. 

L'émission télévisée "The Voice", diffusée sur TF1, lui rend un hommage musical et évoque ainsi la vie à la fois pleine de succès et de tourments de cette artiste remarquable, italienne de sang, égyptienne de naissance et française de coeur. (comme écrit dans certains commentaires Youtube).

Son vrai nom était Iolanda Cristina Gigliotti. Elle est née en 1933 de parents originaires de Calabre au Caire, où son père travaillait comme violoniste à l'Opéra du Caire et sa mère comme couturière. Dalida a vendu 170 millions de disques dans le monde et a été maintes fois récompensée (le premier disque de diamant de l'histoire, en 1981, est le sien).

Son enfance a été difficile, marquée par de nombreux problèmes de santé (dont un strabisme important et plusieurs opérations des yeux). Sa vie amoureuse pleine de déceptions et de souffrances (trois de ses compagnons se sont suicidés). Souffrant de dépression, Dalida a également souffert de sa stérilité (après un avortement). 

Il y a exactement quarante ans, en 1982, dans un sondage de Paris Match, Dalida figurait parmi les personnages les plus aimés juste après Simone Veil. Trois ans plus tard, un autre sondage Télé 7 jours révèle que Dalida est la deuxième chanteuse la plus aimée des Français, après Mireille Mathieu.




Réagir