dimanche 2 juin - par Sophie Li

Décès de Michel Serres : son dernier entretien, sur l’art d’être français

Le philosophe et académicien Michel Serres est décédé ce samedi 1er juin 2019 à l'âge de 88 ans. "Il est mort très paisiblement à 19 heures entouré de sa famille", a déclaré son éditrice Sophie Bancquart. Michel Serres, malade d'un cancer, était né le 1er septembre 1930 à Agen. Ecrivain et historien des sciences, passionné notamment par l'écologie et l'éducation, il s'est intéressé à toutes les formes du savoir, scientifique comme littéraire, anticipant les bouleversements liés aux nouvelles technologies de la communication. Il y a quelques jours seulement, Michel Serres recevait Léa Salamé à l'Académie française pour évoquer sa vision de « l’art d’être Français ». 

***

Le 26 mai, il était l'invité de l'émission « Questions Politiques », présentée par Ali Baddou. Faute de pouvoir évoquer les élections européennes en ce dimanche de vote, Michel Serres avait accepté l'invitation pour évoquer la vie (politique ou non), l'univers... et le reste.

Et notamment la violence supposée de notre société actuelle, que ce soit dans le réel ou le virtuel : "localement, il y a de la violence, les attentats, etc.", rappelle le philosophe. "Mais si vous regardez globalement ce qui se passe depuis 10, 20, 100 ans, la violence ne cesse de baisser  : que ce soit la violence politique, la guerre, les attentats, les violences individuelles... On est toujours attentif au phénomène factuel, aujourd'hui, l'actu... Mais globalement, ce n'est pas vrai ! C'est presque contre-intuitif, personne ne le croit..."

En revanche, la société est bel et bien en train de changer, selon Michel Serres. "Nous sommes en train de vivre une période exceptionnelle de l'Histoire. On a vécu 70 ans de paix, l'espérance de vie a cru jusqu'à 80 ans, la population paysanne est passée de 75 à 2 %... Par conséquent, toutes les institutions que nous avons créées l'ont été à une époque où le monde n'était pas ce qu'il est devenu." Sont-elles donc obsolètes ? "À peu près toutes le sont. Elles sont désadaptées par rapport à l'état actuel du monde."

Pour lui, le problème vient du fait qu'on n'a pas "réinventé" ces institutions. "Quand on a fait la Révolution de 89, on avait Rousseau derrière. Aujourd'hui, on n'a personne, et c'est la faute à qui ? Aux philosophes. C'est leur rôle de prévoir ou d'inventer une nouvelle forme de gouvernement ou d'institutions, et ils ne l'ont pas fait."

Plus globalement, le système actuel lui semble désastreux. "L'économie telle que le capitalisme l'a mise en place est catastrophique, au moins du point de vue écologique", explique Michel Serres. "L'économie est en train de détruire la planète."

Quid du numérique et d'Internet, désormais au cœur de nos vies, au risque de les virtualiser de plus en plus ? Rien de vraiment nouveau, pour l'Académicien. "Quand j'étais petit, ma grand-mère levait déjà les bras au ciel en disant : ce Michel, il verra jamais le réel, il est tout le temps dans les bouquins ! C'est vieux..."

Michel Serres rappelle d'ailleurs l'étymologie "délicieuse" du mot "maintenant" : "ça veut dire 'tenant en main'. Quand vous avez le portable à la main, vous avez à la fois toutes les informations possibles, tous les gens accessibles, par conséquent vous tenez en main presque le monde... Je ne connais pas d'empereur dans l'Histoire qui puisse dire la même chose."

Quant aux dérives, comme les agressions sur les réseaux sociaux par exemple, Michel Serres rappelle : "Et l'agression dans les livres ? On a quand même lu Mein Kampf, et il y avait pas mal de livres de ce genre ! Tout canal de communication est possiblement chargé de crime..." Avis aux partisans du "c'était mieux avant"...

L'émission dans son intégralité :



18 réactions


  • Hijack ... Hijack ... 2 juin 01:03

    Que ce vrai philosophe repose en paix ...

    A l’écouter ... si on le compare avec d’autres genre Onfray, il y a comme un truc qui cloche, un gros bug ...

    Si d’après Michel Serres la violence a diminué ... il n’a, probablement par humilité, pas osé dire que la connerie elle, est en constante augmentation. 


    • mat-hac mat-hac 2 juin 08:11

      @Hijack ...
      Est-ce que son livre sur la religion est terminé ?


    • mat-hac mat-hac 2 juin 08:15

      Je pense que dès que vous remettez en cause le moindre fondement religieux, votre livre est entièrement à refaire. François dit que chacun part d’un fondement. La difficulté qu’a eu Michel Serres a été de trouver les bonnes informations. Pascal a voulu écrire un livre sur la religion ou Dieu. Au moins Michel Serres aura permis de philosopher par le bonheur de la découverte contée.


    • mat-hac mat-hac 2 juin 08:36

      Des salariés sont chargés de protéger des informations.
      Quelqu’un vient de visiter encyclopedie.ovh pour une controverse de neutralité sur Bach. Il est effectivement intéressant de créer son fork de cette encyclopédie. En effet, cette encyclopédie a été sauvegardé à des moments particuliers. L’historique de wikipedia ne permet pas de se faire une idée rapide du sujet. Ainsi, il est intéressant pour les bénévoles d’avoir accès à l’ensemble des sauvegardes. Moi j’ai juste utilisé la sauvegarde entièrement en HTML et Javascript, très facile à installer par ailleurs.


    • Hijack ... Hijack ... 2 juin 13:10

      @mat-hac

      Tu me poses cette question ... (en te répondant, je réponds également à d’autres qui peuvent avoir le même questionnement) en ma qualité de probable lecteur de ce philo ... ou de ma propre religion ? Malheureusement, comme bcp de personnes que j’admire ou respecte, je ne puis que très peu lire (un manquement pour ne pas dire une tare, j’en suis conscient) ... ce qui veut dire que je lis des courts entretiens, j’écoute des vidéos ... et me fait une idée de la personne, avec évidemment de possibles erreurs ; mais, en cas de sérieux doute, je peux lire ... mais c’est extrêmement rare. Évidemment, les écrits de données techniques ... attirent mon attention et je peux lire le même livre 2 fois de suite.
      .
      Serres, je le sais était contre l’étalage des religions ... ce que je pense aussi, mais contrairement à lui, je me permets de répondre à quelques mauvaises informations, mal compréhensions ou mensonges. Mais s’il vivait dans un pays non chrétien et qu’il entendait des mensonges sur le Christ, il n’aurait pas manqué de tenter de répondre ...
      .

      En effet, l’Islam s’étale un peu trop ... mais ce n’est pas la faute de cette religion, mais de ceux qui s’étalent à tort (foulards, barbichettes etc ... qui sont tout sauf religieux) ... ceux qui s’étalent à tort, mais surtout ceux qui se servent de cet étalage et le promeuvent. Je n’avais jamais parlé de religion sur Avox (où je suis depuis 2010) ... avant que l’on m’accuse il y a quelques années comme si on pouvait se reprocher d’être ce que l’on est.
      J’espère que ça clos le débat, je ne suis pas le sujet et désolé pour ce pavé.


  • cassini 2 juin 09:31

    L’Académie française est perdue. En acceptant la féminisation de tout ce qu’on voudra elle a mis un terme moral à son existence ; elle n’est plus qu’un pion obéissant de la nouvelle Fourmilière universelle. Il est piquant de voir cette institution plier l’échine alors que son créateur lui avait ni plus ni moins que délégué dans le domaine de la langue le pouvoir quasi-absolu qu’il exerçait en général.

    Elle est perdue parce que si elle n’avait pas plié l’échine, on la lui eût rompue. La Fourmilière ne supporte pas l’indépendance d’esprit. 


  • Gollum Gollum 2 juin 10:29

    Je connais mal le bonhomme mais le peu que j’en ai écouté me fait dire que ce n’est pas une grande perte...

    Car il était à côté de la plaque, et complètement, quand j’ai perdu mon temps à l’écouter.


    • Hijack ... Hijack ... 2 juin 13:13

      @Gollum

      On peut ne pas aimer cet homme ... mais dire que ce n’est pas une grande perte juste après sa mort, est un peu radical ... Onfray ou Bhl, eux sont une perte, y compris durant leur vivant, par exemple.


    • Gollum Gollum 2 juin 14:16

      @Hijack ...

      J’ai été prudent dans mon post puisque Serres a publié beaucoup et que je n’ai lu aucun de ses livres.

      Ceci dit je l’ai vu plusieurs fois à la TV et à chaque fois ce fut le néant..

      Le pire étant la fois où je l’ai vu parler de son bouquin sur la petite poucette, alors là ce fut la consternation. D’une naïveté, d’un conformisme plat, tous les poncifs habituels sur le progrès technologique...

      J’ai eu la curiosité de regarder les notes Amazon sur l’ouvrage et nombreux ceux partageant mon ressenti (même si l’ouvrage s’en tire avec 4 *, ce qui n’est pas de toute façon un argument). J’en cite un :

      Quand la philosophie se réduit à un opuscule digne de la présentation powerpoint d’un obscur et benêt commercial de chez Google qui se pique de prospective... Optimiste béat, Serres pond un chapelet d’arguments d’une jobardise rare qui feraient passer Luc Ferry pour Kant et BHL pour Hegel. Consternant ? Navrant ? Nullissime ? Tout cela et plus encore...

      Un autre :

      J’ai rarement lu un livre aussi mauvais et pédant. (géorgique, arcadien, Aède, sérendipité, lallation, etc.).

      Certes l’écriture est plaisante, mais le fond est d’une nullité effrayante. Florilège :
      p19 Le savoir ? Le voila partout sur la toile..NON La toile donne accès à des données innombrables, des informations en grand nombre,mais le savoir c’est autre chose. (Définition savoir, ensemble des connaissances, plus ou moins systématisées acquise par une activité mentale plus ou moins suivie)

      algorithmique et procédurale (p73). Contre sens. Petite Poucette use et abuse d’un usage interactif, l’exact contraire du procédural

      A coté de cela il ignore superbement que la toile est dominée par quelques grands opérateurs (Google, Facebook Microsoft, Yahoo, ...) dont le seul objectif est de faire beaucoup d’argent en manipulant l’utilisateur.

      Fin de l’ère des décideurs (p41) ! p5 Il faudra qu’il m’explique comment se prendront des décisions comme la réforme des retraites par exemple !

      Arrêtons le massacre !

      Bon j’avoue être partisan je n’ai pris que les commentaires négatifs mais qui sont ceux proches de mon ressenti.

      Alors que Onfray, que je n’ai jamais lu non plus (donc égalité de traitement) est beaucoup moins naïf quant au monde moderne même s’il y a chez lui nombre d’insuffisances...

      BHL on n’en parle pas celui-là c’est un agent Smith du Système.


    • Hijack ... Hijack ... 2 juin 14:22

      @Gollum

      O.K, désolé pour mon jugement trop réactif ...
      Eh bien, tu le connais bien mieux que moi ... je n’ai pas été jusqu’à là.
      Je me suis simplement fié à ce que je l’ai entendu dire ...
      Onfray n’est pas naÏf ... il est menteur !
      Le mensonge est à mon sens très grave à ce niveau (et au tiens, j’en suis certain aussi) ... la naïveté, juste un manquement ou une extrême sensibilité.


    • gaijin gaijin 2 juin 15:05

      @Gollum
      "je connais mal le bonhomme mais le peu que j’en ai écouté me fait dire que ce n’est pas une grande perte...

      Car il était à côté de la plaque, et complètement, quand j’ai perdu mon temps à l’écouter."

      pareil ! il avait un incontestable talent pour le langage qui le rendait plaisant a écouter le fond lui était indigent .......


    • Hijack ... Hijack ... 2 juin 15:14

      @gaijin

      A l’occasion, j’essaierai de voir plus loin ... en l’écoutant ou le lisant.


    • mmbbb 2 juin 18:46

      @Hijack ... Je vous trouve injuste à l ’égard de M ONFRAY . Il n a jamais ete le promoteur d une guerre contrairement a cette pute de BHL . Il est un des rares sur les plateaux de television a avoir enoncer le nombre de mort en orient depuis que les occidentaux interviennent . Il a denonce les guerres d IRAK de Lybie et de Syrie . Vous êtes musulman, ils sont rares ceux qui tiennent de tels propos en public . On peut ne pas être d accord sur tout evidemment Je l ai trouve notamment peremptoire a l egard du Pape VII concernant les juifs lorsqu il presenta son bouquin Decadence sur un media . Les historiens avaient remis en perspective le contexe historique lorsque Gavras sortit son film " AMEN ’" sur la meme tehmatique . Onfray joue le role du procureur historique, c ’est un peu facile et confortable , C ’est un des reproches que je lui fais 


    • Belenos Belenos 2 juin 19:10

      @Gollum
      Un peu pareil. Certes, le vieux monsieur était sympathique et ce devait être un grand-père érudit très agréable pour ses petits-enfants (ou arrières petits-enfants). J’ai aussi pris plaisir une fois à l’écouter longuement parler d’un roman de Jules Verne, mais cela ne volait pas non très haut quand même (pourtant avec Jules Verne... smiley). Sur l’essentiel, donc sur le plan philosophique et encore pire, sur le plan politique je l’ai souvent entendu tomber à côté de la plaque dans ses analyses et propositions. Peut-être était-il aussi un peu dépassé par les événements dans ses dernières années. Ce n’était cependant pas une crapule objectivement nuisible (comme quelques autres qui demeurent dans le paysage culturo-médiatique). Alors paix à son âme. 


    • Hijack ... Hijack ... 3 juin 01:56

      @mmbbb

      Ah ... Excuse, mais dans les forums, je tutoie tous le monde par règle ...
      Injuste, non ... je dirai plutôt que j’ai été très sympa avec lui. Je n’aime pas ceux qui s’attribuent comme par magie des titres qu’ils ne méritent pas. Certes, je ne l’ai jamais comparé à Bhl ... ni à Finkie (mais ce dernier est malgré tout d’un niveau bien supérieur à Onfray, reconnaissons le.
      .
      Oui, M.Onfray ... pour se donner un genre, tape gentiment dans la marmite ... pour se faire passer pour un rebelle à l’establishment , un anti-système ... mais au fond, ne fait qu’approuver ce qu’il fait semblant de combattre.
      .
      Pas le temps de trop chercher de liens pour appuyer mes arguments ...
      .
      Par exemple ... bien que je ne sois pas soutiens à Mélenchon, je n’aime pas les mensonges, très facilement détectables qui plus est ... comme ici ...

      .
      Que je sois musulman ou pas ne change rien à l’affaire ... je dénonçais Bhl avant qu’il s’attaque aux musulmans.Comme tu parles de l’Islam ... parlons en, car je connais bien le sujet.
      Il y a quelques années au sujet de l’Islam :"On est dans la haine de l’étranger" ... ne sachant même pas, que lorsque l’on cite un verset, mieux vaut mettre ce que l’on cite dans son contexte, notamment en périodes de guerres. Déjà ... il faut comprendre le chapitre dont est tiré le verset ... lire/comprendre ce qui est écrit avant ou après ... et non pas faire comme Zemmour, prendre chaque phrase qui va dans son sens et en oublier l’ensemble. Cela est valable pour toutes les religions.
      Mieux, il dit qu’il a lu le Coran, mais parle de la parole du Prophète ... confond les hadiths et le Coran. Dit souvent qu’il n’a rien contre les musulmans ... mais plutôt contre l’Islam  tous les grands hommes dont les grands penseurs disent le contraire : Goethe, Pasteur, Gandhi, Hugo,Dostoïevski, Lamartine, Nietsche etc ...Et, en tant que musulman, je peux comprendre que la bigoterie de bcp de mes compatriotes a de quoi agacer, pourtant l’Islam dit le contraire de leurs comportements ...l’Islam est contre les conversions, contre les guerres de conquêtes etc ... contrairement aux musulmans. 
      Pour m’éviter d’être trop long ... écoute ici, si tu veux bien, c’est intéressant au sujet d’Onfray, je raccourcis la Vidéo, mais tu pourras la voir dans son entier.
       



    • Yakaa Yakaa 4 juin 19:05

      @Gollum

      Car il était à côté de la plaque, et complètement, quand j’ai perdu mon temps à l’écouter.

      Un peu pareil pour moi aussi, d’ailleurs je l’ai toujours confondu avec Edgar Morin (cet autre pseudo-vieux sage gentillet) c’est dire...


  • Télé-Afrav Télé-Afrav 2 juin 15:49

    Merci pour ce beau reportage. « Heures Heureuses », pour remplacer l’affreux « Happy Hours », a dit Michel Serres, cela m’a fait penser à l’émission « On n’est pas couché » de hier soir, où l’invité Jonathan Lambert venait présenter son nouveau spectacle "Looking for Kim" et où personne parmi Ruquier, les chroniqueurs et les invités du plateau, ne s’est offusqué de ce titre en anglais, comme s’il était normal, qu’on Français qui fait un spectacle en France pour des Français nomme son spectacle en anglais.

    Michel Serres, philosophe, professeur d’université et Académicien avait dit : « On voit sur les murs de Paris aujourd’hui, beaucoup plus de mots anglais qu’on ne voyait de mots allemands pendant l’Occupation.

    Les vainqueurs imposent toujours leur langue aux vaincus, ce pourquoi il nous reste à peine trente mots gaulois, nous qui avons été vaincus et colonisés par les Romains. En Europe de l’Est, l’enseignement du russe était obligatoire. Mais quelle guerre nouvelle venons- nous de perdre pour que l’anglais nous immerge de la sorte aujourd’hui ? Qui sont donc les collabos qui permettent cela ? »

    Alors, oui, il serait temps d’entrer en Résistance et faire honneur à Michel Serres, en quelque sorte !

     


  • v.moyal 3 juin 07:32

    Au bout du bout..on "Serres" pas à grand chose ?


Réagir