samedi 14 janvier - par mat-hac

CLOUSCARD - L’idéologie du désir

On considère habituellement que l'idéologie libertaire s'oppose au capitalisme. Or, dès les années 70, Michel Clouscard va montrer que cette idéologie libertaire, non seulement ne s'oppose pas, mais constitue même le plus puissant allié du système capitaliste. Pourquoi ? C'est ce que nous allons tenter de comprendre dans cet épisode.



1 réactions


  • JL 15 janvier 17:42

    Bah : Mandeville a résumé tout ça dans la Fable des abeilles qui est typiquement un un hymne au libéralisme libertaire.

     

     Greed is good : «  Quand Mandeville dit : « Les vices privés font la vertu publique », que dit-il d’autre que ceci : ce que vous prenez pour du vice c’est en fait de la vertu. Ou encore : si vous le prenez au premier degré, c’est du vice mais si vous le prenez au second, c’est de la vertu. Ce discours brouille tout repère et annule toute pensée démonstrative : il revendique de pouvoir dire tout et son contraire puisqu’il affirme qu’en fin de compte, le blanc est noir et que le faux est vrai – exactement comme le discours pervers ». (Dany-Robert Dufour, « La cité perverse »,334)

     


Réagir