vendredi 15 mai - par Arcana

Jacques de Molay, la fin des templiers

Jacques de Molay est l’une des figures centrales du moyen âge, il sera le dernier grand maitre de l’ordre du Temple et c’est sous sa maitrise que l’ordre sera détruit par le roi de France «  Philippe le Bel  ».

Nous allons suivre les traces de la vie du dernier grand maitre des templiers, sa jeune et son entrée dans l’ordre du Temple, ses mentors ou les grands maitres qui l’on précédé «  Thomas Berard, Guillaume de Beaujeu et Thibault Gaudin  », son accession à la grande maitrise et ses tentatives de relance de la croisade, puis la chute des templiers et le procès qui le conduira au bucher.

L’épopée de Jacques de Molay nous conduira des terres bourguignonnes de la commanderie de Beaune, au concile de Lyon, en terre sainte lors de la chute de Saint-Jean d’Acre puis l’ile de Chypre, dans les sombres prisons des châteaux de Chinon et Gisors.

Jacques de Molay fut, sans nul doute, l’un des hommes qui firent la Grande Histoire, il marque la fin d’une époque et son souvenir hantera les mémoires de l’histoire de France et de la papauté jusqu’à nos jours.



15 réactions


  • Gollum Gollum 15 mai 16:45

    Bon j’ai pas regardé la vidéo mais :

    Jacques de Molay fut, sans nul doute, l’un des hommes qui firent la Grande Histoire


    Il a été juste là au mauvais moment c’est tout... Ce n’était pas un gars d’exception. Ce n’est pas lui qui fit l’Histoire pour le coup mais bien Philippe le Bel. Mais effectivement ce fut la fin d’une époque..


  • micnet micnet 15 mai 18:37

    Merci pour la vidéo,

    A propos de Philippe Le Bel, j’ invite tous ceux que ça intéresse à voir ou revoir la formidable saga romanesque Les rois maudits issue de l’oeuvre de Maurice Druon cité dans la vidéo. 

    https://www.youtube.com/watch?v=Dn96yxvUH80

    On peut, en quelque sorte, affirmer que cette série fut l’ancêtre de Game of Thrones mais avec une véritable assise historique au sein de ce roman. Le premier volet ne s’appelle pas le "Trône de Fer" mais ’Le roi de Fer" qui fut le surnom donné à Philippe Le Bel, l’un des plus grands rois de France. On appréciera également l’immense talent de Jean Piat dans le rôle du comte Robert d’Artois qui est juste exceptionnel.


    • Ozi Ozi 15 mai 19:21

      @micnet : l’un des plus grands rois de France

      Grand, c’est difficile à dire, mais un roi qui a joué un rôle important dans l’histoire de la monarchie, certainement.. Son règne marque une rupture, il va user de ruse et de machiavélisme pour placer le pouvoir temporel au dessus du pouvoir spirituel et précipiter l’avènement d’une monarchie moderne..
      C’est amusant de constater comment la rancoeur, qu’il a éprouvé envers l’ordre du temple depuis que celui-ci ait refusé sa demande d’adhésion au temple, va nourrir et conduire toute sa stratégie politique (avec succès).. Le pouvoir endurant de la frustration. Il aurait eut effectivement toute sa place dans GOT..


    • maQiavel maQiavel 15 mai 20:14

      @Ozi

      Philippe le Bel est mon roi de France préféré ( quoique j’hésite avec Louis XI). Voilà un monarque qui savait parler aux papes et aux nobles insolents et comment traiter les Templiers et autres puissances bancaires trop indépendantes constituant une menace pour la souveraineté de la couronne ( et donc de l’Etat dont nous avons hérité).

      Tout ce que tu dis sur sa ruse et son machiavélisme est rigoureusement juste. Comme un Stalinien convaincu qui n’ignorerait rien des Procès de Moscou, c’est en connaissance du dossier que j’apprécie ce roi. Je rajouterai même qu’un petit procès calqué sur celui des templiers pour réaffirmer la souveraineté de l’Etat sur les féodalités financières , ethno-communautaires et bureaucratiques ne ferait de mal à personne par les temps qui courent, à part bien sûr aux concernés qui se comportent aujourd’hui en prédateurs du bien public. 


    • micnet micnet 15 mai 20:27

      @Ozi

      "Son règne marque une rupture, il va user de ruse et de machiavélisme pour placer le pouvoir temporel au dessus du pouvoir spirituel et précipiter l’avènement d’une monarchie moderne.. "

      ---> Oui précisément, il a voulu marquer au-travers de son règne une indépendance avec l’Eglise ce qui fut un premier pas vers la laïcité.
      Beaucoup de croyants estiment que la laïcité n’est advenue qu’en 1905 en oubliant qu’il y a eu un lent processus de séparation entre le pouvoir temporel et le pouvoir de l’Eglise (c’est plus juste de le formuler comme ça plutôt que de dire ’pouvoir spirituel’) et que ce processus fut l’oeuvre de plusieurs monarques dont l’un des plus emblématiques à ce niveau fut Philippe Le Bel.


    • Buk100 15 mai 21:02

      @maQiavel

      "Philippe le Bel est mon roi de France préféré ( quoique j’hésite avec Louis XI)." 

      Mélenchon évoque ces deux rois,qui sont aussi ses favoris. Très intéressant, quoiqu’on puisse penser du bonhomme

      https://www.youtube.com/watch?v=drbAIv31m-c

      https://www.youtube.com/watch?v=kredr0bjWfo




    • maQiavel maQiavel 15 mai 21:28

      @Buk100

      Wow, quelle coïncidence  ! smiley

      Mais ça ne m’étonne pas de Mélenchon. Je n’ai pas encore vu ces vidéos mais je parie qu’il aime ces rois pour à peu près les mêmes raisons que moi.

      @micnet

      Concernant la laïcité, je vous recommande cet article si vous ne l’avez pas encore vu.


    • Ozi Ozi 15 mai 21:38

      @maQiavel, micnet : Philippe le Bel est mon roi de France préféré


      Le contraire m’aurais étonné smiley Et je suis d’accord sur son rôle crucial dans l’affirmation de la souveraineté de l’Etat (dont nous avons hérité)..
      .
      "les Templiers et autres puissances bancaires trop indépendantes"
      C’est là que l’on va commencer à diverger, vouloir réduire l’ordre du temple à une simple puissance bancaire dangereuse pour tenter de faire un lien avec la finance actuelle est un raccourcis périlleux.. Par exemple, l’édification des Cathédrales et leur cortège de connaissances Hétéroclites (souvent ésotériques et symboliques) va prendre progressivement fin avec la chute de l’ordre du temple, et la supposée malédiction et son lot d’afflictions qui fermentera les siècles suivants devient bien pratique pour expliquer l’effondrement de connaissances bien réel qui fera suite à l’écroulement de l’ordre templier..
      Dans une révolution, hypnotisé par cette soif cruciale de changement, on prend rarement conscience de l’intensité invisible que l’on est prêt à perdre..
      Je serais donc beaucoup plus prudent sur la "grandeur" du roi Philippe le Bel mais convaincu de l’importance de son règne dans l’histoire de France..


    • maQiavel maQiavel 15 mai 22:06

      @Ozi

      « réduire l’ordre du temple à une simple puissance bancaire dangereuse pour tenter de faire un lien avec la finance actuelle est un raccourcis périlleux.. »

      Je sais bien, ils étaient beaucoup d’autres choses, je suis volontairement provocateur. smiley

      Mais il n’empêche qu’ils étaient aussi ça. Et en plus ils étaient sous la juridiction d’une puissance transnationale, à savoir la papauté, qui était en conflit avec la couronne. Et pour couronner le tout, c’est le cas de le dire, c’était une organisation disposant des troupes constituées en partie de soldats ayant une solide expérience militaire. Quand on regarde ça avec un œil politique, on voit une organisation très puissante, on se dit que le risque de constitution d’Etat dans l’Etat est réel et on en conclut que cette entité constitue un danger pour la souveraineté de l’Etat. Se débarrasser de cette menace ( et en profiter au passage pour remplir les caisses en s’appropriant leur richesse ) relève donc d’une nécessité politique.

      Concernant l’effondrement de connaissances, s’il est bien lié à l’écroulement de l’ordre templier, bah c’est dommage mais comme disait Machiavel, le choix en politique n’est pas entre le bien et le mal mais entre le pire et le moindre mal. A ce niveau-là, le pire aurait été que cette organisation mette un jour le couteau à la gorge d’un roi et le fasse danser comme un pantin. L’Etat est semblable à un mari possessif et la souveraineté est semblable à une femme, elle ne se partage pas !


    • micnet micnet 15 mai 22:34

      @maQiavel

      Merci beaucoup pour l’article et pour la vidéo que j’ai écoutée avec grand plaisir ! François-Marin Fleutot est très exactement sur la ligne d’un autre historien de renom, Jean-Christian Petitfils, sur cette rivalité permanente entre le pouvoir temporel que l’Eglise cherche à accroître et le pouvoir temporel que la monarchie française cherche à affermir. Ainsi, pour Petitfils, la séparation entre le spirituel et le temporel est un des "piliers" constitutifs de l’Histoire de France.
      Par ailleurs, on ne le répétera jamais assez mais la laïcité est consubstantielle aux évangiles et lorsque l’Eglise cherche à asseoir un pouvoir temporel, elle trahit le Christ. Mais cette affirmation passe très mal auprès de beaucoup de croyants...


    • maQiavel maQiavel 15 mai 22:45

      @micnet

      Tout à fait, c’est aussi la façon dont je comprends la laïcité et la façon dont j’interprète la nouvelle alliance, les deux coïncident sur la séparation entre spirituel et temporel. Mais bon, comme vous le savez, tous les croyants n’interprètent pas les évangiles de la même façon … 


    • Parrhesia 16 mai 06:44

      @Ozi
      Bonjour Ozi,
      >>> ll va user de ruse et de machiavélisme pour placer le pouvoir temporel au dessus du pouvoir spirituel et précipiter l’avènement d’une monarchie moderne... <<<

      Vaste et éternel programme dans la mesure où toutes les organisation socio-économiques sont, partout et toujours en conflit d’influence avec les religions à partir du moment où elles atteignent une certaine importance et inversement. 
      Il y a même parfois osmose relative dans la mesure où la religion est également organisation socio-économique (Cf. : L’Islam) ou lorsque la foi dans une organisation socio-économique finit par s’apparenter au respect d’un dogme religieux (Cf. : la foi pérenne dans le socialisme soviétique et dans sa victoire finale. Mais il y en a d’autres...)
      Placer le pouvoir temporel au dessus du spirituel, c’est un peu, à la ruse et au machiavélisme prés, ce que les Wisigoths avaient tenté entre l’avènement du Royaume de Toulouse et la défaite du rio Guadalete.
      On ne peut pas dire que cela leur ait tellement réussi, surtout si l’on compare avec la réussite de Clovis qui, lui, a ostensiblement fait semblant de faire le contraire !
      Il n’empêche que vous soulignez là et à juste titre, un des éléments majeurs, non seulement de l’histoire des Templiers, mais de l’Histoire tout court !
      Bonne continuation, donc !


  • Étirév 16 mai 07:22

    Si le nom de « Dulcinée » est encore présent dans l’inconscient collectif, tout comme, à un niveau moindre, le verbe « dulcifier » (le prénom Dulcinée vient du verbe « dulcifier », adoucir), personne ne sait plus qui furent les « Dulcinites ». Il s’agissait des membres d’une secte hérétique vaudoise du XVIème siècle qui se réclamaient de Dulcin (Fra Dolcino) ; ce dernier, influencé par Joachim de Flore, prêchait la venue du règne du Saint-Esprit. Clément V, le Pape qui devait être, quelques années plus tard, coresponsable de la condamnation des Templiers, fit traduire Dulcin devant les tribunaux de l’Inquisition. Dulcin mourut sous la torture, en 1307, et ses restes furent brûlés. Ce fut en cette même année 1307 qu’eurent lieu les premières arrestations de Templiers.
    Le 14 octobre 1307, le roi ordonna l’arrestation des chevaliers du Temple pour les déférer au tribunal du grand inquisiteur de France. Le Grand-Maître, Jacques de Molay, vieux et brave gentilhomme de Franche-Comté, était venu sans défiance d’outre-mer avec ses amis et les trésors de son Ordre.
    Dans l’article sur les Croisades, nous avons montré comment l’Ordre des Templiers fut fondé et comment, dès son origine, il se soumit à la souveraineté du Saint-Siège. Nous devons penser que cette soumission ne fut qu’une mesure de prudence, nécessaire dans un temps où l’on n’avait de sécurité qu’en s’abritant sous l’autorité de l’Église.
    Mais nous voyons que l’Ordre des Templiers, aussitôt qu’il devient puissant, au lieu de suivre le dogme catholique, fait un retour complet vers l’ancienne religion théogonique et se constitue en société secrète.
    A quoi faut-il attribuer cette conversion ? Est-ce l’austérité du régime, qui fait faire le serment de chasteté à des jeunes gens d’élite, qui par là les ramène à la saine raison ? Est-ce une influence étrangère ?
    Les Templiers


  • rita rita 16 mai 07:41

    La fin des templiers pour voler leurs richesses !

    Des actes de voyous comme tous les gouvernants de la planète, un bel exemple en France en ce moment !


  • thierry3468 17 mai 17:36

    La chaine Arcana propose une multitude de vidéos passionnantes sur notre Histoire,sur les mystères du monde.Ludovic fait un boulot énorme d’éducation et rend tous ces sujets passionnants .Le 20 ème siècle nous avait donné Alain Decaux mais le 21 ème siècle nous propose un conteur hors pair sur une chaine youtube.Cette vidéo sur Jacques de Molay m’a beaucoup appris sur les Templiers et doit inviter chacun à découvrir toutes les autres passionnantes vidéos d’Arcana.


Réagir