jeudi 10 septembre - par mat-hac

Première détection d’un TROU NOIR intermédiaire

Au programme cette semaine : La première détection d’un trou noir intermédiaire, les tests du SLS, SN6, « navette » chinoise et avion supersonique de Virgin !



3 réactions


  • claudemichel claudemichel 10 septembre 13:44

    Un autre trou noir ?

    Christophe Castaner élu de justesse à la tête du groupe LREM à l’Assemblée

    Au second tour d’un scrutin serré, l’ancien ministre de l’Intérieur a devancé la députée des Yvelines Aurore Bergé de 25 voix.

    La braguette magique de l’élysée à frapper.


  • BlueMan BlueMan 12 septembre 01:17

    Cette division intellectuelle en catégories de trous noirs est ridicule, quand on y pense, et traduit une forme d’incompréhension de la communauté scientifique sur la nature et la dynamique des trous noirs. Ils ne peuvent que grossir avec le temps. C’est inexorable, mais beaucoup ne l’ont pas intégré totalement. Alors, il ne faut pas s’étonner de trouver des trous noirs de 140 masses solaires, de 500, ou plus massifs encore.

    De plus, le pouvoir de capture d’un trou noir est supérieur à celui d’une étoile, pour la simple raison que l’effet Lense-Thirring autour de lui est non négligeable. Ce qui augmente sa probabilité d’attraper de la matière, et donc de grossir encore plus.

    Enfin, les coalescences montrent, de par la relativité générale, que les trous noirs impliqués dans cette danse mortelle perdent une énergie considérable sous forme d’ondes gravitationnelles, ce qui les conduit inexorablement à se rapprocher, et donc à fusionner obligatoirement. Une fois encore, donc, ils sont condamnés à grossir. Et comme le trou noir résultant est plus gros, son effet Lense-Thirring est plus fort et a une portée plus entendue, ce qui le rend encore plus aspirant. Et après tout cela, des scientifiques de s’interroger encore si les trous noirs intermédiaires existent, et comment leur formation est possible...


    • Gollum Gollum 12 septembre 11:19

      @BlueMan

      Cette division intellectuelle en catégories de trous noirs est ridicule, quand on y pense, et traduit une forme d’incompréhension de la communauté scientifique sur la nature et la dynamique des trous noirs.

      Et toi, bien évidemment, pointure auto-proclamée, tu la ramène et te prétends supérieur à cette communauté scientifique..

      Y en a qui doutent de rien... smiley

      Avox le lieu des pseudo-experts qui se la pètent.

      Bien évidemment, à propos de ce jugement péremptoire, il n’en est rien et ces catégories correspondent à des réalités c’est d’ailleurs expliqué dans la vidéo..


Réagir