samedi 10 mars - par Zodiac

Gloria Origgi - L’âge du soupçon (Les lois de l’attraction mentale)

Gloria Origgi est une philosophe qui s'intéresse aux concepts de réputation et de confiance. Le rapport à la vérité de science est vécu par les gens comme une forme d'autorité, ce qui peut expliquer les postures de résistance et le recours, parfois, à une mécanique du soupçon.



7 réactions


  • Hijack ... Hijack ... 10 mars 16:14

    L’âge de rêver de soupçonner... ou l’accusation consensuelle de tout et de rien ... par exemple de conspirationnisme/complotisme.


  • Le Bordelleur Le Bordelleur 10 mars 23:05
    Gloria Origgi pratiquerait-elle l’inversion accusatoire ? smiley

  • Zatara Zatara 11 mars 01:32

    Est ce que les mecs de LTEB (outre l’image d’une certaine probité philosophique et scientifique qu’ils obtiennent par ruissellement grâce à la qualité des interviewés —je critique les 2 zouaves mais de ce côté là, il faut quand même souligner qu’ils savent globalement s’adresser à des personnes d’intérêts) sont capables de s’auto-analyser en passant leur travail et point de vue dans les filtres de cette analyse ou s’agit il de se placer encore au dessus de la mêlée (culte égotique de la probité et de la rationalité) ?


  • Le Bordelleur Le Bordelleur 11 mars 13:47

    C’est plus intéressant que je pensais. Merci Zatara pour la fin de la vidéo.


  • Lucadeparis Lucadeparis 11 mars 16:30

    Dès les premières, secondes, entendre quelque chose d’aussi faux que :

    "Accepter que 3 plus 3 font 6, c’est accepter quelque chose par en quelque sorte autotité."

    m’a fait arrêter.

    Ce n’est pas par autorité (un phénomène social d’obéissance, de soumission) qu’on l’accepte, c’est par observation.


Réagir