vendredi 29 avril - par Mao-Tsé-Toung

Comment "interpréter" la physique quantique ? - Le Principe de Superposition, base immarcessible de la physique quantique

La Physique Quantique 3/3 - Etienne Klein

Publicité

24 août 2019

La Physique Quantique 3/3 - Etienne Klein
Comment "interpréter" la physique quantique ?

Au cours des années 1920, la physique a connu un bouleversement majeur : les physiciens ont compris que les atomes, ces grains de matière qu'ils avaient découverts quelques années plus tôt, n'obéissent pas aux lois de la physique habituelle. Il leur a fallu mettre au jour de nouveaux concepts, de nouveaux principes, de nouvelles règles. En l'espace de quelques années, le monde matériel est devenu méconnaissable : la physique quantique venait de naître, celle de l'infiniment petit.

Etienne Klein, physicien et philosophe, professeur à Centrale Paris, directeur de recherche au CEA, nous présente cette physique au cours de trois séances.

source :

site de la cité des sciences et de l'industrie
http://www.cite-sciences.fr/fr/accueil/



7 réactions


  • Zip_N 29 avril 17:04

    Le spin 1/2 est un spin de gravité qui définit l’asymétrie, et le spin 1/1 est un spin d’antigravité qui définit la symétrie ? Le fragment et son aggloméra ?


    • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 29 avril 18:44
      ip_N 29 avril 17:04

      Le spin 1/2 est un spin de gravité qui définit l’asymétrie, et le spin 1/1 est un spin d’antigravité qui définit la symétrie ? Le fragment et son aggloméra ?

      °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
      @Zip_N
      Le spin est une donnée intrinsèque de toute particule élémentaire comme le photon ou l’électron ! Intrinsèque

      car par exemple tout électron

      de l’univers a un SPIN = 1/2 comme rappelé dans la leçon précédente !
      Ne pas confondre valeur intrinsèque

      et valeur "circonstancielle" comme la position ou la vitesse
      La valeur du SPIN est mesurée par l’expérience de Stern et Gerlach :
      pour l’électron, comme nous le rappelle E Klein, il prend 2 valeurs possibles toujours en superposition d’état : je vous laisse les noter en écoutant attentivement E Klein

      ou en consultant tout document sérieux (à faire obligatoirement plusieurs fois das sa vie de physicien !)
      Ceci étant dit le SPIN est expliqué à partir de la Physique Classique comme un moment cinétique (produit vectoriel dont j’ai déjà parlé à maintes reprises en propédeutique MPC) qui indique une rotation ! Le mot SPIN utilisé en PQ veut dire tourner, mais rien ne tourne ici, la particule élémentaire n’est pas une toupie...

      Encore une fois, j’écris de mémoire, mais très concentré tout de même !
      Quand vous écrivez tout de go :
      "Le spin 1/2 est un spin de gravité qui définit l’asymétrie, et le spin 1/1 est un spin d’antigravité qui définit la symétrie ? Le fragment et son aggloméra ? "

      votre propos sous-entend clairement que vous n’avez pas fait votre propédeutique MPC ce qui vous aurait évité d’écrire n’importe quoi ici !

      Merci quand même pour votre contribution


    • Zip_N 30 avril 08:55

      @Mao-Tsé-Toung

      "Le spin est une donnée intrinsèque de toute particule élémentaire comme le photon ou l’électron ! Intrinsèque"

      Oui et aussi sur un jeu de 52 cartes à jouer. La couleur a un spin et le nombre a un spin.


  • christophe nicolas christophe nicolas 30 avril 06:50

    Le spin est la barre infranchissable des matérialistes des sciences, c’est la fin de leurs illusions... les tricheurs ne franchiront jamais cette étape.


    • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 30 avril 07:43
      christophe nicolas 30 avril 06:50

      1/

      Le spin est la barre infranchissable des matérialistes des sciences, c’est la fin de leurs illusions...

      2/

      les tricheurs ne franchiront jamais cette étape.

      °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
      @christophe nicolas
      1/
      Pouvez vous être juste un peu plus explicite ?
      2/
      Lien avec l’Alchimie ?

      Merci pour votre contribution


    • Zip_N 30 avril 09:31

      @christophe nicolas

      Il y a des fortes probabilité qu’un joueur de poker qui joue sans spin perde plus vite contre celui qui les jouent (certain pros). C’est une information qui selon moi a de l’importance comme le nombre ou la couleur en terme de probabilité et de cohérence du système. C’est l’exemple idéal du gain du spin vs celui qui ne l’a pas.


  • vesjem vesjem 30 avril 09:22

    plus que du sujet, ce monsieur vit de la publication de ses chimères et des accointances qui le permettent


Réagir