mercredi 9 juillet 2014 - par Sonya V...

Travailler gratuitement pour sortir du chômage et le scandale de l’esclavage moderne

Travailler gratuitement pour sortir du chômage. Ou alors : travailler gratuitement... pour travailler gratuitement. A vous de trouver le bon slogan, à défaut de trouver le bon emploi...

 

- Une candidate, elle a fait un essai, 3 semaines, en tant qu'hôtesse de caisse, gratuit. Malheureusement elle n'a pas été retenue... parce qu'elle a été malade une fois. L'employeur a été direct avec elle.
- C'est dégueulasse ça !


Oui, en effet, c'est dégueulasse !
Apparemment, quand on travaille sans être payé, on n'a pas vraiment le droit de tomber malade une journée...

 

Extrait du film "Les règles du jeu" de Claudine Bories et Patrice Chagnard qui sortira en 2015, ce doc nous montre un formateur conseillant de travailler gratuitement pour sortir du chômage ! Maintenant c’est TOUT pour l’employeur, RIEN pour l’employé ! (source : Bonzou Niouzes)

 

 

Philippe MANIERE : "il faut démanteler une partie du droit du travail...(...) Ce pays a besoin qu’on enlève les protections excessives qu’on a conférées aux salariés jusqu’à aujourd’hui"

 

 

Pourquoi ne pas aller jusqu’à promouvoir le travail gratuit et la possibilité pour un employeur de licencier directement un employé qui tomberait malade ? Après tout, si l’esclavage moderne peut enrichir les employeurs, pourquoi s’en priver ?

 

 

Et d’ailleurs, des employeurs peu scrupuleux ne s’en privent pas. L’esclavage moderne est même une caractéristique très présente dans cette fameuse (fumeuse ?) mondialisation...

 

Voir le cas des ouvriers népalais au Qatar (AFP, le 19 juin 2014)

 

Et Les filières de l’esclavage moderne au Qatar (France 24, avril 2014)

Du Népal au Qatar, nos journalistes ont mené une enquête exclusive sur le drame humain de l’esclavage moderne. Ils tentent de comprendre pourquoi des jeunes partis en bonne santé pouvaient mourir en si grand nombre sur les chantiers de la Coupe du monde de football 2022.



Tout commence sur une image : ces cercueils qui arrivent chaque jour à l’aéroport de Katmandou. À l’intérieur, les corps d’ouvriers népalais partis travailler dans les pays du Golfe. En 2013, 173 sont morts au Qatar, selon le gouvernement népalais, d’accidents du travail, suicides ou arrêts cardiaques mystérieux...

Notre enquête commence dans des villages reculés du Népal, l’un des pays les plus pauvres de la planète. Ici, au moins un membre de chaque famille est parti travailler dans la péninsule arabique. À Katmandou, nous avons vu les impressionnantes files de travailleurs prêts à partir.

 

 

Voir également Foxconn, la face sombre du géant Apple

 

Ainsi que : Pour Dominique Potier, les multinationales sont complices d’un esclavage moderne. (le 12 juin 2014 sur Europe 1)

 

 

 

Démanteler les droits qui protègent les travailleurs (les précaires surtout), niveler par le bas, esclavagiser... Bienvenue dans le désert du réel ! (Bientôt tous esclaves ?)

 



41 réactions


  • Mr.Kout 9 juillet 2014 14:34

    Le problème vient tout autant de ceux qui proposent que de ceux qui acceptent.

    Dans mon dernier emploi j’ai fini par négocier tout seul avec la direction pour imposer mes droits après plusieurs mois de conflit ouvert qui se sont soldés par l’intervention de mes collègues, tout aussi abusé que moi, qui me reprocher de mettre une mauvaise ambiance.

    A l’heure du travail librement consentis l’esclavage est un choix, et ne venez pas me parler de misère car entre elle et l’esclavage mon choix est définitif.

    • Mr.Kout 9 juillet 2014 14:36

      Précision, je parle pour la France pas pour le Qatar où ils utilisent des méthodes de coercition pour maintenir dans leurs girons les esclaves modernes.


      Un tres bon article merci.

    • GeorgeW GeorgeW 9 juillet 2014 18:00

      Hi Hi, this is George W. speaking from Greater America !
      $$
       
      Don’t panic, teddy french bears !!!!!! Less money is not an issue. As I told johnny boy, you can get a $$$$$ discount $$$$$ on the Triple Whopper® with passcode : nwo. When you’ll get poorer, just ask for a Double Whopper® and so on. Burger King do not plan to launch the Mini Whopper® before 2018. So you’ve got plenty of time to stock fat for energy needs. $$ LOL $$ LOL $$ LOL
      $$
       
      I promess to the french rebellion that American companies won’t let you down ! Everything is under control. They’ll just adapt their business model for Africa to you guys to maintain their profits $$$$$$$$$ LOL $$$$$$$$$
      $$


  • pegase pegase 9 juillet 2014 14:36

    On voit que l’auteur ne s’est jamais mis à son propre compte, travailler pour rien c’est maintenant ! 

    Pire, j’ai la désagréable sensation qu’il est aujourd’hui impossible de monter une petite boite sans se faire plumer de tout les côtés, et donc non seulement travailler pour rien (en réalité engraisser les urssaf et la rsi) , mais en plus cela coûte de l’argent, donc on en est même plus au niveau de l’esclavagisme, mais du plumage intégrale, spoliation de vos biens et de vos économies !

    J’ai le nette impression qu’ils veulent nous faire crever... nous faire partir !


    • Mr.Kout 9 juillet 2014 14:39

      Il y a des gens qui dans les mêmes conditions gagnent bien leurs vie.

      Le problème est ailleurs à mon avis.

    • Mr.Kout 9 juillet 2014 14:41

      Même si le poids sur les PME et autre petites structures est sans aucun doutes à alléger.

      Je pense que tu est petit patron, pour venir jouer de façon indécente la concurrence victimaire entre esclave moderne et petit patron.



    • Yoann Yoann 9 juillet 2014 16:11

      On voit que l’auteur ne s’est jamais mis à son propre compte, travailler pour rien c’est maintenant !

      Je comprends le constat, mais je ne pense pas que ces problème soit liés.
      Tout système a besoin de taxes pour fonctionner, mais :

      1- Les taxes sont globalement augmentées pour les PME (et en dessous) et diminuées pour les gros (diverses formes : aides, exonération, abattements, ...)
      Qui finance les partis politiques ? qui finance les campagnes électorales ? Les vacances sur un yacht ? smiley

      2- Bruxelles prends de plus en plus de place dans la gestion des pays membres de l’UE, et l’UE favorise clairement les gros. L’UE, c’est juste la liberté de circulation des biens et des capitaux. Et ne me dites pas les personnes, on avait aussi le droit d’aller dans toute l’europe avant moyennant quelques formalités. Qui a initié l’UE au tout tout début ?

      3- L’évasion fiscale et autres "optimisation" (évasion fiscale, abattement, montage fiscaux divers, éxonération, etc ...) qui porterait entre 80 et 600 milliards par an qui échapperait à l’impôt. Et je doute que ce soit le commerçant du coin qui puisse se permettre ce genre de "service".

      4- La dette qui augmente de je ne sais plus combien de milliards par an et qui totalise aujourd’hui dans les 50 milliards de remboursement par an. Si l’on omet le remboursement de la dette, les dépenses de l’état sont à peu près stable depuis 40 ans (à monnaie constante bien sûr).

      Le système est déjà entièrement biaisé, favorisant les gros à prendre progressivement toutes les parts de marché dans tous les domaines. Tous les petits vont donc crever en effet ... Et peu importe s’il sont petits patrons ou ouvriers ou chômeurs car au final, on sera tous esclave ou mort ... Alors je dirais que le plus judicieux serait qu’on arrête de se tirer dans les pattes, qu’on accepte les divergences non essentielles, et qu’enfin, on s’unisse tous pour dire : "maintenant, c’est fini les conneries".

      Je sais, je rêve smiley
      Mais merde, faut quand même se souvenir que nos politiciens ne sont finalement que nos salariés à nous tous !!!


    • pegase pegase 9 juillet 2014 17:51

      + 10 000 Yoann , tu as bien résumé l’ensemble des problèmes ! 


      On est arrivé à un point très critique, il faut faire quelque chose sinon on va crever ..

    • pegase pegase 9 juillet 2014 17:54

      pour venir jouer de façon indécente la concurrence victimaire entre esclave moderne et petit patron


      Moi aussi j’étais salarié, les deux sont parfaitement comparable, essaye de t’inscrire, tu verras !

    • Sonya V... Sonya Vardikula 9 juillet 2014 18:21

      "On voit que l’auteur ne s’est jamais mis à son propre compte"


      Raté !
      Cela fait déjà plusieurs années que je me suis mise à mon propre compte.... smiley 

    • pegase pegase 9 juillet 2014 23:30
      Raté !
      Cela fait déjà plusieurs années que je me suis mise à mon propre compte.... 


      Et ? ne me dis pas que c’est facile ! 

      moi depuis 2008 ,

    • Sonya V... Sonya Vardikula 10 juillet 2014 21:55

      Tout est relatif, mais dans mon cas ça se passe plutôt bien.

      Pas de comptes à rendre à un employeur.
      Des clients qui sont satisfaits de mes prestations. 
      J’arrive à générer des revenus tout à fait convenables.
      Donc, si ça continue comme cela encore quelques années, je prends ma retraite à 40 ans. smiley 

    • marauder 11 juillet 2014 10:03

      On voit que pegase n’a pas encore compris la dimension du probleme, qu’il crois encore qu’un petit a son propre compte est un patron et qu’un ouvrier est different. Nan c’est dans l’ego que c’est different, dans "moi je suis mieux et je me demerde je fais ce que je veux". En dehors de ca, un TOUT petit patron (autoentrepreneur, micro artisan) vaux _exactement ce petit balayeur. A ceci pres que ce petit patron se crois le rois du monde, et se permet de prendre les autres pour des cons. Il participe paradoxalement plus a cette problematique d’esclavage moderne que l’ouvrier directement soumis qu’il critique.

      Sarko a bien officialisé le piege avec le status de l’auto-entreprenneur. "SOyez votre propre patron" qu’il disait. EN vrai, ton chef d’equipe, c’est le client encore assez riche pour prendre plaisir a exiger de toi. Ton patron, c’est le banquier, le directeur de resources humaines, c’est les impots. Voila ton illusion est belle, mais elle s’effondre elle aussi.


  • erQar erQar 9 juillet 2014 14:41

    moi je dis.... chiche explosons le code du travail...mais en contre partie, mettons le revenu universel qui garantie le droit à se loger et se nourrir, enfin vivre dignement..
      Et si les gens veulent gagner plus d’argent, qu’ils aillent travailler..
      Je crois qu’il n’y aura plus personne pour nous parler de changer le code du travail quand on met le revenu universel sur la balance.


  • Norman Bates Norman Bates 9 juillet 2014 15:01

    Le "travail gratuit" existe déjà...pour les justiciables condamnés à des TIG (Travail d’Intérêt Général...)

    Il y a là un apparentement qui laisse planer une petite musique avec des notes culpabilisantes qui n’a sans doute rien d’innocent...

  • Abaris Abaris 9 juillet 2014 15:06

  • VINASAT-2 VINASAT-2 9 juillet 2014 15:25
    1. communauté magouille et compagnie
    2. Christine Lagarde donne-t-elle un message codé ?

  • VINASAT-2 VINASAT-2 9 juillet 2014 15:34

    en France, le meilleur moment pour entuber le peuple a toujours été la période juillet-aout, lorsque les cerveaux s’écartent des merdias pour consommer $$$$$$

    reponse dans 2 semaines 20 / 07 / 2014 ?


  • Staline 9 juillet 2014 16:09

    pourquoi la gauche ne veut pas de frontières ? taxer les flux financiers alors qu’il vont devoir taxer tous les camions aléatoirement à des endrois precis qui obligeront des usines a changer de place.


  • yoananda yoananda 9 juillet 2014 16:14

    Il faut bien que certains travaillent gratuit pour payer les fonctionnaires qui eux ont a l’inverse un salaire pour presque rien.
    Quitte à diaboliser autant n’oublier personne !
    Parce que je vous garantit que les méchants patrons eux ont l’impression d’être les esclaves des fonctionnaires indéboulonnables.
    Ils ne sont qu’un rouage de transmission de l’esclavage.


    • Mr.Kout 9 juillet 2014 17:15

      J arriverais jamais à comprendre comment quelqu’un de pertinent comme vous peut être aussi essentialiste des qu’il s’agit des fonctionnaires.

      Y en a un qui vous a piqué votre femme ?

    • calem 9 juillet 2014 17:30

      C’est sur que les fonctionnaires coûtent chers à l’état. La France a eut raison de vendre ses autoroutes qui lui rapportait des milliards par an comme cela ça faisait des fonctionnaires en moins à payé.


    • yoananda yoananda 9 juillet 2014 18:18

      @Mr Kout,
      le sujet des fonctionnaires est en effet plus complexe et je veux bien en parler, chiffres à l’appui. Y a pas mal de choses à dire.
      Mais la, je me suis contenté d’inverser la diabolisation (qui était dans l’article contre les chef d’entreprises) pour montrer que ça ne mène nulle part. Les patrons chez les anglosaxons sont considérés comme des héros, et chez nous des esclavagistes voleurs ... je dis pas qu’on leur érige une statue, mais qu’on arrête quand même de les faire passer pour des monstres.
      Mais je maintiens : les fonctionnaires avec tous les avantages cumulés, a l’échelle de la planète, font partie du top 1% (sachant qu’un smicard fait déjà partie du top 5%)... ce sont des ultra privilégiés, et ils ont une (grosse) part de responsabilité dans l’état désastreux de l’économie française, parce que ces planqués ont diffusés le poison lent de l’idéologie gauchiste, et ils ne font rien pour empêcher le fait que certains en soient réduis à bosser pour rien, bien au contraire : les impôts des uns sont les salaires des autres.


  • zygzornifle zygzornifle 9 juillet 2014 17:13

    est ce que les ministres, députés, sénateurs, préfets travaillent gratuitement ....NON alors pourquoi les autres devraient le faire....


    • yoananda yoananda 9 juillet 2014 18:19

      non !
      mais en revanche ils sont payés pour ne rien produire par contre !


  • Abaris Abaris 9 juillet 2014 17:52

    Il y en a par contre qui ont le sens du business.

    Alain Soral lance la vidéo dissidente payante !


    • yoananda yoananda 9 juillet 2014 20:12

      Ca me choque pas, et je ne dis pas ça en tant que groupie.
      Au moins tu sais comment tu payes, et tu sais pourquoi et t’es pas forcé !
      Même si c’est critiquable de faire du business autour d’idées populaires, en même temps, dans le monde et le contexte actuel, on n’a pas le choix de gagner sa vie. Et vu le boulot qu’il abat, il mérite salaire.
      Contrairement a tout le gratuit sur le net ou c’est toi qui te vends sans le savoir. Contrairement a la radio/TV subventionnée ou tu payes pour qu’on te bourre le mou.
      Contrairement aux sites à pub ou on te fait croire que c’est gratuit.
      En plus, l’argent que tu donnes ne va pas servir à faire la guerre à des gens innocents ailleurs dans le monde.


  • passtavie 9 juillet 2014 19:25

    Philippe MANIERE encore un économiste qui nous explique que c’est bon pour l’économie de précariser l’emploi.
    En gros le système c’est ou t’es dans la merde parce que tu n’as pas d’emploi, ou t’es dans la merde parce qu’on te paye à coup de pieds dans le cul et que tu peux te retrouver sans emploi du jour au lendemain.
    Sortir du cadre ? Parce que dans le cadre on est foutu.


    • yoananda yoananda 9 juillet 2014 20:14

      Le soucis EN FRANCE (pas ailleurs) c’est que les entreprises hésitent à embaucher parce que c’est trop compliqué, trop risqué. Mais, je te rejoint dans le sens ou ce n’est pas le fond du problème. Notre système fonctionne assez bien en période faste, c’est juste qu’il ralentirait, soit disant, la "reprise" ... ce qui est sûr c’est qu’il ne change rien à la récession : les non embauches sont compensées par les non licenciements.


    • marauder 11 juillet 2014 10:12

      C’est etonnant de mettre sa radiographie en avatar. Je vais en faire une cet aprem de ma colonne vertebrale, ca te dit qu’on fasse un concours ?

      Nan plus serieusement, ton probleme avec les fonctionnaires, est le meme que celui qu’a ma mere, retraitée anticipée des PTT car 3 enfants, elle est bien contente avec sa pension a vie, et pourtant elle "pense" comme toi... L’illogisme du droiteux me fera toujours pitié.


  • Stof Stof 9 juillet 2014 21:18

    Il y a aussi des cas d’esclavage sur des bateaux de pêche thaïlandais.


  • libertad14 10 juillet 2014 08:41

    Depuis toujours le rêve du patronat c’est d’utiliser une main d’œuvre au moindre coût. Il y a quelque années, des travailleurs eux mêmes proposaient à des patrons profiteurs de ne pas être payés le premier mois de travail. Voilà a quoi se résume l’exploitation capitaliste "payer un patron pour qu’il nous prenne à l’essai un mois gratuitement
    " c’est un comble !! Imaginons qu’il ne trouve jamais la personne correspondante ?? Il pourrait ainsi tous les mois changer de personne sans que cela lui coute un sou . C’est une forme de capitalisme agressif s’apparentant à l’exploitation féodale. comme quoi les Patrons Seigneurs et les Ouvriers Serfs c’est toujours d’actualité !!


  • vraies infos 10 juillet 2014 11:38

    Travailler gratuitement c’est toujours mieux que de payer pour travailler....
    https://www.youtube.com/watch?v=4XRjmg4O6gQ

    Ou de payer pour avoir droit au chomage ...
    https://www.youtube.com/watch?v=dPOJML61FvM


  • michel 10 juillet 2014 14:48

    Bjr travailler gratuitement ne sera peut etre pas suffisant

     Bientot on nous proposera de payer pour travailler.

    A quand le revenu universel.

     


  • Soi même 10 juillet 2014 15:01

    Non on travail pas gratuitement, car l’État s’endette à nous faire travailler , car au final qui va payer l’ardoise de ses plans ?


  • abdel_chemoul 12 juillet 2014 00:54

    Parler d’esclavage parce qu’on s’est fait virer au bout de trois semaine. C’est ridicule.

    Si je saute un repas, je parle de famine ? Si on m’arrête parce que j’ai grillé un feu rouge, je parle d’état policier ?

    A force de raconter n’importe quoi on finit par perdre toute crédibilité.


  • InternetDev InternetDev 12 juillet 2014 13:17

    Si ça c’est pas la preuve de matraquages répétitifs et de bobards pro droite, alors je comprend surtout ce qui nous enfonce encore dans leurs merdiers !!


  • InternetDev InternetDev 12 juillet 2014 13:19

    Suite : Dans la série "Chiens de garde du sytème moisi"

    Je me demande pourquoi on oblige pas les journaux à dire quels sont les 5 ou 10 derniers employeurs de ses types avant de les entendre comme s’ils se vivaient d’air pur et d’eau fraiche ?


  • InternetDev InternetDev 12 juillet 2014 13:36

    3 "Faire confience au patrons ...."

    T’as raison mon ..... Alors écouté ce que disait un gros déguelasse libéral (présenté comme tel) sur le rapport Patrons / Sarlariés en 2002 (l’autres disait déjà ce que dit encore Hollande et autres avec les magnifisques résultats qu’on sait)

     


  • christophe nicolas christophe nicolas 13 juillet 2014 10:54

    la cupidité justifie toutes les ignominies. Tout n’est plus que cupidité... même la science.


  • LeBroN 11 août 2014 17:36

    "Travailler gratuitement pour sortir du chômage". Quelle honte de lire ou d’entendre pareille phrase. A qui viendrait l’idée de se dire, tiens aujourd’hui je vais aller travailler et je ne serais même pas payer pour. Personne. Je suis chef d’entreprise dans une grosse entreprise, et croyez moi, des emplois il y en a ! Et payés smiley Toutes les sociétés ont par exemple obligatoirement besoin de trouver un comptable pour gérer les comptes. C’est la base. Sans ça, pas d’activité, pas de clients, pas de fournisseurs, pas de factures, pas de paie, etc... Un autre exemple ? L’employé administratif, qui exécute toutes les taches liées à la paperasse. Pensez-vous qu’un dirigeant a le temps pour s’en occuper ? Non bien sur il délégue. Travailler gratuitement est donc une abbération autant que le désormais célèbre "travailler plus pour gagner plus".


Réagir