lundi 23 décembre 2013 - par erQar

Nul n’est plus manipulable que celui qui ne voit pas

Parce que je ne veux pas être un raciste anti-blanc, tel que les médias le souhaite.

 

Je vous propose comme alice aux pays des merveilles de descendre avec Kery James dans le gouffre. Et ainsi, vous comprendrez que l'adage du diviser pour mieux régner est la devise de cette oligarchie qui nous méprise.

 

 

[Couplet 1 : Kery James]
Ils nous maintiennent dans la peur
Ils nous maintiennent dans le stress
Les uns contres les autres, ils nous dressent
Je ne prétend pas être une lumière mais je suis trop intelligent
Pour accepter qu’il fasse de moi un raciste anti-blanc
Ils essayent de diviser, j’essaye de construire des ponts
Et je n’arrêterais de penser que la cervelle remplie de plombs
Si je fais du rap français c’est pour contrecarrer leurs plans
Si au échecs je dois jouer, ce ne sera jamais pour être un pion
J’écris des textes explosifs et je n’ais pas besoin de bombes
Si la France a un défi, il s’nomme "savoir et vivre ensemble"
Les noirs et les arabes contres les Français de souche
C’est le rêve des fauteurs de troubles qui n’ont que des mensonges à la bouche
La pilule est trop grosse je n’arrives pas à l’avaler
Je sais que l’ordonnance est fausse, le médecin veut m’anesthésier
Je suis un soldat qui choisit
A quel moment il se tait, à quel moment il se bat
Contre qui
Et pourquoi
Donc j’serai toujours mal à l’aise face aux médias et la presse
Comme un alter-mondialiste faisant face à un CRS
Toujours les mêmes qu’ils protègent, toujours les mêmes qu’ils blessent
Comment peuvent-ils prétendre être libre, le cou attaché à une laisse
Le système prend des décisions, les médias s’empressent
D’influencer l’opinion afin que le peuple acquiesce
Vers le choc des civilisations, les médias nous pressent
La troisième guerre à l’horizon n’est plus une menace mais une promesse

[Refrain : Kery James]
J’accuse les médias d’être au service du pouvoir
De propager l’ignorance et de maquiller le savoir
Pour ne pas l’voir il faut être stupide, ou alors il faut l’vouloir
J’refuse de croire un agent cupide chargé d’travestir l’histoire
Vent d’État, les médias véhiculent les mensonges d’État !
[Pétrole, pouvoir, coup d’État, vent d’état
Propagande, manipulation, désinformation, vent d’état] X2

[Couplet 2 : Kery James]
Les médias n’se contentent plus de cacher l’information
Ils sont carrément passés maîtres dans la désinformation
Au service du crime car au service de l’oppression
lls se font passer pour une victime celui qui commet l’agression
Entre les médias et le pouvoir, je n’parle plus de relation
J’dis qu’les médias sont le pouvoir, je parle plutôt de fusion
Plusieurs angles d’attaque pour défendre la même vision
Leur prétendu clivage gauche-droite c’est du bluff, de l’illusion
Une pensée unique, une seule liberté d’expression
C’est le ballet-folklorique des salariés indépendants
Y’a-t-il des journalistes intègres qui ont le courage de dire "Non !" ?
Dis-moi qui tu protèges, j’te dirai qui paye l’addition
L’Irak n’a jamais possédé les dites armes de destruction
Mais on peut tout justifier avec l’arme d’abrutissement
La vérité n’a plus pied dans l’océan des confusions
Plus le mensonge est osé, plus il convainc l’ignorant
J’accuse les médias français de diviser la Nation
De diviser la Nation entre les gentils et les méchants
Tout l’monde l’aura compris : pour vous le méchant c’est le Musulman
Et le coupable désigné de la crise que nous connaissons
Les médias pyromanes nous poussent vers l’auto-destruction
En opposant le peuple, ils espèrent la collision
Manipulent nos sentiments, jouent de nos appréhensions
Tu veux reprendre ta liberté : éteins ta télévision
Ils nous poussent vers une guerre civile, ils le font consciemment

Ils sont payés pour nous asservir, ils le font indécemment

Commerce de blasphème et de la provocation
Mais quand tout le monde attaque les mêmes : où est donc la subversion ?



44 réactions


  • maQiavel machiavel1983 23 décembre 2013 13:23

    Kerry James a très bien évolué !

    Ce rap est une quenelle de 175 à fragmentation pour tous ceux qui veulent mettre le feu à la France , en commençant par les forces qui tiennent le pays pour des raisons évidentes ( faire diversion en ethnicisant la crise ) et leurs marionnettes , qu’ elles soient Islamistes , pseudos-identitaires ou autres.

    Au centre de la manip : les médias, qui ne travaillent pas pour le pouvoir mais qui ont font partie, excellente analyse du dernier MC. 


    • lord volde 23 décembre 2013 17:36

      @ Kurtis


      Le diagnostic est partagé smiley Tout comme toi, je pense que Soral et Dieudo agrégeant les foules citoyennes autour d’eux inspirent la peur du camp d’en face en changeant la donne. Il est dommage qu’une certaine dissidence un peu pâlotte ne parvient pas à dépasser le stade anal et embryonnaire du culte du "Moi, je". 

       

  • Pyrathome Pyrathome 23 décembre 2013 14:05

    " Divide and conquert "
    .
    Diviser pour régner (divide and conquer) est une technique algorithmique consistant à diviser un problème de grande taille en plusieurs sous-problèmes analogues. L’étape de subdivision est appliquée récursivement. Son nom est inspiré du proverbe « Diviser pour régner » (en latin : « Divide ut imperes »)
    . Comme en informatique....


    • lord volde 23 décembre 2013 17:39

      Tu dis croa croa, et ça change croa ! Tu mélanges les serviettes et les torchons. Diviser pour mieux régner est une stratégie du jeu d’échecs ou de la guerre psychique. 


    • funambule funambule 23 décembre 2013 15:36
      Non Famine, le vivre ensemble commence au niveau des individus, pas besoin de ’peuple’, vous n’êtes pas un peuple famine, mais je pourrais être votre voisin, bien que nous ne soyons d’accord sur probablement pas grand chose, que nous ne croyons pas en les mêmes choses, que nous n’avons pas la même vision politique.

      Du coup, sur les médias, je suis aussi plutôt d’accord avec Kerry, au sens large, les médias perdent, au minimum, des occasions de montrer ce qu’est un débat éthique, une information intègre ... puisqu’ils occupent le lieu du contre pouvoir et qu’ils s’y accrochent exactement comme les politiciens : leur seule motivation est leur petite carrière et non le service à la population.

      Mais il est vrai, si c’est ce que vous voulez dire que les médias ne produisent pas volontairement la haine, ils la produisent par incompétence, comme les politiciens.

    • erQar erdar 23 décembre 2013 15:50
      @Famine
      ça part du principe que " le peuple " est divisé par une puissance manipulatrice, sans laquelle il ferait bon "vivre-ensemble".

      Nous essayons de trouver un vivre ensemble bon an mal an, mais force est de constater que certains souhaite l’inverse.



      il y a d’autres peuples qui se sont imposés à lui sur son sol
      Qui a voulu le regroupement familiale ? Il est là, le vrai pouvoir.


      Par conséquent, vouloir nous expliquer que ce sont les méchants médias qui fracturent le peuple me parait particulièrement malhonnête

      Les médias ne sont que l’allongement d’un pouvoir qui est en contact direct avec les masses.

      Que vous le vouliez ou non...Mais vous et moi, nous discutons et partageons une même langue. A moins que je parle turc ? smiley


    • Pablo el GENIO Pablo 23 décembre 2013 16:02

      @ Fafaf

      Je suis né dans les Alpes de Hautes Provence, dans un village non loin de Barcelonnette, où le seul étranger nous venait, quelle horreur, de Marseille, ce que les anciens du village ne manquaient de lui rappeler avec une constance à chaque fois renouvelée depuis une bonne...quarantaine d’années ! Nul bougnoule et nul charbon à l’horizon donc....Puis, petit à petit à force de propagande médiatique, l’insécurité est entrée dans les discussions...puis "l’estranger" forcément vecteur de ce phénomène comme l’expliquaient si régulièrement et si tapageusement télés et radios ! Ensuite l’immigration est devenue peu à peu le sujet de conversation number one...Je suis parti pour Paris à l’age de 19 ans et il n’y avait toujours pas ni bougnoules ni charbons ! Alors, mon Fafaf, si l’influence des médias sur la perception que l’on a des choses et de la société qui nous environne n’existe pas, comment expliques-tu cet étrange phénomène qui a pris d’assaut en quelques petites années à peine mon village natal en entier...ou presque ? 

    • funambule funambule 23 décembre 2013 16:13

      @pablo

      mais ça ne prouve rien Pablo, parce qu’il suffit d’un rien pour avoir peur de l’étranger, la preuve c’est que ce ne sont pas les médias qui disaient un mal exagéré de Marseille.
      Pour moi, le problème des médias, c’est qu’ils imposent une éthique de la communication qui vous empêche de faire entendre raison aux gens de votre village.
      Ce n’est pas qu’ils relayent la délinquance qui est bien réelle, il ne faut pas s’attendre à ce qu’ils parviennent à faire comprendre les corrélations entre délinquance et l’urbanisme par exemple, et encore moins qu’ils expliquent à chacun dans son propre contexte quelles sont ses préoccupations exagérées.
      Ils empêchent chacun là où il est d’être efficace.
      Ils nous transforment en colibri désespéré, et nous empêchent d’être des ailes de papillons provoquant des révolutions.



    • erQar erdar 23 décembre 2013 16:53

      Merci famine smiley


    • Flanagan Flanagan 23 décembre 2013 17:41

      @ famine

      Êtes vous conscient que votre partie favoris ne pourra espérer faire plus que ces 15 à 20% habituel sur le thème de la division des races, si vous voulez convaincre il va falloir trouver d’autre theme car avec ce genre de propos systématique, si votre partie fétiche les approuve vous démontrez qu’il n’est qu’une composante du systeme oligarchique.


    • lord volde 23 décembre 2013 18:01

      ^ Flanagan. Le bon sens est près de chez toi. 


      Je pense malheureusement qu’il est impossible de discuter sérieusement avec une personne comme Famine qui a été nourrie et gavée à coups de barres de chocolat blanc. Le logiciel mental qui a été enfoncé dans la boîte crânienne de cet individu particulièrement malfaisant et raciste lui dicte sa volonté qui est sous l’emprise des forces obscures propageant l’idée que la race blanche ne peut coexister pacifiquement qu’en vase clos. L’oligarchie régnante chouchoute cette maladie contaminante qui véhicule parfaitement et dans le bon sens du poil les thématiques du jeu de la division à caractère culturel, ethnique et fantasmatique. 

    • Sentero Sentero 23 décembre 2013 18:11

      "Qui a voulu le regroupement familiale ?"


      Et bien à l’origine il me semble que ce sont les immigrés qui s’étaient installés en France qui voulaient ce regroupement... je ne critique pas je constate... et d’ailleurs c’était plutôt légitime de leurs parts... vous travaillez dans un pays où, après un certain temps et peut-être pas au début, vous espérez vous installer définitivement et vous avez femme et parfois enfants dans votre pays d’origine et bien cela peut paraître normal de vouloir qu’ils vous rejoignent.

      Au plaisir

    • erQar erdar 23 décembre 2013 18:46

      @sentero


      Et bien à l’origine il me semble que ce sont les immigrés qui s’étaient installés en France qui voulaient ce regroupement...
      Vous avez tendance à négliger le rôle des élites, à moins que vous les considéreriez comme stupide ?

      je ne critique pas je constate... et d’ailleurs c’était plutôt légitime de leurs parts... vous travaillez dans un pays où, après un certain temps et peut-être pas au début, vous espérez vous installer définitivement et vous avez femme et parfois enfants dans votre pays d’origine et bien cela peut paraître normal de vouloir qu’ils vous rejoignent.

      Ce qui aurait été normal c’est qu’ils puissent se développer dans le pays d’origine smiley

      http://fresques.ina.fr/jalons/impression/fiche-media/InaEdu01808/interview-de-paul-dijoud-sur-le-regroupement-familial-en-1976.html


    • lord volde 23 décembre 2013 19:57

      Sentero (agent de la hasbara) essaye de nous faire accroire que le regroupement familial serait issu de la volonté des immigrés et que l’état a seulement répondu favorablement à cette attente.


      Les immigrés qui ne votaient pas pour la grande majorité d’entre-eux auraient influencé le gouvernement de VGE (membre éminent des Bilderberg). Lollll

      Va te rhabiller Sentero. Démissionne de ton poste d’agent appointé par le mégaphone sioniste, rends ton tablier, tu ne fais plus illusion depuis belle lurette. 

  • Pablo el GENIO Pablo 23 décembre 2013 16:47

    @ Funambule

    Oui, nous avons TOUS peur de ce qui nous est inconnu, cela est naturel. Mais dans mon cas de figure je puis t’assurer que le problème était clairement induit !!! Il est donc plus qu’aisé aux forces médiatiques de manipuler nos peurs les plus instinctives, les plus sombres afin de les faire surgir ou resurgir comme bon leur semble ! C’est important de le savoir, car cela peut aller jusqu’au génocide ou son acceptation du moins, comme au Rwanda par exemple, où c’est bien via une radio que le "pousse au crime" était régulièrement proféré et propagandé ! 

    • funambule funambule 24 décembre 2013 11:39

      Pablo, par chance, je tombe sur votre réponse...


      Ok, c’est bien via une radio, certes (à ce qu’on dit), mais une radio aurait pu dire le contraire et ne pas être entendue ... parce que si les médias ne font que marteler des opinions, ça ne convainc que les déjà convaincus.
      Ok, il est possible que des naïfs puissent considérer que ce qui est dit dans les médias a plus de valeur que ce qui est dit dans la rue.

      Et pour moi, là est le problème.

      Un média, en tant que contre pouvoir doit, non pas s’opposer aux décisions politiques du pouvoir, mais s’opposer à la violence symbolique inhérente au pouvoir qui fait croire en sa fatalité, en sa compétence, en son évidence, en sa légitimité, en sa sacralité et pousse les citoyens à avoir une attitude passive, honteuse, même entre eux.

      Asséner des propos édifiants dans un micro, que ce soit sur la radio des milles collines ou sur France Culture, ne participe pas à une action de contre pouvoir, mais comme vous dites, n’est qu’une façon facile d’agiter nos bas instincts tribaux / tribalistes, ce que font déjà tous ceux à qui cela rapporte : politiciens, vendeur de système d’alarme, vendeur de publicité ...

      En gros, je ne parle pas de la technique de communication que sont les médias, mais de la position de contre-pouvoir qu’ils occupent frauduleusement.



    • lord volde 23 décembre 2013 19:51

      @ Yoananas


      Tu es tellement con et plus bête que la lune que si on additionnait la totalité des jeunes cons, le résultat serait largement inférieur au niveau de crétinerie que tu as atteint. Tes analyses creuses et insapides ne dépassent pas le bout de ton nez aquilin. 

    • Shanowsky Shanowsky 24 décembre 2013 00:27

      Que tu mettes des droites à famine, OK !

      Mais, le but c’est d’encourager la dissidence ! C’est pas d’mettre des uppercuts dans ses burnes ! 

    • Shanowsky Shanowsky 24 décembre 2013 00:30

      Ne te décourage pas yoananda.


    • lord volde 24 décembre 2013 01:00

      @ Shanowsky


      Yoananas n’a rien d’un dissident. C’est l’un des nombreux porte paroles du PNAC et du choc des civilisations. C’est un dissident en papier-mâché. En somme, un idiot bien plus qu’inutile au sens où il met en porte-à-faux la dissidence authentique. 

    • Shanowsky Shanowsky 24 décembre 2013 02:08

      Au vu de l’urgence d’abolir la redondance qui règne, compte tenu de votre habilité métaphysique et de votre discernement, lord, je ferais preuve d’un comportement dilatoire en négligeant le droit de contradiction du prévenu. Je vous dispense donc, sur ce cas, l’autorité de force jugée. 


      Et ceci étant, entre nous, c’est surtout parce qu’en fait, je me fou bien d’instruire cette affaire lorsqu’elle s’exerce dans un cas de surabondance d’arguments médiaphobes qui ne font avancer que les teigneux dans leur marche funèbre aux entrailles de leurs existence fortuite. 

      Sur ce, bon réveillon.



    • Shanowsky Shanowsky 24 décembre 2013 02:09

      de l’autorité de force jugée*


    • lord volde 24 décembre 2013 03:22

      @ shanowsky


      Merci pour votre indulgence, votre honneur.

      Je suis au fait et bien instruit dans le jargon judiciaire, ayant acquis mes titres de noblesse de robe dans les cours et palais de justice. 
      Je suis votre obligée et pour ainsi dire aussi des vôtres.

      Joyeuses fêtes et bon noël. 

  • christophe nicolas christophe nicolas 24 décembre 2013 00:48

    Oui, celui qui ne voit pas est manipulable et s’il essaye de voir, il va faire des paquets d’erreur et on va se fiche de lui de diverses façon pour le stopper. Il est comme un aveugle fouettable et corvéable à merci. Pour savoir, il faut accepter le système du secret, c’est du chantage qui vous délivre de l’obéissance, vous n’avez pas à respecter les maîtres chanteurs qui se disqualifient eux mêmes.

    le 3eme secret de fatima3secret en texte dit cela mais n’oubliez pas que ce que vit l’église est un message pour le monde, c’est un scénario thaumaturge pour dire ce qui se passe entre nos gouvernants et nous, c’est pour cette raison qu’il ne faut pas dire du mal des hommes d’église, car ils le vivent sur le mode "amour".

     

    C’est l’esprit de vérité qui est mis à mal dans le monde dans pas mal de domaines par exemple en sciences avec les hérétiques .Le mien est celui des sciences physiques avec la théorie de l’intrication et l’antigravité.


    • Shanowsky Shanowsky 24 décembre 2013 01:03

      Qu’est-ce que la théorie de l’intrication à avoir avec l’avènement de consciences intelligentes ? Ce n’est pas une question rhétorique.


  • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 24 décembre 2013 01:27

    "Kery James" est-il anglais ou américain ? Australien, peut-être ?


    Bon, sur la forme, c’est inaudible pour moi, ça ressemble à un beuglement d’animal agressif qui se serait découvert des cordes vocales sans savoir quoi en faire. 

    Peut-être que ça touche une certaine population dont je ne fais pas partie.

    • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 24 décembre 2013 01:41
      La poésie, pour le silence.

      http://www.youtube.com/watch?v=90y2um7Ff1w

    • lord volde 24 décembre 2013 03:26

      Que veux-tu dire par cette formule au premier abord méprisante : "une certaine population " ?


      Tu n’as rien dit sur le texte ! Le fond prime la forme.

    • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 24 décembre 2013 08:08

      Lord, en art précisément, le fond n’est pas différent de la forme : c’est justement l’unité des deux qui fait la poésie. Si le fond importe plus que la forme et peut même être séparé de celle-ci, alors c’est juste de la communication, pas de l’art. On ne peut pas séparer le "fond" de la Joconde de la "forme" de la Joconde, c’est l’unité des deux qui fait le tableau. En revanche, un message informatif sur un bout de papier peut-être réécrit avec d’autres tournures sur un autre bout de papier, si c’est juste l’information qui compte.


      L’expression "une certaine population" ne veut rien dire de particulier, on peut remplacer par "un certain public" ou par "d’autres personnes". Et j’ai dit cela pour indiquer que dans le domaine esthétique, il en faut pour tous les goûts. 

    • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 24 décembre 2013 08:22

      Je ne peux pas écouter le texte, il faudrait que je le lise. Prononcé comme ça, je me concentre pour pouvoir supporter le ton vociférant sans détruire mes enceintes à coup de pieds tout en vomissant. Si une personne s’exprime devant moi comme ça, soit je me m’éloigne le plus rapidement possible en me bouchant les oreilles, soit je lui dis : "TA GUEULE !! MAIS TU VAS LA FERMER TA GUEULE ?!!" Et s’il est petit, peu musclé et seul, j’accompagne ce message d’un coup de boule. D’abord pour me soulager et ensuite parce qu’on peut difficilement continuer à beugler tout en tentant de réduire une hémorragie nasale. 


    • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 24 décembre 2013 08:24

      Bon, j’ai lu le texte. 


      1. Je suis d’accord avec le contenu. 
      2. Mais ce sont des banalités. 
      3. Et c’est mal écrit. 

    • erQar erdar 24 décembre 2013 09:04

      @Gaspard

      Bon, j’ai lu le texte.

      Je savais que la vidéo était en lui même un repoussoir (pas évident d’aller dans le fond du terrier).


      1. Je suis d’accord avec le contenu.
      Ha ! vous faîtes preuve d’honnêteté smiley
      2. Mais ce sont des banalités.
      Pour vous peut être, mais par pour la majorité smiley
      3. Et c’est mal écrit.
      Au moins c’est écrit avec un style brute soit. Mais c’est comme faire lire du balzac, c’est un peu réfractaire pour la masse.

    • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 24 décembre 2013 09:20

      Suis d’accord, Erdar. 


    • Loveyall Loveyall 24 décembre 2013 10:22

      Je crois que la problématique n’a pas bien été saisie. Je viens de voir la vidéo levez-vous et comme d’habitude c’est l’idée que nous avons beaucoup trop de richesses par rapport au nombre de personnes qui vivent. Comme si la question de la pression démographique sur les ressources de la Terre n’existait pas.


      Plus on augmente la production, plus la population augmente, c’est un peu ça le problème. L’Humanité ne sait pas se réguler elle-même et finit par constituer le cancer de ce monde. Il y a suffisamment de divisions (sociales, ethniques, religieuses, nationales) pour empêcher toute concertation globale sur des enjeux globaux comme le contrôle des naissances. Je finis par croire que le projet agenda 21 s’explique rationnellement très bien.

      La question que personne ne pose c’est s’il est possible de continuer à vivre dans ce monde divisé de toute part aux ressources qui s’épuisent avec des systèmes "démocratiques" au niveau national. En clair si tout le monde continue à vouloir plus que son voisin et que la population augmente, cela va inévitablement se traduire par des conflits de plus en plus ouverts pour le contrôle des ressources.

      A mon sens, le club de Rome et consorts, ainsi que les tentations de contrôle global de la société ne sont que les conséquences logiques de parvenir à faire tenir un humanité qui ne sait pas contrôler sa population autrement que par des guerres.

      Bref, les adeptes de la vraie démocratie, comme tous ceux qui n’ont que des valeurs à la bouche sans jamais ouvrir leur fenêtre pour voir comment le monde est et pas comment il devrait être, ne voient majoritairement jamais plus loin que la justesse de leurs idéaux.

      ps : comment fait-on pour faire des paragraphes espacés ?


    • lord volde 24 décembre 2013 12:33

      @ Gaspard


      Merci pour la réponse circonstanciée dont j’apprécie la hauteur de vue, le ton et le style. 
      C’est agréable de discuter avec une personne aussi lucide et brillante que toi. 

  • erQar erdar 24 décembre 2013 10:38

    @loveyall

    A mon sens, le club de Rome et consorts, ainsi que les tentations de contrôle global de la société ne sont que les conséquences logiques de parvenir à faire tenir un humanité qui ne sait pas contrôler sa population autrement que par des guerres

    Avec ce genre de logique, vous légitimez la guerre et le choc de civilisation. Il y a l’Italie, le Japon et l’Allemagne qui ont des populations qui décroissent. Toute la différence est là , soit vous responsabilisez la population, soit vous l’infantilisez. Moi, je fais confiance en l’intelligence, alors que vous avez la même approche que les oligarques. 


    • Loveyall Loveyall 24 décembre 2013 11:13

      Ceux qui nous conduisent à la guerre son ceux qui se séparent de l’Humanité, par leur nationalisme, leur religion particulière, leurs croyances, leurs traditions, leur soif de domination.
      Ainsi il me semble qu’il est paradoxal en effet d’appeler à la paix lorsqu’on se sépare d’autrui.


      A partir du moment où l’on se réclame d’une civilisation particulière, d’une tradition, d’une école particulière, on crée les conditions du conflit. Ce sont les mêmes qui créent les problèmes qui ensuite nous parlent de tolérance, concept utilisé pour éviter de remettre en cause ses croyances et rejeter la faute du conflit sur la partie adverse.

      Faire confiance, c’est vouloir croire ou espérer (ce qui est la même chose). Si rien ne change dans le présent, rien ne changera dans le futur c’est aussi simple que ça. Croire est un procédé qui nous sert à gagner du temps, mais qui ne résout ou ne nous aide à comprendre aucun problème

      Vivre en bonne intelligence c’est me voir en l’autre, pas seulement tolérer la présence de l’autre. Ainsi tous ceux qui se réclament d’une quelconque religion, d’un quelconque parti politique, d’une quelconque civilisation font partie du problème et sont les responsables du choc de civilisation et des conflits qui surviennent.

      Il faut comprendre que nationalisme et mondialisme ne s’opposent pas mais se complètent comme toute dualité. Le nationalisme divisent les peuples mais les unit sur son territoire et donc accepte la violence nationale (défense des intérêts nationaux, c’est l’idée) et protège assez bien de la domination sociale du mondialisme. Le mondialisme divisent l’Humanité en classes sociales mais les unit géographiquement dans un même monde sans frontière, donc accepte la violence de classe mais protège des disparités nationales.

      Vous parlez de responsabilisation des individus, et pour moi il n’y a effectivement que ça. Mais on ne responsabilise pas un groupe. L’Humanité est toujours divisé, ce qui montre bien qu’elle est encore en enfance et que beaucoup d’individus sont encore en enfance. La conscience globale ou son absence n’est que la somme des consciences individuelles.

      Pour finir la logique partisane est incompatible avec l’intelligence, être pour ou contre ne m’importe donc aucunement. J’observe c’est tout. La réaction, aussi futée soit-elle (Soral, Lordon, Hilard, Juvin, etc) n’a rien à voir avec l’intelligence puisqu’elle reste une réaction, i.e., un mouvement qui parce qu’il lutte contre X, ne dépasse pas X. On ne lutte que quand on ne comprend pas.

    • lord volde 24 décembre 2013 12:28

      On a compris que tu es un keupin de Jacques Attali qui lui même est le valet de chambre de Rotschild & frères. La démocratie, c’est médiocre. La liberté, c’est une tare. L’état, la nation et la frontière doivent être dissoutes. Pour réguler les naissances, il est nécessaire de mettre en place une procédure d’autorisation préalable. Les femmes refoulées doivent subir la stérilisation. Les pauvres, les malades, les vieux et les handicapés doivent être euthanasiés . Les inutiles iront en camp de rééducation. En cas d’échec, ils subiront la mort douce. Seule la supra-élite est légitime à gouverner la planète. Etc, etc




    • Loveyall Loveyall 24 décembre 2013 12:58

      Tu devrais te demander si les propos que tu me prêtes reflètent ce que j’ai pu dire ou la réaction que cela a provoqué quand tu as vu que je voulais pas dépeindre un monde binaire, les mondialistes contre les gentils.


    • Loveyall Loveyall 24 décembre 2013 13:01

      Mais bon peut-être que le monde est effectivement composé de gentils et de méchants, la dissidence étant plus maline que la moyenne ne faisait que simplement inversé les rôles. Tu devrais lire le bouquin de Huxley, retour au meilleur des mondes. Il offre un questionnement intéressant.
      Concernant mes posts, à l’avenir je vous conseille de lire ce que j’écris plutôt que de construire une image de qui je suis.


  • erQar erdar 24 décembre 2013 11:54

    Ceux qui nous conduisent à la guerre son ceux qui se séparent de l’Humanité,

    Ceux qui séparent l’Humanité est la cupidité et l’avidité

    par leur nationalisme, leur religion particulière, leurs croyances, leurs traditions, leur soif de domination.

    Mélanger la soif de domination et sa propre culture est un amalgame très réducteur
    Ainsi il me semble qu’il est paradoxal en effet d’appeler à la paix lorsqu’on se sépare d’autrui.

    La diversité est un élément essentiel qui fait que ce monde est intéressant. Alors que l’uniformisation est contre nature. Le défi est le savoir vivre ensemble en respectant l’autre tel qu’il est.


    A partir du moment où l’on se réclame d’une civilisation particulière, d’une tradition, d’une école particulière, on crée les conditions du conflit.
    L’apôtre S. Paul le rappelle : " Celui qui aime autrui a de ce fait accompli la loi. En effet, le précepte : tu ne commettras pas d’adultère ; tu ne tueras pas ; tu ne voleras pas ; tu ne convoiteras pas, et tous les autres se résument en ces mots : tu aimeras ton prochain comme toi-même. La charité ne fait point de tort au prochain. La charité est donc la loi dans sa plénitude " (Rm 13,8-10). Et je rappelle que je suis musulman.

    Ce sont les mêmes qui créent les problèmes qui ensuite nous parlent de tolérance, concept utilisé pour éviter de remettre en cause ses croyances et rejeter la faute du conflit sur la partie adverse.

    Là, je vous invite à refaire une introspection sur l’origine du gouvernement mondial et qui le motive et comment ils l’exécutent.


    Faire confiance, c’est vouloir croire ou espérer (ce qui est la même chose). Si rien ne change dans le présent, rien ne changera dans le futur c’est aussi simple que ça. Croire est un procédé qui nous sert à gagner du temps, mais qui ne résout ou ne nous aide à comprendre aucun problème

    Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir. Ma croyance me pousse à croire en la justice absolue que cela soit ici ou au-delà.


    Vivre en bonne intelligence c’est me voir en l’autre, pas seulement tolérer la présence de l’autre.
    Désolé, je n’arrive pas à me voir en sarovsky, bergé, etc...
    Ainsi tous ceux qui se réclament d’une quelconque religion, d’un quelconque parti politique, d’une quelconque civilisation font partie du problème et sont les responsables du choc de civilisation et des conflits qui surviennent.

    Les partis politiques sont verrouillés que cela soit de l’extrême gauche à l’extrême droite (sauf l’UPR). Et la religion chrétienne ou islamique est le seul espace qui permet de résister au système libertaro-libertaire en place.


    Il faut comprendre que nationalisme et mondialisme ne s’opposent pas mais se complètent comme toute dualité.
    Blablabla....le gouvernement mondial tant à l’uniformisation
     Le nationalisme divisent les peuples mais les unit sur son territoire et donc accepte la violence nationale (défense des intérêts nationaux, c’est l’idée) et protège assez bien de la domination sociale du mondialisme.
    Vous niez l’existence du véhicule essentiel qui est le langage. Le langage permet de réfléchir autrement. Le seul rempart au mondialisme c’est la langue et la foi.
    Le mondialisme divisent l’Humanité en classes sociales mais les unit géographiquement dans un même monde sans frontière,
    Il n’y a que deux classes sociales dans le mondialisme l’hyper classe et les autres.

    donc accepte la violence de classe mais protège des disparités nationales.
    Je ne suis pas detout d’accord avec la protection des disparités nationales


    Vous parlez de responsabilisation des individus, et pour moi il n’y a effectivement que ça. Mais on ne responsabilise pas un groupe.
    Là vous vous trahissez en tant responsable politique. Soyez cohérent avec vous même.
     L’Humanité est toujours divisé, ce qui montre bien qu’elle est encore en enfance et que beaucoup d’individus sont encore en enfance.
    L’infantilisation commence à partir du moment, ou l’on privilégie l’ignorance dans un souci de domination.
    La conscience globale ou son absence n’est que la somme des consciences individuelles.
    Non, l’oligarchie à son propre logiciel et oriente la conscience collective.

    Pour finir la logique partisane est incompatible avec l’intelligence, être pour ou contre ne m’importe donc aucunement. J’observe c’est tout.
    Si le parti permet l’épanouissement, nous ne pouvons que être pour. A moins que vous en êtes, et votre rôle est de maintenir l’ignorance.
    La réaction, aussi futée soit-elle (Soral, Lordon, Hilard, Juvin, etc) n’a rien à voir avec l’intelligence puisqu’elle reste une réaction, i.e., un mouvement qui parce qu’il lutte contre X, ne dépasse pas X. On ne lutte que quand on ne comprend pas.
    Quand une personne élève la conscience, il est la bienvenue. Et surtout, si l’analyse va au cœur du problème.

    • Loveyall Loveyall 24 décembre 2013 12:55

      Où est-ce que tu peux lire que je soutiens le mondialisme ? Parce que à te lire j’ai l’impression que c’est l’idéologie que tu me prêtes.


      Ceux qui séparent l’Humanité est la cupidité et l’avidité
      La cupidité et l’avidité ne sont que des concepts derrière lesquels on agit dans la poursuite de son intérêt personnel. Mais ce sont bien des êtres humains qui en sont les véhicules n’est ce pas ?

      L’apôtre S. Paul le rappelle : " Celui qui aime autrui a de ce fait accompli la loi. En effet, le précepte : tu ne commettras pas d’adultère ; tu ne tueras pas ; tu ne voleras pas ; tu ne convoiteras pas, et tous les autres se résument en ces mots : tu aimeras ton prochain comme toi-même. La charité ne fait point de tort au prochain. La charité est donc la loi dans sa plénitude " (Rm 13,8-10). Et je rappelle que je suis musulman.

      Si la morale nous avait été d’une quelconque utilité pour apporter la paix dans ce monde, cela se saurait depuis le temps. On ne peut pas se conformer, se forcer à aimer son prochain. Vous devriez vous intéresser à J.Krishnamurti (se libérer du connu par exemple) pour pousser certains questionnements que vous devez avoir.


      Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir. Ma croyance me pousse à croire en la justice absolue que cela soit ici ou au-delà.
      C’est de la tautologie à ce niveau là. Encore une fois, on peut adhérer à de belles idées comme celles-ci mais dans le fond pourquoi avons-nous besoin d’espérer ? Est-ce que c’est parce que le présent est insupportable à vivre que l’on préfère imaginer un futur meilleur ? Viendra-t-il jamais ?

      Et je rappelle que je suis musulman.
      N’avons nous pas suffisamment d’exemple dans l’Histoire pour montrer à quel point les divisions sont utilisées, manipulées, par le NOM aussi d’ailleurs. Le projet mondialiste ne peut avancer qu’en utilisant les divisions contre ceux qui s’en réclament, le voyez-vous ?

      Désolé, je n’arrive pas à me voir en sarovsky, bergé, etc...
      Mais est-ce une question de choix ? Si vous choisissez qu’est ce qui me dit que vous ne choisirez pas un jour de soutenir un camp contre un autre ?

      Les partis politiques sont verrouillés que cela soit de l’extrême gauche à l’extrême droite (sauf l’UPR). Et la religion chrétienne ou islamique est le seul espace qui permet de résister au système libertaro-libertaire en place.
      Je ne choisis ni la peste ni le choléra. Les croyances qu’elles soient d’ordre politique, idéologiques ou religieuses restent des éléments de divisions. Si vous choisissez de chasser le mondialisme pour ramener les religions organisées ou le nationalisme qu’est ce que cela change dans le fond, sinon que les victimes seront différentes ?

      Le seul rempart au mondialisme c’est la langue et la foi.
      Alan Watts parle très bien de la foi, comme quelque chose qui n’a rien à voir avec la croyance.

      Là vous vous trahissez en tant responsable politique. Soyez cohérent avec vous même.
      Ce que je veux dire c’est qu’on peut faire de la propagande avec des groupes mais que l’éveil de l’intelligence c’est une relation de personne à personne.

      L’infantilisation commence à partir du moment, ou l’on privilégie l’ignorance dans un souci de domination.
      Je suis d’accord, l’ignorance est la mère de tous les maux. Mais la connaissance du monde extérieur est une chose, la compréhension du monde intérieur en est une autre. On n’est révolutionnaire que lorsque l’on a compris à quel point on faisait soi-même partie du problème que l’on cherche à résoudre (Je vous renvoie encore une fois à K et Alan Watts)

      Non, l’oligarchie à son propre logiciel et oriente la conscience collective.
      On n’oriente que des esprits qui veulent croire à quelque chose et qui sont prêt à tout pour conserver leur sécurité. On revient donc à la connaissance de soi encore une fois. Pourquoi est-ce que je crois telle ou telle chose ? comment sais-je que c’est vrai ? Pourquoi est-ce que je m’affirme en tant que musulman ?

      Quand une personne élève la conscience, il est la bienvenue. Et surtout, si l’analyse va au cœur du problème.
      Je suis d’accord, c’est pour ça que les gens que j’ai cités ont fait partie de mon cheminement. Dénoncer le mondialisme c’est évident qu’il faut le faire, mais il faut montrer comment les idéologies réussissent à coloniser les esprits. On ne voudrait pas en remplacer une néfaste par une autre potentiellement tout aussi néfaste.
      L’espoir est source de grandes erreurs car l’Histoire est pleine de lendemains qui déchantent. Tu devrais lire le court passage du Prophète de Gibran sur la liberté.

    • erQar erdar 24 décembre 2013 13:39

      Où est-ce que tu peux lire que je soutiens le mondialisme ? Parce que à te lire j’ai l’impression que c’est l’idéologie que tu me prêtes. 

      Effectivement, être "a-partisan" c’est nier sa propre culture. et de reprendre le discours dominant qui est que les ressources sont limités (ce qui es vrai), c’est ne pas considérer les peuples comme des personnes responsables (le logiciel oligarchique).


      Ceux qui séparent l’Humanité est la cupidité et l’avidité
      La cupidité et l’avidité ne sont que des concepts derrière lesquels on agit dans la poursuite de son intérêt personnel. Mais ce sont bien des êtres humains qui en sont les véhicules n’est ce pas ?
      L’être humain est bien le véhicule et l’avidité/cupidité est son moteur. Les prêtres sont les publicitaires et le gardien du temple est le banquier.

      L’apôtre S. Paul le rappelle : " Celui qui aime autrui a de ce fait accompli la loi. En effet, le précepte : tu ne commettras pas d’adultère ; tu ne tueras pas ; tu ne voleras pas ; tu ne convoiteras pas, et tous les autres se résument en ces mots : tu aimeras ton prochain comme toi-même. La charité ne fait point de tort au prochain. La charité est donc la loi dans sa plénitude " (Rm 13,8-10). Et je rappelle que je suis musulman.

      Si la morale nous avait été d’une quelconque utilité pour apporter la paix dans ce monde, cela se saurait depuis le temps. On ne peut pas se conformer, se forcer à aimer son prochain. Vous devriez vous intéresser à J.Krishnamurti (se libérer du connu par exemple) pour pousser certains questionnements que vous devez avoir.

      Là c’est faire fît, de la volonté de domination d’un groupe d’individu (l’hyper classe) qui manipule les idées à leur propre profit. Dans quel planète vous vivez pour arrivez à ce genre de conclusion...ha ! j’oubliais le formatage des médias.


      Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir. Ma croyance me pousse à croire en la justice absolue que cela soit ici ou au-delà.
      C’est de la tautologie à ce niveau là. Encore une fois, on peut adhérer à de belles idées comme celles-ci mais dans le fond pourquoi avons-nous besoin d’espérer ? Est-ce que c’est parce que le présent est insupportable à vivre que l’on préfère imaginer un futur meilleur ? Viendra-t-il jamais ?
      Si vous n’avez pas d’espoir, libre à vous de vous passer la corde.

      Et je rappelle que je suis musulman.
      N’avons nous pas suffisamment d’exemple dans l’Histoire pour montrer à quel point les divisions sont utilisées, manipulées, par le NOM aussi d’ailleurs. Le projet mondialiste ne peut avancer qu’en utilisant les divisions contre ceux qui s’en réclament, le voyez-vous ?
      Je suis musulman et le mondialisme cherche à anéantir la religion pour prendre sa place. Et là, je m’y opposerai...

      Désolé, je n’arrive pas à me voir en sarovsky, bergé, etc...
      Mais est-ce une question de choix ? Si vous choisissez qu’est ce qui me dit que vous ne choisirez pas un jour de soutenir un camp contre un autre ?
      Il y a effectivement deux camps, ce sera l’hyper classe contre les autres. Et je suis dans le camps des autres.

      Les partis politiques sont verrouillés que cela soit de l’extrême gauche à l’extrême droite (sauf l’UPR). Et la religion chrétienne ou islamique est le seul espace qui permet de résister au système libertaro-libertaire en place.
      Je ne choisis ni la peste ni le choléra. Les croyances qu’elles soient d’ordre politique, idéologiques ou religieuses restent des éléments de divisions. Si vous choisissez de chasser le mondialisme pour ramener les religions organisées ou le nationalisme qu’est ce que cela change dans le fond, sinon que les victimes seront différentes ?
      Vous préférez vous soumettre au gouvernement mondial ? Désolé, je suis pour l’épanouissement de l’être humain et de vivre dans un monde paisible. Et les deux ne sont pas contradictoire.

      Le seul rempart au mondialisme c’est la langue et la foi.
      Alan Watts parle très bien de la foi, comme quelque chose qui n’a rien à voir avec la croyance.
      Pourquoi distinguer la foi et la croyance ? je ne vois pas l’intérêt.

      Là vous vous trahissez en tant responsable politique. Soyez cohérent avec vous même.
      Ce que je veux dire c’est qu’on peut faire de la propagande avec des groupes mais que l’éveil de l’intelligence c’est une relation de personne à personne.
      Il est vrai que la masse nage dans l’ignorance, mais la masse est capable de comprendre si on lui explique correctement. Là, il y a une condescendance, chez vous...

      L’infantilisation commence à partir du moment, ou l’on privilégie l’ignorance dans un souci de domination.
      Je suis d’accord, l’ignorance est la mère de tous les maux. Mais la connaissance du monde extérieur est une chose, la compréhension du monde intérieur en est une autre. On n’est révolutionnaire que lorsque l’on a compris à quel point on faisait soi-même partie du problème que l’on cherche à résoudre (Je vous renvoie encore une fois à K et Alan Watts)
      Pourquoi mettre le monde intérieur et le monde extérieur en dualité, alors qu’il faudrait simplement élever la conscience. Vous divergez complètement.

      Non, l’oligarchie à son propre logiciel et oriente la conscience collective.
      On n’oriente que des esprits qui veulent croire à quelque chose et qui sont prêt à tout pour conserver leur sécurité. On revient donc à la connaissance de soi encore une fois. Pourquoi est-ce que je crois telle ou telle chose ? comment sais-je que c’est vrai ? Pourquoi est-ce que je m’affirme en tant que musulman ?
      Vous digressez vers autre chose et je ne veux pas m’attarder. Juste un point, je parle d’épanouissement

      Quand une personne élève la conscience, il est la bienvenue. Et surtout, si l’analyse va au cœur du problème.
      Je suis d’accord, c’est pour ça que les gens que j’ai cités ont fait partie de mon cheminement. Dénoncer le mondialisme c’est évident qu’il faut le faire, mais il faut montrer comment les idéologies réussissent à coloniser les esprits. On ne voudrait pas en remplacer une néfaste par une autre potentiellement tout aussi néfaste.
      L’espoir est source de grandes erreurs car l’Histoire est pleine de lendemains qui déchantent. Tu devrais lire le court passage du Prophète de Gibran sur la liberté.
      Si vous êtes athée, c’est vous que cela regarde, mais vous devriez vous mettre la corde au cou, car, que cela soit maintenant ou demain, cela revient au même pour vous. Et pour finir, vous êtes sans le savoir déjà soumis à une idéologie, celle de l’église de la consommation.

Réagir