samedi 9 octobre - par mat-hac

Ne Pas Être Vacciné Va Vous Coûter Très Cher

C'est le souhait du gouvernement : pousser tous les français à la vaccination. Le Pass sanitaire a été une étape décisive dans ce sens. Le 12 juillet 2021, Emmanuel Macron annonçait de l'extension du Pass Sanitaire aux cafés, restaurant, cinéma... Et un mois plus tard, 10 millions de personnes supplémentaires étaient vaccinées.

Mais le Pass sanitaire a une limite. Vous pouvez l'obtenir en pratiquant des tests PCR ou antigéniques. 11 % des adultes utilisent cette faille plutôt que de se faire vacciner. La solution du gouvernement est de rendre ces tests payants. Ce sera le cas à partir du 15 octobre. Alors combien va vous coûter le fait de n'être pas vacciné si vous voulez conserver une vie sociale ? N'y a-t-il pas des effets pervers à cette stratégie du gouvernement ? Et y a-t-il un moyen pour les non-vaccinés de continuer à se faire rembourser leurs tests ?



12 réactions


  • sls0 sls0 9 octobre 11:16

    440€ par mois sur le compte de la SS ou la société avant le 15 octobre. Après ce ne sera plus le cas.

    Où j’étais il y a 14 mois, un test de confort c’était 50 à 90$, dans le cardre d’un dépistage programmé d’un point de vue épidémiologique c’était gratuit.


    • JL 9 octobre 11:47

      @sls0
       
       ’’dans le cardre d’un dépistage programmé d’un point de vue épidémiologique c’était gratuit.’’
       
       Gratuit, non, payé par la collectivité. Les labos ne sont pas des entreprises philanthropiques.


    • sls0 sls0 9 octobre 12:33

      @JL
      Les décisions de dépistage c’était des épidémiologistes et des médecins qui ont fait leurs preuves avec des épidémies tropicales. Des décisions pour le bien de tous donc payées par la communauté.
      Si le test c’était pour aller à l’étranger donc pas pour le bien de tous, on raque, c’est normal, ça n’a rien a voir avec de l’épidémiologie, c’est un confort.


    • JL 10 octobre 08:48

      @sls0
       
       ’’Si le test c’était pour aller à l’étranger ’’
       
       On reconnait la fausseté d’un discours à ce qu’il ne peut se soutenir que par des mensonges et des sophismes.


    • sls0 sls0 10 octobre 09:48

      @JL
      Je parle d’expérience personnelle et de celle de ceux qui voulaient quitter le pays. C’est pour cela que je connais les prix, il y a eu pas mal d’échanges sur les forums pour trouver les labos sérieux. 
      50 à 90$ et certains labos qui envoyaient le mails plus de 72h après ça ce trouvait ce qui n’arrangeait pas les choses. A la Romana, 50$ et le mails envoyé en moins de 24h. Pour moi ça allait bien mais pour des suisses qui avaient une escale à Madrid pour aller au Sénégal c’était tangent.


  • abolab 9 octobre 11:47

    A titre personnel, ne pas me vacciner ne me coûte rien. Je n’ai pas modifié mon mode de vie et je n’ai jamais eu besoin de "pass sanitaire". Je n’ai jamais été testé, jamais été infecté, et bien sûr, je ne souhaite pas participer aux essais cliniques à ciel ouvert concernant les vaccins ARN.


    • capobianco 9 octobre 13:48

      @abolab
      Moi je fais des économies, je ne vais plus au resto, j’aime bien cuisiner et dans ma région les salles de spectacles sont rares, les "vedettes" viennent ici surtout pour les vacances... Quelle mascarade tout çà avec tous ces gens (beaucoup de jeunes ???) masqués dehors, çà moutonne dur......


    • Callaway Callaway 10 octobre 10:24

      @abolab

      Tout pareil, et j’ajouterai que de mon point de vue, se faire tester c’est abdiquer à toute cette mascarade, et pour rien au monde je ne m’abaisserais à ce point.


  • phan 9 octobre 13:14

    Les pseudo vaccins actuels sont trop peu efficaces. Ils ne préviennent ni les récidives de l’épidémie, ni les hospitalisations, ni les formes graves, ni la mort. En Israël et en Grande-Bretagne qui précisent le statut vaccinal des victimes,les vaccinés souffrent d’un sur risque de mortalité par rapport aux non-vaccinés.
    La poursuite d’une politique uniquement vaccinale aboutit à une impasse mortifère alors que les pays qui conseillent officiellement (Inde) les traitements précoces ou qui laissent leurs médecins les prescrire (Japon, Corée) s’en sortent beaucoup mieux.
    .
    Le journal européen d’épidémiologie a publié une étude soulignant l’absence de corrélation entre le taux de vaccination et le nombre de cas détectés dans un pays donné. Les auteurs recommandent de changer de stratégie face à l’épidémie.

  • capobianco 9 octobre 13:58

    Comme "vedette" nous avons eu droit à la visite de ce sinistre personnage médiatique grand copain du non moins sinistre nollo. Ici de nombreux retraités du continent qui sont tout heureux de profiter du travail de braves personnes issues de l’immigration pour tailler leurs beaux arbres et tondre leurs pelouses. Ce pitoyable z est donc venu faire de la provocation et semer la zizanie dans une région plutôt calme depuis le ralentissement nationaliste. 


  • mirmillon 9 octobre 20:43

    La situation à partir du 15 octobre peut devenir très étrange.

    Continuer jusqu’à la fin de l’alerte à payer à renfort de milliards les tests de ceux qui ne veulent pas se vacciner : absurde.

    Faute alors de tests très nombreux, rendre beaucoup moins claire l’évolution de la contamination : embêtant.

    Eliminer le choix cornélien ci-dessus en rendant le vaccin obligatoire : probable. 

    Désolé !


Réagir