vendredi 8 novembre - par Donatien

Mécaniques du complotisme (France Culture) : le grand remplacement, un virus français

Sous le nom de "grand remplacement", le mythe d'une invasion migratoire orchestrée par les élites mondiales est devenu le cri de ralliement des identitaires de tous les pays.

Présentation de "Mécaniques du complotisme" sur France Culture :

11 septembre, vaccins, premiers pas sur la lune, sionisme, grand remplacement, chemtrails… Les enquêtes d'opinion le montrent : sur un nombre grandissant de sujets, les Français sont friands de complotisme. Hier cantonnées aux marges, les théories les plus improbables ont gagné en audience et en respectabilité. De l'internaute anonyme au chef d'Etat populiste, des librairies spécialisées aux plateformes de streaming, des cafés du commerce aux plateaux télé, on les retrouve désormais dans toutes les strates de la société. Par quelle mécanique une théorie complotiste née dans l’imagination de quelques uns parvient-elle à devenir un phénomène culturel majeur ? Pour comprendre cette progression, appréhender leur attrait et, peut-être, atteindre leurs relayeurs crédules, il faut en revenir à leurs origines et identifier leurs concepteurs.

Un podcast de Roman Bornstein, réalisation Thomas Dutter

___________________________________________

Le grand remplacement, un virus français (1/5) : à l'origine du mythe

Le mythe d’une invasion migratoire n’est pas un thème nouveau. A intervalles réguliers, il traverse la France depuis près d’un siècle. Belle époque, années folles, grande dépression, décolonisation : chaque décennie a connu ses prophètes de la submersion étrangère qui lancent leurs carrières littéraires et politiques sur le dos de l’immigration. Dès les années 1910, le mythe prend forme.

Le grand remplacement, un virus français (2/5) : le Front National

Après 1945, il faut reconstruire le pays. Un million de travailleurs venus des colonies arrivent en métropole. Mais la guerre d’Algérie et la fin des Trente glorieuses font surgir des tensions économiques et communautaires. Bientôt, des forces politiques extrêmes prospèreront sur ces fractures. Reprenant le flambeau de la peur migratoire, le Front National s’installe dans le paysage politique français.

Le grand remplacement, un virus français (3/5) : Renaud Camus

Au début des années 2000, un écrivain français jusque-là principalement connu pour sa contribution à la littérature gay des années 70 s’invite dans les débats sur l’immigration, dont il est convaincu qu’elle amènera la disparition des Français. Il résume sa pensée en deux mots : le “grand remplacement”. D’une formule, Renaud Camus parvient à cristalliser les angoisses de l’époque.

Le grand remplacement, un virus français (4/5) : la décennie Zemmour

Pour populariser son concept du grand remplacement, Renaud Camus peut s’appuyer sur un homme, Éric Zemmour, et sur un contexte. En 10 ans, le polémiste médiatique devient une référence intellectuelle dans une France qui se crispe sous le coup de la crise économique, des attentats islamistes et de la vague des réfugiés syriens. En moins de 10 ans, le grand replacement est sur toutes les lèvres.

Le grand remplacement, un virus français (5/5) : Trump, Camus, les mots tuent

La France n’est pas le seul pays travaillé par l’angoisse migratoire. Par internet et Amazon, les mots de Renaud Camus traversent les frontières. Dans une extrême droite américaine traumatisée par la présidence Obama et désinhibée par les discours de Trump, le grand remplacement résonne. Inspirés par les appels à résister au “génocide par substitution”, certains vont prendre les armes. Les mots tuent.



48 réactions


  • phan 8 novembre 16:18
    Le grand remplacement, un virus européen : un Awonien et un Palestinien ...

    • Super Cochon 8 novembre 20:33

      Le Grand Remplacement est une RÉALITÉ ! ....... il suffit d’aller dans le 93 pour s’en rendre compte , la population est majoritairement Africaine et Arabo-Magrébine !
      .
      Ce Grand Remplacement est même organisé par l’ONU dans "Le Pacte de Marrakech" !
      .
      La manipulation des médias au services des oligarques , des lobbys et des banques est tellement grossière quelle en est risible ! ......... quelqu’un peux leurs dire que l’on est à l’heure d’internet ?


    • JPCiron JPCiron 10 novembre 09:17

      @phan

      La France n’est pas le seul pays où l’on "travaille" l’angoisse migratoire. Ceux qui font ce ’job’ le font chacun selon ses propres analyses et objectifs.

      Le résultat est que l’on fragmente la société (tout en prétendant vouloir la consolider) et l’on nourrit le communautarisme (que l’on dit combattre).

      Partout l’Occident construit des Murs en parlant de Ponts.

      Depuis 400.000 ans, l’hexagone est un lieu de passage et de mixages. Nous y sommes tous métis, génétiquement et culturellement.

      J’aime bien votre image Palestinienne... Mon épouse crie au blasphème quand je dis (en plaisantant) que l’Europe a été ’infestée’ par les Chrétiens.
      Bon, il est temps que je l’accompagne à la Messe ...

      .

      .


    • Kostic 11 novembre 16:09

      @Super Cochon  Le pacte du nouveau Reich, oui !


  • JL 8 novembre 17:51

    Décidément, ça devient du matraquage !

     

    C’est trop facile d’amalgamer les critiques pertinents et les farfelues. C’est surtout très violent.

    La pensée dominante est très violente.

     

    « Il existe trois catégories de diffuseurs de la pensée dominante : les éditocrates, les sondologues et les experts. » Pinçon Charlot

     


     Les paroles d’experts ont supplanté les paroles des savants.

     

    L’esprit de Bologne : « Si les universités ne s’adaptent pas, on se passera d’elles »
     
    « La violence de cette petite phrase devrait inquiéter tous ceux qui se sentent concernés par la transformation actuelle des universités, en France et ailleurs en Europe, à la suite de la mise en application de la Déclaration de Bologne, signée en juin 1999 par les ministres de l’Éducation de vingt-neuf États européens. C’est qu’elle exprime bien ce que beaucoup pensent en haut lieu sans jamais trop l’exprimer publiquement : les universitaires feraient bien de se rendre compte rapidement que les temps ont changé, sinon des « experts » prendront leur place. Elle traduit en termes crus ce que la Déclaration de Bologne n’évoque que de manière très euphémisée (« Nous devons en particulier rechercher une meilleure compétitivité du système européen d’enseignement supérieur »). Au moment où le système LMD (licence-master-doctorat) se met en place en France, il faut se rendre compte que l’« esprit de Bologne » est beaucoup moins généreux que le texte de la Déclaration le laisse croire. Retraçons l’histoire de cette petite phrase. Elle montre bien qu’entre les étudiants en grève et les présidents d’université, les plus naïfs ne sont pas ceux qu’on pense. »

     

    20 ans après on peut dire avec Yves Winkin  : " avant, il y avait les universités de « Mode 1 », au sein desquelles les scientifiques posaient les questions et y répondaient ; aujourd’hui se mettent en place les universités de « Mode 2 », auxquelles la société pose les questions — et des groupes ad hoc d’experts y répondent."

     

    Un expert indépendant est aussi improbable qu’un crétin libre penseur.


    • le421 10 novembre 08:40

      @JL
      Quand on en est réduit à prendre Zemmour comme référence de pensée, et pourquoi pas Hanouna aussi, il ne faut pas s’étonner que certaines sortent des saillies genre "quand on est au smic, on ne divorce pas".
      Le complexe de la caissière :
      Si tu travailles pas bien à l’école, voilà ce que tu feras, dit la maman à sa petite fille.
      Là, c’est du lourd !!


    • JPCiron JPCiron 10 novembre 08:45

      @JL

      Décidément, ça devient du matraquage ! >

      Ce qui se passait hier dans les Universités, et ce qui se passe dans les Médias aujourd’hui sont sans doute les effets d’un processus qui prend de l’ampleur.

      J’ai retrouvé une intéressante analyse de Nassim Nicholas Taleb, un Américano-Libano-Français de talent, intitulé  :
      << The most intolerant wins : The Dictatorship of the small minority>>

      https://nassimtaleb.org/tag/minority-rule/

      A mon sens, son analyse éclaire et illustre parfaitement les mécanismes par lesquels ce qui l’on constate aujourd’hui, dans une variété de domaines, résulte de l’activation d’un mécanisme social.

      .

      .


    • Biscotte Biscotte 11 novembre 22:03

      @le421 : Sombre taré ! Zemmour, ce sont des essais, des romans, de la recherche qu’il met parfois trois années à confronter à l’histoire, à d’autres contradicteurs, qui est lu par les milliers de personnes ... et cela se réduit à la saillie d’une crétine lremisée.

      Fermez votre gueule au lieu de sortir ces énormités. Et, le pire est qu’il prend son rôle de gestapiste sur Avox au sérieux


  • machin-chose 8 novembre 20:55

    J ai passé mon enfance dans le 93 dans les années 70 et je peux vous dire que la population à changer. Quand j’y passe, je me dis qu’’il y a un changement. Pour être s^r de ne pas être victime d’hallucinations, j’ai consulté ma mère (et un ophtalmo) et elle m’a confirmé qu’il y avait une différence (l’ophtalmo m’a confirmé que je n’avais pas de problème de vue).

    Mais plutôt que d’essayer de vous faire un avis selon les déclarations de chacun (dont la mienne), le mieux est de vous faire un avis par vous même. C’est assez simple.

    Si vous êtes un inconditionnel d’internet, vous retrouvez des documentaires d’époque (années 50 60 70 80 90 2000), vous comparez avec ceux de maintenant (ou vous piratez un caméra publique smiley ) et vous verrez sans peine le changement (sauf électo-mélanchonisme aigü). Si vous vous n’êtes pas rivez devant votre écran (et que vous acceptez le risque), vous allez voir de vos yeux : Saint-Denis, Bobigny, Roubaix, Marseille, Villeurbanne, Mulhouse et d’autres (les lieux idylliques ne manquent pas).

    Un autre possibilité est de consulter les registres de l’état civil et vous regardez les nom et prénom et comparez (pas besoin de remontez au 18eme siècle sauf si vous êtes NPA etc).

    Une autre possibilité est de vous interroger en toute bonne foi (ceci n’est pas à la portée de tous) : sur l’évolution du nombre de pratiquants de l’islam en France, ou l’indouhisme (moindre mesure) etc. Bref tous les marqueurs de populations étrangères qui étaient insignifiants ou inexistants avant la 2eme guerre en France.


  • Djam Djam 8 novembre 22:23

    @ Donatien

    Allez directement Porte de la Chapelle et revenez nous parler du mythe du "grand remplacement".

    Prenez les transports en commun quotidiennement et regardez autour de vous (sortez le nez de votre smartphone vous y aidera) et voyez à quoi ressemble la foule.

    Matez des images de l’INA, accessible sur le net, de documentaires tournés dans les années 60/70 et revenez nous raconter que le peuple français se fait des imaginations quant au métissage partout propagé.

    Et puis, si d’aventure, un jour, vous tombez raide dingue d’une autre femme que la vôtre (si vous avez une "régulière"), vous ferez comme fait l’humain depuis toujours : des tas de petits complots pour rencontrer votre maîtresse au détriment de votre régulière. C’est ça, cher Donatien, la particularité de l’esprit humain... le goût des complots, petits, mesquins ou grands et malveillants. 

    Ce ne sont pas supposés "complotistes" qui sont suspects, mais bien cette majorité, dont vous semblez faire partie, et qui veut se convaincre eux-mêmes qu’ils sont honnêtes, jamais calculateurs, toujours bienveillants envers autrui... et tout ça, sans rire smiley


  • Donatien Donatien 8 novembre 22:57

    Hervé Le Bras (6/11/2019) : « Oui, il y a effectivement un Grand remplacement, mais ce n’est pas celui d’une population par une autre, c’est celui d’une population qui était assez largement d’origine française sur plusieurs générations par une population qui est à la fois d’origine française et d’origine d’autres pays. »

    A écouter sur le site de France Culture, dans le podcast, à partir de la 14e minute.


    • Kostic 11 novembre 16:16

      @Donatien : Vous vous croyez en ’’Mission’’, pour étaler pareille propagande ?

      France Inter et France Culture ! Pas de contradicteurs sérieux là dedans ...

      Cela montre tout de même ce dont est capable l’extrémisme politiquement correct. La réduction des liberté et de la liberté d’expression en est une des conséquences. Bref, c’est un fascisme modéré que vous soutenez.


    • Et Hop ! 12 novembre 13:11

      @Donatien

      Le remplacement de population en France est une réalité parfaitement visible et incontestable, allez vous ballader à Saint-Denis (93), Mantes (78), et dans la périphéries de toutes les grandes villes, il n’y a plus un seul blanc. Pour oser le nier, il faut être aveuglé par le fanatisme et de très mauvaise foi comme Hervé La Bras. 

      Il est la conséquence de plusieurs facteurs :
      1°) la dépression démographique (due à la contraception, l’avortement, le divorce, le travail salarié des femmes, l’urbanisation),
      2°) des mesures gouvernementales pour favoriser l’immigration (changement de la législation, militantisme, propagande, allocations sociales, discrimination positive, protection des réseaux négriers),
      3°) l’excédent démographique des pays d’Afrique,
      4°) la déterioration des conditions de vie dans les pays d’Afrique (bombardements, guerres civiles, révolutions colorées, pillages par des multinationales..) 


    • maQiavel maQiavel 12 novembre 16:49

      @Et Hop !

      « Le remplacement de population en France est une réalité parfaitement visible et incontestable, allez vous ballader à Saint-Denis (93), Mantes (78), et dans la périphéries de toutes les grandes villes, il n’y a plus un seul blanc. Pour oser le nier, il faut être aveuglé par le fanatisme et de très mauvaise foi »

       

       ------> Tout le monde voit bien que certains quartiers sont aujourd’hui peuplés majoritairement de noirs et de maghrébins, personne ne le nie. Le problème, c’est que parmi ceux qui défendent cette thèse du grand remplacement, beaucoup sont ceux qui prétendent mordicus qu’elle n’a rien de raciale ( ou d’ethnique pour rester politiquement correct) mais qu’elle est strictement culturelle. Sans doute pour ne pas être traités de racistes. Et à partir de là, leur argumentation part dans tous les sens et devient incohérente. Je me rappelle m’être lancé dans de longs débats ici sur ago, tout simplement parce que j’énonçais que cette thèse était raciale ( ce qui me semble une évidence), certains intervenants me sont tombé dessus en prétendant le contraire.


    • Et Hop ! 15 novembre 18:12

      @maQiavel

      Si il y avait eu une immigration aussi massive, plus de 10 millions en 30 ans, de Polonais ou de Russe, en plus de la dépression démographique, ce serait quand même un remplacement de la population du pays par une population étrangère, par une autre race, même si elle est aussi blanche ou catholique ou de civilisation assez proche.

      Ce serait quand-même une invasion de notre pays par d’autres nations, un remplacement démographique.

      Le fait que ce soit des populations de race, de culture et de religions très éloignées est une autre question, qui évidemment agrave énormément le problème.


  • sls0 sls0 8 novembre 23:37

    @ L’auteur :

    Une analyse intelligente sur un site reconnu comme noyauté par l’extrême droite et complotistes il faut oser.


    • le421 10 novembre 08:42

      @sls0
      C’est tout à fait honorable de se lancer sur un site d’idées opposées car se contenter de discuter avec des gens du même avis, c’est du "branlage de mouches"...


    • sls0 sls0 11 novembre 03:26

      @le421
      J’ai difficile a me trouver dans un camp.
      Tendance comité national de la résistance je serai plutôt tendance gauche mais je lisais le figaro dont j’appréciais les pages sur l’étranger, un camp ou un autre n’a pas l’apanage des bonnes idées.
      Il y en a qui luttent contre les idées d’autres sans connaitre ces idées sur le fond.
      J’ai des potes qui sont encore en prison pour avoir défendu leurs idées d’une façon violente, je partageais leurs idées mais le militantisme à oeillières empêche l’intelligence d’éclore.
      Je suis assez voie du milieu, les extrêmes ne me disent rien ou plutôt plus rien maintenant. Moi le mec de droite ou de gauche qui vise le bien être d’autrui me va très bien, mais c’est franchement passé de mode. La mode Pétain revient à la mode, adieu CRN.


    • vesjem vesjem 11 novembre 09:57

      @sls0
      n’essaie pas de te créer une virginité en te réclamant du CNR, çà aussi c’est passé de mode ;
      ne pense plus "gauche" ni "droite", mais pense au complot ourdi par une oligarchie mondiale qui construit ta bien-pensance pour son plus grand propre intérêt (le complot anti-complotiste engagé depuis peu par cette même oligarchie secrète et discrète, en est la preuve évidente) ....à moins que tu lui serves de larbin, comme l’auteur de l’article ?


    • quijote 11 novembre 11:05

      @sls0

      Eh ben, sls0, t’as eu mon vote. Comme je ne sais plus quel gauchiste du site ( Buzzcocks, peut-être ) qui sur un de ses derniers messages avait commencé à évoluer vers un point de vue tenant davantage compte de la réalité ( les problèmes observés ) et moins de son idéologie ( le Bien soi-disant absolu, et donc absolument désincarné ; absolument contre-productif, quoi... ). Moins de chiasse mentale, plus de responsabilité et de priorités objectives.

      Certains d’entre-vous êtes en train de devenir, comme la grande majorité des gens sur ce site, des ex-gauchistes. Bientôt, vous vous rendrez compte que "les droits de l’homme", comme valeur absolue et sans limite, ça amène à un pays qui finirait par se détruire lui-même. Et là où on en est, cela pourrait arriver à relativement court terme. Au nom du Bien... Bref, le "Bien" qui détruit. Le "Bien" qui tue. Le "Bien" qui amène la misère. Formidable programme ! Mais non merci...

      Ce bien-être relatif qui caractérise notre pays et la majeure partie de l’occident ( ce qui n’est pas un hasard, mais c’est un autre thème sur lequel je ne m’étendrai pas ici ), il faut le préserver et le protéger. C’est notre droit et notre devoir de le faire. Laisser faire l’envahissement de l’occident par les populations pauvres du tiers-monde ( là encore, pas un hasard... ), tout ça par culpabilité, c’est une idéologie mortifère. Le désastre à portée de migrants. L’extrême-gauche et les loges à l’oeuvre, au service du mondialisme.

      D’accord pour aider au développement de ces pays. Là-bas. Chez eux.
      Pas d’accord pour l’importation pure et simple de la misère chez nous. Chez nous, la priorité, c’est nous ( fasciste ! Nazi ! Extrême-droite ! Ouais, c’est ça... ).

      C’est comme ça et c’est pas autrement. Pas un migrant de plus sur le sol européen : ils sont nos futurs problèmes. Et des problèmes, on en a assez comme ça.

      Et il faut commencer à poser le problème de la responsabilité individuelle et collective dans ces pays... Oh là... Ça pique, ça, non ? Tu m’étonnes, que ça pique...


  • ezechiel ezechiel 8 novembre 23:49

    Le grand remplacement n’est pas un "mythe", mais un programme politique élaboré par l’ONU et l’UE, pour éliminer la population blanche de souche, réfractaire au mondialisme par son héritage identitaire, culturel, cultuel et traditionnel.
    L’ONU facilite l’arrivée des masses migratoires en Europe, qualifié officiellement de "migration de remplacement", amenées pour faire face au déclin de la population blanche (alors que les femmes françaises sont encouragées à avorter : 220 000 avortements chaque année en France !).
    L’UE travaille en étroite collaboration avec l’ONU pour mener à bien sur une très grande échelle, le remplacement de population, pour "faire en sorte que l’Europe reste une destination attrayante pour les migrants dans un contexte de déclin démographique, notamment en révisant le régime de la carte bleue, en redéfinissant les priorités des politiques d’intégration et en améliorant l’efficacité de la politique migratoire des pays d’origine, par exemple en facilitant les envois de fonds des travailleurs émigrés."
    politique migratoire de l’Union Européenne

    La république universelle, et son culte maçonnique basé sur "les droits de l’homme et du citoyen" et de ses libertés individuelles nie l’existence des peuples, leurs traditions, leurs identités, leurs cultures et le bien commun.

    La gouvernance mondiale, la mondialisation, la construction de l’UE sont actuellement freinés par les pays ayant une population homogène encore trop blanche désirant préserver leur identité, leur culture, leurs moeurs (Pologne, Hongrie, Tchéquie, Slovaquie,...), et qu’il faut affaiblir à coup de millions de migrants (ceux qui refusent les quotas de migrants sont sanctionnés par l’UE).

    L’UE mondialiste ne pourra se construire qu’avec une Europe noire.


  • ezechiel ezechiel 8 novembre 23:53

    Saint-Denis (film vidéo du centre-ville) n’est qu’un exemple parmi les innombrables communes de la banlieue parisienne où la population française de souche a été totalement remplacée par une population d’origine extra-européenne (berbères, arabes, africains sub-sahariens, asiatiques, indiens, etc...) en moins de 30 ans. Dans les rues de la ville, on n’entend presque plus personne parler français.
    Ceci impliquant un bouleversement du paysage culturel, cultuel et ethnique.
    Les prénoms donnés ne sont plus Christophe, Matthieu, Sylvaine et Estelle, mais Rachid, Mohamed, Youssouf, Fatoumata et Kakambwa.
    Les nouveaux arrivants n’ont plus comme héritage Aristote, le Christ, Jeanne D’Arc, Descartes, Pascal ou Chateaubriand, mais le Coran, le Ramadan, le Zouk, le Wolof et l’arabe. (une trentaine de boucheries islamiques pour 90 000 habitants, pas une seule boucherie traditionnelle !!!), 7 ou 8 écoles coraniques enseignant l’Islam radical aux jeunes musulmans, et la grande mosquée financée par l’Arabie Saoudite flanquée de son minaret (islam radical wahhabite), inaugurée par le bon maire communiste.

    A Pantin, la dernière boucherie traditionnelle a fermé en 2012, il n’y a plus que des boucheries islamiques.


    • Vraidrapo 11 novembre 08:27

      @ezechiel
      Peut-être que :
      en réduisant les bases militaires US et l’hégémonisme,
      en veillant au partage démocratique des richesses africaines
      les gens auraient envie de "vivre" chez eux au lieu de se tuer à parcourir quotidiennement des kms pour quérir de l’eau...
      passé le seuil numérique de tolérance du pays d’accueil, la progéniture devient incontrôlable. C’était prévisible !
      Lors de la dernière embuscade, les jeunes criaient "nous sommes des délinquants et nous en sommes fiers !".
      Une question lancinante me préoccupe quand même : "est-ce ce que les Roteuch et assimilés ont souhaité en arriver là ?..." Il y a bien Guetta et Conh-Benix invités tour à tour par Ali Badou (alias Halal-Cacher) pour nous faire avaler la pilule mais quand même... ceux-là suffiront-ils ?


    • Et Hop ! 12 novembre 13:02

      @Vraidrapo

      La question est de savoir si la population française est en train d’être remplacée par d’autres populations venant d’autres pays, pas de savoir quelles sont les causes qui poussent ces gens à quitter leurs pays.

      Le remplacement de population en France est une réalité parfaitement visible et incontestable. Il faut être aveugle et fanatique pour oser le nier. Il est la conséquence de plusieurs facteurs :
      1°) la dépression démographique,
      2°) des mesures gouvernementales pour favoriser l’immigration (changement de la législation, propagande, allocations sociales),
      3°) l’excédent démographique des pays d’Afrique,
      4°) la déterioration des conditions de vie dans les pays d’Afrique (bombardements, guerres civiles, révolutions colorées, pillages par des multinationales..) 


  • Toutatis 9 novembre 09:15

    Je n’ai pas envie de tout écouter, mais ça ne semble pas très intéressant, car il me semble que ça commence en parlant de "mythe". de théories "improbables". Qu’est-ce qui justifie que le grand remplacement serait un mythe ? Des soit-disant "experts" se divisent sur le sujet, chacun peut trouver celui qui confirme son idée préconçue. Donc le préalable indispensable à toute réflexion sur le sujet est de montrer les faits, avec des avis contradictoires, et pas de faire des conclusions à partir d’un choix des faits qu’on a décrétés établis.


  • thierry3468 9 novembre 12:15

    Attendez les gars :c’est France culture.....

    Juste pour rire,qui écoute encore ces émissions de propagande ????

    Certes,il y a encore quelques bobos qui écoutent ces émissions pour se donner bonne conscience et pour paraitre moins cons au prochain diner du mois.

    Il faut vivre complétement hors sol pour croire que tous ces immigrés sont venus par hasard par millions.

    Un peu de réalité maintenant:Le patron du MEDEF déclarait qu’il fallait faciliter l’accès des étrangers au marché du travail ( RMC, le 6 novembre

    )


  • rogal 9 novembre 13:25

    Qui veut noyer le poisson l’accuse de complotisme.


    • Pyrathome Pyrathome 9 novembre 14:49

      @rogal

      Complotisme/conspirationnisme

      Mots inventés dans les années 60 par la cia pour noyer la vérité sur l’assassinat de JFK......puis ressortis du placard après le coup d’état monté du 11 septembre 2001 à NY...( dixit général Wesley Clark, ex chef de l’otan en europe )

      Puis introduits dans la langue Française par le petit Larousse en 2011 et 2016.....Avant, seulement les termes conspirateur et comploteur y étaient !

      La guerre des mots et des amalgames gratuits....la propagande, quoi ! qui est un excellent révélateur, par ailleurs... smiley

      ex : 911=tabou ultime ! Devinez donc pourquoi....


    • Et Hop ! 12 novembre 13:03

      @Pyrathome

      Merci pour cette petite histoire du mythe du complotisme.


  • Guit’z 9 novembre 16:10

    "Mécaniques du complotisme"

    Pour ma part, n’ayant jamais pris au sérieux cette foutaise conceptuelle et pacotille intimidante, j’ai même cessé depuis 2006 date à laquelle j’ai commencé à m’intéresser de près au 11-Septembre de prendre au sérieux tout discours et tout discoureur recourant à un appareil rhétorique aussi vide. L’expérience démontrant que cet anathème forgé par le Pouvoir afin de disqualifier psychiatriquement l’esprit critique, est le seul argument de ses usagers.

    L’accusateur de complotisme recherche la vérité comme un perroquet trisomique 21 sous coke le débat contradictoire.

     smiley


  • Jérôme L'HÔTE Jérôme L’HÔTE 9 novembre 19:35

    Mon grand espoir serait qu’existent de vrais experts, sociologues, politologues, et autres historiens, qui analyseraient la corrélation entre : quantité de mensonges édictés sciemment par de hauts responsables à travers les médias et montée en puissance de ce que l’on nomme « complotisme ».

    Inutile d’accuser les villageois la troisième fois que le gamin crie : « au loup ! »


  • DAChHtv 9 novembre 20:23

    Demander aux habitants du 101ème département français si le grand remplacement est un mythe ? Ils le vivent.


  • tobor tobor 9 novembre 22:20

    L’appellation "grand remplacement" est plus vendeuse que factuelle, ça sonne comme un coup de pub et comme d’hab, ça marche bien, ça suit le lapin blanc en mangeant la pilule rouge avec son masque de "V pour vendetta".

    Un grand remplacement, c’est ce qui a eu lieu en Amérique où des français entre autres, ont volé les terres, pillés les ressources et finis par placer les autochtones dans des réserves. Je ne vois pas une telle mécanique en France, ni même l’ombre d’un risque que ça se produise.

    Les français en ont marre de voir "des étrangers" se mettre de plus en plus à l’aise chez eux. Depuis le temps, que doivent dire les réunionnais, guadeloupéens, https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_colonies_fran%C3%A7aises ) et les corses ?

    Retour de manivelle pour ces pays colons qui ont en plus appâté la main d’œuvre étrangère depuis l’après-guerre en vue de lui confier les basses besogne et se complaire dans la société de loisir tant promise. Utiliser ainsi des êtres humains considérés comme inférieurs, comme des pions depuis des siècles avait inévitablement un lendemain...


    • Toutatis 10 novembre 07:22

      @tobor
      Les Réunionnais et Guadeloupéens n’ont rien à dire. Pour les premiers, l’ile était déserte quand elle a été découverte, et pour les seconds tous les habitants d’origine ont disparu.


    • Destouches 10 novembre 10:40

      @tobor
      L’histoire n’est pas votre point fort, n’est-ce pas ?

      S’il y a bien un pays qui n’a pas participé aux massacres, exclusivité des anglosaxons, qui a interdit l’esclavage dès 1315 (pratiques tolérées pour les non catholiques hors de métropole mais strictement encadrées par le code noir - voire y a mis tout simplement fin dans une bonne partie de l’Afrique au XIXème), n’a pas participé aux pillages, étant le seul à investir massivement à pure perte au profit des ’colonisés (toute la genèse de l’Algérie vous tend les bras si ce sujet vous intéressehttps://youtu.be/43ZqZFaYEx0?t=436), c’est bien la France et nous avons TOUTES LES RAISONS d’être fiers de notre Histoire.

      Allez, un petit rattrapage, tout le monde a droit à l’erreur.
      Voilà ce qu’est le "grand vilain français" à l’étranger, grâce à notre diplomatie, nous fument le premier allié des autochtones martyrisés par les britanniques :
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Grande_Alliance_(trait%C3%A9)

      Après que nous ayons libéré les colonies américaines, celles-ci se sont violemment retournées contre nous. Les natifs américains ont été massacrés en même temps que les Français qui les défendaient, intéressez vous aux French-Indian wars :
      https://www.youtube.com/watch?v=VV9zMtjPul0

      De plus, réfléchissez bien aux conséquences des propos que vous répétez. Quelles étaient les intentions des "historiens" comme Paxton en les inventant, autrement que le désarmement intellectuel dont vous êtes, malgré vous, le derviche ?

      Le mythe du ’c’est bien fait pour vous’ est au mieux un aveu d’ignorance, au pire une volonté de nuire.

      Amicalement

      A.


    • tobor tobor 10 novembre 14:02

      @Toutatis :
      Des classes entières de petits blacks récitant ’Nos ancêtres les gaulois’, auriez-vous oubliés ???

      @Destouches :
      La France, entre autres hispaniques et anglo-saxons, était partie prenante dans l’invasion des Amériques et pas uniquement pour aller défendre l’indigène !


  • Laconicus Laconicus 10 novembre 06:15

    Sous le nom de "France-Culture", le mythe d’une radio consacrée à l’intelligence. 


  • JPCiron JPCiron 10 novembre 09:58

    Le Grand Remplacement est une angoisse attisée pour des motifs politiques, partout en Occident.

    Voici ce qu’en dit Gideon Levy pour ce qui concerne Israel :

    https://www.haaretz.com/opinion/.premium-only-a-jew-can-be-an-israeli-1.8098964

    < Il n’existe pas d’Israéliens non-Juifs ; Israel fera tout pour qu’il n’y en ait jamais.

    Il y a des Américains non-Évangéliques, des Français non-Catholiques, des Allemands non-Protestants, et même des Arabes non-Musulmans.

    Il y a quelque 1,8 million de Canadiens d’origine Chinoise et au moins 80.000 Suédois d’origine Serbe. Ils sont tous considérés membres de la nation de l’état dans lequel ils vivent.

    Le Judaïsme n’a pas encore décidé s’il est une religion ou une nationalité, mais Israël a décidé qu’une personne qui n’est pas Juive ne peut pas être Israélienne. l’Etat expulsera ces gens, ou a minima les exclura de l’Israélienneté. Israël n’appartient pas à ces gens. > 

    (...)

    .


  • quijote 10 novembre 10:24

    Vous vous souvenez quand les péd... oh pardon, nos amis de l’avant-garde sociétale ont réclamé "un pacte civil de solidarité" ? Les réactionnaires avaient dit :"si on accepte ça, bientôt ce sera le mariage proprement dit". Lever de boucliers dans les médias et chez les politiques : "Mais vous racontez n’importe quoi !"

    Résultat ? 14 ans plus tard, mariage pour tous.

    Même principe depuis 40 ans pour toutes les "avancées des droits des minorités" : le principe des petits pas. Accorder quelque chose en niant que cela évoluera vers autre chose. Et le moment venu, bam ! Tu te prends la réalité dans la gueule.

    La gauche et l’extrême-gauche ( tous les Donatien, sls0, desintox et autres 421 de France ) sont là pour ça : mentir pour faire avancer "la cause". Comme ce sont des gens qui, essentiellement, ont une notion très relative de ce que c’est que l’honneur ( la fin justifie les moyens, d’où violences et manipulations de principe des antifas et autres spécimens du genre ), bien qu’ils aient une très haute idée d’eux-mêmes et pensent représenter le bien, ils sont les outils très utiles des loges, qui elles-mêmes sont les stratèges dudit principe des petits pas. Qui fonctionne du feu de Dieu. Grâce aux idiots utiles, suivez mon regard...

    Là, c’est pareil : ils sont là pour dire "il n’y a pas de grand remplacement, il n’y a pas de problème, tout va bien : il faut continuer à accueillir les pauvres du monde entier".

    Vous voyez les problèmes créés par une minorité visible qui est à 10, 12% ?

    Eh bien, ce n’est rien à côté de ce que ce sera si on les laisse arriver à 20%. Et à 30%, là, c’en sera fini de la France. Nos amis les FM de hauts grades seront très satisfaits : ils auront atteint leur objectif. La piétaille FM, elle, et les autres idiots utiles, pour certains pleureront devant l’ampleur du desastre, et pour d’autres, il s’agira de continuer à collaborer avec le pouvoir...

    "Voiler ma fille ? Pourquoi pas ?"

    Nous, eh ben, si on a laissé faire, on aura ce qu’on mérite, je suppose.


    • Vraidrapo 12 novembre 05:41

      @quijote
      Les FM de hg risquent fort de se faire marcher sur la gueule le moment venu, à moins qu’ils acceptent de se faire couper le bout... si ce n’est déjà fait.


  • zygzornifle zygzornifle 11 novembre 09:24

    Et pourquoi on n’y croirait pas ?


  • microf 11 novembre 13:38

    L´auteur a raison, c´est vraiment un mythe francais cette histoire de grand remplacement.

    J´ai compté le nombre d´unités administratives ou Départements y compris les Départements d´Outre Mers et Territoires d´Outre Mers ( oú les francais de Souches ont remplacés les peuples Autochtones, et qu´on n´en parle jamais ), il ya en tout 101.

    Dans ce décompte, je n´ai pas pris en compte les pays francophones soient disants pays indépendants oú la France pour le moment encore contrôle tout.

    Lorsqu´on parle de grand remplacement en France, le 93 est toujours cité comme reférence.

    En prenant en compte les unités administratives de la région Parisienne y compris Paris, celá fait 8 unités administratives en tout j´ai compté. 

    Á supposer que la population étrangère qui veut remplacer les Autochtones soit majoritaire dans ces 8 unités administratives, il restera 93 ( pas le 93 de la région parisienne ) Mais ne parler que du 93 alors qu´il ya tant d´ autres Départements restants ne relève que de la manipulation.

    Quel est le dégré d´influence de ces remplacants dans la gestion de ces unités administartives ?

    Combien ya t-il de Maires de ces populations décriées dans ces unités administratives ?

    Même dans un pays comme l´Angleterre oú il ya une grande partie de la population     d´origine étrangère qui a des représentants á plusieurs hauts niveau de       l´échelle sociale ( il ya plusieurs grandes villes anglaises qui sont dirigées par des Maires d´origines étrangères tel LONDRES par exemple ) on ne parle pas de grand remplacement, alors, il faut arrêter de parler de grand remplacement en France, et il n´y a pas et il n´y en aura pas.

    La France est l´un des pays les plus belliqueux du monde, transportant sa Révolution dans plusieurs de ces pays. Lorsqu´elle sera sortie de ces pays oú elle fait la guerre ou fait faire la guerre y compris la guerre économique ( le Franc CFA Franc des Colonies Francaises Africaines, qui empêche ces pays de la zone Franc de se développer ) nombreux de ces ressortissants rentreront chez eux, car on    n´est bien que chez soi.

    Ce que devrait faire les adeptes et manipulés du grand remplacement, c´est de metttre la pression sur leurs élites politiques qui sèment ce désordre dans le monde de l´arrêter, au lieu de taper sur cette France des banlieux qui se lève tôt, et se qui couche tard.


    • quijote 11 novembre 18:32

      @microf

      T’es gentil, toi... Extrême-gauche ou d’origine étrangère ?
      Unités administratives ? Qu’est-ce que le peuple français en a à cirer ? Est-ce qu’on vit au milieu "d’unités administratives" ? Non !

      L’Angleterre ? Il n’y a pas plus soumis au politiquement correct. Des artistes britanniques ( John Cleese et d’autres ) disent qu’ils ne reconnaissent plus Londres. Aussitôt taxés de "racistes" et de xénophobes.

      la guerre économique ( le Franc CFA Franc des Colonies Francaises Africaines, qui empêche ces pays de la zone Franc de se développer ) nombreux de ces ressortissants rentreront chez eux, car on n´est bien que chez soi.

      Même toi, tu n’y crois pas. Encore que cette histoire de franc CFA puisse se concevoir. Mais penser que les africains rentreront chez eux dès qu’ils pourront créer leur propre monnaie... Tu penses...


    • quijote 11 novembre 20:20

      @microf

      Tiens, monsieur l’escroc, j’ai plus confiance en eux qu’en toi pour parler de l’Angleterre :

      https://www.youtube.com/watch?v=XnwpuxkQWbE

      Marrant, ils disent pas comme toi, ceux-là.

      8:38
      résultats de 6 sondages d’instituts différents :
      -30 millions d’adultes anglais veulent une réduction de l’immigration
      -18 millions d’adultes anglais veulent une GROSSE déduction de l’immigration
      -5,5 millions veulent qu’elle augmente...

      Conclusion du gars : il y a 5 fois plus de gens qui veulent la réduire que l’inverse.
      Ma conclusion : c’est pareil en France.


    • bombe 14 novembre 13:48

      @microf La révolution "Française" est précisement la base idéologique de la république universelle, donc du grand remplacement. Pour ma part le grand remplacement ne se limite pas aux extra Européens, les immigrés Européens sont aussi utilisés comme remplaçant par l’état Français, mais je vais plus loin, les "Français" de souche sont mélangés les uns aux autres par la république pour détruire les nations indigènes, des masses de gens du nord n’ont rien à faire au centre et des masses de gens du sud n’ont rien à faire à l’Est, c’est la république qui pousse les gens à se déraciner, l’état-nation gaucho/républicain c’est déjà le grand remplacement


  • Eric_F 11 novembre 21:20

    Qu’est-ce qui est complotiste ? C’est de prétendre qu’il y a une volonté délibérée et une organisation planifiée pour substituer une population étrangère à la population autochtone (originaire du lieu).

    Néanmoins, le constat d’une proportion croissante de personnes d’origine extra-européenne, conservant des us et coutumes et souvent une langue du pays d’origine, ne peut pas être récusé. La concentration n’est pas homogènes, certains secteurs étant devenus majoritairement exogènes. La France avait certes connu au fil des siècles des mixages, mais avec des populations de culture voisine qui se sont acculturées et assimilées en peu de générations (je ne parle pas d’avant l’époque mérovingienne).

    On passe du constat au complot par des extrapolations. Ainsi l’ONU emploie le terme "remplacement" pour évoquer le déficit de renouvellement des générations dans certains pays occidentaux, nécessitant pour ces pays une compensation par apport externe, il ne s’agit pas de faire disparaitre un peuple pour lui en substituer un autre. Par ailleurs, les gouvernants, malgré leurs dénégations, favorisent ou laissent passer un flux migratoire pour augmenter la population totale du pays (facteur de croissance, dixit Attali) et incorporer de la main d’oeuvre à moindre cout. Il y a aussi des motivations secondaires : être classé comme "progressiste", être bien vu sur la scène internationale, etc. Le décalage entre le discours souvent ferme et la pratique laxiste alimente la suspicion de complot contre la population historique.


  • bombe 14 novembre 13:41

    ((Après 1945, il faut reconstruire le pays. Un million de travailleurs venus des colonies arrivent en métropole))

    On est d’accord que la personne qui a écrit ça raconte n’importe quoi.. Il n’y a jamais eu un million d’immigrés venus des colonies pendant la période de reconstruction, ces immigrés vennaient d’Europe et ce sont très majoritairement les Français qui ont reconstruit leur pays. Entre 1945 et 1955, période de reconstruction, moins de 1% de la main d’oeuvre était d’origine Maghrébine selon les statistiques officielles. Les noirs d’Afrique étaient eux quasi innexistants, 5 ans plus tard en 1960, ils n’étaient même pas 10 000 en France... Donc le coup du million d’immigrés venus des colonies c’est n’importe quoi. La France est un pays d’indigènes Européens millénaire actuellement colonisés par 20 millions de non Européens, nier le remplacement est une théorie du complot


  • Djam Djam 19 novembre 00:27

    @ Donatien

    "Mécaniques du complotisme" (France culture)...

    Deux concepts qui vont très bien ensemble. France Cul est un cerveau de vieillard gogoche gogol. Ils n’ont de de culture que le cul...


Réagir