mercredi 18 mars - par yoananda2

Jancovici : La Méditerranée à l’heure du défi énergie/climat - FMES Toulon - 05/03/2020

Et si le pétrole était derrière la crise des subprimes, les révolutions arabes, la guerre syrienne, et des gilets jaunes ?

 

Jancovici explique avec son langage fleuri les réalités énergétiques structurelles et comment nos sociétés y réagissent.

En ce moment Janco fait le tour des universités françaises pour expliquer aux étudiants les 2 défis qu'ils auront à affronter durant leur vie : le pic pétrolier d'une part, et le réchauffement climatique d'autre part. Les 2 étant liés : le réchauffement étant la conséquence des flux entrants d'énergie fossile.

1980 pic du pétrole onshore. 2005 pic du pétrole conventionnel.

Janco se concentre plus particulièrement dans cet exposé sur le pourtour méditéranéen. Il commence par expliquer les bases de la question énergétique (les croquettes pour machines, comment nous sommes devenus des supermans). Ensuite il dresse un tableau de la situation mondiale et comment les politiques y ont répondu. Les 30 glorieuses c'est l'époque où le pétrole coule à flot. Les politiques "libérales" des années 80 ne sont que la réponse (et absolument pas des choix) à la fin de cette hausse de l'approvisionnement énergétique. Ce sont les 30 piteuses. Enfin, vers le milieu des années 2000 commence les 30 calamiteuses. La décroissance énergétique provoque une crise de la dette qui se transforme en ponzi, et en inflation des actifs à cause des politiques de soutiens monétaires des banques centrales (qui n'ont pas le choix).

Donc, si on suit cette logique, il n'y a pas de politique "néo-libérale" qui consiste à détricoter les filets de sécurité sociale et à provoquer un effet richesse via les politiques accomodantes des banques centrales, il y a la réponse d'une économie à bout de souffle pour essayer de maintenir l'illusion. La paupérisation est structurelle, le moteur de la croissance est cassé. Tout le reste n'est que du verbiage politico-économique.

Voila pourquoi la crise du coronavirus, bénigne en soi, pourrait être la pichnette qui précipite l'éffondrement de nos sociétés ou... du vernis de société.

Obertone a raison. Quand on voit le comportement de certaines personnes rien qu'avec un petit virus de rien de tout (toutes proportions gardées, c'est peanuts comparé à une peste noire) :

Déjà plusieurs pillages de magasins référencés.

A partir de 1h Janco fait un topo sur le climat et les risques liés à un réchauffement brutal (sécheresses, migrations, mort par hypertermie, baisse des rendements agricoles, insécurité alimentaire, phénomènes extrêmes, montée des eaux).

PS : je n'ai pas parlé pour pétrole de schiste et de la fracturation hydraulique aux USA pour rester concis car ça ne change pas le tableau global. J'ai étudié cette question précise pendant des années, je suis tout à fait prêt à en discuter en commentaire avec ceux qui le souhaitent. Mais, je le redis, c'est un épiphénomène.



24 réactions


  • yoananda2 18 mars 11:47

    Voila pourquoi la crise du coronavirus, bénigne en soi,

    je me suis mal exprimé. Je veux dire qu’au cours de notre histoire on a connu bien pire et que ça ne se voit même pas sur les courbes démographiques.


  • pegase pegase 18 mars 13:16

    La décroissance énergétique provoque une crise de la dette qui se transforme en ponzi, et en inflation des actifs à cause des politiques de soutiens monétaires des banques centrales (qui n’ont pas le choix).

    Pour le moment on a du pétrole à n’en savoir que faire, les cours ont encore dévissés dernièrement ...Janco continue inlassablement sa doctrine pro nucléaire, mais rien sur le sujet du démantèlement des centrales, dont le budget conséquent a été épinglé par la coure des comptes dernièrement ...

    en clair ce qui a été budgétisé pour le démantèlement est très nettement insuffisant, et il faudra plus d’un siècle par centrale ...

    https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/03/04/nucleaire-l-alerte-de-la-cour-des-comptes-sur-les-couts-du-demantelement_6031839_3234.html

    https://www.ccomptes.fr/fr/publications/le-demantelement-des-installations-nucleaires

    https://www.ccomptes.fr/fr/publications/larret-et-le-demantelement-des-installations-nucleaires


    • yoananda2 18 mars 13:38

      @pegase

      Pour le moment on a du pétrole à n’en savoir que faire

      ca serait bien que tu regardes la vidéo avant de dire de la merde (ou, pour être plus poli tes idées reçues sur le sujet).


    • yoananda2 18 mars 13:50

      @pegase

      Pour le moment on a du pétrole à n’en savoir que faire

      Ouai en gros traduction dans ton langage à toi : tu n’as pas de problèmes pour faire le plein d’essence, donc il n’y a pas de problème sur l’approvisionnement de pétrole.

      Heuristique nombriliste.


    • pegase pegase 18 mars 18:39

      @yoananda2
      -
      Il faut vous mettre le nez dans le caca pour que vous compreniez, comme les chiots smiley

      https://www.boursorama.com/bourse/matieres-premieres/cours/8xBRN/

      ça va c’est rentré ?


    • yoananda2 18 mars 18:46

      @pegase
      stp, laisse les grandes personnes discuter.


  • Conférençovore Conférençovore 18 mars 14:19

    T’es sur de tes dates pour le pic ?

    Pour l’AIE : 2025, suivant l’hypothèse selon laquelle le boom du pétrole de schiste américain continuera à compenser le déclin du pétrole conventionnel jusqu’à cette date.

    P.S. : pas écouté encore


    • yoananda2 18 mars 15:27

      @Conférençovore
      L’AIE dit :

      Pour empêcher un déclin de la production mondiale de pétrole d’ici à 2025, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) annonce qu’il faudrait multiplier par 2 ou 3 les extractions de pétrole de schiste.

      C’est tout smiley

      oui, 2005 (ou 2008 selon les sources) c’est le pic pour le conventionnel.

      Mais comme j’ai dit, c’est vraiment un sujet à part le schiste. Je peux expliquer les grandes lignes si besoin est, mais ça ne change pas grand chose au déclin de la conso en Europe qui est déjà entamé et très probablement irréversible. En gros le pic pétrole il est chez nous depuis 10 ans. On peut chipoter et dire qu’on importe du "pétrole virtuel" dans les merdes chinoises qu’on achète.


  • medialter medialter 18 mars 15:46

    Y2, quel crédibilité tu accordes à un collapsologue qui roule pour le lobby nucléaire ? Collapsologue, dans mon langage, c’est un pompier pyromane, un institutionnel qui prépare le blaireau moyen à tellement se serrer la ceinture qu’il ne pourra même plus bouffer. En clair, aucune envie de me taper 1h40 d’un suppôt du système dont la position m’indique à l’avance l’absence complète d’objectivité. Alors pour faire court, il dit quoi et t’en ressors quoi ?


    • yoananda2 18 mars 16:05

      @medialter

      Y2, quel crédibilité tu accordes à un collapsologue qui roule pour le lobby nucléaire ?

      autant qu’à moi même qui suis un collapsologue qui ne roule pour personne, qui n’a rien écrit si ce n’est sur un blog (pendant 10 ans env) et qui n’a rien à vendre. M’en fou du nucléaire (je suis même plutôt contre)

      Il y a un coté "religieux" chez les picquistes. Il y a des failles dans le raisonnement (de Piero notamment). Mais les données brutes sont la. A moins qu’on ne les discutes, elles ne sont pas anodines.

      Il dit que l’Europe a déjà passé son pic, et que ça peut expliquer les crises qu’on vit actuellement (de la dette, mais aussi par répercussion les crises sociales et politiques). Il explique que le monde moderne est plus fragile qu’on ne le penses. Que les crises dans le monde arabe peuvent s’expliquer par leurs problèmes d’approvisionnement d’énergie aussi.

      J’en ressors ce que j’ai dit dans l’article : le risque d’effondrement est réel, dans le sens ou il y a des lois de la physique et que tout l’argent du monde n’y peut rien.

      Je vais prendre un exemple.

      Le poisson. On vide les mers avec nos gros chalutier qui raclent les fonds. De plus avec le réchauffement on a de plus en plus de zones mortes. Sans parler du plastoque. Bref, on a passé le pic halieutique il y a quelques années (j’ai oublié quand, 10 ou 20 ans). Du poissons il y en a moins. C’est comme ça, on ne peut rien y faire. Tu auras beau injecter tous les milliards que tu voudras dans l’économie, le poisson est limité en quantité dorénavant, vu qu’il y a de plus en plus de monde et de plus en plus riche, mais que la ressource en poisson stagne / diminue ben ...

      il coûte plus cher, donc les gens en mangeront moins (surtout les pauvres). Pour compenser on fait du poisson d’élevage, ou bien on injecte des trucs dedans pour faire plus de "volume", c’est à dire, de la merde en boite qui a forme de poisson, ce qui fait qu’on l’illusion de l’abondance. Mais même ça, ça a des limites, et à un moment, même ces merdes en boite ne pourront pas répondre à la demande toujours croissante.

      Par contre la "calorie" qu’apporte le poisson elle diminue soit parce qu’il y en a moins dans l’océan, soit parce que c’est du poisson d’élevage. Ou alors il faut manger plus pour obtenir la même quantité de calorie qu’avant.

      Les lois de la physique c’est ça, c’est l’entropie : plus tu transformes le monde plus tu produit de déchet, et plus les ressources se font rare au fil du temps. C’est valable pour un vortex, c’est valable pour un humain, c’est valable pour une civilisation.

      Bon, comme toi je sais que tu "violes" le lois de la physique, du moins dans tes croyances, c’est possible que ce que je dis ne te parle pas, ou que tu le rejettes. Je n’ai pas de réponse si on adopte ton paradigme. Je ne dis pas que tu as tort, j’explique juste dans quel paradigme je m’exprimes.


    • Gollum Gollum 18 mars 16:17

      @yoananda2

      le risque d’effondrement est réel, dans le sens ou il y a des lois de la physique et que tout l’argent du monde n’y peut rien.

      Bien d’accord. Et d’accord sur medialter qui n’a jamais compris l’entropie.. d’où sa persistance à penser que quelque chose de bancal peut perdurer..

      Mais il ne veut pas en entendre parler.


    • yoananda2 18 mars 16:55

      @Gollum

      d’où sa persistance à penser que quelque chose de bancal peut perdurer..

      alors moi je suis plutôt comme un normand le cul entre 2 chaises, ni oui ni non, bien au contraire, à ce propos.

      Au départ quand j’ai commencé mon "voyage en collapsoland", que j’ai vu les civilisations s’effondrer les une après les autres, et certaines avec de haut degré de sophistication, je me suis dit que je ne voyais pas pourquoi ça serait différent pour nous, sous prétexte qu’on a inventé le "libéralisme" ou je ne sais quoi. Précisément parce que "l’entropie". François Roddier s’est amusé à faire des analogies économique / physique qui sont très pertinentes à mon avis.

      Mais, en creusant plus, je me suis rendu compte AUSSI que ça perdurait tout de même depuis 10 000 ans ce merdier aussi. La civilisation en tant que processus d’auto-domestication fais de nous des dégénérés, comme le chien est un loup dégénéré, ou le mouton un chevreuil (en fait je connais pas son ancêtre) dégénéré, ou la vache un bovidé dégénéré.

      Alors ... plutôt que de dégénérescence on parle de néoténie (conservation des caractères juvéniles), mais peu importe. Et la, je rejoint medialter je pense : ça dure depuis 10 000 ans. Je penses que medialter lui voit et comprends ça, qu’on devient des petites chiffes molles pleurnichardes, au lieu d’être de fiers loups prêt au combat.

      Donc, de mon point de vue il y a une part de vrai dans les 2 positions, mais elles ne sont pas exclusives. Même si localement ou à un moment donné une civilisation s’effondre, la tendance pan-civilisationnelle est un truc "bancal qui perdure". Mais, oui, les civilisations peuvent s’effondrer en raisons des lois de la physique (selon moi en tout cas).

       smiley


    • medialter medialter 18 mars 16:58

      @Y2&GL
      "le risque d’effondrement est réel"
      *
      Non. C’est ce que j’ai cru assez longtemps. J’ai parfaitement conscience du phénomène entropique et de la raréfaction exponentielle des ressources. Mais il y a un scénario que ni toi ni Gollum ne prenez en compte, et qui est selon moi le plus probable et le plus réaliste, c’est la captation des ressources restantes par les élites et leur distanciation progressive du chaos à venir. Dans ce scénare, il n’y a pas d’effondrement, mais une paupérisation massive, contenue et contrôlée d’une masse abandonnée progressivement à elle-même. Avec d’abord un retour au low-tech puis à du recyclage de fortune. Et ça, ça peut durer des siècles


    • yoananda2 18 mars 17:25

      @medialter
      ha ben si justement, j’appelle ça le scénario "Elysium" ... et je peux te dire que je le prends très au sérieux. Mais, ne faisant pas parti de l’élite richissime, pour moi, qu’une fange de l’humanité "s’envole" dans le transhumanisme et les techno-délires, ça ne change pas grand chose. La "paupérisation" c’est juste un effondrement comme un autre, au ralenti peut-être pour qu’il soit plus acceptable, mais pas sûr, peut être qu’à un moment ils se seront suffisamment barricadé pour carrément lâcher brutalement la bride.


    • pegase pegase 18 mars 19:02

      @yoananda2
      @medialter

      Vos prédiction d’apocalypse, ça n’arrivera jamais, simplement parce que de l’énergie il y en a partout sur cette foutue planète ...

      Un seul petit département comme le territoire de Belfort suffirait à produire assez d’huile végétale pour la consommation française, en substitution au gas oil ... On peut s’amuser à calculer si vous voulez ...

      Alstom sort une éolienne de 12 MW, le jus se stock très bien dans les STEP ...

      Le Brésil dispose de suffisamment de terrain pour produire de l’alcool de canne pour la consommation de toute l’Europe ...etc etc 

      Le pétrole on s’en fout en fait smiley


    • pegase pegase 18 mars 19:08

      La surface du territoire de Belfort c’est précisément la surface de toutes les terres mises en jachère par l’UE en France, et des terres agricoles actuellement inexploitées ..

      A savoir que le tournesol n’appauvrit pas les sols et peut être utilisé sur les terrains en jachère ...

      Des solutions, il y en a .. ce sont les lobbys pétroliers qui empêchent toutes formes d’initiatives de substitution au pétrole ...


    • yoananda2 18 mars 19:12

      @pegase

      Des solutions, il y en a .. ce sont les lobbys pétroliers qui empêchent toutes formes d’initiatives de substitution au pétrole ...

      non, c’est le lobby des médiévistes, qui veulent uniquement des moulins à vent et charrues en bois ! Y a aussi le lobby des moustiques qui militent contre l’assèchement des marrais. Et le lobby des vers de terre qui sont contre les tracteurs !!!!


  • medialter medialter 18 mars 17:37

    j’appelle ça le scénario "Elysium"

    *

    Moi ça serait S2048 (pour Scénare Blade Runner 2048). Le fait que le lobby du cinoche commence à l’évoquer progressivement est un marqueur à considérer


    "Mais, ne faisant pas parti de l’élite richissime, pour moi, qu’une fange de l’humanité "s’envole" dans le transhumanisme et les techno-délires, ça ne change pas grand chose. La "paupérisation" c’est juste un effondrement comme un autre, au ralenti peut-être pour qu’il soit plus acceptable"

    *

    Ha OK, donc si tu as pris ça en compte, ça me va. On s’est juste pas entendu sur les mots. Pour moi, ce scénare au ralenti, c’est pas un effondrement. C’est juste un autre mode civilisationnel. Et rien n’empêche de l’étirer sur des millénaires. Après tout, t’es bien placé pour savoir que c’est ce qu’a fait le christianisme, plonger les masses dans l’obscurantisme pendant 2 millénaires


    • yoananda2 18 mars 18:42

      @medialter

      Moi ça serait S2048 (pour Scénare Blade Runner 2048).

      oui ça me revient tu m’en as déjà parlé. Je vais me le mater d’ici peu pour voir de quoi tu cause exactement.

      Pour moi, ce scénare au ralenti, c’est pas un effondrement.

      Il y a toutes sortes d’effondrement. Le scénario à la mad max qui vient en premier à l’esprit n’est qu’une caricature. Mais il est vrai que les picquistes ont plutôt ça en tête comme scénario.

      c’est ce qu’a fait le christianisme, plonger les masses dans l’obscurantisme pendant 2 millénaires

      En effet et ce n’est pas un hasard si c’est concomitant (l’essor de l’église) avec l’effondrement de Rome. Concile de Nicée 325 (date de naissance du christianisme en ce qui me concerne et non pas à la naissance supposée de Jésus). Sac de Rome 410.


    • yoananda2 18 mars 19:21

      @medialter

      Moi ça serait S2048 (pour Scénare Blade Runner 2048)

      je précise que je navigue à vue. J’ai plusieurs scénarios que je pondère avec des probabilités pour ne pas tomber dans un biais de raisonnement téléologique. En fonction des évènements, je modifie mes probabilités.

      La, dans cet article, en gros, ce que j’explique c’est que le covid POURRAIT (aucune certitude à ce stade) pourrait déclencher des phénomènes en cascade de nature chaotique (imprévisible donc). Le scénario "Elysium" pourrait être accéléré, ou au contraire s’éloigner en fonction de comment les choses vont mal tourner.

      Notamment aux USA, leur système de santé privatisée pourrait mal répondre, et qui sait ce que ça peut donner vu les tensions racialo-socialo-politiques la bas déjà bien exacerbées.

      Chez nous aussi il y a plein de petits scénarios annexes pourraient s’envenimer quand le stress va monter un peu partout. Exemple, en ce moment, les cités pleines de racailles africaines refusent carrément le confinement. Cerise sur le gâteau des incivilités et insouciances encore généralisées qu’on peut voir un peu partout. Pour l’instant ça va, mais quand les morts vont s’entasser ces comportements seront de plus en plus intolérables.

      https://twitter.com/simonlouvet_/status/1239874289651929088

      https://twitter.com/anthonysarti11/status/1239857322383589382

      https://twitter.com/Sinan_Csk/status/1239872711696007168


  • ged252 19 mars 11:28

    J’en suis à 40 Mn, il ne parle toujours pas de pétrôle, ou de la méditérannée.

    .

    Tant de mots, pour dire si peu de choses.

    .

    Il y a des gens qui parlent pour parler, parce que parler est un besoin, et qui sont parfois extrèmement bavard, qui répète dix fois les mêmes choses, Vota par exemple, et qui sont chiants à écouter, on les écoute une fois ou deux, et ensuite on laisse tomber, ce sera le cas de celui-ci.


    • yoananda2 19 mars 11:31

      @ged252

      J’en suis à 40 Mn, il ne parle toujours pas de pétrôle, ou de la méditérannée.

      Exact. Il s’adresse à des étudiants, dans une école de commerce, il rappelle les bases de la question énergétique. C’est vrai que pour ceux qui connaissent déjà la question, c’est chiant. C’est de la pédagogie. C’est les bases.

      Le contenu "intéressant" vient après.


  • ged252 19 mars 11:35

    Le pétrole est tombé à 20 $ hier, il est à 24 $ aujourd’hui, ça remonte un peu.

    .

    Ce qui était prévu, d’après certains grands savants, c’est que la pétrole ne serait JAMAIS plus en dessous de 80 $, c’était fini, nous disait-il, le pétrole bon marché.

    .

    LOL


    • yoananda2 19 mars 11:40

      @ged252

      Ce qui était prévu, d’après certains grands savants, c’est que la pétrole ne serait JAMAIS plus en dessous de 80 $, c’était fini, nous disait-il, le pétrole bon marché.

      C’est le défaut des analyses via l’EROEI (c’est le défaut de leurs qualités). Elles ont amenés les "picquistes" à faire le raisonnement que les prix allaient monter (loi de l’offre et la demande). Mais avec les marchés c’est beaucoup plus compliqué.

      Mais les analyses par le prix sont tout aussi fallacieuses.

      Ce qu’on peut constater c’est une augmentation de la volatilité du prix. Janco a 2/3 slides sur la question qui sont très intéressants, mais pas dans cette vidéo.


Réagir