jeudi 24 février - par beo111

Fin des mesures COVID en Suisse

Une blonde à cerveau revient sur la fin des mesures liberticides en Suisse. Selon elle, ce que l'on a gagné est sans doute moins important que ce que l'on a appris.

 



5 réactions


  • Djam Djam 25 février 12:43

    @ beo111

    Elle a raison la Ema Krusi... mais j’ajouterai que les deux années de délire covidiste ont surtout réussi à dresser une bonne partie des jeunes générations (l’avenir du Système) qui ont intégré les "gestes sanitaires" comme à présent normaux, ordinaires, banals. 

    La France suivra la Suisse et les autres pays qui ont déjà "libéré" leur peuple respectif mais... l’on sait que les pervers mondialistes ne lâcheront pas l’affaire de notre définitive aliénation numérique programmée. Ils ont depuis pas mal de temps déjà le prochain "danger planétaire" : le changement climatique... autre délire d’une engeance humaine qui croit que la Terre va mourir.

    Le jour où le point critique est atteint en terme d’équilibre global du vivant, la Terre anéantira la totalité des homoncules que nous sommes et elle le fera suite à de probables événements naturels face auxquels nous n’aurons que nos canifs et nos cerveaux lessivés pour réagir.


  • thierry3468 26 février 12:50

    Ema Krusi propose toujours une vision pertinente de ce qui se passe ,suite aux nombreuses rencontres de qualité qu’elle organise sur sa chaine .Son opinion sur ce qui nous attend après la crise COVID tient la route tant les éléments de cette dictature verte sont déjà présents .Il y aura un pass environnemental qui complétera le pass sanitaire et le pass social.Tout ceci se rapportera à notre identité numérique tant désirée par la clique de Davos.


  • patoufleur patoufleur 18 mars 06:40

    Hs,

    pourquoi les jeunes et moins jeunes (max 50 ans) doivent devenir " travailleur frontalier Suisse " ?

    Vous aurez automatiquement un compte retraite qui sera alimenté par votre travail (et votre boss-Suisse) que les crevards fonctionnaires du Carsat et consorts, grommunistes, cgtiste de rance ne pourront en aucun cas vous braquer.

    Mieux, tous les ans votre caisse LPP (retraite) vous enverra un décompte au franc Chf près.

    Encore plus fort, VOTRE argent, vos efforts, sont / seront disponible librement. Ce compte est inviolable.


    • patoufleur patoufleur 18 mars 06:52

      @patoufleur
       mini, 42 heures / semaine + transport
       salaire : selon compétence et courage, surtout courage, bref, à titre d’exemple j’avais commencé à 3900 chf brut mensuel et terminé à 6700 chf, le tout à peine dix ans. (impossible en Rance.. )
       l’approche du Boss-Suisse vis à vis des travailleurs handicapés est au antipode de la Rance tranquille, mais alors vous imaginez même pas !

      Seul bémol pour les frileux francaoui, être licencié sur le champ pour raison économique, c’est immédiat, vraiment. Sauf que le travailleur est partout en Suisse.... Faut juste s’enlever les doigt du c*l.......


  • JL 3 avril 16:08

    « Votre cerveau n’est pas fait pour vous faire du bien mais pour vous procurer du plaisir » (Ema Krusi)

     +

    « La compréhension est une adéquation à nos intentons »

     = =>

    « La bêtise c’est de la paresse », (Jacques Brel)

     

    « Les foules ne réagissent pas à la raison, elles réagissent à l’émotion » (Ema Krusi)

    +

    « Les humains sont maintenant des animaux piratables. Vous savez que les humains ont ça, cette âme ou cet esprit, et ils ont le libre arbitre, et personne ne sait ce qui se passe en moi. Donc, que je choisisse quoi que ce soit dans les élections ou dans les supermarchés, c’est mon libre arbitre. C’est terminé. Libre arbitre, c’est terminé. Aujourd’hui nous avons la technologie pour pirater les êtres humains à grande échelle. Je veux dire, tout est surveillé, tout est numérisé. En cette période de crise il faut suivre la science. » Yuval Harari

     ==>

    « Le Grand Remplacement consiste à remplacer les sujets de la démocratie par des simplets, par des idiots désirant et consommant. » source  : Bruno Bertez



Réagir