samedi 27 juin - par mat-hac

Filmer au lieu d’aider une personne en danger, ou l’« effet témoin 2.0 »

Si le fait de ne pas porter secours à une personne en danger s’appelle l’« effet témoin » en psychologie depuis la fin des années 60, aujourd’hui, les spectateurs vont jusqu’à filmer la scène. Retour en 2 minutes sur un « effet témoin » 2.0, avec l’analyse du Dr Liova Yon, psychiatre à Sainte-Anne.



4 réactions


  • mat-hac mat-hac 27 juin 16:00

    En réalité ceux qui créent le Web 2.0 aident s’ils ne jouent pas aux jeux-vidéos violents ou regardent des images affreuses sur l’humain dans les réseaux sociaux.


  • sls0 sls0 27 juin 18:51

    5 ans de prison et 75000€ d’amende si les gens ne comprennent pas. Aucune pitié, au trou.


  • zzz'z zzz’z 27 juin 20:36

    Il n’y a personne qui veut prendre des risques… Les histoires des pompiers mis à contribution financière car ils avaient déchiré des vêtements sont pléthores. 

    De surcroît, tous pensent que le voisin à plus de capacités… Nivellement par le bas, infantilisation on prend en vidéo pour demander au « prof » qu’est-ce qu’il aurait fallu faire !

    Sur un voilier, un équipage stupéfait peut aller à sa mort… Le skipper adopte le principe de la troupe sur la meilleure façon de marcher : C’est de mettre un pied devant l’autre et de recommencer !


  • gaijin gaijin 28 juin 09:17

    ben quoi elle est pas belle la réalité augmentée ?

    y a pas une appli de premier secours ?

    moi si une personne se fait agresser je me met en mode mortal kombat https://www.youtube.com/watch?v=0dz0YU0jJr4 et j’envoie des sms assassins a son agresseur ....


Réagir