mercredi 9 octobre - par mat-hac

Deliveroo : face-à-face tendu dans Cash Investigation

Le 24 septembre 2019, l’équipe de Cash Investigation revenait pour un nouveau numéro. Consacré aux dérives du capitalisme numérique, Elise Lucet a rencontré, sans retenue, le responsable communication de Deliveroo. Voici leur entretien houleux.

Au coeur des dérives du capitalisme numérique, l’entreprise de livraison de repas à domicile Deliveroo. Dans un interview tendue, Elise Lucet confronte Louis Lepioufle, le responsable communication de Deliveroo, au sujet de livreurs ayant pris part à des manifestations.

Pour revoir en intégralité le numéro de Cash Investigation du 24 septembre :

https://www.france.tv/france-2/cash-investigation/1066737-au-secours-mon-patron-est-un-algorithme.html

 



4 réactions


  • mat-hac mat-hac 9 octobre 09:35

    L’identification par les photos ne relève pas d’une technique française. Elle a été créée notamment par Bell anciennement public.


  • ETTORE 10 octobre 10:06

    Pour tous les "bobos" qui ne veulent pas lever leur cul de devant leurs écrans, et qui préfèrent bouffer une nourriture fabriquée je ne sais où, par je ne sais qui, et livré par un pauv’mec contraint de pédaler comme un damné, sous la pluie, sous le vent...Tout cela, parce que l’être humain en est réduit à une simple....application sur smartphone.


  • thierry3468 11 octobre 05:20

    Uber et Deliveroo profitent à plein de tous ces migrants corvéables à merci,qui acceptent des salaires de misère pour survivre.Évidemment,ils feront mine de découvrir chaque fois une réalité qui porte atteinte à leur image.

    Faire appel à ces sociétés revient à cautionner leurs pratiques dégueulasses qui visent à faire travailler les gens pour presque rien alors qu’ils se gavent.


Réagir