mercredi 17 juin - par mat-hac

« Après les applaudissements, coups de matraque pour les soignants »

Notre reporter Adrien AdcaZz, était hier pour QG à la manifestation de l’hôpital public à Paris, où le personnel soignant a défilé du ministère de la Santé jusqu’aux Invalides.



13 réactions


  • mat-hac mat-hac 17 juin 17:17

    Ils font de nouveau parti du peuple français.


  • ETTORE 17 juin 17:28

    J’ai une question !

    Une seule !

    Ou vont se soigner les flics et leur famille ?


  • thierry3468 17 juin 17:47

    Les Gilets Jaunes n’ont pas fait plier le pouvoir par des manifestations pacifiques et n’ont obtenu que des coups,des grenades .Les soignants ne pouvaient pas espérer mieux .La répression et l’intimidation étaient prévisibles et entendues.Les organisateurs ne pouvaient l’ignorer.La milice a montré qu’elle obéissait encore à son maitre qui n’hésite pas à l’humilier publiquement.Tout serait si simple si cette milice redevenait la police nationale au service de la population pour le maintien de l’ordre et de la sécurité des biens et des hommes.


  • Giordano-Bruno 17 juin 19:58

    Cui bono ? En d’autres termes, à qui profiterait une guerre civile en France ?


  • louis 17 juin 20:01

    Un pouvoir politique cynique , leur a fait croire qu’ils étaient le centre du monde , leur a dit ce qu’ils voulaient entendre les saluant la main levée et le majeur tendu , les autres doigts repliées , en leurs disant qu’ils seraient dorénavant des personnes respectées parce qu’utiles , résultat pour eux rien a changé ou plutôt si les grenades sont plus nombreuses , on ne compte pas pour le monde hospitalier , il l’a bien mérité .


  • ETTORE 17 juin 21:29

    Après.....

    Certaines vidéo montrent les policiers, casques au sol applaudissant les soignants qui défilent, et ces derniers leur rendant les applaudissements.

    Faut être honnête avec les images  !

    Cette même aide soignante qui a été interpelée par les forces de l’ordre, à été filmée jetant des projectiles en direction des CRS et double doigts d’honneur et invectives. (gracieux pour une femme)

    Une fois immobilisée au sol, elle se plaint d’être asthmatique, " et de ne plus pouvoir respirer ", et demande de la Ventoline ! ( TIens, ça me rappelle quelqu’un )

    Il faut se forcer à voir la totalité des actes avant de prendre partis pris, trop d’informations et d’images tronquées, parfois pas si innocemment que cela.


    • V_Parlier V_Parlier 17 juin 22:57

      @ETTORE
      En effet, même si je ne me suis pas gêné pour remarquer la différence de traitement (deux poids deux mesures) envers GJ vs bandes-de-pillards plus ou moins exotiques ou antifas, ici ça sent l’embrouille bien préparée. (S’ils s’imaginent qu’ils vont nous rallier aux racaillo-antifas comme ça...).


    • Claire29 Claire29 18 juin 14:16

      @ETTORE
      "Certaines vidéo montrent les policiers, casques au sol applaudissant les soignants qui défilent, et ces derniers leur rendant les applaudissements."
      Ras le bol de ces images manipulées comme celle des policiers qui brutalisent cette infirmière sans montrer ce qu’elle a fait avant !
      Voilà une infirmière dont la profession est de soigner, elle peut causer des blessures en jetant des pavés sur des policiers, je ne suis pas sûre qu’un policier blessé par cette maanifestante accepterait d’être soigné par elle !
      Je pense que cette infirmière qu’on fait passer pour une victime de violences policières dans les médias a gâché cette manifestation, c’est tout ce qu’on retient de cette manif et c’est d’autant plus regrettable que l’image qu’on aurait dû retenir est celle des policiers, casques au sol et des soignants qui s’applaudissent !

      https://www.youtube.com/watch?v=hLlvS7Fnyb0

      Des policiers et des soignants s’applaudissent pendant la manifestation à Nîmes

  • rita rita 18 juin 06:51

    Dans le personnel soignant on trouve des imbéciles pour faire le jeu des casseurs genre Farida par exemple moi je manifeste pour réclamer nos dus, par pour lancer des pierres sur la police ?


  • Fifi35 18 juin 13:56

    Dommage que les FDO n’ont pas eu les même ordres de fermeté pour Dijon et Nice.


Réagir