vendredi 16 octobre 2015 - par Olaf

Le Grand Secret de l’Islam - entretien d’Olaf avec Anne Brassié

Olaf était l'invité d'Anne Brassié dans son émission Perles de Culture, sur TV Libertés (diffusée le 14 octobre 2015).

 

Il y présente son livre, Le Grand Secret de l'Islam, fruit de sa collaboration avec Edouard-Marie Gallez, docteur en histoire des religions. Il s'agit d'une vulgarisation pour le grand public des dernières recherches historiques sur les origines de l'islam. Elles révèlent une tout autre histoire, cachée derrière le discours des traditions musulmanes.

 

 

Entretien diffusé le 14 octobre 2015 entre Olaf et Anne Brassié, dans l'émission Perles de Culture de TV Libertés (tous droits réservés TV Libertés)



- Télécharger gratuitement Le Grand Secret de l'Islam, ou commander le livre : http://legrandsecretdelislam.com

- Saint Thomas en Chine : http://www.eecho.fr/category/christianisme-apostolique/thomas-en-chine/


- Site d'Edouard-Marie Gallez, où il actualise sa thèse : http://www.lemessieetsonprophete.com/

 

Le Grand Secret de l'Islam - image

 



58 réactions


    • cathy cathy 16 octobre 2015 16:30

      @Wyrd
      Monsieur Alain Minckosky, a toujours de bonnes idées smiley


  • cathy cathy 16 octobre 2015 17:31

    Interview vraiment très intéressante et éclairante. 

    Le judaïsme s’est fondé au retour des hébreux à Jérusalem. Un peuple bancal, sans les dix tribus détruites par Dieu, et avec de nouveaux samaritains cananéens et la tribu de Juda.
    J’entends souvent dire que le Dieu de la bible est un Dieu impitoyable, et sanguinaire. Mais ceux qui disent cela, n’ont absolument pas lu l’ancien testament. Ouvrez l’ancien testament à n’importe quelle page, et vous lirez la colère de Dieu contre son peuple. 
    Ce judaïsme à la recherche d’un Dieu vengeur, est tout à fait étonnant.
    Quand le roi David à voulu construire un temple pour Dieu, cela lui a été refusé par Dieu lui même, car il a versé le sang sur la terre. Ce sera son fils Salomon qui édifiera le 1er temple. 
    2 Corinthiens 3.14
    Mais leurs esprits ont été endurcis jusqu’à présent (il y a 2000 ans) Car encore aujourd’hui ce même voile demeure sur la lecture de l’Ancien Testament, sans être levé, parce qu’il n’est ôté que par Christ.

    • Zaraï Sarah 18 octobre 2015 00:51

      @cathy

      D.ieu n’est pas spécialement colérique ou vengeur.

      Attention, D.ieu a créé l’Homme à son image mais n’imaginez pas l’inverse.

      D.ieu a toutes les propriétés de l’Homme et une infinité d’autres qui nous sont inimaginables.


      « Ce judaïsme à la recherche d’un Dieu vengeur, est tout à fait étonnant. »

      Le Judaïsme s’étudie, l’étudiant cherche mais la « matière », si je puis dire, ne recherche rien. Que voulez-vous dire ?


      Ne dites pas « Ancien Testament », c’est un terme apologétique utilisé par les Chrétiens mais, s’il vous plait, « Alliance » ou « Première Alliance ».


      « ce même voile demeure sur la lecture de l’Ancien Testament, sans être levé, parce qu’il n’est ôté que par Christ »


      Non ! Le Christ a dit : « Je suis venu non pour abolir la Loi mais pour l’accomplir. »


    • cathy cathy 18 octobre 2015 07:18

      @Sarah
      Le Christ a accompli la loi de Moïse sur la croix, il est l’agneau, le sacrifice de Dieu parfait, une fois pour toute. "Tout est accompli" sa dernière Parole sur la croix.

      Je veux dire que Jésus est Dieu, l’Eternel des armées, venu sur terre, engendré fils, c’est à dire homme, c’est lui qui fait toutes choses, parce que nous sommes incapables d’obéir. C’est lui qui accompli. Si je veux dire ancien testament, je dis ancien testament. Je ne suis pas messianiste. Je porte le beau nom de Jésus Christ en moi, et j’espère de toute mon âme jusqu’à la fin. 

      Pour quelle raison j’irai vers une loi que même les hébreux n’ont pas pu suivre ? 

      Les hébreux n’ont pas pu obéir à Dieu avec la loi de Moïse. Même le roi Salomon s’est converti à Baal, le dieu de ses innombrables concubines. 


    • Zaraï Sarah 18 octobre 2015 11:48

      @cathy

       

      Jésus était un rabbin qui enseignait dans les synagogues, sacrifiait au Temple ; tout indique qu’il suivait la Voie.


      Nulle part, il ne dit qu’il faut cesser de suivre la Torah.


      Plus tard à Antioche, les fondateurs du Christianisme l’affirmèrent pour faciliter les conversions.


      Etes-vous chrétienne ? Catholique ?


    • Zaraï Sarah 18 octobre 2015 12:00

      @cathy

      « Pour quelle raison j’irai vers une loi que même les hébreux n’ont pas pu suivre ? »

      Les Hébreux l’ont suivi et ont été puni sinon et cela jusqu’à nos jours

       

      « Même le roi Salomon s’est converti à Baal, le dieu de ses innombrables concubines. »


      Ce n’est pas parce qu’il y a des exceptions - qui ont été punies - qu’il faut rejeter la Torah. 

      Les châtiment suite aux écarts de la Voie ont toujours été suivis du retour à la Torah.


    • berphi 18 octobre 2015 12:45

      @Sarah,
      Bonjour, 
      Plus tard à Antioche, les fondateurs du Christianisme l’affirmèrent pour faciliter les conversions.
      A titre purement personnel, pourriez-vous être plus explicite concernant Antioche svp. Antioche est l’église de Saul. Il s’agit, en ce qui me concerne, du fondateur du catholicisme et non du christianisme. 
      PS : votre arrivée sur agoravox est rafraîchissante... bienvenue 


    • Zaraï Sarah 18 octobre 2015 14:28

      @berphi

      Catholique signifie universel.


      Paul (Saul) n’a pas fondé le Christianisme mais est resté fidèle à la Torah tout en reconnaissant Jésus-Christ. Paul était un Pharisien.

      Rome a ensuite volontairement mal interprété ses textes pour lui faire dire le contraire de ce qu’il a enseigné.

      Paul est difficile d’abord ; pour bien le comprendre, il faut d’abord connaître la Torah et au moins l’Evangile de Matthieu.


      Le Christianisme a été fondé par Ignatius en 98 CE.


    • Zaraï Sarah 18 octobre 2015 14:30

      Paul mourut en 66 CE. Le premier évêque d’Antioche à entrer en fonction après sa mort fut Ignatius en 98 CE.

       

      Aussitôt Ignatius envoya une série de lettres aux autres assemblées, dans lesquelles il affirma l’autorité absolue de « l’évêque » (sa propre fonction) sur l’assemblée.


    • Zaraï Sarah 18 octobre 2015 14:34

      Ignatius écrit :

       

      soyez soumis à votre évêque… … les évêques… le sont par la volonté de Jésus-Christ. (Eph. 1:9, 11).

      …votre évêque…je pense que vous serez heureux de le rallier car l’Eglise est à Jésus-Christ comme Jésus-Christ est au Père…

      Nous devons autant ne pas nous dresser contre l’évêque que nous devons être sujet de Dieu...

      Nous devons observer l’évêque comme nous devons observer le Seigneur lui-même. (Eph. 2:1-4).

      obéissez à votre évêque… (Mag. 1:7).

      Votre évêque préside à la place de Dieu… …soyez unis à votre évêque (Mag. 2:5, 7).

      …celui… qui agit sans l’évêque… n’a pas la conscience pure (Tral. 2:5).

      Ne faites rien sans l’évêque. (Phil. 2:14).

      Veillez à tous suivre votre évêque comme Jesus-Christ, le Père... (Smy. 3:1).


    • Zaraï Sarah 18 octobre 2015 14:40

      Mieux encore, Ignatius détourna les hommes de la Torah, non seulement à Antioche mais chez d’autres assemblées de Gentils auxquelles il écrivit :


      « Ne soyez pas trompés par ces étranges doctrines ni par ces vieilles fables non profitables

      Car si nous continuant à vivre selon la Loi juive nous avouons ne pas avoir reçu la grâce…

      Vivons selon les règles de la Chrétienté, ou quiconque est appelé par un autre nom en plus de cela, il n’est pas de Dieu….

      Il est absurde de nommer Jésus Christ et de judaïser. Car la Religion Chrétienne n’accepte pas la Juive. Mais la Juive la Chrétienne… » (Mag. 3:1, 8, 11).


    • Zaraï Sarah 18 octobre 2015 14:43

      C’est la première fois dans l’Histoire que le Christianisme est définie comme une religion nouvelle et différente séparée du Judaïsme.


    • cathy cathy 18 octobre 2015 14:44

      @Sarah
      Saul de Tarse devenu Paul est un ancien pharisien repenti :

      Dans l’épitre aux Galates (Gaulois) chap 1.11

      11 Je vous le déclare donc, frères : l’Évangile que j’ai annoncé n’est pas de l’homme ; 12 Car je ne l’ai ni reçu ni appris d’un homme, mais par une révélation de Jésus-Christ. 13 Vous avez, en effet, entendu dire quelle était autrefois ma conduite dans le judaïsme ; comment je persécutais à outrance l’Église de Dieu, et la ravageais ; 14 Et comment j’étais plus avancé dans le judaïsme que beaucoup de ceux de mon âge dans ma nation, étant le plus ardent zélateur des traditions de mes pères. 15 Mais quand il plut à Dieu, qui m’avait choisi dès le sein de ma mère, et qui m’a appelé par sa grâce, 16 De me révéler intérieurement son Fils, afin que je l’annonçasse parmi les Gentils ; aussitôt, je ne consultai ni la chair ni le sang, 17 Et je ne montai point à Jérusalem vers ceux qui étaient apôtres avant moi ; mais je m’en allai en Arabie, et je revins encore à Damas.

      Paul aux Corinthiens : 

      9 Car je suis le moindre des apôtres, moi qui ne suis pas digne d’être appelé apôtre, parce que j’ai persécuté l’Église de Dieu. 10 Mais c’est par la grâce de Dieu que je suis ce que je suis ; et sa grâce envers moi n’a pas été vaine ; au contraire, j’ai travaillé beaucoup plus qu’eux tous ; non pas moi pourtant, mais la grâce de Dieu qui est avec moi.11 Soit donc moi, soit eux, nous prêchons ainsi, et vous avez cru ainsi.



    • cathy cathy 18 octobre 2015 14:48

      je suis chrétienne, je ne suis pas catholique.


    • berphi 18 octobre 2015 15:26

      @Sarah,
      Merci de votre réponse. 
      Je n’émet pas de doute sur la falsification des écrits de Paul au profits des enseignements de Rome. Mais quand vous dites : Paul (Saul) n’a pas fondé le Christianisme mais est resté fidèle à la Torah tout en reconnaissant Jésus-Christ. Paul était un Pharisien.
      Un des conflits entre Jean, Jacques et Paul ne portait-il pas sur la foi avant la loi  ? N’est-ce pas là une première trahison à la Torah ? Ou bien est-ce une manipulation des textes ? Ce que je peux volontiers reconnaître. C’est amusant parce qu’il a peu de temps, je demandais l’avis de chrétiens sur ce site concernant un verset de Mathieu 15-21 qui illustre parfaitement le contraire de ce qu’avance Paul.
       
      La question du pharisianisme de Paul est controversée. Une conférence de Daniel Bayarin (le Christ Juif, édition du Cerf) met en exergue sa suspicion quant à sa judéité, par son approche du "nomos". Je vous citerai un des commentaires de cette conférence : Paul est le seul témoin de son récit. Beaucoup ont tendance à l’oublier. Mais pas seulement, Paul est également le seul à s’être opposé aux décisions de Jacques, Pierre ou Jean, il s’est séparé de Barnabé avec lequel il s’est aussi faché, Barnabé (disciple et non apôtre) l’ayant introduit dans le groupe des apôtres. Pour finir, je m’interroge toujours de savoir, comment un homme qui insulte un apôtre d’hypocrite puisse être pris en considération ? Parce que n’est pas apôtre qui veut, Comment peut-on penser qu’un homme investit des 9 particularités de l’Esprit Saint puisse être hypocrite ?!! Nous n’avons que la version de Paul, j’aurai aimé connaître la version de Pierre.
      Comprenez que je ne cherche que des réponses à des questions qui peuvent vous paraître violente mais dont je ne me ferai pas l’économie de réponses justes au nom de cette Vérité.
      Mais peut-être, Sarah, que votre arrivée est providentielle.
      PS : Si vous souhaitez visionner la conférence de D. Bayarin, je vous communiquerai l’adresse internet.


    • Zaraï Sarah 18 octobre 2015 15:29

      @cathy

       

      Sur Paul : Manifestement votre texte vient du latin (donc la version de l’Eglise catholique réinterprétée en fonction de ses objectifs) lui-même traduit du grec (ou peut-être directement du grec) or nous n’utilisons pas ces versions sauf à fin d’étude historique.


      Il faudrait que je vérifie dans le texte araméen mais je n’ai pas mon exemplaire avec moi aujourd’hui. 


    • Zaraï Sarah 18 octobre 2015 15:52

      @cathy

      Une consœur netzari comme moi a déjà fait le travail, mais à partir de la version grecque révisée selon la pensée hébraïque de Paul ; donc voici, en attendant la version tirée de l’araméen, les mêmes versets de Ketouv Shaoul El Ha Galetim Chap. 1 :

      11 Je vous le déclare donc, frères : le Message que j’ai annoncé n’est pas de l’homme ;

      12 Car je ne l’ai ni reçu ni appris d’un homme, mais par une révélation de Yéhoshoua Machia’h.

      13 Vous avez, en effet, entendu dire quelle était autrefois ma conduite dans le judaïsme ; comment je persécutais à outrance l’Assemblée d’Elohim, et la ravageais ;

      14 Et comment j’étais plus avancé dans le judaïsme que beaucoup de ceux de mon âge dans ma nation, étant le plus ardent zélateur des traditions de mes pères.

      15 Mais quand il plut à Elohim, qui m’avait choisi dès le sein de ma mère, et qui m’a appelé par son pardon,

      16 De me révéler intérieurement son Fils, afin que je l’annonçasse parmi les Nations ; aussitôt, je ne consultai ni la chair ni le sang,

      17 Et je ne montai point à Jérusalem vers ceux qui étaient émissaires avant moi ; mais je m’en allai en Arabie, et je revins encore à Damas.


    • Soi même 18 octobre 2015 21:41

      @Sarah et aux autres , il serait bon d’arrêter de dires des bêtises, le Christianisme et devenus religion catholique sous le règne de Constantin le Grand (en établissant la liberté de culte par le biais de l’édit de Milan (313), et en plaçant le Dieu chrétien au-dessus de son rôle d’empereur à l’instar du Sol Invictus. Il est considéré comme saint par l’Église orthodoxe, de même que sa mère Hélène. Par la promotion du christianisme, il favorise l’extinction du culte de Mithra.

      https://fr.wikipedia.org /wiki/Constantin_Ier_%28empereur_romain%29 )

      Quand à Saint Paul ( Paul de Tarse (Ier siècle), apôtre de Jésus, pharisien et citoyen romain

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Saint_Paul )

      Le faite d’être à la fois pharisien et citoyen romain montre bien la société Juive de l’époque était beaucoup ouverte à différentes influences de ce que l’histoire en retient ordinairement.

      Quand au racine de l’Islam qui est une refonte du Judaïsme avec des éléments incontestablement chrétien a une autre particularité à noté l’influence du manichéisme a servie de base sacerdotal pour l’Islam : on y retrouve les mêmes cinq piliers et Mani (Mohammed) est appelé le « Sceau des Prophètes » (le dernier des prophètes). Il existe de nombreuses autres preuves historiques et documentaires authentifiant qu’il y a bien eu plagiat. Les 5 piliers de l’Islam (prédication de Mohammed : 612 de notre ère) sont : la profession de foi, la prière, l’aumône, le jeûne, le pèlerinage. Les 5 piliers du manichéisme (prédication de Mani : 240 de notre ère) sont : les commandements, la prière, l’aumône, le jeûne, la confession des péchés. Le manichéisme comme l’islam se font concurrence pour le titre de 4e religion du livre. Mani fut le premier à porter le titre de « Sceau des Prophètes », dernier Grand prophète. Or, selon l’islam, le Sceau des Prophètes, le dernier prophète, est Mohammed.

      Jusqu’à présent à part les travaux d’ Henry Corbin sur le sujet

      • En islam iranien : aspects spirituels et philosophiques, 2e éd., Gallimard, 1978, 4 vol. Le tome I est consacré au chiisme duodécimain, le tome II à Sohrawardi, le tome III à Rûzbehân et à la relation entre chiisme et soufisme, le tome IV à l’école d’Ispahan, l’école shaykhie, le Douzième Imam et la chevalerie spirituelle.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Henry_Corbin

      Il y a pas de travaux ressent parue en France.

       


    • cathy cathy 19 octobre 2015 08:59

      @Sarah
      Non mon texte biblique vient du texte reçu, hébreu des massoretes et grec mais surtout pas latin.


  • helios999 helios999 16 octobre 2015 20:01

    Le "dieu" israelien ( yhwh) , d’apres Biglino ( tres interressant ! ) est un chef de guerre. Rien d’un dieu tel que l’on peu le concevoir.


    • Zaraï Sarah 18 octobre 2015 00:58

      @helios999

      Même remarque qu’à Cathy.


    • helios999 helios999 18 octobre 2015 10:05

      @Sarah

      Si vous prenez à la lettre les "ecrits" il vous sera difficile de comprendre ma position , ces "textes" ont ete retouché selon la comprehension ou la volonté de guider vers un but precis. Bref je n’ y mets pas de verité aboslue .

      Le discours de Jesus ( qu’il a existe ou pas ) me parle , Yeovah , non , l’approche de Krishnamurti est profonde, celle proposé par les accords tolteques aussi , je ne serait pas etonné si dans un futur proche une nouvelle religion surfant sur ce courant de penser voit le jour , mais , il y a un mais "à la sauce du pouvoir en place !"

      Bref il est pas né celui qui me fera gober sa verité ! mais Dieu existe et n’est certainement pas Yeovah qui est tout au plus un mecton de banlieue.


    • Zaraï Sarah 18 octobre 2015 12:06

      @helios999

       

      De quels « textes » parlez-vous ?


      « Dieu existe »  : vous avez déjà fait un grand pas.


    • helios999 helios999 18 octobre 2015 15:05

      @Sarah

      Les "textes" que tous les pouvoir en place orientent ( tous)

      "« Dieu existe »  : vous avez déjà fait un grand pas"

      J’ai le sentiment de comprendre ou vous situez votre "Dieu" sioniste ? le mien y est tres loin à l’opposé du votre . ( Mourir pour des idées mais de mort lente , c’est si bien chanter par Brassens )


  • Emile Mourey 16 octobre 2015 23:01

    @ Olaf

    Ayant moi-même écrit sur le sujet, et bien que je propose d’autres explications, je vous rejoins sur le fait qu’il est urgent d’ouvrir le débat.

    Dans cet esprit, j’ai posé une question toute simple au professeur François Déroche, titulaire de la nouvelle chaire "Le Coran, texte et transmission" à laquelle il n’a pas répondu, ni vous d’ailleurs. Ma question paraît futile à première vue - c’est ce que vous m’avez laissé entendre. En réalité, elle est beaucoup plus révélatrice que toutes les savantes interprétations graphiques, linguistiques, épigraphiques et autres. Pourquoi aller dans le compliqué alors que l’affaire est simple. Un islam qui trouverait sa source en Syrie, hypothèse fragile et discutable. Une secte judéo-nazaréenne, idem. Un Coran d’après Mahomet, idem.

    Comme le père Gallez, vous dites toutefois l’essentiel. Je ne peux que vous encourager à poursuivre.






  • Hijack ... Hijack ... 17 octobre 2015 13:14

    Ouais ... Vérité sur l’islam (anti islam) cul cul ... tout ça. Cependant, à mon sens, le gars a vraiment bossé contrairement à Oukacha qui devrait en prendre de la graine.
    Bref, ils ne reculent devant rien ...


    • chafy chafy 17 octobre 2015 13:33

      @Hijack ...

      des réponses en lien avec les propos de la vidéo :

      http://lechemindroit.webs.com/rponseauxpolmiques.htm


    • Hijack ... Hijack ... 17 octobre 2015 15:04

      Quand je disais qu’ils ne reculaient devant rien je pensais évidemment aux islamistes auxquelles il faut ajouter les anti islam primaires + les études -comme celles du présent sujet- trop orientées pour être exactes. Trop partielles surtout, omettant le principal. Ainsi, se baser sur les islamistes terroristes (poussés par l’occident) dont le but ultime est la destruction de l’islam par des associations d’ amalgames trop gros, pour spécifiquement désigner cette religion, me paraît vraiment léger.


  • njama njama 17 octobre 2015 15:47

    Re voilà Olaf qui vient encore faire la promo de son bouquin !
    ça doit être le septième article sur Le Grand Secret de l’Islam si on y ajoute les deux produits par la collaboration d’un rédacteur Céphale "Du nouveau sur les origines de l’islam", et "La fin de l’islam programmée dans vingt ans".
     !
    Le thèse de E-M Gallez, une thèse consistante comme Olaf le dit dans la vidéo. Une conclusion inconsistante, puisqu’elle s’affirme en contradiction avec les Écritures que Edouard-Marie Gallez serait censé honorer en tant que prêtre ! Serait-il insensible à la sagesse de "Gamaliel, docteur de la loi, estimé de tout le peuple" (5/34) ?
    Actes 5/33 à 40 "Si cette entreprise ou cette œuvre vient des hommes, elle se détruira ; mais si elle vient de Dieu, vous ne pourrez la détruire. Ne courez pas le risque d’avoir combattu contre Dieu."
    Mince tout de même. Le nombre de musulmans dépasse paraît-il le nombre de chrétiens depuis peu ! sans faveur divine ? Quelles idéologies politiques ou religieuses ont su résister aux siècles ne fut-ce que mille ans ? Et l’islam ne manque pas de vigueur au point de disparaître subitement corps et biens.

    Si E-M G a su formuler à partir de documents une cohérence historique dans l’hypothèse de sa thèse de doctorat, les contradictions de ses conclusions  avec la Bible le rattrapent ... et ruinent sa démonstration !
    Une lecture purement "historique" minimisera toujours les aspects "inspirés" propres aux révélations, "manifestations du Verbe" car ce genre de considérations, tout comme celui des passions, n’est pas pris en compte par l’historien. Nous sommes bien d’accord sur cette méthodologie de recherches et sa déontologie, mais cela n’empêche pas Olaf d’écrire (et E-M G de le penser j’imagine ou même de l’avoir écrit) dans sa conclusion p.86 :

    « Pourtant, même sans cela, le faisceau de preuves et d’indices est assez dense et convergent pour qu’émergent en pleine lumière, et avec suffisamment de certitude, le grand secret de l’islam, son imposture historique et la vérité sur ses origines véritables : le texte coranique et la biographie islamique de Mahomet sont des fabrications progressives des siècles suivant les premières conquêtes des Arabes de Syrie ; les 50 premières années suivant le règne d’Omar ont joué un rôle déterminant pour le premier et les 50 premières années après Abd al Malik pour la seconde. Il n’y a jamais eu de révélation divine donnée à Mahomet l’islam est le fruit d’un processus très long et très complexe de réécriture de l’Histoire, s’enracinant dans une foi judéochrétienne déviante, rendue folle par les espérances messianistes.

    Ce processus graduel a accouché d’une religion nouvelle qui a toujours poursuivi les objectifs messianistes de ses fondateurs judéonazaréens. Elle a imposé à la société civile un système de domination politique exploitant le religieux pour assoir une autorité totalitaire. ».

    L’historien ne sort-il pas de son rôle à vouloir établir l’authenticité d’une Révélation ? Quel historien aurait établi fermement les précédentes connues, celle de Jésus, de Moïse, d’Abraham et de tous les petits prophètes ?

    Cette thèse n’est qu’une démonstration classique du genre pratiquée depuis très longtemps par l’Église catholique qui doit conduire à démontrer que Mahomet est un "faux-prophète" pour discréditer et le Coran et l’islam ; elle fait fi de ce qui est écrit dans la Bible, à savoir que Dieu a promis à Agar une vaste descendance aux fils d’Ismaël le premier fils d’Abraham (Genèse ch 16).
    La thèse de E-M Gallez n’a rien d’une nouveauté, la polémique islamo-chrétienne s’est instaurée dès le VIII° s, et ce n’est que vers 1143, soit 5 siècles après l’hégire, que Pierre le Vénérable  fit traduire le Coran en latin par Robert de Rétines, moine de l’Ordre de Cîteaux, pote de Bernard de Clairvaux à qui il transmit une copie. Pour résoudre les quelques divergences entre les Évangiles et leurs dogmes, ils n’ont rien fait d’autre que de chercher à démontrer que c’est un faux, et assimiler Mahomet à un « illuminé » hérétique.
     .
    Le Grand Secret de l’Islam ne convaincra pas plus les musulmans d’abandonner leur prophète, que les Évangiles et toute la littérature chrétienne n’ont convaincu les Juifs d’abandonner les leurs.
    .

    Le Grand Secret de l’Islam, n’est qu’un coup d’épée dans l’eau !
    ...
    « A chacun d’entre vous Nous Fîmes une Loi et une Méthode. Si Allah le Voulait, Il vous Aurait Fait une seule communauté, mais c’est pour vous éprouver en ce qu’Il vous A Donné. Concourez donc en œuvres de bienfaisance. Vers Allah sera votre retour en totalité. Il vous informera alors sur ce dont vous divergiez. » (sourate 5 verset 48, trad. Zeinab Abdelaziz)
    ...

    Mouhamad est reconnu comme prophète dans la Révélation d’Arès (en ligne  ici ) dont la 1° partie nommée "Évangile" s’adresse très particulièrement à l’évidence à la sphère d’Occident, en témoigne les versets 5/6-7 ci-dessous. Pour la résumer, en un seul mot, je dirais qu’elle trace un « update  » pour le christianisme qui en a bien besoin car il dépérit à vue d’oeil ...

    > "Je suis Celui Qui a parlé par Mouhamad, le briseur d’idoles ..." (2/9)
    > "Vois, Je trace la lisière du Champ où Je t’envoie : du côté du soleil à midi jusqu’où descendent les frimas en hiver ; du côté opposé jusqu’où flottent les glaces en été ; au levant jusqu’où se dresse l’étendard de Mouhamad ; au couchant jusqu’aux îles de corail.
    Comme J’avais envoyé Mes Disciples aux nations d’Israël Je t’envoie aux nations que borne la lisière que tu as vue, pas au-delà." (5/6-7)
    > "Mouhamad, Mon Messager venu avant toi a enseigné que Jésus n’est pas Dieu, que ceux qui croient cela sont impies.
    Ma Main a oint les lèvres de Mon Messager ; son enseignement est vrai : l’homme Jésus n’est pas Dieu ; c’est le Christ Qui est Dieu, c’est Moi né de Jésus né de Marie.
    Un espace plus long qu’un rayon de soleil va de Jésus au Christ ; ... " (32/1-3)

    Après, on peut douter que ces paroles (récentes) soient "Révélées" mais c’est une autre question ... à chacun de se faire une opinion ...
    .
    (copie envoyée à E-M Gallez pour l’informer de ces controverses)


    • lmesp 17 octobre 2015 22:46

      @njama
      Puisque je suis invité à répondre, je le fais.
      Selon la Bible, les descendants d’Abraham par Ismaël ou Ismaélites ne sont pas du tout des Arabes. Et ils auraient vécu dans ce qui est aujourd’hui le nord de l’Irak. Ce sont des textes judéonazaréens qui ont commencé à placer les Arabes parmi les Ismaélite (comme les <i>Testaments des Douze Patriarches </i>).
      Par ailleurs, la référence au "livre d’Arès" ne vaut rien. Elle n’est même pas bonne.
      Que des pseudo-révélations annonçant Muhammad soient fabriquées par des musulmans etprésentées comme antérieures à l’Islam, on en a l’exemple avec l’e faux "<a href=http://www.eecho.fr/pseudo-evangile-de-barnabe-quand-la-pensee-unique-relaie-une-supercherie/&gt ; :évangile de Barnabé"</a>. Je vous conseille de lire les 4 évangiles, et vous verrez qu’ils n’ont pas grand-chose de commun avec cet écrit.
      Enfin, Jésus a prédit qu’il y aurait des prophètes après lui, mais... des faux prophètes (et des faux messies). Ce texte est attesté, il n’y a aucune discussion possible. Il n’a pas été écrit après Muhammad.
      Ajoutons que des millions de musulmans égyptiens se disent athées aujourd’hui, dégoûtés par Morsi et sa bande de criminels fanatiques. Si cela continue, on peut se demander s’il n’y aura bientôt plus, comme musulmans, que ceux de l’Etat islamique et ceux que paie l’Arabie Saoudite à travers le monde. Et des naïfs en Europe qui y mettent leur espoir, faute de mieux. Faute de savoir que le Messie Jésus va revenir dans la gloire (et pas sur terre même), et qu’il sera le maître du Jour du Jugement. Et qu’il ne sera pas bon être musulman ce jour-là.
      Ceci étant, ne vous découragez pas. EMG


    • cathy cathy 18 octobre 2015 08:09

      @lmesp

      oui il n’y a rien a ajouter ou à enlever à la Parole de Dieu, toute la prophétie est écrite :
      Or, je me jetai à ses pieds pour l’adorer (l’ange) ; mais il me dit : Garde-toi de le faire ; je suis ton compagnon de service et celui de tes frères qui ont le témoignage de Jésus. Adore Dieu, car le témoignage de Jésus, c’est l’esprit de prophétie.

      Apocalypse 19.10



    • njama njama 18 octobre 2015 13:13

      @lmesp

      Merci pour votre aimable réponse, et merci du conseil. Je connais les 4 évangiles, comme également tous ceux dits apocryphes, Philippe, Thomas, Marie, ... et même celui moderne de Maria Valtorta. Egalement l’AT et la nature des différentes hérésies. C’est une option (hérésie, un choix de Doctrine) de rester attaché à la direction donnée au Concile de Nicée, croyez bien que si je ne la partage pas, je la respecte. Pour ma part je pense que l’interface entre le Coran et la Bible est tellement plus immense que les quelques points de divergence, que je m’attache très fraternellement à l’Essentiel de cette convergence. D’ailleurs votre thèse s’appuie là-dessus en grande partie pour écarter l’idée d’une Révélation, ce qui honore ce Message (ou cette compilation - déviante à vos yeux - si vous préférez ) d’une certaine manière.

      Pour ma part, je crois que les Paroles du Coran étaient venues remettre un peu d’ordre ou d’unité spirituelle au milieu des multiples sectes chrétiennes et juives ; judéo-nazaréisme, et sabéisme très mal connus du reste. Si toutefois vous contestez cette Révélation coranique que les musulmans prétendent reçue de l’Ange Gabriel, ce qui est bien votre droit, force est d’admettre que les "objectifs messianiques" de cette "imposture historique" - pour reprendre les termes de Olaf -, ont su fédérer une très forte cohésion spirituelle religieuse qui ne paraît pas faiblir après 14 siècles, ce qui mérite considération je pense, ce pourquoi je citais Gamaliel.

      La question des Dogmes (je ne vous apprends pas que les catholiques ne sont pas partagés par tous les Chrétiens), comme celle de Prier est de peu d’importance à mon idée dans la pratique de la fraternité. Je place les actes avant la foi, c’est pourquoi j’avais cité avec intention ce verset du Coran (S. 5 v. 48) qui y invite au delà des divergences. « Concourons donc en œuvres de bienfaisance.... ».

      Quand à la récente Révélation d’Arès que vous semblez repousser avant d’en avoir pris connaissance, sachez au moins qu’à côté de la reconnaissance qu’elle fait de Mouhamad Messager, elle restitue de très belle manière une ÉBLOUISSANTE reconnaissance de la Divinité de Jésus ! 

      (Év. 2/ 11-13) "Je suis Celui Qui a parlé par Jésus, Mon Second Fils, celui qui, après Élie, déjà glorifié, a renoncé au vœu d’Adam de dominer la terre et les nations pour le prix d’un tombeau glacé où M’attendre,
      et qui fut plus glorifié encore. Celui que J’ai oint Moi-même. Celui dont J’ai effacé la tare à cause de ses exploits pour mettre ses pas dans Mes Pas, pour aimer Mon Peuple, en effaçant des registres de César son nom et le nom de sa mère des registres du temple, pour qu’il n’ait plus de génération, pour que sa mère restât une jeune fille, qu’aucune inscription de fiançailles ne demeurât,
      pour l’enlever à tout ascendant et le faire entrer dans Ma Maison Royale, en faire un Dieu en le fondant en Moi sans retour"

      (Év. 32/ 3-5) "Un espace plus long qu’un rayon de soleil va de Jésus au Christ ; la distance infinie qui sépare la terre du Ciel il l’a parcourue, parce qu’il a mis ses pas dans Mes Pas, il ne s’En est jamais écarté, il s’est embrasé de Mon Amour pour l’homme, son frère, et comme une fumée pure il s’est élevé vers Moi ; il a accompli en un an, le temps d’un battement d’ailes, ce que le monde pour son salut accomplit dans les siècles des siècles.
      Je l’ai fondu en Moi ; J’en ai fait un Dieu ; il est devenu Moi. Quelle intelligence d’homme, faible lumignon, peut comprendre cela ?"

      Très cordialement et très fraternellement

      njama


  • morice 17 octobre 2015 17:32

    ENCORE LA PREUVE EVIDENTE DU POURRISSEMENT DE CE SITE PAR L’ETREME DROITE !!


    car QUI EST LE PEUDO JOURNALISTE RAMENEE ICU PAR OLAF LE FACHO DE SERVICE ?

    cette dame-là :

    Titulaire d’une maîtrise de lettres modernes, elle est d’abord professeur de littérature dans l’enseignement secondaire1.

    Elle travaille dans la presse nationaliste et catholique traditionaliste — notamment Présent ou Rivarol1 —, et écrit plusieurs biographies, dont celles des écrivains Robert Brasillach et Jean de La Varende. Elle est pigiste à France Culture, dans l’émission de Pierre Sipriot2, et anime depuis plus de vingt ans une émission littéraire chaque jeudi3 sur Radio CourtoisieTrésors en poche.

    Elle est candidate à l’élection municipale de 2008 à Versailles sur la liste menée par Henry de Lesquen4.

    Depuis le 5 février 2014, elle présente une émission culturelle nommée Perles de culture sur la chaîne de télévision par internet TV Libertés5.



    y en a MARRE de ces fachos, MARRE, ce site est définitivement POURRI PAR EUX...

    • julien julien 17 octobre 2015 19:57

      @morice
      "Elle est pigiste à France Culture, dans l’émission de Pierre Sipriot2,"

      Même chez France culture ils sont plus ouverts que vous, c’est dire, s’il y a un facho dans l’histoire c’est vous, triste bonhomme. 


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 octobre 2015 00:33

      Difficile de prendre le pseudo Morice au sérieux tellement il se caricature lui-même avec ses cris d’indignation forcée et ses condamnations dignes du plus grotesque inquisiteur antifa. Avouez que c’est une blague, c’est pas possible !!  smiley


  • morice 17 octobre 2015 17:37

    couple de fachos discutant entre eux : l’intérêt est où, je vous le demande ?


    AgoravoxTV, pourri jusque la moelle par l’extrémisme de droite ! y’en a MARRE !

    • njama njama 17 octobre 2015 19:14

      @morice

      franchement je vous trouve sympa, tous vos articles ne manquent pas d’exprimer vos passions avec beaucoup de verve, mais svp arrêtez de voir des fachos à tous les carrefours sur Agoravox ! vous faites une fixation sur cette dame qui interviewe qui n’est pas la vedette dans le sujet

      En quoi le sujet de Olaf serait-il "facho" ? ... je vous le demande, il flirte avec les premiers siècles, jusqu’au VII° !!! vous qui avez été prof d’histoire essayez de voir au minimum si la démarche d’historien vous paraît orthodoxe ?

      Que la presse nationaliste et catholique traditionaliste  comme vous dites cherche à faire ses choux gras de ce genre de thèse de théologie catho (loin d’être  islamophile il faut le dire, et pas même œcuménique) est totalement une autre question ... qui met vos réactions hors sujet.

      Je ne cautionne pas du tout les conclusions de la thèse de Olaf /E-M Gallez si vous m’avez lu, mais au moins je ne m’effarouche pas comme vous à ce qu’il s’exprime.


  • Zaraï Sarah 18 octobre 2015 01:19

    @Olaf


    Meilleures salutations.


  • DIVA DIVA 18 octobre 2015 07:12

    Théorie très pertinente, déjà évoquée dans le très bon livre de Bernard Raquin, Un juif nommé Mahomet.


    • Hijack ... Hijack ... 18 octobre 2015 11:38

      @DIVA

      Ce n’est pas l’auteur souvent cité chez Riposte Laïque ? Sinon, je propose plutôt de chercher sur les idées suivantes : - les juifs autour de Mohamed et surtout les juifs autour des califes après la mort de Mohamed, ces juifs pour la majorité s’étaient convertis à l’Islam. Pour la petite histoire, bcp de ces juifs, modestes ou pauvres à l’origine, se sont enrichis par la suite. Je n’ai pas de titres à proposer, mais chacun peut chercher, de préférence en anglais, puisqu’il paraît qu’il est difficile de tout trouver en français, surtout pour ceux qui ne lisent pas l’arabe, comme moi. On m’avait proposé un jour un livre en arabe littéraire (cher) et si d’aucuns lisant l’arabe le souhaitent, je finirai par trouver le titre, si on me le demande.


    • chafy chafy 18 octobre 2015 12:29

      @Hijack ...

      bonjour,

      quel est le titre du livre en arabe svp ?


    • Hijack ... Hijack ... 18 octobre 2015 16:42

      @chafy

      Bonjour,

      Je reprends donc : Côté soi disant judaïque de l’Islam - il y a eu (semble t-il) des infiltrations du judaïsme dans l’islam dit sunnite. Les érudits de l’Islam disent que c’est trop évident. Maintenant, c’est aux revendiqués sunnites de faire le nettoyage dans leur propre religion … sinon, ils seront tjrs attaqués par ceux leur sortant comme seul argument : votre religion n’est qu’une version simplifiée du judaïsme etc … comme bcp l’ont dit, dont un certain Ploncard d’Assac.

      Le livre en arabe dont j’ai parlé plus haut (c’était difficile à trouver, car on me l’avait envoyé par mail il y a longtemps) :

      http://library.islamweb.net/newlibrary/display_book.php?flag=1&bk_no=0&ID=3235

      Abi Hurayra >>> vient de :

      http://en.wikipedia.org/wiki/Ka%27ab_al-Ahbar

      Qui était un Rabbin Yéménite qui soi disant s’est converti a l’Islam. (soi disant car semble t-il, bcp feignaient de se convertir, mais restaient juifs dans leur pratique de la religion).

      Abi Hurayra a transmis presque autant de hadiths qu’il y a de versets dans le Coran. Il a côtoyé le prophète que 2 (ou 4 ) ans et raconte + de 5200 hadiths !!! Alors que des gens qui l’ont côtoyé pendant des décennies en disent bien moins.

      Abi Hurayra est passé de misérable à a riche pendant qu’il racontait ses hadiths dans les châteaux des Omeyyades... 

      -----------------------

      -----------------------


      Dis moi ce que en tu penses  ! De même que n’importe qui d’autre s’intéressant de près à cette question, qu’il soit pro ou anti islam. 


    • chafy chafy 18 octobre 2015 21:00

      @Hijack ...

      bonsoir,

      le lien me dirige non pas vers un livre, mais vers un hadith contenu dans Sahih Boukhari.

      cette problématique d’infiltration est palpable dans les hadiths qui traitent de l’eschatologie islamique.

      nous remarquons aussi une ressemblance quant à la forme que prends le talmud et les hadiths dans ce qui concerne le coté de la loi, c’est à dire les fatwas et autre questions de pratique courante surtout la ressemblance est frappante quant aux détails que l’on retrouve suite aux questions posés par les fidèles.

      j’ai du lire les travaux d’un certain IBN QIRNAS dont les publications sont visibles sur Facebook, cependant c’est en arabe.

      dans ses publications l’auteur, est radicale, il pense que tous les hadiths qui traitent de coté de la loi, notamment ce qui licite ou illicite, sont des fabrications, ceux aussi liés à l’eschatologie.

      cela dit, le coran a lui tout seul suffit pour vivre sa vie de musulman, et il est vrai que certaines pratiques en islam trouve leur origine sans les hadiths, alors qu’on leur trouve aucune assise coranique.

      dire aux musulmans qu’il faille réformer l’islam, à coup sur la réaction serait radicale, plutôt leur démontrer que des hadiths sont de fabrication juive, cela est pourtant connu par tout le monde, c’est ce qu’on appelle "Isra’yliate" mais difficile de les détecter pour le musulman lambda.

      pour ce qui est d’"Abou Horaira", il existe un livre publié à son propos, dont j’ai oublié le titre, dans le quel l’auteur démontre que "Kaab Al Ahbar" lui transmis beaucoup de hadiths qui ne sont pas du prophète.

      voila j’espère avoir répondu à ta question


    • Hijack ... Hijack ... 18 octobre 2015 21:47

      @chafy

      Merci pour toutes ces explications. Ne lisant pas l’arabe, c’est un peu compliqué pour moi, surtout, je confonds pour l’instant pas mal de califes entre eux quand j’écoute ou lis en français,suis contraint de tjrs me reporter à des notes.

      Désolé de m’être trompé de site ... mais c’était dans le même sujet et j’avais dû faire vite. Quand j’aurai le temps je me ferai aider pour la traduction de certains écrits.

      J’espère au moins que le site que je t’ai posté contient quelques éléments sur ce dont on parle.

      La Torah, l’Ancien Testament et le Coran sont à mon sens les originaux ... tout le reste, hadiths compris, sont des ajouts, des modifications/arrangements/compromissions etc ... Par exemple, je trouve dommage que les musulmans se basent autant sur les hadiths comme tu le dis, alors que le Coran à lui seul suffit largement et même plus. Quand je vois le comportement des arabo/musulmans (sunnites) de par le monde, je dis à leur sujet qu’ils sont plus califistes que musulmans.



    • chafy chafy 18 octobre 2015 22:54

      @Hijack ...

      l’arabe est une langue facile, chaque son renvoi à une image, il n’y a pas de synomie en arabe, elle contient moins de sons, elle est facile à apprendre...

      le règne des califes se compose pour les plus importants en trois phases :

      celui des califes guidés,

      ensuite les califes "Omayade",

      et les califes "Abassides".

      certains califes parmi ces deux derniers groupes ont pour des raisons politique portés du tort à l’islam, l’on peut parler du cas de"Abdel Malik Ibn Marawane" cité justement dans la thèse d’"E.M.GALLEZ", un calife "Omayade", qui a du construire la mosquée du dôme du rocher pour détourner les musulmans du pèlerinage de la Mecque car au moment "Ibn Zoubeir" essayait justement de ramener le centre du pouvoir vers le "Hijaz", pour cela, le calife avait envoyé son général "Al Hajaj"Ibn Youcef " pour détruire la mosquée de la Mecque, et couper la route aux pèlerins se dirigeant vers cette dernière.

      un graffiti sur de la roche trouvé en Arabie, témoigne de cet incident :

      http://www.islamic-awareness.org/History/Islam/Inscriptions/haram1.html

      une spécificité chez les pèlerins maghrébins, c’est de passer par l’esplanade des mosquées avant d’aller vers la Mecque lors du pèlerinage annule classique, la porte des maghrébins de l’esplanade en question tire son origine d’eux.

      autre chose, de nos jours, au Maroc, il y a un pèlerinage qui est célébré au moment que celui de la Mecque, et on y retrouve certains rituels de ce dernier.

      et dans tout le Maghreb, il y a une tradition qui se produit selon des saisons ou des festivités et rituels sont organisés autour de tombeau de marabout, c’est une pratique qui ressemble quelques parts à celle des bétyles, un culte de païen pré-islamique.


    • Hijack ... Hijack ... 19 octobre 2015 00:23

      @chafy

      Tu connais Aldo Sterone (son pseudo) ... récemment a fait une vidéo où il parlait du calife "Omeyade", qui a du construire la mosquée du dôme du rocher pour détourner les musulmans du pèlerinage de la Mecque ... etc ...

      Quoi qu’il en soit, cet Aldo connaît bien cette période. Et quand je l’écoute, il me donne l’impression que la majorité des arabes sunnites se détournent consciemment ou pas de la parole d’Allah, transmise par prophète et prennent les conseils et dires des califes pour paroles divines, de là vient leur perdition pour la majorité. Ce qui se passe actuellement, notamment en Syrie/Irak est la reproduction exacte de ce qui s’est passé il y a 14 siècles ...


    • Hijack ... Hijack ... 19 octobre 2015 12:47

      @chafy

       Hum ! Langue facile, langue facile ... facile à dire !  smiley

      (sauf si on la connaît depuis l’enfance)


    • chafy chafy 19 octobre 2015 14:11

      @Hijack ...

      bonjour,je connais Aldo sterone, je n’affectionne spécialement ses vidéos, les propos qu’il tient, je les connais, j’ai lu et m’intéresse à l’histoire de la tradition musulmane.
      et il est certain que la majorité des musulmans ne la connaise pas et souvent de par leur ignorance, il s’attache à cet héritage, car il est difficile de remettre en cause des siècles de fabrication de mythes, un fait qui n’est pas spécifique à une réligion ou peuple donné, mais cela concerne tout et tout le monde.

      le chantier est titanesque, celui de ramener la reflexion de la masse des musulmans sur l’esentiel, à savoir le coran.
      pour cela, les arguments ne manquent pas, ce qui manque, c’est les doués de raison.


    • Hijack ... Hijack ... 19 octobre 2015 18:24

      @chafy

      Bonjour ! Oui, pour Sterone, il a au moins le mérite (quoi qu’on pense de lui, il n’y a pas si longtemps, je l’avais fortement critiqué sur quelques points ... notamment le fait de laver son linge sale à l’étranger) de faire réfléchir. Pour ma part, ne connaissant rien à l’histoire musulmane, il donne des informations, des liens et c’est à nous ensuite de réfléchi. Cela étant, je me sens plus d’atomes crochus avec un Sterone qu’avec un T. Ramadan.

      Tu as totalement raison, le chantier reste titanesque vu les faiblesses et peurs en présence. On dirait même que la majorité des arabo/musulmans sunnites ont été contaminés par je ne sais quel mal, quelles dérives califistes héritées directement depuis 1400 ans et qu’ils tentent de reproduire. Sans leurs pensées luttant contre eux-mêmes, allant contre leur propre religion ... le monde serait tout autre.


    • cathy cathy 19 octobre 2015 18:39

      @Hijack ...
      Apparemment la redécouverte de l’islam va se passer dans la douleur ? 


    • chafy chafy 19 octobre 2015 23:11

      @Hijack ...

      le mal est facile à diagnostiquer pour celui qui sait bien lire et comprendre la méthodologie du coran, qui elle ne peut être descellée qu’à travers son contenu.

      la récurrence des messagers à travers l’histoire, est un signe qu’une fois ceux ci disparaissent, des hommes pour des intérêts personnels, entament un processus de réécriture du message.

      des hommes qui se placent plus royalistes que le roi lui même, ils commencent à décider ce qui est bien ou mal pour les autres, alors que le message est claire et ne souffre d’aucunes lacunes, on profite d’un vide législatif sur certaines questions et Hop ! on commence à dire aux gens que ceci est haram, et bla bla bla ...

      aussi, avec le temps des pratiques glissent petit à petit et prennent corps dans le religion.

      ce n’est pas la compréhension du texte qui doit être sacrée, ni ce que se disent les savants ou imams, mais le texte lui même.

      le drame des musulmans aujourd’hui, c’est qu’ils donnent un quitus à des hommes comme eux et en font des intermédiaires.

      pour comprendre le coran, il suffit de lui laisser la possibilité de s’adresser directement à toi, et si tu fais appel à un intermédiaire, alors ta grille de compréhension est fonction de son savoir, et non le tien.

       


    • Hijack ... Hijack ... 20 octobre 2015 00:52

      @cathy

      découverte et non re ...

      Mais t’inquiète, plus ça va ... et mieux je la pige. Plus je la pige et mieux je comprends ce qui se passe.


    • Hijack ... Hijack ... 20 octobre 2015 01:10

      @chafy

      sur les points suivants que je cite :

      .

      - ce n’est pas la compréhension du texte qui doit être sacrée, ni ce que se disent les savants ou imams, mais le texte lui même.

      .

      - La compréhension d’un texte religieux est un minimum. Ce que disent les savants ou imams, on peut juste en tenir compte, nous aider lorsque l’on ne parle pas arabe, lorsque notre étude de la religion est récente. J’écoute les points sensibles et difficile à comprendre et je me fais mon opinion. D’ailleurs, toute ma vie on m’a poussé à la religion ... et ce n’est que les évènements actuels qui m’ont contraint à m’en rapprocher, et plus je me rapproche, plus je comprends. Surtout, je suis en désaccord total avec la plupart de ce que bcp appellent savants de l’Islam. Lorsqu’on lit/étudie un texte, la moindre des chose est bien sa compréhension, si c’est juste du par cœur, comme l’ont fait à tort bcp d’arabo/musulmans dans leur jeunesse, ne fait que prouver la situation dans laquelle ils se trouvent. Si on a la chance de bien comprendre l’arabe, c’est plus facile. 

      .

      Pour le Coran, j’en parle avec des gens, je les écoute, mais me fait mon propre avis, malgré que je ne le connais que peu. Quand j’ ai parlé de Stérone, je disais qu’il avait cité quelques faits historiques qui m’avaient interpellé, mais que j’ai vérifié à ma manière sur la toile. Je n’ai pas le loisir de bcp lire les livres religieux.


  • Zaraï Sarah 18 octobre 2015 12:24

    Olaf, votre ouvrage est intéressant et m’a fait découvrir des aspects de notre histoire jamais évoqués chez nous.


    Le Concile de Nicée, organisé par Constantin, nous a déclaré « hérétiques ». Lors du Concile Vatican II, l’Eglise catholique a admis qu’il pouvait y avoir d’autres religions valables et respectables que la religion catholique.

    A ma grande déception, le Père Edouard-Marie Gallez a employé à plusieurs reprises le mot « hérétiques » à notre sujet. Vous-mêmes employez le terme « déviation » pour qualifier notre doctrine.


    Que diriez-vous si je disais que c’est vous qui êtes déviant ?


    Je croyais que ces termes avaient disparu du vocabulaire de l’Eglise catholique et je m’aperçois qu’il n’en est rien.


    • cathy cathy 18 octobre 2015 15:10

      @Sarah
      Ce n’est pas votre histoire, les juifs modernes, les ashkenazes sont des descendants de Japhet (asiatiques). Le rabbinat lui est édomite.

      Les Scythes (les Khazars se sont convertis au judaïsme, pour faciliter leurs échanges commerciaux entre l’Orient et l’Occident. L’ancien peuple de Gengis Khan. L’empire Mongol. 


    • Zaraï Sarah 18 octobre 2015 16:15

      @cathy
       

      Si, il s’agit de notre Histoire, celles des Netzarim (Israélites nazaréens).

       

      « les juifs modernes, les ashkenazes » : que faites-vous des Sépharades ??


    • cathy cathy 18 octobre 2015 23:30

      @Sarah
      Pour les séfarades, c’est la même chose, ils sont descendus vers l’Espagne, ils ont été refoulés plus tard vers le moyen orient. On les appelle aujourd’hui berbères (anciens ibères). 


    • Salim 19 octobre 2015 15:36

      @Sarah

      Bonjour ,
      Vous suivez Jacques le Juste c’est ça ? En Araméen ? (Pour faire très court).


Réagir