dimanche 26 juillet - par Mao-Tsé-Toung

Incendie de la cathédrale de Nantes - Le bénévole du diocèse a avoué ! C’est un rwandais ! Quelles étaient ses motivations ?

Nantes : le bénévole du diocèse a avoué

•26 juil. 2020

CNEWS

Le suspect qui avait été relâché le 19 juillet pour l'incendie de la cathédrale de Nantes est désormais placé en détention provisoire.
Il devait fermer les portes de la cathédrale la veille de l'incendie qui a frappé le lieu de culte. Après plusieurs heures d'interrogatoire, le bénévole du diocèse a admis être à l'origine des trois départs de feu.
L'homme de 39 ans a été mis en examen pour destruction et dégradation par incendie notamment, avant d'être placé en détention provisoire.
Désormais son avocat demande l'apaisement autour de l'enquête judiciaire. Le suspect encourt une peine de 10 ans de prison et 150 000 euros d'amende.

 

Incendie de la cathédrale de Nantes : le bénévole du diocèse est de nouveau placé en garde à vue
BFMTV
Une semaine après l'incendie de la cathédrale de Nantes, le bénévole du diocèse est de nouveau placé en garde à vue ce samedi soir, a appris BFMTV d'une source judiciaire. Il doit être présenté à un juge en vue d'une possible mise en examen. L'homme avait déjà été placé en garde à vue la semaine dernière, avant d'être libéré le 19 juille

Nantes : le bénévole remis en liberté
19 juil. 2020
CNEWS
Une première piste a été écartée par les forces de l'ordre qui enquêtent sur l'incendie de la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes.
Le bénévole du diocèse chargé de fermer la cathédrale à la veille de l'incendie a été entendu par la police toute la journée de dimanche. Il a été remis en liberté « sans aucune poursuite » dans la soirée.
La piste criminelle n'est pas abandonnée. Les trois points de départ de feu interrogent toujours les enquêteurs.

Incendie dans la cathédrale de Nantes : un bénévole du diocèse en garde à vue

•19 juil. 2020
FRANCE 24

Un bénévole du diocèse de Nantes a été placé en garde à vue samedi dans le cadre de l'enquête sur l'incendie dans la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul, a indiqué, dimanche, le procureur de la République. L'homme est interrogé sur "les conditions de la fermeture de la cathédrale".



51 réactions


  • sls0 sls0 26 juillet 19:24

    S’il est assez perturbé pour foutre le feu, il peut aussi être perturbé pour se dénoncer.

    Depuis l’affaire Dills, il y a eu des études sur les aveux, 1/3 sont biaisés. Seuls les preuves sont fiables, les enquêteurs lèveront le pieds quand les experts confirmeront les aveux.

    Le doute profite à l’accusé, un témoignage honnête d’après des études sérieuses et fiable à 16%, c’est le gros doute. Dans ce cas ci le doute est plus petit mais il existe. Les experts confirmeront.

    En Angleterre un statisticien bayésien a prouvé qu’un argument statistique mal employé par un procureur avait envoyé une probablement innocente en prison. Du coup la justice anglaise interdit l’emploi de stats ce qui est un peu excessif.

    En bon bayésien je dit coupable à 66% et ce pourcentage bougera avec les rapports d’experts.

    Bon avec 66% le dire coupable ça passe mais on oublie pas les 33% pour éviter d’éventuelles surprises.


    • CoolDude 26 juillet 21:28

      @sls0

      S’il est assez perturbé pour foutre le feu, il peut aussi être perturbé pour se dénoncer ???

      Comprend pas...

      Un statisticien bayésien ???

      Pourquoi, il y a des statisticiens qu’ils ne le sont pas...
      Sinon, c’est pas vous qui parliez d’emprise Sectaire ?

      Un argument statistique mal employé par un procureur avait envoyé une probablement innocente en prison ???

      Des arguments statistiques employés en justice ???

      En bon bayésien je dit coupable à 66% et ce pourcentage bougera avec les rapports d’experts.

      Une Secte ! Il le voit partout même là ou il ne l’est pas.

      Il y a les envoutés Bayésiens et les Dunning-Krugeriens !

      L’avenir me fait peur !!


    • joelim joelim 26 juillet 21:49

      @CoolDude
      Il évoque une pauvre dame qui a perdu 2 enfants en bas-âge à quelques années d’écart et qui a été condamnée en angleterre sur un argument statistique (proba. infime que ce soit un hasard donc ...).
      Quelque temps après son jugement a été cassé suite à une démonstration baysienne montrant que oui, la proba. est rare de perdre 2 enfants de cette façon, mais que la probabilité d’un acte volontaire l’était moins encore.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Sally_Clark
      https://www.youtube.com/watch?v=brm5THIraEM


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 26 juillet 22:15

      @joelim

      Cela fait penser au cas effarant de Lucia de Berk, l’infirmière néerlandaise "victime d’une erreur judiciaire provoquée entre autres par une mauvaise utilisation des statistiques et des probabilités." https://fr.wikipedia.org/wiki/Lucia_de_Berk


    • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 26 juillet 22:29

      Pour ceux qui aiment les stats, voire ici le "sophisme du procureur", une erreur de raisonnement stupide mais très fréquente... et si convaincante qu’elle a probablement envoyé quelques innocents à la guillotine ou sur la chaise électrique !!


    • CoolDude 26 juillet 22:40

      @joelim

      Je ne connaissais pas cette affaire. Les statistiques et les probabilités sont maintenant des preuves... En gros, il n’en avait aucune.

      PS : Avec des statistiques, on peut dire ce que l’on veut... Voir des corrélations là ou il n’y en a pas, etc... En tout cas, la défense à bien joué.

      Sinon, qu’elle est le rapport avec notre affaire ?

      Il est aussi accusé sur des bases de probabilité disant que trois départs de feu simultanés... Ça ne peut être dû au hasard ! Mais la probabilité d’un acte volontaire l’est moins encore.

       ???

      Et l’argument que s’il est assez perturbé pour foutre le feu, il peut aussi être assez perturbé pour l’avoir avoué.

       ???

      Bref, comprends pas...
      Je ne vois pas la logique !


    • sls0 sls0 27 juillet 02:04

      @CoolDude
      C’est le coté binaire des réactions des gens.
      Le type est en garde à vue : il est coupable.
      Il sort de garde à vue : il n’est plus coupable.
      Il avoue : je répond oui à 66% car je sais que les aveux c’est sûr à 66%.

      La réaction du procureur de dire que trois départs de feux est improbable est bonne.
      Quand j’ai su que c’était au niveau électrique, pour moi ça restait improbable. Mon hypothèse. Comme toute hypothèse il faut essayer de l’infirmer. Il y avait une possibilité que les trois coffrets crâment. Il fallait pour cela un disjoncteur principal à 60A et le fusible protégeant l’orgue et l’autre coffret soit bricolé. La section des câbles et leur longueur limitant l’intensité en chauffant. L’improbable devenait moins improbable.
      Une hypothèse ça va vite pour la sortir. Pour l’invalider il m’a fallu deux heures de recherche et de raisonnement.

      Ce n’est pas tout le monde qui fout le feu impulsivement à un endroit qu’il respecte. Il risque d’avoir un peu de désordre coté neurones. Si la même personne avoue avoir foutu le feu, personnellement je pense aux 33% d’aveux à coté de la plaque. C’est le même cerveau aux neurones désordonnées.

      La plupart des statisticiens sont fréquentistes et n’apprécient pas les stats bayésiennes.
      Une vidéo qui explique la différence :
      https://youtu.be/x-2uVNze56s

      J’emploie souvent les stats fréquentistes mais comme je faisait beaucoup de diagnostics, je suis plus bayésien.
      Avec les IA, les stats bayésiennes reviennent en force.


    • pegase pegase 27 juillet 11:22

      @sls0
      -
      Il faut voir si c’est pas la foudre, le jus se propage dans les câbles et flanque le feux partout .... c’est très courant ...

      J’avais une tante qui s’est fait détruire une maison comme ça, le cuivre dans les câbles s’est littéralement vaporisé, initiant un incendie ... les fusibles ne servent à rien,il y a tellement de voltage, le jus passe quand même ...

      moi quand l’orage approche, je débranche tout et j’éloigne les prises de la prise murale smiley


    • sls0 sls0 27 juillet 14:12

      @pegase
      Il y aurait eu de la foudre il en aurait parlé car c’est un cause aussi.
      Chez ma soeur et ses voisins une partie des fils électriques sont sorti des murs, le fils d’antenne s’est barré.
      Elle a retrouvé de la suie d’une ancienne cheminée jusque dans sa salière.
      La foudre est passé dans sa rue. Ce n’était que l’effet electro-magnétique.


    • Et Hop ! 27 juillet 15:46

      @sls0

      En France, l’aveu n’est pas considéré comme un preuve, c’était déjà un principe établi à l’époque de la "question".

      Faire condamner un faux coupable, ou faire croire à une cause accidentelle, est le meilleur moyen pour arrêter l’enquête.


    • sls0 sls0 27 juillet 18:28

      @Et Hop !
      Pourquoi ils devraient arrêter l’enquête ? Encore un employé de l’Elysée qui a déconné ?
      J’avais un domaine d’expertise qui n’était pas sensé servir au tribunal. Une fois je m’y suis trouvé dans ce cadre. Les enquêteurs et le juge en tiennent compte. S’ils y en tiennent pas compte d’une façon flagrante et injustifiée, c’est dans la presse.


    • Super Cochon 27 juillet 20:45

      @sls0 ........ le sale MENTEUR qui défend la criminalité !
      .
      .
      A chaque fois c’est la même chose ! ........ Tu nie la réalité des faits !
      .
      .
      sls0 n’a AUCUNE preuve de ce qu’il affirme , je l’ai prit en flagrant délit de mensonge un grand nombre de fois !
      .
      .
      Sur un autre article (voir le Lien) , sls0 à tenté de faire croire qu’un réseau pédocriminel n’existait pas en mentant sur le contenu de la vidéo , ensuite , comme je l’avais démasqué il a tenté de prouvé que cette affaire qui comprend de nombreux témoignages et des preuves médicale grâce à une règle de trois !
      .
      .
      Grâce à une règle de trois sls0 arrive à prouver qu’un réseau pédocriminel n’existe pas ! .......... il fort le mec !


    • Super Cochon 27 juillet 20:47

      (VOICI le Lien)
      .
      .
      Affaire de la MAISON BLEUE - Franc-Maçonnerie Pédo-Satanique & Injustice Institutionnelle
      .
      .
      https://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/affaire-de-la-maison-bleue-franc-86458
      .
      .


    • sls0 sls0 28 juillet 14:05

      @Super Cochon
      Comme tu fais du copier/coller j’en fais aussi.
      Comme tu es assez limité, tes scénarios à la mords moi le noeud se démontent avec une simple règle de trois, c’est comme ça.
      Je ne cherchais pas à démontrer qu’un réseau pédocriminel n’existe pas mais que tu disais des conneries. Tu annonces des choses statistiquement impossible. Tu aurais dit que tu avais eu le loto 3 fois d’affilé, je t’aurais aussi dit statistiquement impossible.

      Oui mon cochon, je démontre que tes raisonnements sont stupides et faux, c’est tout.


    • sls0 sls0 28 juillet 14:10

      @sls0
      Au fait mon cochon, tes liens ne démontrent pas que je mens mais que c’est toi qui mens la plupart du temps, que tes argumebts c’est l’attaque du messager en non du message.
      T’as de la chance que le ridicule ne tue pas.


    • Pyrathome Pyrathome 28 juillet 14:40

      @Super Cochon

      Grâce à une règle de trois sls0 arrive à prouver qu’un réseau pédocriminel n’existe pas ! .......... il fort le mec !

      Non, il est pas fort le zozo, il est même plutôt minable, c’est juste un ignoble troll de propagande payé pour venir défendre ses abjects "amis"....

      Dans le genre :

      Mais puisqu’on vous dit que tout cela n’existe pas ! ( les réseaux pédocriminels oligarchiques) Tout un système de paniers de crabes !


    • sls0 sls0 28 juillet 21:02

      @Pyrathome
      D’après une étude des complotistes purs et durs comme vous c’est 5 à 10% de la population.
      Ceux qui ne pensent pas comme vous c’est 60 millions de personnes dont je fait partie.
      Ca fait une sacrée masse salariale s’ils bossent pour big pharma, bilderberg, les illuminatis, les reptiliens, ect...


    • Yakaa Yakaa 29 juillet 09:38

      @sls0
      Y’a pas à dire, le scientisme zététicien, ça attaque gravement le cerveau...
      Et les mecs veulent nous apprendre à penser. smiley


  • joelim joelim 26 juillet 22:10

    1er article dans la presse que je lis :

    Incendie dans la cathédrale de Nantes : Le suspect « soulagé », « apeuré » et « dépassé » https://www.20minutes.fr/societe/2829139-20200726-incendie-cathedrale-nantes-suspect-soulage-apeure-depasse

    Ainsi, le pauvre petit incendiaire clandestin pense pouvoir tirer des larmes du bon peuple français. Enfin, son avocat.

    C’est fou le pouvoir médiatique des avocats quand les prévenus sont oligarques ou lumpen-prolétaires... Toujours les mots justes. Humanisants.

    Le journalisme est mort et enterré, et même pas à la pelle mais à la fourchette... et en grand pompe #donnez-aux-Traorés https://twitter.com/clementdarine/status/1286242064334761991.


  • joelim joelim 26 juillet 22:18

    Ah, et aussi, le navocat met les points sur les "i" :

    « On glose sur des éléments que personne ne maîtrise réellement. Il y a une certaine complexité dans cette situation », a insisté Me Chabert, appelant à être « extrêmement vigilant » car cela « amène à des commentaires sur les réseaux sociaux » et la « fachosphère ».

     Ils font ça car ça marche. Les français progressistes sont pire que des veaux. On les frappe et on peut quand même leur tirer des larmes sur les inconforts subis par le fautif. Sauf si c’est un français moyen, bien entendu.


    • Super Cochon 27 juillet 20:51

      @joelim

      .
      .
      Ce Clandestin (sans papier) qui a mis le feu à la cathédrale de Nantes ne parlait même pas le Français ! ....... Il fallait un interprète pour communiquer avec lui . On confie le destin d’un joyau à un clandestin qui ne parle même pas notre langue.
      .
      .
      .


    • sls0 sls0 28 juillet 14:33

      @Super Cochon
      36% des émissions de la télé rwandaise sont en français.
      A l’école jusqu’au génocide les cours étaient français ensuite c’était l’anglais.
      Cela dit il est possible qu’il ne parle que le kinyarwanda s’il ne regardait pas la télé nationale.


  • joelim joelim 26 juillet 22:24

    Le gars ça fait 8 ans qu’il attend. C’est anormal.

    La morale de l’histoire c’est que ce genre de cas ne devrait pas être laissé dans la nature.

    Faisons confiance à la justice pour que cela ne se reproduise plus (joke inside).


  • alphomega 26 juillet 22:26

    Je pencherais largement pour un acte impulsif dans le contexte d’une dépression mélancolique. Cela arrive parfois quand certains pères désespérés tuent leurs enfants avant de se suicider. Ou dans une bonne partie des suicides. La dépression mélancolique (la "vraie" dépression, pas le seul désagrément prolongé de la tristesse) fait glisser la raison dans des espaces très glauques, avec un cortège de biais cognitifs très brutaux.

    La personne ne peut même plus se reconnaître, son entourage est distordu, il a l’impression d’être en enfer. C’est le "moi" qui est écrasé, littéralement. Alors de là à entendre des voix, foutre le feu, se faire sauter le caisson... 

    Je suppose que son avocat le tirera d’affaire comme cela, en mettant en avant une altération du discernement, et je pense vraiment ce que je dis, même si le grand public n’a que faire de ces arguments. Cet homme a le droit d’être soigné car il peut guérir. 


    • joelim joelim 26 juillet 22:36

      @alphomega
      C’est ptêt au Rwanda de le soigner sinon il risque de faire des émules, non ?


    • Joe Chip Joe Chip 27 juillet 00:13

      @alphomega

      Bof, pas terrible ce diagnostic psy.

      Les propos relatés dans le Monde semblent plus indiquer un trouble paranoïaque voire un complexe de persécution, ce qui ne serait pas étonnant au vu de sa situation. 

      Et ça ne change rien au problème de fond : pourquoi cet homme se trouvait-il encore sur le territoire national malgré plusieurs rejets de ses demandes de régularisation et une obligation (administrative) de quitter le territoire depuis 2019 ?

      Il me semble aussi que la responsabilité du diocèse est engagée dans cette histoire. Les cathédrales appartiennent à l’Etat et sont affectées à l’Eglise Catholique qui doit en assurer le gardiennage et la sécurisation :

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Affectation_(culte)

      L’affectataire a un devoir de gardiennage associé à la remise des clefs, et ceci, pour l’ensemble de l’édifice. C’est en effet le curé qui a « la police » du lieu, il est légalement le seul à détenir les clés de l’église. Compte tenu de ses nombreuses charges, il peut confier le service des clés et de gardiennage à une personne pour un temps donné qui devra lui rendre compte de ce qui se passe dans l’édifice.

      Parmi les dépenses que le propriétaire a la possibilité d’effectuer pour assurer l’entretien et la conservation de l’église communale, figure la rétribution d’un gardien. Le gardiennage que le Conseil d’État définit comme « surveillance de l’église au point de vue de sa conservation »4 est un emploi communal. Le gardien peut être un laïc, employé avec l’accord de l’affectataire, mais ordinairement, c’est au curé que les propriétaires confient cette fonction, en le rétribuant en conséquence.

      Le devoir de gardiennage entraîne, pour le curé, un devoir de surveillance qui l’oblige à signaler au propriétaire tout ce qui se dégrade ou nécessite une intervention, et de l’avertir de tout péril imminent sur un bien.

      Il a le devoir également de conserver en l’état le lieu et le mobilier qui appartient au propriétaire.

      Autrement dit, et sous réserve de précisions juridiques à apporter, le diocèse et la hiérarchie de l’Eglise a dérogé à plusieurs règles en employant un "bénévole" qui n’était pas régularisé et visiblement inapte à assurer la fonction de gardiennage et de surveillance des lieux.
      Non seulement Bruno Le Maire n’aurait pas dû annoncer immédiatement que l’Etat (c’est à dire les contribuables) prendrait à sa charge les travaux de restauration, mais il aurait dû exiger des explications de la part du diocèse. 

      L’Eglise catholique et l’Etat sont visiblement main dans la main pour contourner la loi. 


    • alphomega 27 juillet 09:03

      @Joe Chip Je me fiche un peu de la qualité de mon "diagnostic". Il n’a pour but que d’amener à réfléchir au fait que n’importe qui peut perdre la raison, passé un certain seuil de souffrance morale. Ce rwandais a sans doute beaucoup souffert mentalement, et je ne lui jette pas la pierre comme certains.
      Je connais quelques rwandais, et tous ont vécu ce qui s’apparente à l’horreur, la plupart des français ne s’imagineraient pas survivre à cela, et ce ne sont pas les fadaises à la Cyrulnik qui les aideraient à se reconstruire, tant leur confort repose sur des certitudes ridicules.
      Alors traiter cet homme comme on le ferait (à juste titre) pour une racaille de quartier, c’est rien moins que déplacé et inhumain. Je crains que les français perdent peu à peu leur discernement, à force d’assister à des agressions inhumaines. Si à terme cela permet de virer les parasites, cela sera peut-être bénéfique, mais en attendant il y en a qui souffrent dignement et qui feront les frais de cet ostracisme. 
      Au sujet des "contournements de la loi", ce sont des arguties, la plupart des églises sont fermées par des bénévoles, étant donné que les prêtres sont quasiment tous débordés par un emploi du temps de ministre. Il faut en connaître de près pour le réaliser. D’ailleurs, c’est ma voisine qui ferme l’église du village tous les soirs, entre autre choses. Bref...


    • pegase pegase 27 juillet 11:30

      @alphomega
      Je connais quelques rwandais, et tous ont vécu ce qui s’apparente à l’horreur, la plupart des français ne s’imagineraient pas survivre à cela,

      On voit que vous n’habitez pas une région qui a été sinistrée par l’occupant, avec des stèles affichant des listes de morts partout comme dans les Vosges ...


    • Joe Chip Joe Chip 27 juillet 12:11

      @alphomega

      Vous faites un procès d’intention et des généralisations. Personne ne connaît son état psychologique ni son passé et de toute façon cela ne change rien à la situation, cet homme n’avait plus aucune raison de se trouver en France et aurait dû quitter le territoire avant d’en arriver à "péter un câble" et rendre apparemment responsables les personnes qui selon lui l’avaient insuffisamment soutenu dans ses démarches de régularisation. 

      Cela n’explique pas non plus pourquoi le diocèse avait confié à un "bénévole" sans papier et faisant l’objet d’une obligation de quitter le territoire une responsabilité qui était normalement et légalement celle du prêtre ou d’un employé communal, ce ne sont pas du tout des "arguties". S’il y avait eu des victimes, le diocèse aurait été tenu pour responsable. A mon avis, votre voisine du village n’est pas sans-papier. Vous ne semblez pas faire la différence entre du bénévolat et du travail illégal, mais elle existe et elle est importante.
       
      En gros l’Eglise catholique fait travailler illégalement de la main d’oeuvre dans des bâtiments qui dépendent de l’Etat, c’est effectivement un contournement de la loi, tout comme le fait que ce rwandais ait pu se maintenir sur le territoire malgré une obligation de quitter le territoire.
      La compassion abstraite et les bons sentiments ne devraient pas être opposés à l’application normale et régulière de la loi dans un pays démocratique.


    • alphomega 27 juillet 12:24

      @pegase Je suis breton depuis au moins 15 générations, d’après un arbre généalogique fait par un lointain cousin... J’habite devant une église, et j’ai sous le nez le monument aux morts, je pourrai recopier les noms (fratries, père et fils s’y côtoient). 
      C’est un peu saugrenu, cette argumentation.

      Ma grand-mère maternelle a perdu trois de ses frères dans les tranchées, son mari, que j’ai connu quand j’avais encore 10 ans (je ne suis pas si jeune), a fait Verdun, était devenu officier, et son obsession resta la guerre jusqu’à sa mort. Mon autre grand père, plus jeune, fut fait prisonnier en 40, mes parents m’ont légué des souvenirs de première main de l’occupation allemande, j’ai passé une partie de mon enfance à relire des piles de journaux datant de 1910 à 1920, passionné que j’étais par la lecture et l’histoire (pas celle remâchée par Hollywood ou les profs gauchisants).

      Et oui, plus près de nous, temporellement parlant, il y a des gens qui souffrent des horreurs de la guerre, ils méritent le respect.
      Je suis quelqu’un qui vit dans le présent, j’ai eu ma part de malheurs (un de mes enfants mort de manière violente alors qu’il était adolescent), s’ensuivirent des années de dépression, et franchement les réflexions en mode compassionnel projetées sur des faits passés ne m’intéressent pas plus que cela, elles me font même doucement rigoler, elles sont d’une réelle bassesse au regard de ce que je connais de la souffrance vécue (de près, je parle).


    • alphomega 27 juillet 12:27

      @Joe Chip "La compassion abstraite et les bons sentiments ne devraient pas être opposés à l’application normale et régulière de la loi dans un pays démocratique.

      "
      dites-vous ?
      C’est à mon avis un problème, avec la dictature juridique qui prend son essor de jour en jour. Vous voyez du mal là où je n’en trouve pas...


    • Hijack ... Hijack ... 27 juillet 12:32

      @alphomega

      Manifestement, ce pauvre bougre (sûrement pas mauvais) est dépassé par le geste désespéré qu’il a eu ... la question qui reste est de comprendre pourquoi l’Église ne s’est aperçue de rien, de lui faire confiance au point de lui laisser les clefs (il aurait pu par ex. faire squatter des compatriotes à lui dans les lieux etc ...).
      .
      C’est à tous les coups, un cas psy ... ce type n’était même pas conscient qu’il serait la première personne à être suspectée ... tellement flagrant que les enquêteurs avaient dû se dire que c’était trop facile.


    • Joe Chip Joe Chip 27 juillet 13:02

      @alphomega

      Ce n’est pas un argument. Qualifier la loi de "dictature juridique" quand elle pose des limites et des critères en matière d’immigration, de droit du travail, d’entretien des bâtiments, c’est jouer avec les mots. 

      Je ne vois du mal nulle part, en l’occurrence je ne tiens même pas ce pauvre type ballotté par l’administration française depuis des années et chaperonné par des hommes d’Eglise complaisants et hypocrites pour responsable de ses actes au moment des faits. Il a apparemment rédigé un long mail à l’intention des autorités administratives et des membres du diocèse qu’il accusait de ne pas l’avoir suffisamment appuyé dans ses démarches. Il nourrissait donc un fort ressentiment, lié à sa situation, contre les personnes qui l’hébergeaient et qui lui confiaient des tâches et des fonctions qu’il n’aurait jamais dû occuper. 

      Au contraire je comprends tout à fait le sentiment d’indignité et de révolte qui a dû saisir ce type qui devait avoir pour seuls interlocuteurs des faux-culs et des petits cathos arrogants. La charité est un truc ambigu, la main qui offre de l’aide ne relève pas forcément celui qui reçoit cette aide ; elle peut même contribuer à l’enfoncer en le maintenant dans un statut d’infériorité ou de fragilité difficile à vivre, comme cela semble être le cas ici. Que l’Eglise se substitue aux autorités pour pallier à certains devoirs humanitaires dans des circonstances bien précises, je le conçois parfaitement, qu’elle permettre à des étrangers de se maintenir irrégulièrement sur le territoire pendant des années sans être en mesure de leur proposer des solutions, sans même tenir compte de la dimension illégale (travail non salarié en dehors de tout cadre légal), c’est totalement anormal, c’est même immoral d’un certain point de vue.

      Tout ce qu’ils ont réussi à faire, c’est l’entretenir dans une illusion, et quand l’illusion s’est dissipé, il a n’a pas accepté la réalité et a commis ce geste de vengeance désespérée. 

      Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde.


    • alphomega 27 juillet 13:45

      @Joe Chip Sur certains points je vous rejoins : il n’avait certes pas à payer l’illusion d’une hospitalité qui n’avait rien de définitif "sur le papier". Je suis en vérité consterné par le sort qui lui est fait quand je vois le peu d’effort d’intégration de certains "franco-étrangers" revendicatifs, arrogants voire haineux.
      A la rigueur, il s’en serait mieux sorti en ne saisissant pas la main tendue des catholiques : c’est paradoxal, en somme. 
      Sur les appréciations que vous portez sur les "cathos", c’est votre point de vue, mais je ne le sens pas forcément éclairé par l’expérience. J’ajouterais que ces cathos, bien des français, bien méprisants la veille, sont bien contents de les trouver le jour où ils sont dans la merde après la perte d’un être cher, ne serait-ce que pour donner un peu plus d’allure à leur dernier au-revoir, que celle des simagrées que l’on subit trop souvent dans les funérariums.
      Quant à culpabiliser les cathos à son sujet, je trouve que vous y allez un fort, à moins que vous ne fassiez de même pour les assos antiracistes, pro-immigration, etc, là je trouverais cela cohérent même si globalement stigmatisant.
      ps : bien que j’en côtoie de nombreux, je ne suis pas catholique, ni rien d’ailleurs, j’ai même davantage foi en une meilleure vérité qui nous sera transmise éventuellement par les extraterrestres. Pour nous terriens c’est très mal barré. C’est dire...


    • Et Hop ! 27 juillet 15:54

      @Joe Chip

      Ce bénévole était un travailleur au noir auquel on faisait miroiter une régularisation future, toutes les bourgeoises font ça pour avoir des nounous pas chères.

      Avec plein de bonne conscience pour l’esclavagiste qui se présente comme charitable alors qu’il agit par avarice.

      Le curé ou la personne qui a confié les clefs devrait être mis en examen pour l’emploi de ce prétendu bénévole.


    • Super Cochon 27 juillet 21:04

      @alphomega
      .
      .
      " Il n’a pour but que d’amener à réfléchir au fait que n’importe qui peut perdre la raison , passé un certain seuil de souffrance morale . Ce rwandais a sans doute beaucoup souffert mentalement, et je ne lui jette pas la pierre comme certains. "
      .
      .
      C’est pas une réflexion , c’est de l’imbécilité de crasse de dire des choses pareil , c’est la porte ouverte à toutes les conneries et les débordements imaginable ! ...... Dans ce cas là , t’accepterais qu’un clandestin (sans-papier) te poignarde à mort car on lui a refusé la nationalité française !
      .
      .
      La Bonne conscience de la Gauche Totalitaire est de défendre les clandestins quelle exploite avec des salaires de misères ! ....... bande de faux culs !
      .
      .


    • Mr.Knout Mr.Knout 29 juillet 15:20

      @pegase

      "On voit que vous n’habitez pas une région qui a été sinistrée par l’occupant, avec des stèles affichant des listes de morts partout comme dans les Vosges ..."

      Fallait oser, la pleurniche générationnelle vosgienne, les sionistes et indigénistes font des émules dans nos "rangs", splendide.
      Voir ses voisins massacrés, vivre dans un camp de réfugiés c’est sur que c’est pas plus traumatisant qu’une stèle commémorative....


  • joelim joelim 26 juillet 22:34

    Au cas où, quelqu’un pour lui demander où il était quand Notre-Dame a brûlé ? (#méchanceté inside)

    Je sais, c’est un bénévole (c’est ainsi qu’il est présenté même maintenant qu’il a avoué). Et il est aimé par les épiscopaux en charge de la cathédrale. Qui sous-traitent à des migrants clandestins. Par pure humanité sans doute mais bon, c’est un peu risqué messeigneurs...


    • Et Hop ! 27 juillet 15:56

      @joelim

      Des empoyeurs esclavagistes, comme les bobos qui ont des nounous ou des peintres sans papiers.


  • Hijack ... Hijack ... 27 juillet 00:34

    N’avez-vous pas remarqué dès le début, l’attitude étrange de son avocat (lui trouvant des excuses avant qu’il soit accusé genre : c’est un croyant, qu’il était apprécié de tous , qu’il vivait une situation difficile etc ... qu’est-ce que ces qualités venaient faire, s’il avait été coupable ???) avant même l’accusation et la libération du suspect. Je pense que l’avocat avait compris ... mais va savoir, il semble vraiment tarte comme défenseur.

    .

    Ce rwandais doit être maboul ... il demandait l’asile _ il obtient gain de cause avec l’asile pénitentiaire durant plus ou moins 10 ans de taule. Mais bon, il n’a pas, que je sache hurlé "Dieu est grand" ...


    • Joe Chip Joe Chip 27 juillet 00:59

      @Hijack ...

      Les enquêteurs avaient sans doute prévenu l’avocat que l’incendie n’était pas d’origine accidentelle, et qu’il n’y avait pas d’autre suspect. Je suppose que c’est un avocat commis d’office, ces types ne sont pas non plus complètement débiles, ils ne vont pas se compromettre professionnellement pour couvrir des mensonges que l’enquête s’apprêterait à dévoiler. Ils ne sont pas dupes non plus, ils doivent savoir repérer un type qui ment et va passer aux aveux sous la pression. 

      Sinon il ne demandait sans doute plus l’asile vu que ses demandes avaient été rejetées mais à être naturalisé (en dépit du fait qu’il ne maîtrisait apparemment pas le français après avoir passé 8 ans en France, ce qui en dit long sur son niveau d’intégration social et culturel).


    • Hijack ... Hijack ... 27 juillet 12:18

      @Joe Chip

      Oui, le seul problème de son avocat était qu’au tout début (première relation avec les médias), donnait l’impression de comprendre que son client était probablement coupable, mais qu’il cherchait à minimiser ses méfaits ... j’étais pas le seul à l’avoir constaté.

      Sinon, d’accord avec toi pour le niveau d’intégration du rwandais ... mais ma conclusion reste qu’il était peut-être gentil tout plein etc ... mais avec un grain dans la tête.


  • alanhorus alanhorus 27 juillet 10:31

    La question se pose maintenant /

    Et pour notre dame de Paris, ce serait pas lui ?


    • joelim joelim 27 juillet 11:14

      @alanhorus
      Peut-être mais c’est un pauvre ère, apeuré et dépassé, et soulagé, et je me demande si ça serait lui rendre service de lui en parler, il a déjà des problèmes. smiley Quoique, nourri logé en prison c’est peut-être ce qu’il voulait, pourquoi le présupposer idiot n’est-ce pas.
      En plus le parquet est en vacances, et doit préparer l’élection présidentielle, au cas où ils doivent intervenir comme pour Fillon. Ils devront être alertes et détendus pour entendre rapidement les recommandations de la gouvernance du régime, donc auront-ils le temps de s’occuper de ce bénévole ?
      Je pleure d’avance des souffrances que cette absence possible de la bienveillance judiciaire va lui provoquer, en plus de celle qu’il a déjà et qui m’a déjà fait remplir une baignoire entière de pleurs, vibrant à l’unisson avec les "journazistes" de France en faveur du pauv’ petit (on ne connait pas encore sa taille exacte). Il est quand même capable de sortir de la bigoterie qu’il a subi, c’est un point pour lui. Par contre, privé d’allumettes pendant 3 jours.


    • alanhorus alanhorus 29 juillet 22:02

      @joelim
      Son acte prouve qu’il y a des choses à revoir dans les bienveillances de la chrétienté, évidemment comment peut on se croire chrétien quand on fait de tels actes ? Mais était il vraiment chrétien ou n’était il pas d’une autre église ( on peut imaginer ce que l’on veut mais il y a des doutes ) stromaeé n’affiche t il pas sa sympathie pour le baphomet dans certains clips ?
      https://www.youtube.com/watch?v=uH7_NBLWWZo

      Stromaé Soldat du Diable(Dajjal l’Antéchrist)

  • Zip_N 27 juillet 11:35

    C’est un exorciste qu’il aurait eu besoin, ils donnent les clefs de la cathédrale à quelqu’un qui a perdu la foi. Il recherchait la liberté et les valeurs républicaines ? Sans blague ?  


  • joelim joelim 27 juillet 21:17

    Dernière nouvelle : Macron au chevet du bénévole lui a proposé la nationalité française pour contribuer à soulager ses souffrances morales.

    Et contrepartie il devra faire un joli dessin pour remplacer l’inestimable oeuvre du grand peintre Hyppolyte Flandrin avec lequel il s’est laissé un peu aller (sans aller jusqu’à parler d’incivilité, qui sait s’il savait que le feu irait se propager jusque là ?).

    Bon, Macron étant deux fois plus intelligent que Hollande, ce scénario n’est pas sûr. C’est presque dommage.


  • joelim joelim 28 juillet 00:09

    Bon sur le fond il a pu faire ça en pensant à la culpabilité de la France (discutable, en tout cas inférieure à certains groupes rwandais) dans l’histoire récente du Rwanda. Et pour laquelle je crois voir pas mal de désinformation mais je n’ai pas creusé.

    Il a pu aussi se dire qu’il pourrait ainsi rempiler des années supplémentaires en France. Même en prison il peut penser que ça serait mieux que le retour au Rwanda.

    Il a pu enfin se dire qu’il peut lâcher sa colère car les français vont pas trop lui chercher de noises vu leur mentalité actuelle. Pour preuve, un gars brise des vitraux avec une barre de fer de 2 m de long ? Le surlendemain il est dehors (en attente d’une suite mais quand même). Nîmes (30) : un homme interpellé en train de casser les vitraux de l’église Saint-Baudile, il a été remis en liberté deux jours après

    Désolé de la réf. fdesouche mais il n’y a que l’obscure france-bleu qui a évoqué ce fait-divers et quand on suit des gens qui sur twitter disent des vérités on finit par trouver des infos tues dont certaines de FDS, qui devient le vrai journalisme c’est vraiment le monde à l’envers...


  • ZardoZ ZardoZ 28 juillet 08:06

    Lui filer 20 ans de bagne, et laisser crever cette ordure.


  • rita rita 29 juillet 06:51

    Suite à une diarrhée occasionnée par un vin de messe périmé, il se venge en mettant le feu à la Cathédrale...


Réagir