mercredi 25 janvier - par Paul Dallio

"Retraites, le débat" : Olivier Véran face à Jordan Bardella (RN) et Mathilde Panot (LFI)

Alors que la contestation gronde dans la rue, le président du RN Jordan Bardella, la présidente du groupe LFI à l’Assemblée Mathilde Panot et le porte-parole du gouvernement Olivier Véran viennent défendre sur BMFTV leurs positions sur le projet de loi sur la réforme des retraites.



6 réactions


    • wendigo wendigo 25 janvier 19:47

      @Globulard

       Hé ben toto t’a tes vapeurs ?
      Faut pas faire chier le monde qu’en on est trop fragile pour en supporter les conséquences.
      Mais si mon gars tu va les supporter, héhé, on te supporte bien nous, un peu de réciprocité ne fait pas de mal.
      Sinon tu crois que tu va aller mieux en insultant les gens ? perso tu peu continuer, je n’en ai rien à foutre. Mais si tu pense que ça va me calmer, t’es à coté de tes pompes
      T’es irrationnel mon pote, faut bien quelqu’un pour te le faire remarquer, c’est par charité que je te le dis tu prend ça mal alors que ça n’est qu’un acte d’amour inconditionnel de ma part.
      Aller, viens faire le bisou ! smiley


  • LUCA LUCA 26 janvier 03:32

    On assiste là à un débat restreint de l’assemblée nationale entre partis politiques monolithiques dominants et journalistes plongés dans un conformisme logique grave, secrètement "recommandé" par le chef des fonctionnaires technocrates, bref aucun intérêt intellectuel.


    • wendigo wendigo 26 janvier 05:37

      @LUCA

       En effet, Serge Gainsbourg aurait qualifié ceci de "décontraction de l’intelligence" ...


    • LUCA LUCA 26 janvier 07:57

      @wendigo
      J’aurais été plus virulent, pas trop fan de Gainsbourg, plutôt Grim Alright ou Brassens, cela dit vous avez raison de citer le terme de "décontraction de l’intelligence", le problème c’est qu’ça dure !


  • juanyves juanyves 26 janvier 13:19

    Là c’est "LE DÉBAT" juste du show pour gogos afin de justifier le demande de Bolloré de millions, vu qu’il fabrique du "débat" dans la société française, débat bien encadré et bien minuté, style débat électoral : nul à chier.


  • Boris Boris 28 janvier 12:05

    Nous avons un débat avec un type assez brillant, avec d’un côté une hystérique gauchiasse et de l’autre un médecin véreux !


Réagir