vendredi 27 avril 2012 - par Epsilon

Pujadas lance une pique à Hollande : "Y a-t-il trop d’étrangers en France ?"

Jeudi soir, dans Des paroles et des actes sur France 2, François Hollande et Nicolas Sarkozy n’ont pas débattu, le socialiste ayant décliné la proposition d’un deuxième débat acceptée par le chef de l’Etat. Ils ont donc été interrogés séparément. Dès l’ouverture de l’émission, David Pujadas critique la tendance de François Hollande à esquiver les questions qu’on lui pose, et lui lance une pique au sujet de l’immigration.

 

L’interview complète de Hollande

 

L’interview complète de Sarkozy

 



58 réactions


    • Mr.Kout 27 avril 2012 13:40

      "dire qu’on va régulariser tout le monde"

      (Alors tout le monde sait ici que je suis pas FdG)

      Il disent au FdG qu’ils veulent régulariser tout les TRAVAILLEURS sans papiers.C’est une grosse nuances.



    • News 27 avril 2012 16:01

      Rassurez - vous les électeurs du front de gauche serviles se soumettront. Entre "la peste et le choléra", beaucoup obtempérerons aux ordres de Mélenchon et voteront pour le représentant de la "peste". 


    • Mr.Kout 27 avril 2012 17:32

      Merci mojilnir,
      si vous avez des sources ça serait encore mieux.


      Sinon pourquoi tomber dans l’insulte et l’esprit partisan ? (Front de chiottes)
      C’est contre productif .


    • Mr.Kout 27 avril 2012 21:29

      Étant d’extreme gauche je ne peut que me desesperer devant tant de conneries utopistes. (Pourtant j’ai tendance à l’utopie)

      Merci pour les liens.


    • Raymond Basdufront Raymond Basdufront 27 avril 2012 22:20

      les travailleurs immigrés avec ou sans papier viennent en France faire les basses taches que les français tel Madoff ne veulent pas faire, lui il préfère se branler toute la journée sur Agoravox TV.


    • Mr.Kout 27 avril 2012 22:57

      Moi suis magasinier,des amis jardiniers maçon etc etc etc,tous FRANCAIS
      Ton mythe ne tient pas,c’est ton racisme fausse gauche qui s’exprime.

      Les gens pas "blanc" qui ramasse les poubelle sont quoi ? Français
      Les gens pas "blanc" sur les chantier sont majoritairement français
      etc etc etc

      Idiot utile du capital,vulgaire troll etc etc etc

      Et toi tu fait quoi ?surement pas un boulot concurrencer par les exploité du sud de la méditerranée hein ?Je connais un graphiste,qui répétait les même lieux commun débiles de la fausse gauche jusqu’à qu’un indien vienne faire son taf pour le smic.Il a changé d’avis.
      Content de payer moins cher ton pavillon construit par des exploités venu de l’est ?
      De ton PC construit par des esclave en asie ?


    • Susanoo ! Susanoo 28 avril 2012 02:12

      Personne va voter blanc.

      Les Français sont pas des lâches qui vont fuir leurs responsabilités face à l’histoire.

      Le 1e tour l’a déjà prouvé.

      La France est forte.


    • Susanoo ! Susanoo 28 avril 2012 02:29

      Hollande est nul.

      Le département de la Corrèze qu’il dirige devait servir de laboratoire à sa technique et le moins qu’on puisse c’est qu’il a échoué a résoudre le moindre problème avec sa technique et son équipe de bras cassé.

      J’imagine même pas le résultat si jamais il devient Président de la République.

      Pfffffffff.


    • philippe philippe 28 avril 2012 22:26

      Eh eh...Pas folle la guêpe...Hollande ne veut pas trop se mettre à dos l’électorat en général (pas que FN). Les deux crapules que sont Sarko et Hollande ne veulent pas trop dévoiler leur politique machiavélique d’invasion étrangère, d’endettement chronique et de ponctionnement accru des travailleurs. Faudrait quand même pas scier la branche sur laquelle on est assis...Parce que à force de faire du mal au peuple de France, ces deux pourris risquent de ne pas voir les foules se bousculer à l’entrée des bureaux de vote au 2ème tour ! 


  • juluch juluch 27 avril 2012 13:15

    Du scoop................................comme d’hab’...........................les merdias...................... !!!!


    Cette fois ci c’est FH qui est sur le grill.....c’est tout.

    De toute façon, on connait son programme...............il est aussi mauvais que ce Monsieur est mouligasse comme on dit chez moi !!!

    • Christian Navis Christian Navis 27 avril 2012 14:37

      Ce pauvre Hollande est passé du déni de réalité (une cécité hystérique de + de 30 ans !) à une pathologie aggravée de dissonance cognitive.
      Dans son for intérieur il sait bien qu’il y en a trop, et qu’en refusant de l’admettre il perd bêtement des voix de gauche, mais en même temps il ne peut se désavouer lui même. Reconnaître qu’il a péroré comme un perroquet pendant 30 ans, sans réfléchir, par pur suivisme et docilité envers ses maîtres à penser.


    • Alsace Alsace 27 avril 2012 15:34

      C ’est sur que le débat et surtout les questions, étaient finalement au niveau des deux candidats...

      Comme vous dites Juluch, "mouligasse" (je prends ce terme au sens de "molasson" ?) : Je ne comprends pas pourquoi Hollande n’est même pas fichu de tenir un discours ferme sur les questions sociétales, franchement, même si on sait que ce sera en l’occurence du flan, mais ce n’est tout de même pas si difficile de mentir...En tout cas, vaudrait mieux pour lui qu’il s’applique mieux que cela si il ne veut pas se faire avoir par l’abstention...

      Une analyse interessante sur la stratégie de Hollande, au cas où ca interesse quelqu’un...

      Pour Francois Hollande, "Tout est posssible".


    • juluch juluch 27 avril 2012 15:53

      Tout à fait, mou, mollasson......


    • Elisa 27 avril 2012 13:49

      Désolée, mais un sondage d’opinion n’a jamais fait une vérité.

      Et un candidat (quel qu’il soit) qui n’a comme perspective pour le pays que la soumission aux sondages d’opinion ne mérite qu’une chose, le mépris du peuple !


    • Elisa 27 avril 2012 21:05

      @ Mais dans quel monde vit-on ?

      On est en droit d’espérer cependant qu’un chef d’Etat ait une argumentation plus rigoureuse que la vôtre.
      Votre propos reprend littéralement le prechi-précha des adeptes de Madame Le Pen.
       
      Essayer de penser par vous-même au lieu de rabâcher des arguments qui ne tiennent devant aucune étude historique sérieuse.


    • franck2012* 27 avril 2012 22:12

      Mais dans quel monde vit-on ?
      .

      DANS QUEL MONDE VUITTON  ! 
      .

      hein je vous le demande ma pov dam !!


  • alison2 27 avril 2012 13:32

    Une pique ? Non une question qui mérite d`être posée mais encore une fois lorsque l`on flatte les votes F-N il est bien difficile d`y répondre n`est pas monsieur Hollande, et ce sera comme ça pour beaucoup d`autres thèmes et sujets.

    Certains ont rêvés de révolution et bien vous allez commencez par découvrir comment cela s`est passé en Grèce.
    Ce n`est Hollande qui luttera contre la finance mondiale mais une chose est sur quand on est endetté, on commence par réduire ses dettes et la il est un peu léger surtout qu`il va falloir qu`il nomme un gouvernement si il est élu.. 

    On imagine bien Juppé en tant que premier ministre pour Sarkozy mais le gouvernement socialiste risque d`être folklorique avec le panier crabe que ce partie contient.
    Un petit Rocard avec son abus de l`article 49.3..... 


  • Serpico 27 avril 2012 14:10

    Je crois qu’il y a un véritable problème de simple INTELLIGENCE : quand Pujadas joue le journaliste de poubelle pour demander à Hollande s’il pense ou non qu’il y a TROP d’étrangers en France, il ne lui demande pas quelque chose de sensé, quelque chose qui a à voir avec la gestion des étrangers.

    Il lui demande un "sentiment".

    Or un sentiment de cette catégorie est le "sentiment" qu’il y a trop d’étrangers—> donc "sentiment" xénophobe. Oui, car "trop" est un repère, un plafond, un seuil de saturation. On ne sait pas où il se situe pour chaque individu. Et Pujadas pourrit la discussion en voulant non pas "piquer" mais faire un croche-pied à Hollande. Cela n’a rien à voir avec la gestion des étrangers.

    Pujadas parle donc de TOUS les étrangers et non des étrangers en situation irrégulière seulement.

    Hollande n’arrive pas à faire arriver le message à l’abruti en face tout occupé à le diaboliser ou à le pousser à la faute.

    On peut estimer qu’il y a trop d’étrangers en situation irrégulière mais ça n’a aucun sens : de toutes façons, même UN seul étranger en situation irrégulière est TROP vis à vis de la loi.

    C’était une question stupide et xénophobe. faire mine d’insister pour soi disant montrer l’art de l’esquive de Hollande est de la pure malhonnêteté.

    Penser qu’il y a TROP d’étrangers en France revient à dire qu’on n’aime pas les étrangers. Dire qu’il n’y en a pas trop relève de l’ignorance ou de la débilité : cela ne signifie ABSOLUMENT rien.


    • chantecler 27 avril 2012 18:25

      Merci Serpico d’avoir très bien décrypté ce piège de la question absurde (votre sentiment) posée avec entêtement à FH par cet âne de Pujadas .
      Le plus marrant c’est que le maître qu’il sert depuis tant d’années ne lui en est nullement reconnaissant .
      Question : avez vous le sentiment Mr Pujadas que les journalistes de la TV ne sont généralement pas à la hauteur ?


    • Elisa 27 avril 2012 21:21

      @ Mais dans quel monde vit-on ?

      Attention, la France que vous aimez serait-elle alors celle de la chasse aux étrangers "visibles" ?

      Rêvez-vous d’un pays où on éduquerait les enfants à la discrimination et aux rejets des différents ?

      Faut-il modifier pour vous complaire le premier article de la Déclaration des Droits de L’Homme et du Citoyen ?

      En bref, pour sortir de ce que vous appelez "la pensée unique", faut-il abdiquer le sens de la justice et de l’humanité ?


  • Pierre Régnier 27 avril 2012 15:09


    Il n’y a pas ici la moindre "pique" au sens où Serpico l’attribue plus haut à un "journalisme de poubelle" (il y en eut effectivement beaucoup au cours de cette campagne). Il est très facile de répondre à la question si on a précédemment réfléchi au sujet.


    "L’art de l’esquive" chez François Hollande, mis en évidence par Pujadas, est hélas une réalité, et Hollande représente ici une immense composante de la "Gauche" française actuelle, qui ne cesse de tricher sur ce problème clairement posé depuis des années, en attribuant malhonnêtement un caractère xénophobe à celui qui la pose.


    Ça fout la trouille même aux français de gauche qui, comme moi, souhaitent être débarrassés une fois pour toutes de Sarkozy : va-t-il être remplacé par des discoureurs sans aucune conviction ? Et comment ces discoureurs pourraient-ils être à la hauteur des TRES difficiles problèmes qu’ils vont devoir affronter ?


    Rejeter le président des privilégiés est indispensable, mais on est devant un inquiétant paradoxe : la Gauche qui doit le remplacer EST A CONSTRUIRE (ou à reconstruire).


  • Lisa Sion Lisa SIon 27 avril 2012 17:26

    Ouiiiii enfin !!!
    il y a top d’étrangers, de handicapés, de débiles mentaux, de juifs, d’homos et de facteurs et pas encore assez de consommateurs serviles et crédules... !!! Voilà...c’est dit je me sens mieux !


  • DIRNA 27 avril 2012 18:17

    CE TYPE LA A DE LA CHANCE QUE LES GENS DETESTE SARKOSY. SINON IL FERAIT 2 % CE TYPE. IL SENT LA MANIPULATION ET LA SOUMISSION A PLEIN NEZ.


  • franck2012* 27 avril 2012 21:09

    en fait , pas trop d’étrangers ....
    mais des étrangers en trop grand nombre ...
    .
    ou
    .
    pas assez de boulot pour nous
    et pas assez de boulot pour eux
    .
    en fait
    .
    une simple question d’équilibre, en fait .
    .
    soit *
    .
    le troisième tour sera un tsunami économique ... en fait *


  • Aldo Berman Aldo Berman 27 avril 2012 21:22

    Si le prochain président pouvait juste être honnête, ça changerait. Pas génial, ni le meilleur, mais honnête.


    • franck2012* 27 avril 2012 21:39

      euh ... pas génial, pas le meilleur , mais honnête .
      .

      euh pas Nicolas Sarkozy, alors ... euh ...
      .
      FH alors ...... NNNNNNAAAAAOOOONNN PAS LUI !!

       


  • franck2012* 27 avril 2012 21:35

    NON !
    .

    Il n’y a pas assez d’étrangers in the France ! ( ... dans la France ! )
    .
    on n’en veut + ,
    .
    Autrement c’est n’importe quoi ....


    • franck2012* 27 avril 2012 21:41

      admettons !
      .
      mais pas F H tout de même .....
      .
       


    • franck2012* 27 avril 2012 21:46

      ... position du problème :
      .

      " C’est lui ou nicolas .... "
      .
      Poser la question d’une façon aussi abrupte c’est répondre à la question *
      .

      Ce sera lui
      ....


    • franck2012* 27 avril 2012 23:19

      LUI : FH ....
      .
      .

      AAAAArrrggghhhhhh ... blblbbblllll bl .... gulp ! gasp !


  • alison2 27 avril 2012 21:44

    Je vais jouer l`avocate du diable...

    Vous êtes choqué car Pujadas ne serait pas un brillant journaliste intègre et qu`il titille Hollande dans une question commanditee ou pas.

    Que dire de la campagne pur et dur contre l`actuel président ? On est depuis longtemps hors d`un debat pour la démocratie droite-gauche, cinq ans d`anti- Sarkozy pur et dur avec maintenant tout un clan regroupant l`extrême gauche, droite, centriste etc..."

    C`est la chasse aux sorcières mais si Hollande est élu il va falloir qu`il compose....

    Pour les journalistes je ne comprend même pas pourquoi vous vous posez ces questions.

    Le quatrieme pouvoir ! De la démocratie a l`Amérique (1833)


    • franck2012* 27 avril 2012 21:47

      De la démocratie a l`Amérique (1833) ....

      .... je ne sais pas ce que vous fumez, mais c’est de la bonne !


    • alison2 27 avril 2012 22:56

      L’expression quatrième pouvoir désigne la presse et les médias. Par extension, le quatrième pouvoir regroupe tous les moyens de communication qui peuvent servir de contre-pouvoir face aux trois pouvoirs incarnant l’État (pouvoir exécutif, législatif et judiciaire).

      L’historique des emplois de l’expression peut être retracé jusqu’à Alexis de Tocqueville, dans son ouvrage De la démocratie en Amérique (1833). Tocqueville y apporte une nouvelle classification des pouvoirs, qui seraient :

       - le pouvoir central (aux États-Unis, le pouvoir fédéral), dans lequel on retrouve la séparation des pouvoirs classique (pouvoir législatif, pouvoir exécutif et pouvoir judiciaire) ;
       - le pouvoir local (pouvoirs fédérés) ;
      - le pouvoir associatif (lobbies) ;
      - la presse [écrite].

      François Mitterrand a déclaré dans une lettre aux Français : « Montesquieu pourrait se réjouir de ce qu’un 4ème pouvoir ait rejoint les trois autres et donné à sa théorie de la séparation des pouvoirs l’ultime hommage de notre siècle ».
      Le concept de « quatrième pouvoir » renvoie à l’idée selon laquelle les médias (c’est-à-dire les moyens de transmettre l’information au public, qui rassemblent un certain nombre de techniques modernes comme la télévision, les journaux, Internet, la radio...) auraient une forte influence sur les affaires publiques et sur les comportements des citoyens. On parle de « 4ème » pouvoir, les trois premiers étant l’exécutif, le législatif et le judiciaire.

      http://media-et-politique.e-monsite.com/pages/les-medias-un-quatrieme-pouvoir.html


    • franck2012* 27 avril 2012 23:13

      ALLISON@2

      L’expression quatrième pouvoir désigne la presse et les médias. Par extension, le quatrième pouvoir regroupe tous les moyens de communication qui peuvent servir de contre-pouvoir face aux trois pouvoirs incarnant l’État (pouvoir exécutif, législatif et judiciaire).

      L’historique des emplois de l’expression peut être retracé jusqu’à Alexis de Tocqueville, dans son ouvrage De la démocratie en Amérique (1833). Tocqueville y apporte une nouvelle classification des pouvoirs, qui seraient :

       - le pouvoir central (aux États-Unis, le pouvoir fédéral), dans lequel on retrouve la séparation des pouvoirs classique (pouvoir législatif, pouvoir exécutif et pouvoir judiciaire) ;
       - le pouvoir local (pouvoirs fédérés) ;
      - le pouvoir associatif (lobbies) ;
      - la presse [écrite].

      François Mitterrand a déclaré dans une lettre aux Français : « Montesquieu pourrait se réjouir de ce qu’un 4ème pouvoir ait rejoint les trois autres et donné à sa théorie de la séparation des pouvoirs l’ultime hommage de notre siècle ».
      Le concept de « quatrième pouvoir » renvoie à l’idée selon laquelle les médias (c’est-à-dire les moyens de transmettre l’information au public, qui rassemblent un certain nombre de techniques modernes comme la télévision, les journaux, Internet, la radio...) auraient une forte influence sur les affaires publiques et sur les comportements des citoyens. On parle de « 4ème » pouvoir, les trois premiers étant l’exécutif, le législatif et le judiciaire. "

      .

      .

      .

      Définition définitivement classique, anglo-saxonne, et totalement inactuelle ....

      .

      notion de ’ gouvernement profond ’ .... d’oligarchie ... ? ... de prévarication ? de corruption ??

      .

      .

      on reprend tout et on recommence


  • alison2 27 avril 2012 23:53

    Oligarchie mot très employé, très tendance mais qui définit un régime politique dans lequel la plupart des pouvoirs sont entre les mains d’un petit nombre d’individus, de quelques familles ou d’une petite partie de la population, généralement une classe sociale ou une caste. La source de leur pouvoir peut être la richesse, la tradition, la force militaire, la cruauté... Est ce que c`est nouveau ou est ce que cela date de la cité de Sparte dans la Grèce Antique, étymologie : du grec oligos, petit nombre et arkhê, commandement.

    Pour la prévarication vous pouvez l`appliquer a l`ensemble de la classe politique tout comme la corruption, aucun pays en n’est entièrement exempt de corruption, c`est la proportion qu`elle prend qui est dangereuse.

    Vous avez la deux candidats qui ne changeront absolument rien au processus entamé car ils ont les mains liées par l`endettement, tant qu`a imaginer demain une sortie miracle de cette situation par un bulletin, on peut toujours rêver...

    Le processus s`accomplira, le gagnant vous donnera la rapidité a laquelle elle se fera.
    Je viens de l`observer ici a Athènes ces deux dernières années alors battez vous entres parties, cela ne fera que désolidariser la seule chose qui pourrait provoquer "un vrai changement", le peuple uni ! Pas demain la veille...


    • franck2012* 28 avril 2012 00:26

      l’endettement n’est pas une donnée imaginaire, et personne ne croit s’en débarrasser d’un revers de main ....
      La différence d’avec vous , nous ne continuerons pas de verser prébendes aux banques. Nous nous prêterons à nous mêmes après avoir nationalisé nos banques de dépôts . Nous protégerons nos industries et érigerons des barrières avec nos partenaires européens .
      Nicolas Hollande finira par nous entendre et faire ce que nous lui demandons.
      Après l’implosion de l’UMP, l’implosion du PS ... de l’UMPS !
      .
      5% de récession en Grèce, récession en Angleterre et demande de croissance aux Pays Bas ....
      .
      La Merkozy est morte .... les diktats de Bruxelles resteront lettres mortes .....
      .
      Vive L’Europe des nations libres, des peuples libres .


  • alison2 28 avril 2012 00:17

    Allez pour vous distraire un peu plus afin de ne pas aborder les vrais problèmes de notre avenir, voici "le joker" Hollande avec une interview par le Guardian.

    http://www.guardian.co.uk/world/2012/apr/27/strauss-kahn-affair

    J`espere que ce n`est pas trop anglo-saxon franck2012*


    • franck2012* 28 avril 2012 00:31

      Je ne regarde pas la vidéo, je ne lis pas le ’ guardian ’ ni ’ the economist ’ ...

      .
      J’observe le modèle anglo-saxon mort ... GB en récession et City morte ainsi qu’économie US laminée ....
      .
      L’ultra libéralisme a tué le libéralisme....
      .
      Vous irez chercher votre modèle outre manche ou outre atlantique sans nous .... alison2
      .
       


    • alison2 28 avril 2012 00:45

      Dommage car cela venait de celui qui devait être le sauveur de la France... Il revient a point nommé en forme de joker, cela vous aurez donne une idée de ce qu`a été réellement cette présidentielle.

      Pour conclure et pendant que nous échangeons nos avis sur ce sujet, la première agence de notation européenne est prete a fonctionner :

      http://www.zougla.gr/money/article/pro-ton-pilon-o-protos-evropaikos-ikos-aksiologisis

      Ah vous ne lisez pas le Grec.... Comme quoi le regard que l`on a de l`intérieur n`est pas le même de l`extérieur, peut être simplement moins passionnée et que l`on y est déjà passé.

       


    • alison2 28 avril 2012 00:46

      Ne vous inquiétez pas pour la City ils vont délocaliser a Singapour dans quelques temps.


    • alison2 28 avril 2012 00:54

      Pour l`agence de notation européenne mon petit me dit....
      Allez j`vous laisse la surprise c`est pour bientôt. Parfois il est bon de se soustraire a défendre l`économie d`un pays.


  • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 28 avril 2012 02:20

    Est-ce qu’il y a trop de roux en France ?


    Est-ce qu’il y a trop de nains en France ?

    Est-ce qu’il y a trop d’étrangers en France ?

    Le candidat à raison en cela que la question du journaliste est connement posée.

    S’il était plus habile le candidat aurait répondu :

    " OUI, il y a trop d’étrangers en France et le nombre de ceux qui sont en trop est exactement celui de ceux qui sont en situation irrégulière et que je m’engage à reconduire à la frontière. Il faut par ailleurs veiller à la bonne intégration de ceux qui sont en situation régulière. "

  • galot00 28 avril 2012 10:35

    Cette question exprime le tournant définitif qu’à pris la France vers le rejet de l’autre.
    C’est une question honteuse.
    Pourquoi Hollande ne lui retourne t-il pas la question - même s’il à l’air de le faire en fin de vidéo - ? "... et vous Pujadas, trouvez-vous qu’il y a trop d’étrangers en France ?" qu’on voit un peu ce qu’il répondrait devant les caméras, lui, la personne publique.

    Quelle est le sens de cette question ? Trop d’étrangers du Maghreb, de l’afrique, de l’Europe ? C’est trop coloré dans les ruelles de France, c’est ça ?

    J’ai le sentiment et souvent la confirmation que beaucoup d’étrangers veulent s’en aller de ce pays, mais pour l’instant ils n’ont en pas les moyens, car il est relativement, pour ne pas dire extrêmement difficile de repartir de zéro. Enfin, le FN à la solution, les y forcer par des mesures lamentables qui poussent à l’interrogation.

    J’ai une question à poser à ces gens-là : Combien selon vous demeurent-ils de français à l’étranger ? : cent mille ? 1 millions ? autant que d’étrangers qui résident sur le sol français ? Bien plus ?

    Quelle est donc la balance immigrés / emigrés ?


    • Pierre Régnier 28 avril 2012 11:25

      Une fois de plus c’est la question qui est "honteuse" !

      Les partisans du favori voudraient redonner des chances à son sinistre adversaire, enfin reconnu pour ce qu’il est, qu’ils ne s’y prendraient pas autrement.

      On se lance donc dans une France où le responsable du plus haut niveau devra d’abord, avant de chercher à répondre aux éventuels problèmes du pays, se demander publiquement s’il n’est pas "honteux" de reconnaître ces problèmes.

      Non, pas même reconnaître, simplement évoquer ! ...

      En fait, si l’on vous comprend bien, c’est "honteux" de prétendre qu’un Président de la République va avoir des problèmes à résoudre.

    • galot00 28 avril 2012 13:00

      En fait la question n’est pas honteuse, elle est toxique, mais dans la mesure où des gens sont assimilés à des nuisibles, on peut en parler comme s’il s’agissait de vulgaires bêtes sauvages, n’est-ce pas ?

      Imaginez une seule seconde, essayez de vous mettre à la place des gens que vous ne cessez d’enfoncer.

      Si vous étiez à l’étranger, scrutant votre tv, lors d’élections majeures et que le présentateur vous sortait : "Est-ce qu’il y a trop de français ici ?", vous penseriez quoi ?

      Cette question est déplacée.

      Parlant de problème : Si la majorité des français pensent qu’il y a trop d’étrangers en France, pourquoi ont-ils voté à seulement 18% pour le parti censé résorber ce problème ?

      ---------

      Hors-sujet, une correction parce que me gênant plus que les autres fautes : elle, la personne publique...


    • Pierre Régnier 28 avril 2012 15:56

      "des gens que vous ne cessez d’enfoncer" ?

      SVP, donnez un exemple au moins : 

      les gens en question, et le lieu, le site, le journal, la radio, que sais-je encore ? où "je ne cesse de les enfoncer" ?


    • galot00 28 avril 2012 16:38

      Que voulez-vous que je vous réponde ? Pensez-vous sérieusement qu’il soit gratifiant pour un ensemble de personnes de se voir caractériser par un "trop" ? Qui aime ça ? Sérieusement ? Qui peut aimer être défini par "trop" ?

      Cela pour moi est déjà "enfoncer", et d’autres exemples, il y en a à foison. Simple question de sensibilité.

      Je ne vous vise pas personnellement. Cela n’aurait pas de sens. Sur Internet, nous ne sommes que des idées.


    • Pierre Régnier 28 avril 2012 21:43

      @ galot00

      Bien, mais je peux répondre à une autre question que vous énoncez ci-dessus : si j’étais à l’étranger et qu’à la télé un journaliste posait la question à un responsable de haut niveau "pensez vous qu’il y a trop d’étrangers ici ?" (ou même "de français", Pujadas, lui, ne précise pas une nationalité) je penserais que le pays a parfaitement le droit de poser cette question. Je ne me sentirais nullement attaqué, "stygmatisé" ou je ne sais quoi de ce genre. Je me demanderais moi-même si ma présence est utile ou handicapante pour le pays en difficulté (chômage, ressources, logements, conflits de religions, de traditions...) et si l’on m’expliquait qu’elle est plus handicapante qu’utile je préparerais tranquillement mon retour en France, sachant que, de toutes façons, c’est aux nationaux du pays qui m’avait accueilli d’en juger.

    • galot00 29 avril 2012 13:18

      Il faudrait peut-être que vous admettiez que le monde ne tourne pas autour de vous (désolé si cela est un peu crû).
      Vous vient t-il à l’idée que des étrangers peuvent aimer le pays où ils sont ? Vous vient-il à l’idée que certains n’ont peut-être pas d’autres perspectives ou ont bâti toute leur existence dans le pays où ils demeurent ou que sais-je encore ?

      "je préparerais tranquillement mon retour en France" ... et moi je suis content pour vour vous,mais une nouvelle fois, la perspective facile que vous décrivez ici n’est pas envisageable pour le tout un chacun, et cela pour de multiples raisons outre les exemples cités plus haut. De plus qu’est-ce qui vous garantit que beaucoup d’étrangers ne cherchent pas à partir de ce pays ? Vous avez un sondage, une piste quelconque pour corroborer ?

      "c’est aux nationaux du pays qui m’avait accueilli d’en juger" : Déjà Monsieur, vous n’avez pas gagné les élections et ce n’est pas à un journaliste de décider de la légitimité de quoique ce soit. Si toutefois vous jugez le nombre de 18% (contre 82%) suffisant pour forcer les gens à partir (de chez eux ?) libre à vous.

      Et si votre gouvernement est un jour aux commandes, alors je souhaite aux "étrangers" qu’ils aient les moyens de s’en aller s’ils ne l’ont déjà fait.


    • Pierre Régnier 29 avril 2012 22:01

      @ galot00

      Vos développements, vos suppositions, vos soupçons, vos jugements... illustrent la stupéfiante (pour moi) situation des "débats" politiques en France, depuis des années, sur certains sujets : on remplit des pages et des pages de SUPPOSITIONS, de SOUPÇONS... qui deviennent des certitudes qui FONDENT ensuite des jugements, condamnations etc... 

      Ne serait-il pas plus simple et plus sain de répondre simplement aux questions simples, puis d’enchaîner sur des précisions, des corrections, etc. si l’on a des précisions, des corrections etc. à faire ?

      Va-t-on entrer dans une ère de 5 années de non-réponses de ce type à la Présidence de la République ? S’engage-t-on dans 5 années de non-décisions politiques ?

  • fcpgismo 28 avril 2012 10:46

    Ce qu’ il y a trop en France : Des chiens soumis au capital présentant leur croupion à leur maîtres Du Fhaine et de l’ UMP et accessoirement des petits marquis locaux des autres partis politique.Aucune activité sociale sportive n’ est possible sans se rendre compte a quel point on a affaire à des petits marquis entouré de leurs esclaves ( Un exemple je suis allé voir le Tour de Bretagne et à la tribune d’ arrivée plusieurs petits marquis locaux " voir les noms dans Ouest France" ressemblent à des prostitués à la recherche du chaland et leurs esclaves à leur pied. Les étrangers sont des boucs émissaires taper leur dessus bande d’ abrutis mais ne remettez pas en cause ceux qui vous tiennent en LAISSE. 


  • Scalpa Scalpa 28 avril 2012 11:14

    Le journalisme peut puer
    surtout lorsque le journaleux veut sonder le céans d’ un prétendant a l’ as des as.


  • Aldo Berman Aldo Berman 28 avril 2012 13:44

    Question pour Pujadiste : Y-a-t-il trop de traîtres à la télévision ?


  • Scalpa Scalpa 28 avril 2012 13:45

    C’ est bien de s ’ identifier a Pujadas ? Question mental !


  • macadam92 28 avril 2012 19:49

    3 millions d etrangers mais il prend les gens pour des c... et pourquoi pas 2


  • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 28 avril 2012 20:31

    Aurait-il osé poser la question : " Est-ce qu’il y a trop de juifs dans les médias ? "


  • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 28 avril 2012 20:32

    On pourrait même en faire un jeu, le jeu du "trodeu".


    "Est-ce qu’il y a trop d’homosexuels dans les métiers de la mode ?"

Réagir