mardi 18 février - par l’argentin

PARODIE - la diatribe d’Usul sur Asselineau appliquée à Mélenchon

 

Réponse humoristique à une vidéo d'Usul qui tentait de décrédibiliser l'UPR et Asselineau ( https://youtu.be/RzzlLmRkp04 )

Et pour répondre aux accusations récurrentes et infondées du sectarisme de l'UPR j'ai repris ce petit texte expliquant les méthodes sectaires et en remplaçant le mot "secte" par parti politique ; à vous de juger :

Il est facile et fréquent de remarquer que des personnes fragiles, jeunes ou en crise, sont particulièrement visées et accessibles au discours des partis politiques. Qu’elles soient spécialement vulnérables, cela est naturel, mais on soupçonne certains d’employer des méthodes qui assureraient une main mise du parti sur ces personnes dont les moyens de défense sont temporairement affaiblis. Ces méthodes dérivent de celles employées pour la vente ou la publicité qui utilisent des moyens psychologiques pour accrocher et garder le client visé.

Les debunkers décrivent longuement les méthodes employées. Comment, selon eux, repérer la manipulation mentale ? Voici certains signes qui permettent de la suspecter :
• Une relation forte d’autorité
Des règles strictes, une hiérarchie très affirmée, des doctrines déstabilisantes qui ne permettent aucune remise en question, un contrôle permanent et la peur d’être considéré comme désobéissant.
• Un sentiment fort d’adhésion au groupe


Une pression chaleureuse, le « love bombing », un vécu commun riche et régulier accompagné d’une diabolisation de l’extérieur avec la perspective fréquente de dangers imminents, et toujours la culpabilisation qui accompagne toute perspective de sortie du groupe.
 Des atteintes à la vie personnelle
Une obligation de transparence, la demande d’une obéissance infantilisante, des entraves au développement d’une vie intime, souvent une dépendance financière du groupe.
• Une coupure avec l’extérieur
Le monde extérieur est accusé de tous les maux, les relations personnelles extérieures au groupe, familiales ou amicales, sont détruites ; la personne se retrouve de plus en plus isolée.

Reconnaissons que cette description fait peur et que nous avons tous entendu parler de partis politiques qui mettaient ces méthodes en pratique avec beaucoup de science et de finesse. Vouloir se donner les moyens de lutter contre eux paraît légitime et, dans un premier temps, il semble difficile de s’en indigner.



9 réactions


  • Traroth 19 février 13:18

    Ce qu’il y a de vraiment drôle dans votre "parodie", c’est qu’elle démontre clairement que les critiques d’Usul à l’endroit d’Asselineau ne s’appliquent pas du tout à Mélenchon.


    • Pyrathome Pyrathome 20 février 14:04

      @Traroth

      Ta phrase est aussi valable dans l’autre sens......

       

      Quand on veut critiquer avec pertinence, on expose clairement d’abord des arguments solides, sinon cela n’a aucun intérêt comme de la pure propagande visant à salir une image......


    • l'argentin l’argentin 21 février 00:32

      @Pyrathome
      Le camp du bien ne s’embarasse pas avec de telles considérations smiley


    • Pyrathome Pyrathome 25 février 13:55

      @l’argentin

      Le "camp du bien" ?

       smiley encore une accusation inversée ! smiley


  • pierrot19 19 février 17:47

    « Démontre clairement... » ? Mais nombre de non-sympathisants de Mélenchon seront certainement d’un avis contraire, et c’est bien le fond du problème.

    Si elle vous paraît ridicule, cette parodie devrait au moins vous alerter sur le procédé utilisé par Usul dans sa vidéo à charge, qui consiste notamment à énoncer ou à insinuer des reproches sans s’embêter à en produire de justifications ni de mises en perspectives, n’est pas plus recevable s’agissant de Mélenchon et de ses soutiens que d’Asselineau et des siens, ou que de n’importe qui d’autre.


    • l'argentin l’argentin 19 février 22:55

      @pierrot19
      Dans l’absolue je pourrais être d’accord avec vous mais dans le concret je n’ai toujours pas vu de vidéo argumentée pouvant démonter solidement les dires d’ Asselineau et de l’ UPR. Si vous en avez je suis preneur ?


  • Scalpa Scalpa 20 février 00:16

    Celui qui a voté melenquon c’est qu’il paraissait mois que maquon et plus q’amonq.


    • Traroth 20 février 13:30

      @Scalpa
      Personnellement, je ne comprends pas un mot de votre commentaire.


    • Scalpa Scalpa 21 février 01:04

      @Traroth
      pourtant a y regarder il semblerait qu"il y ait plus d’un des mots.


Réagir