mercredi 5 décembre - par mat-hac

Pacte mondial pour les migrations de l’ONU

Comme les migrants ne disposaient pas des droits fondamentaux, le SMIC n'a pas augmenté parce qu'Emmanuel Macron a indiqué qu'il ferait ce que demande l'UE. Or il y a plein de logements privés à l'abandon non seulement à la campagne mais aussi dans les villes. Je ne vois aucunement l'accès aux droits fondamentaux dans ce pacte, ce qui était pourtant suffisant, non respecté, vu.

Le pacte mondial pour les migrations de l'ONU sera signé par Emmanuel Macron le 10 et 11 décembre à Marrakech. Ce nouvel accord a pour objectif de "faciliter des migrations sûres, ordonnées et régulières". Il engagera la France pour des mesures visant à accueillir plus de migrants et condamner tout discours qualifié "d'intolérant" à leur égard. Parmi ces mesures destinées aux migrants : regroupement familial, formations professionnelles, aide financière à la création d'entreprise, partenariat avec des banques...

Ce pacte mondial pour les migrations implique également une vaste stratégie de manipulation de l'opinion publique afin que "les effets bénéfiques de l'immigration" ne puissent pas être remis en cause : surveillance des médias et des propos journalistiques, organisation d'activités multiculturelles, promotion de l'immigration dans les milieux universitaires, les entreprises, durcissement de la liberté d'expression, traque de tous les discours relevant les "effets négatifs de l'immigration". Pour vous donner un aperçu clair et complet, j'ai lu l'intégralité de ce document. Voici ce qui nous attend...



4 réactions


  • ezechiel 5 décembre 23:29

    La mondialisation et la construction de l’UE sont dans une impasse, actuellement freinés par les pays ayant une population homogène encore trop blanche désirant préserver leur identité, leur culture, leurs moeurs (Pologne, Hongrie, Tchéquie, Slovaquie, Autriche...), et qu’il faut donc affaiblir à coup de millions de migrants africains et asiatiques (ceux qui refusent les quotas de migrants sont sanctionnés par l’UE).

    L’UE mondialiste ne pourra se construire qu’avec une Europe entièrement noire et islamisée.

    L’égalitarisme et la liberté individuelle ne s’obtiendront que par la destruction de la toute puissance de l’homme blanc européen, oppresseur colonialiste des minorités ethniques, des musulmans, des arabes, des noirs, des femmes, des gays, des lesbiennes et autres transgenres.
    L’objectif est donc de déconstruire la civilisation européenne : c’est-à-dire anéantir le christianisme, la famille, la hiérarchie, le patriarcat, la nation, l’armée, la police, l’élite culturelle, le bien commun, le mérite scolaire, l’art figuratif, la littérature, tout ce qui émane de l’homme Blanc.
    Ce but idéologique converge avec les intérêts des lobbys industriels, bancaires et financiers visant à instituer l’homme nomade consommateur, main d’oeuvre bon marché interchangeable sur toute la planète.


  • zak5 6 décembre 15:02

    Ils ne changent pas et continuent a prendre les gens pour des cons. On nous dit "n’ayez pas peur ce texte n’est pas contraignant et la souveraineté des états sera respectée", mais avant même que ce texte ne soit signé, on désigne déjà du doigt les pays qui ont décidé de ne pas le signer, ils seront sur la liste des pays xénophobes, racistes et réactionnaires. Résumé : pas de contrainte, mais si vous refusez, vous êtes de la merde


Réagir