dimanche 16 février - par Paul Dallio

Olivia Grégoire, députée LREM, envisage d’interdire Twitter en France

L'affaire Griveaux pourrait avoir des conséquences inattendues. Une députée LREM, Olivia Grégoire, s'interroge en direct sur LCI sur "l'intérêt fondamental" d'un média comme Twitter, "qui ne parle pas aux Français, mais qui charrie chaque jour son lot d'horreurs".

Réaction stupéfaite de Paul-Marie Coûteaux :



33 réactions


  • gaijin gaijin 16 février 21:01

    https://www.youtube.com/watch?v=EidP8vzJXUc

    " chaque fois que j’ouvre mon journal je repense a cette traversée

    on avait de la flotte jusqu’à la ceinture ...."

    tout le monde aime les poètes et personne ne les écoute, je comprends pas ...

    salut l’artiste


    • gaijin gaijin 17 février 08:45

      @Hieronymus
      c’est que peut a peut les idées liberticides s’accumulent et se banalisent
      on avait de la flotte jusqu’au cou et le jeune con a dit en marche...
      c’est plus clair ?


    • V_Parlier V_Parlier 17 février 21:41

      @gaijin
      Twitter interdit ? Mais qu’est-ce qu’ils vont tous faire à l’assemblée nationale ? Et comment vont-ils nous faire parvenir leurs petits prouts de propagande à chaque instant ? Elle n’y pense pas, elle sera parmi les premiers à regretter la disparition de Twitter dans la semaine !


  • Laconicus Laconicus 16 février 21:29

     Pourquoi pas interdire Internet aussi ? Et le téléphone également, même filaire, pendant qu’on y est. 

    Moi, j’ai une autre idée : interdire à toute personne qui n’a pas au minimum un QI de 130 de se présenter à une élection ou d’exercer une responsabilité politique. Cela ne nous préservera pas des roublards, mais ça éliminera une partie des quiches. 


    • Laconicus Laconicus 16 février 22:12

      @Hieronymus

      Je ne disais même pas spécialement ça contre elle (je ne la connais pas). 


    • louis 17 février 17:41

      @Hieronymus
      Et elle , elle aurait pu envoyer une vidéo d’une fesse ou elle aurait fait tatouer  ; a l’abordage .


    • V_Parlier V_Parlier 17 février 21:44

      @Laconicus
      J’ai une idée : Interdire l’usage des moyens de communications... aux hommes (et femmes) politiques !


    • Et Hop ! 17 février 21:54

      @Laconicus

      QI de 130 avec ou sans coke ?


    • Et Hop ! 17 février 21:56

      @Laconicus

      Je trouve qu’il a raison : interdire tweeter aux hommes politiques, aux magitrats et aux fonctionnaires.

      Les oblige à revenir à une communication officielle et formalisée.


    • louis 18 février 07:03

      @Et Hop !
      Il est vrai que son comportement laisserait a penser qu’il soit atteint avec cet additif .


  • ezechiel ezechiel 16 février 22:42

    Je ne vois pas le lien entre interdire Twitter et l’affaire Griveaux.

    Il ne faut pas oublier que c’est Benjamin Griveaux et lui seul qui a posté ces vidéos sur les réseaux sociaux.

    Il est responsable de ses actes, qu’il en assume les conséquences.


    • Laconicus Laconicus 16 février 23:00

      @ezechiel

      Ce que vous écrivez est techniquement, juridiquement et moralement inexact. Ce n’est pas Griveaux qui a publié ces documents intimes. Le fait d’utiliser Internet ou une plateforme d’échange pour les transmettre à un destinataire dans le cadre d’une conversation privée est peut-être imprudent mais cela ne constitue pas une faute. Il en serait évidemment tout autrement si l’intéressé avait lui-même posté les vidéos, par exemple sur ce présent forum qui est public. Il ne s’agit pas de cela du tout. 


    • Laconicus Laconicus 16 février 23:23

      Pour être précis, rappelons que l’article 9 du Code Civil dispose dans son alinéa 1er que : « chacun a droit au respect de sa vie privée ». La correspondance privée fait partie de la vie privée, quelle que soit la manière de correspondre, y compris de manière électronique évidemment. Le seul fait de dévoiler l’identité d’un participant sur un forum sans son consentement serait par exemple une faute grave justifiant des sanctions judiciaires.

      De plus, depuis octobre 2016, le code pénal s’est doté d’un nouveau délit défini dans l’article 226-2-1 : le "revenge porn". Ce délit est passible d’un à deux ans de prison et de 45.000 à 60.000 euros d’amende, en particulier quand des images intimes à caractère sexuel ont été diffusées à l’insu de la personne concernée.  



    • ezechiel ezechiel 16 février 23:24

      @Laconicus "Ce que vous écrivez est techniquement, juridiquement et moralement inexact. ...Le fait d’utiliser Internet ou une plateforme d’échange pour les transmettre à un destinataire dans le cadre d’une conversation privée est peut-être imprudent mais cela ne constitue pas une faute"

      Le dissident américain Edward Snowden, actuellement réfugié en Russie, a expliqué et démontré en long, en large et en travers, qu’il n’y avait rien de privé dans les messageries, surtout provenant d’une personnalité politique de premier plan comme Griveaux.
      Ces messages sont captés et analysés par tout un tas de logiciels incorporés dans les systèmes d’exploitation.
      Quand on est à la tête du gouvernement, on ne s’amuse pas à poster des vidéos de branlettes à destination de midinettes, que ce soit par messagerie publique ou privée.
      Il est évident que les conséquences allaient être dramatiques pour lui.
      S’il a été incapable de comprendre ça, c’est qu’il n’avait rien à faire au gouvernement.


    • Laconicus Laconicus 16 février 23:27

      @ezechiel

      Ah oui, en effet, avec cela je suis d’accord !


    • yoananda2 17 février 00:01

      @ezechiel
      tout à fait. Tout ce qu’on poste sur le net est "virtuellement" public, c’est une règle de base. Bien sûr la plupart des gens ne verront jamais leurs infos divulguées parce qu’ils sont insignifiants, que ce sont des moutons.

      En dehors peut-être du contenu porno qui doit traîner ici ou la sans qu’on le sache, tout comme le contenu pédophile peut très bien se retrouver sur notre propre ordi via un botnet.

      Je pense aussi que certains ont les moyens de se protéger malgré tout, mais ça coûte cher. Il y a toujours des passes droits.


    • pegase pegase 17 février 16:43

      @ezechiel
      -
      Il n’y a que la copine du dissident russe qui pouvait y avoir accès, puisque les photos étaient adressées à elle ... Après, pour récupérer des photos sur une messagerie privée, il n’y a guère que la CIA, NSA et peut être la DGSI qui en sont capables ...

      Il est responsable de ses actes, qu’il en assume les conséquences.

      Je ne vois pas le problème moral qu’il peut y avoir à draguer au travers d’une messagerie privée, les filles veulent voir le matos avant d’aller plus loin, c’est parfaitement normal smiley


    • louis 18 février 07:06

      @Laconicus
      Je ne sais pas si cette vidéo fait partie de sa vie privée , mais perso je considère que dans ce cas , cela ressemble plutôt a du harcèlement sexuel .


    • louis 18 février 11:08

      @louis
      Preuve a l’appui , puisque cette vidéo devait disparaitre sans laisser de trace , en plus la personne destinataire a priori n’était pas consentante puis que la vidéo a été divulguée , donc c’est bien une façon malgré tout de dénoncer le harcèlement sexuel .


    • sylvain66 16 mars 21:00

      @louis
      ou a un grand con qui s’est fait piéger comme un ado
      ça révèle surtout que nos élites ne sont pas prêts à la guerre qui va leur être livrée
      Prendre tout ça comme une affaire de société ou de moeurs relève au mieux de la naïveté, c’est une affaire de politique et de pouvoir
      D’ailleurs griveaux est plus condamné parce qu’il s’est révélé faible et stupide qu’immoral . Tout le monde sait que les puissants se tapent plein de nanas, nos présidents ont pour la plupart une vie de don juan plus ou moins documenté, ça ne dérange pas grand monde . Mais le ridicule, ça ce n’est pas acceptable de la part d’un chef


  • Vraidrapo 17 février 06:01

    Je suis d’avis d’interdire les Smartphones et assimilés ainsi que les trottinettes électriques sur les trottoirs (sous peine de confiscation immédiate).


    • Conférençovore Conférençovore 17 février 07:58

      @Vraidrapo Ainsi que les poussettes, véritable fléau dans les brocantes dès qu’il y a un peu de monde... sans même parler des fauteuils roulants : ces gens confortablement assis nous toisent en contre-plongée et nous provoquent continuellement, c’est insupportable !


    • Vraidrapo 17 février 20:09

      @Conférençovore
      je t’ai déjà dit que je refusais d’échanger avec toi ! Pas de temps à perdre...


  • Stupeur Stupeur 17 février 12:47

    "qui ne parle pas aux Français, mais qui charrie chaque jour son lot d’horreurs"

    ... Ce ne serait pas plutôt la description parfaite de Macron et de la clique de bras cassés qui l’entoure ? smiley


    • V_Parlier V_Parlier 17 février 21:46

      @Stupeur
      C’est pour cela qu’ils utilisent tous Twitter, ils en connaissent un rayon !


  • laertes 17 février 14:23

    Moi qui n’ai pas de compte Twitter et supprimer mon compte Facebook j’ai de nouveau envie de m’inscrire à Twitter. La bêtise de ces gens et incommensurable. Ce sont les mêmes qui il y a 7 ans disait qu’il ne fallait pas se fier à l’information sur Internet. Le retour de bâton a été très douloureux. Il ne retiendrons jamais les coups du passé. Donc comme disait un adage " si la violence ne résout rien c’est que tu n’as pas frappé assez fort".


    • Et Hop ! 17 février 22:09

      @laertes

      Je trouve qu’il a raison : interdire tweeter, mais uniquement aux hommes politiques, aux magitrats et aux fonctionnaires, comme étant indigne de leurs fonctions.


      Les obliger à revenir à une communication officielle et formalisée, avec nom, date, référence, archivage.


  • AlbatrosE AlbatrosE 17 février 14:59

    C’est autorisé même en Russie chez le très vilain et très méchant Poutine, non ? 

    Chaque jour, les poux macronistes nous sortent une ânerie plus grave que celle de la veille. Ils sont tour à tour complotistes, autoritaires, liberticides, servants de l’oligarchie et de la finance mondialiste, caniches des lobbies, donneurs de leçons bobo. 


  • paulau 17 février 16:15

    La liberté d’expression n’a de sens que si elle s’applique aux opinions qui vous répugnent.
    ( Noam Chomsky )


  • wendigo wendigo 17 février 18:56

     Il ne serait pas plus rapide d’interdire de se photographier popole ?
    Je ne sais pas mais, est-ce bien légale d’envoyer des vidéos de masturbation à des femmes, cela ne relève t’il pas de l’exhibitionisme , voir du harcèlement sexuel ? Deux faits qui sont interdits par la loi si ma mémoire est bonne, quand à la diffusion sur tweeter, c’est bien un ancien de larem (joachim son-forget) qui en est à l’origine (la justice pense le convoquer un jour celui là ?)


  • pele mele pele mele 17 février 19:42

    Quand je disais et je le redis maintenant : Favoriser à outrance le nombre de femme en politique ne fera que d’accélérer la mise en place d’une dictature .

    Et je reprécise pour être claire :--- Favoriser à outrance le nombre de femme en politique ne fera que d’accélérer la mise en place d’une dictature.

    Je ne suis absolument pas pour une interdiction mais supprimer l’obligation de parité .

    Les gendarmes en connaissent, déjà les effets pervers....

    Exemple : Le gamin de madame prit la main "dans le sac". La réaction de la mère est d’accuser les gendarmes de provocation car son chérubin n’est capable d’être un voleur....
    Un gamin qui donnait des coups de trottinette sur une voiture, devant témoins,

    à la gendarmerie la mère accuse les témoins de faux témoignage et de haine envers son enfant.....

    La société française devient un gros tas de merd......


  • zzz999 18 février 10:44

    Dommage qu’on interdise pas la connerie, mais il est vrai que ça décimerait 90% de "l’élite"......lol !


  • ETTORE 18 février 12:18

    Qu’est ce que disait Chirac, déjà ,,, ???

    "Les emmerdes, ça vole en escadrille !"

    Visiblement les connes et les cons .....aussi !


Réagir