samedi 2 novembre - par mat-hac

Les réseaux secrets d’Emmanuel Macron - Marc Endeweld

Critique de la raison européenne et son vice-président Etienne Campion recevaient Marc Endeweld, journaliste auteur de "L'ambigu Monsieur Macron" et "Le Grand manipulateur", deux ouvrages d'enquête de référence pour comprendre les dessous du pouvoir d'Emmanuel Macron : les réseaux de pouvoir qui ont permis son ascension, ses relais auprès des hommes les plus puissants de France, ce grâce à quoi il maintient son pouvoir, les caractéristiques de son personnage, la culture du secret à l'Elysée...



4 réactions


  • kirios 2 novembre 18:58

    merci mat-hac !

    encore une video intéressante...même si je persiste à croire que micron n’est , malgré son égo , qu’un exécutant du Fric


    • Croa Croa 2 novembre 21:15

      À kirios,
      Ce n’est pas contraire à ce que dit Marc. Si t’écoutes bien, entre les lignes il y a aussi cet aspect là. La cour à Macron c’est aussi un moyen de gagner en influence. Ce qui est rigolo c’est qu’être bien en cour auprès de Brigitte est encore plus efficace qu’auprès directement d’Emmanuel.


  • Curiosus 2 novembre 21:20

    Sans doute intéressant, mais trop de EUuuuuu et de Aahhhhhhhh et des Slchtttttttttt.... du papier froissé, un interlocuteur dans de l’écho, un bébé dans la pièce d’à côté... ça résonne...

    Faut un minimum  !

    Je zape !!


  • CLOJAC CLOJAC 2 novembre 22:12

    Où sont les révélations ? Quiconque n’était pas complètement lobotomisé par les médias avait compris dès 2015 que ce personnage insignifiant était l’homme nouveau idéal pour les réseaux souterrains politico-économiques.

    80% des médias écrits et audio-visuels chantant ses louanges dès 2016, puis 90% pendant la campagne électorale, une telle unanimité aurait du inquiéter...

    Ceci étant l’analyse de l’auteur est correcte quand elle enfonce des portes ouvertes : L’employé de la banque Rothschild a lancé et réussi une OPA sur la ripouxblique, favorisée par la décomposition avancée des partis et l’aptitude récurrente des politiciens à retourner leurs vestes.


Réagir