samedi 5 juin - par mat-hac

Le plus gros mensonge des féministes

Le collectif de militantes "Toutes aux frontières" organise, samedi 5 juin, une manifestation "non mixte" à Nice, pour réclamer l'ouverture des frontières, et soutenir l'immigration de masse. Pendant ce temps, les violences sexuelles ainsi que les agressions ne cessent d'augmenter en France. (+62 % dans la région PACA, 87 %, des victimes sont françaises et 95 % des agresseurs d'origine étrangère)... Mais pas un mot sur les viols quotidiennement viols, dans la rue, place Stalingrad à Paris, la semaine du 20 mai. C'est là sans doute le pire paradoxe du "combat féministe" : participer au grand remplacement, nier la source principale des violences faites aux femmes, détourner le problème sur un prétendu "système patriarcal" fondé par l'homme blanc hétérosexuel et s'ériger en défenseur de la liberté féminine... Dans un monde basé sur le renversement des valeurs, dans lequel haine de soi et folie sont tendances, après tout, il faudrait "être folle", pour ne pas être féministe, dixit l'actrice Amy Schumer.



50 réactions


  • sls0 sls0 5 juin 18:24
    • 1 femme sur 10 a été violée ou le sera au cours de sa vie.
    • Dans 80% des cas, l’agresseur est connu de la victime, et un tiers des viols a lieu au sein du couple
    • 74 % des viols sont commis par une personne connue de la victime 
    • 25 % des viols sont commis par un membre de la famille 
    • 57 % des viols sont commis sur des personnes mineures (filles et garçons)
    • 51% des viols sont des viols aggravés
    • 67 % des viols ont lieu au domicile (de la victime ou de l’agresseur) 
    • 45 % des viols sont commis la journée et non la nuit.

    Si je me fie aux chiffres ce sont des cas de figure qui ne concerne pas trop les gens d’origine étrangère.

    Le 95% de viols pas les étrangers c’est de la daube.


    • Orwell Orwell 5 juin 18:57

      @sls0

      Ces mensonges sont le fait de ce qu’on appelle le fémonationalisme. C un féminisme qui brandit la bannière de la guerre contre le patriarcat des peuples supposément inférieurs et misogynes par nature, des migrants du Tiers monde en général et de l’Islam en particulier. Les méchants ce sont les nègres et les bicots présentés en menace aux droits des femmes, droits perçus désormais comme une des valeurs de la nation, comme une des « valeurs de la République », les gentils ce sont les males aryens hétéro, chevaliers protecteurs de l’ordre sacré et créateurs de civilisations Lol.

      Ce fémonationalisme a aussi la particularité de cibler les femmes « de couleur » – surtout musulmanes – qui dans son discours paternaliste doivent être sauvées de la domination masculine dont la brutalité est inhérente à leur culture, et il couple cela à des discours pseudo-assiminationnaistes et suprématistes ( qu’il déguise en universalisme) sur leur émancipation. Bref, c le féminisme Bolloré ( Cnews) ... 


    • Conférençovore Conférençovore 5 juin 20:52

      L’antifa et le gourdiflot Sisot sont de sortie smiley


    • Conférençovore Conférençovore 5 juin 20:53

      "Bref, c le féminisme Bolloré ( Cnews) ..."

       smiley


    • rinbeau rinbeau 6 juin 01:14

      @Orwell

      Si l’on croit en Jeanne D’arc, le féminisme était sacrément sur le gril et tous les hommes des Cauchon qui n’aimaient pas les pucelles !


    • Super Cochon Super Cochon 6 juin 01:23

      @Orwell le Menteur ....... et sls0 le Mytho
      .
      .

      ARTICLE de RT
      .

      Allemagne : la hausse des violences presque exclusivement due aux Migrants selon une étude

      .
      .

    • Super Cochon Super Cochon 6 juin 01:34

      @Orwell le Menteur ....... et sls0 le Mytho
      .
      .

      Les VIOLS collectifs et répétés de jeunes filles Blanches par des Gangs Pakistanais Musulmans en Angleterre .
      .
      .
      SCANDALE des viols collectifs de Rotherham : la police a camouflé l’affaire pour éviter des “tensions raciales”, révèle une enquête
      .
      .

      Rotherham (Royaume-Uni) – Un haut responsable de la police a admis que son service avait ignoré pendant des décennies les abus sexuels commis sur des jeunes filles par des gangs de Pakistanais parce qu’il craignait une augmentation des “tensions raciales”.

      .

      Après une enquête de cinq ans, le Bureau indépendant pour la conduite des policiers (FIPOL) a mis en lumière une déclaration d’un policier de Rotherham qui avait dit au père d’un enfant exploité sexuellement que la ville “exploserait” si l’on savait que des hommes pakistanais avaient régulièrement des relations sexuelles avec des filles blanches mineures.

      .

      Un inspecteur en chef aurait déclaré que les abus sexuels “duraient” depuis 30 ans : “Comme ce sont des Pakistanais, on ne peut pas se permettre que cela se sache.”

      .

      (…) La police du Yorkshire du Sud déclare avoir accepté les conclusions de l’enquête du FIPOL et a ajouté que les commentaires de l’inspecteur en chef n’étaient “pas quelque chose que nous tolérons dans la police d’aujourd’hui.”

      .
      https://www.thetimes.co.uk/article/police-chief-we-ignored-sex-abuse-of-children-hgrhc358v


    • Super Cochon Super Cochon 6 juin 01:39

      @Orwell ....... L’ami des violeurs étrangers
      .
      .
      MERCI de nous avoir servi TON avis personnel , ou plutôt , ta propagande victimaire et mensongère d’Extrême Gauche qui défend les violeurs de femmes et d’agresseurs d’origine étrangère !
      .
      .
      .

      TU es un ennemi des droits et des libertés des FEMMES !
      .
      .
      .


    • Super Cochon Super Cochon 6 juin 01:47

      @sls0 ........ Monsieur FAKE-news
      .
      .
      " 74 % des viols sont commis par une personne connue de la victime "
      .
      .
      ______________________________________________________________
      .
      .

      Comme en Angleterre ! ....... ou la majorité des jeunes filles Blanche violées par des Gangs de Pakistanais Musulmans connaissaient leurs violeurs !
      .
      .
      car elles avaient été abordées , harcelées , violées , et réduite à l’état d’esclaves sexuelles par des Gangs de Pakistanais Musulmans !
      .
      .


    • Super Cochon Super Cochon 6 juin 01:47

      .


    • rinbeau rinbeau 6 juin 01:52

      @Super Cochon

      Oui les soldats Français ont aussi l’air de bien se régaler en Centre-Afrique !
      Ils n’ont pas l’air de détester les femmes de couleur ! Mais la grande muette est aussi sourde et aveugle !

      https://www.liberation.fr/planete/2018/01/15/viols-d-enfants-par-des-soldats-en-centrafrique-un-non-lieu-qui-ne-dissipe-pas-le-malaise_1622618/


    • rinbeau rinbeau 6 juin 01:59

      @rinbeau

      Quand aux enfants, on leur avait pourtant expliqué de ne jamais accepter les bonbons ! 


    • Orwell Orwell 6 juin 02:22

      @Super Cochon

      On t’parle spécifiquement de viol et tu parles de hausse de délits et crimes en Allemagne, on t’donne des chiffres et tu parles d’une sombre histoire de gangs. MDR smiley

       en vrai, si t’avais autre chose que tes deux neurones qui se touchent de temps à autre, tu s’rais pas un teubé d’ED 


    • Super Cochon Super Cochon 6 juin 03:54

      @Orwell
      .
      .
      Agressions sexuelles de femmes allemande par des Migrants  !
      .
      .
      .
      ARTICLE wikipédia
      .
      .
      Agressions sexuelles du Nouvel An 2016 en Allemagne ..... par des demandeurs d’asile !
      .
      .
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Agressions_sexuelles_du_Nouvel_An_2016_en_Alle magne
      .
      .


    • Super Cochon Super Cochon 6 juin 03:59

      @Orwell
      .
      .
      Va racontez ta propagande mensongère de MERDE d’Extrême Gauche à des lycéens qui ont peu de vécu ...... ils te croiront peut être !
      .
      .
      .
      Ton avis ne repose sur RIEN ! ......... moi , je donne des FAITS !
      .
      .
      .


    • yoananda2 6 juin 12:23

      @sls0

      Si je me fie aux chiffres ce sont des cas de figure qui ne concerne pas trop les gens d’origine étrangère.

      Et allez ... c’est le paralogisme (je suis gentil hein) du jour.

      Tes statistiques ne disent pas que les viols sont commis par les "étrangers" ... ni l’inverse ! Ils ne disent juste rien à ce sujet.

      Mais bon "étranger" ce n’est pas la même chose que "d’origine étrangère" non plus. Hein ?

      T’en as pas marre d’écrire des conneries ?

      Ha non pardon, jamais tu t’arrêtes, c’est vrai.

      Mais tu t’attends à ce que tout le monde gode tes stats d’épicier et tes conclusions sans lire ni penser par soi même ?

      Donc explique moi en quoi le fait que l’agresseur est connu de la victime empêche que celui ci soit d’ORIGINE ETRANGERE ?

      Ha oui, parce que sinon ça serait supposer que les français violent moins que les froncés, et ça, c’est mal. Pourquoi ? parce que ! La réalité c’est mal épicétou.


    • ZardoZ ZardoZ 6 juin 15:10

      Les deux gauchiasses ci dessus qui essayent de nous servir leur soupe daubée.
      Le roi du sac à dos et pince à vélo avec l’éléphant gauchiste de service.

      Ces deux là font une belle paire de crétins amusants tellement ils sont caricaturaux.


  • rinbeau rinbeau 5 juin 21:05

    https://gallica.bnf.fr/ark :/12148/btv1b550048668?rk=557942 ;4#

    Lorsque j’écoute cette dame nous parler de culture Française ancestrale etc..

    Je ne veut pas m’étendre, j’aimerais qu’elle consulte cette carte du 16 -ème siècle, représentée à l’envers, consultable à la Bibliothèque nationale de France, où la France s’appelle GALLIA et où Francia est représenté comme région.

    Les pays apparaissent clairement ITALIAE GERMANIA ANGLIA HISPANIAE et GALLIA pour ce qui normalement à cette époque devrait s’appeler FRANCIA où quelque chose comme ça !

    Alors les belles histoires de l’histoire.. Méfiance ma petite !

     smiley


    • mac1 5 juin 22:02

      @rinbeau
      L’histoire d’un pays ne se fait pas en un jour mais de là à laisser croire que la notre commence au 16ème...


    • Orwell Orwell 5 juin 22:45

      @rinbeau

      Le mécanisme de la mémoire collective a une extraordinaire capacité de destruction des faits. Il existe de nombreuses raisons à cette tendance à l’oubli des phénomènes historiques, qui s’ajoutent au simple désir d’ignorer les événements déplaisants. L’époque pensée renvoie toujours, en miroir, à une époque pensante.

      La France est par construction impériale, c une culture centralisée et hégémonique (Francilienne) qui règne sans partage sur une mosaïque de peuples (Basques, Corses, Bretons, Germains, Provençaux, Savoyards etc.). Les royaumes francs de Clovis étaient déjà objectivement des empires, Charlemagne s’est fait couronner empereur, les intentions de succéder à Rome ont toujours été claires, et tous les rois carolingiens et capétiens qui succédèrent à ces premiers dirigeants s’en sont toujours revendiqués. L’homogénéité de la culture française est un mythe né d’un processus violent d’absorption (assimilation qu’ils disaient au 19 ème ) des périphéries (considérées comme sauvages et inférieures) par le centre (civilisé, cela va de soi).

      Sa fiction de la culture "française" ancestrale, elle peut se la carrer dans le fion  smiley


    • rinbeau rinbeau 6 juin 00:57

      @mac1

      Ben quand on sait lire une carte…
      Le vase de Soissons, 
      le druide saint Louis qui rend la justice sous son chêne, ben voyons !
      Que de sottises ! Mais beaucoup croient fermement à l’immaculée conception !
      Alors quand on arrive à faire gober ce genre de choses.. Plus c’est énorme et moins ça parait suspect. Il y a longtemps que les possédants le savent et en joue et en triche ! 


    • Orwell Orwell 6 juin 02:27

      @rinbeau

      La culture française ancestrale ça n’existe à aucun moment de l’histoire de ce pays, jamais il n’y a eu assez de traits communs dans la population. La France était encore plus « segmentée » qu’aujourd’hui, les duchés c’était limite des petits états au sein du royaume. Sans parler de l’organisation féodale du royaume entre le clergé, le tiers état et la noblesse, fin je veux dire plus séparatiste on fait pas. Si c ça l’unité, c bien mieux maintenant. Ah c’est sûr, ces détails-là font tache dans le roman à l’eau de rose national que vend Zemmour sur Cnews


    • Conférençovore Conférençovore 6 juin 05:21

      @Orwell

      "La culture française ancestrale ça n’existe à aucun moment de l’histoire de ce pays, jamais il n’y a eu assez de traits communs dans la population."

      Mais oui, bien sûr... La culture française n’existe pas, c’est bien connu... Mes ancêtres qui remontent minimum au tout début du 16ième n’existent pas non plus bien que les archives disent l’inverse (et qu’en réalité, les leurs étaient là probablement depuis des siècles et des milliers d’années plus tôt). Ces gens n’avaient aucune culture, aucune histoire, rien de rien. Bon, dans ma région, on a commencé à façonner le paysage et creuser des étangs dès le moyen-âge mais c’est rien... Dès qu’un chantier est lancé, ils retrouvent des vestiges... mais c’est pas de la culture, etc, etc, etc... 

      Par les cultures des autres, ah là c’est pas pareil.

      Ces cuckisme des gauchiasses est fascinant. Ils s’extasient pour une case en bouse de zébu mais quand ils ont une cité médiévale fortifiée devant eux... "bof !". smiley


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 6 juin 06:28

      @Conférençovore @Orwell

      Ls identités culturelles ne sont pas des boîtes Tupperware hermétiques mais sont plutôt comparables aux zones de couleurs d’un arc en ciel. Le fait qu’elles n’aient pas de contours nets ne signifie pas qu’on ne puisse les distinguer. Ni qu’elles "n’existent" pas. Ou alors on pourrait tout aussi bien dire, comme le fait la philosophie bouddhiste, que rien n’existe en soi  pas plus la culture française que notre ego , en considérant que rien, en y regardant de suffisamment près, n’a de contour net, et que tout est impermanent. Cependant, paradoxalement, le bouddhisme lui-même n’existe que parce qu’il se fonde sur une lignée ancestrale et millénaire, d’où l’importance de la transmission. Bref, si l’on prétend affirmer que le patrimoine culturel français n’existe pas sous prétexte qu’il n’est ni totalement uniforme historiquement ni absolument localisé géographiquement... alors qu’est-ce qui existe ?


    • Orwell Orwell 6 juin 10:21

      @Conférençovore

      Eh bin putain c’était bien de la merde ton sketch de sous faf. Toi T un de ceux qui osent tout, pas vrai ? D’habitude, j’parle pas aux cons mais j’vais te faire la grâce de t’apprendre kekchose sous cortiqué du bulbe.

      Dans ma famille on a retrouvé des traces en remontant au 14e siècle, des Bourguignons qui avaient une culture bien différente de celles en vigueur en ile de France. Le duché de Bourgogne n’a été incorporé au domaine royal qu’à la fin du 15e. La culture française ancestrale, mes ancêtres ils connaissaient pas. La France était en fait un espace hétérogène rassemblant des populations qui pouvaient se réclamer d’appartenances diverses. S’ils ne venaient pas du même patelin, tes ancêtres n’avaient pas la même culture que les miens.

      L’historicité du modèle national et de ses représentations nous montre que l’identité culturelle française n’existait pas en 1800, sa création fut l’un des grands chantiers du 19e. La création des identités nationales va consister à inventorier un patrimoine commun (càd, en fait, à l’inventer), elle devait mettre en évidence la continuité et l’unité de la nation comme être collectif au travers des siècles, c ainsi que les productions symboliques et matérielles des époques pré- nationales ont fait l’objet d’une nationalisation rétroactive et c qu’au 20e siècle que cette représentation entre dans l’ère de la culture de masse. Cette construction culturelle de l’identité nationale a pour particularité d’être fondée sur un déni des cultures locales et des patois, la destruction violente des identités locales sous couvert d’assimilation et est intrinsèquement liée à la transformation des modes de production, l’élargissement des marchés, l’unification et la rationalisation des procédures d’échanges … bref au capitalisme quoi.

      Ton roman national exaltant l’archaïsme et l’immobilité d’une communauté a-temporelle irréductible, ancrée dans les profondeurs de l’histoire et existant de toute éternité, je m’en fais du P-cul, je me torche avec et j’te le fais becter. Ça tombe bien, les sous fafs vous adorez bouffer de la merde, et comme g la chiasse ce sera pour toi une volupté de fin gourmet. Bref, tu ne sais pas de quoi tu parles. Mais bon je ne suis pas prof moi, g pas à instruire des cons abreuvés à Cnews, encore moins gratuitement. Donc air’voi ! smiley 


    • rinbeau rinbeau 6 juin 10:54

      @Conférençovore

      Vous devriez lire Chateaubriand qui explique dans ses mémoires d’outre tombe que le sport national était de se construire une généalogie !

      Dès qu’un chantier est lancé, ils retrouvent des vestiges

      Juste mais le hic, c’est qu’elle ne corrobore pas le plus souvent les dires de l’histoire officielle !

      mais quand ils ont une cité médiévale fortifiée devant eux... "bof !"

      Si vous parlez de Carcassonne par exemple, il n’en restait plus rien ! Tout a été refait pierre après pierre par Viollet-le-Duc et son successeur Paul Boeswillwald pendant 50 ans !


    • rinbeau rinbeau 6 juin 11:02

      @Orwell

      Effectivement, avant la révolution Française il n’y a jamais eu d’unité nationale ! Ni de culture Française à proprement parler ! D’ailleurs en fait on ne sait rien des époques d’avant l’invention de l’imprimerie.
      C’est dur à admettre et pourtant c’est comme ça !


    • rinbeau rinbeau 6 juin 11:25

      @Orwell

      La France s’appelle Gallia sur cette carte du 16-ème siècle, mais il y a plus étrange si vous regardez bien, c’est les noms de tribus gauloises qui ne devraient plus être là depuis 2000 ans !

      cherchez l’erreur !


    • yoananda2 6 juin 12:25

      @Orwell

      Sa fiction de la culture "française" ancestrale, elle peut se la carrer dans le fion 

      Rohhh le beau sophisme Lewontin.


    • ZardoZ ZardoZ 6 juin 15:13

      Bon rinbeau tu es bien gentil, mais ton histoire remaniée à la sauce "nous étions encore tous romains sous Louis XVI" ça comme à bien faire.

       smiley


    • rinbeau rinbeau 6 juin 15:53

      @ZardoZ

      Je sais que c’est embêtant tout ça mais les faits sont là ! TETUS !
      Je ne l’ai pas inventé cette carte, ni toutes les autres d’ailleurs et pour info il y en a une du même genre dans le palais des papes d’Avignon ! D’une incroyable curiosité !


    • Conférençovore Conférençovore 6 juin 18:10

      @rinbeau
      "Vous devriez lire Chateaubriand qui explique dans ses mémoires d’outre tombe que le sport national était de se construire une généalogie !"

      Mais bien sûr, ma généalogie est une construction. Pauvre tocard va. 

      "Juste mais le hic, c’est qu’elle ne corrobore pas le plus souvent les dires de l’histoire officielle !"

      Phrase à l’emporte-pièce. 

      "Si vous parlez de Carcassonne par exemple,"

      Je ne parle pas de Carcassonne


    • Conférençovore Conférençovore 6 juin 18:21

      @Orwell
      "ton sketch de sous faf. "

      Pourquoi "sous" ? Je suis pour une France aux Français à 100% et FAF n’est en rien une insulte de mon point de vue. Le Maroc aux Marocains me convient parfaitement aussi. 

      "La culture française ancestrale, mes ancêtres ils connaissaient pas."

      Que sais-tu de tes propres ancêtres ? Probablement pas grand chose.

      "S’ils ne venaient pas du même patelin, tes ancêtres n’avaient pas la même culture que les miens."

      Phrase stupide. Nos ancêtres étaient des européens, évidemment avec des particularismes locaux, des langues, des spécificités culturelles, culinaires, etc, etc, etc. Et sinon, oui, évidemment que la Fr est une construction. Et donc quoi ? Tu te crois plus proche d’un Bantou ou d’un Aborigène pour autant ?
      Enfin, je te confirme que tu n’es pas un prof et n’a rien à apprendre à qui que ce soit : Tu es une petite merde de cuck antifa, à savoir le fond de la cuvette des Européens. Tes ancêtres te pisseraient à la raie et doivent se retourner dans leur tombe d’avoir une serpillière pareille pour descendance. Pauvre gens...


    • Conférençovore Conférençovore 6 juin 18:22

      @Gaspard Delanuit
      Je ne comprends pas pourquoi ce post m’est (en partie) adressé. 


    • rinbeau rinbeau 6 juin 18:35

      @Conférençovore

      HO ! mais il est susceptible sur son ascendance le bouffeur de conférence !
      Un Aris toto ?
       smiley


    • Conférençovore Conférençovore 6 juin 18:57

      @rinbeau
      Non, un gars du ruisseau puisque ça t’intéresse. Sinon, éloquente ta petite question de fiotte : tu as un problème avec les gens qui ont une lignée ("noble" ou non ?). Tu crois être une... construction sociale pure ou ce genre de délire ? smiley
      Allez, règle tes pb avec ta maman rinlaid smiley 


    • rinbeau rinbeau 6 juin 19:20

      @Conférençovore

      Un sage me disait un jour, tu sais les temps changent ! De nos jours les ruisseaux finissent toujours dans les égouts. Il n’avait peut-être pas tort !
       smiley 


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 6 juin 19:21

      @Conférençovore

      "Je ne comprends pas pourquoi ce post m’est (en partie) adressé."

      Parce qu’il vient compléter la réponse que vous faites à Orwell. 

       



    • Orwell Orwell 6 juin 19:31

      @Conférençovore

      J’dis que la culture française ancestrale ça n’existe pas, c’est une invention du 19e. Pq tu viens jacter sur les bantous et les aborigènes, c quoi cette jactance sur les cases en bouse ? Toutes les occasions sont bonnes pour lâcher ta jerbe puante sur les autres peuples que tu considères comme inférieur, c ça le cuistre ? T qu’un résidu de sous merde ! 

      Me parle pas de c’que mes ancêtres feraient, eux aussi ont été infériorisés comme des sauvages par des gonzes du 19e qu’avaient la même mentalité d’abruti que toi. Eh oui mon loulou, l’idéologie suprémaciste et raciste qui t’anime n’a pas servi qu’à dénigrer les « primitifs » des pays exotiques, elle a servi également à inférioriser les « sauvages » européens, c’est le thème de la « sauvagerie » rurale qui a dépeint mes ancêtres comme des animaux à deux pieds qui ressemblaient à peine à des hommes, comme des paresseux, des cupides, des crasseux aux habits loqueteux, des pauvres arriérés et ignorants, des barbares à la nature brutale qui vivaient comme des bêtes avec leurs bêtes. C ainsi qu’après moult brutalités, les anciennes coutumes, les anciennes façons de parler, les anciennes façons de voir la vie ont été balayées par l’Etat « assimilateur » dans sa visée uniformisatrice et hégémoniste qui ne pouvait se faire que par la suppression des particularismes. Drôle de coïncidence k’tu parles d’aborigènes, c’est mot pour mot l’analogie que ces pue-la-merde prenaient pour dénigrer les ruraux, pcq du point de vue du centre, mes ancêtres étaient des aborigènes. Le racisme, mes ancêtres l’ont subi aux bouts des arpions et ça a continué lorsqu’ils ont migré sur Paris. 

      Alors note le bien le fot-en-cul : mes ancêtres ils chient directement dans la ganache des pourceaux de sale raciste fini à la pisse de ton espèce !  smiley


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 6 juin 20:03

      @Orwell

      "J’dis que"

      "Me parle pas de c’que"

      Vous essayez de parler populo à l’écrit ? 



    • Conférençovore Conférençovore 7 juin 21:19

      C’te paillasson... Allez, tais-toi donc demeuré.


  • Étirév 6 juin 02:37

    Il se trouve toujours des femmes faibles pour renchérir sur l’imagination et la dégénérescence des hommes, et les soutenir dans leurs erreurs.
    À l’Ecole Pythagoricienne, on enseignait l’unité de la nature féminine, dont le principe de vie ne se divise jamais : c’était le nombre 1. Et la dualité de la nature masculine dont le principe de vie se divise en deux parties : l’une pour être conservée et l’autre pour être donnée à la génération : d’où le nombre 2.
    L’unité féminine était appelée la Monade, parce que la femme est l’être indivisé, d’où le mot individu.
    La dualité masculine était la dyade. En latin, on disait homo duplex pour désigner la contrariété du cœur et de la raison, la duplicité (le double), suprême mystère de l’existence de l’homme.
    Ce grand mystère, c’est la loi des sexes.
    « Je ne pourrais entrer dans la discussion du fameux symbole de Pythagore, un-deux, sans dépasser de beaucoup les bornes que je me suis prescrites, écrit dans une note Antoine Fabre d’Olivet ; qu’il me suffise de dire que, comme il désignait Dieu par 1 et la matière (l’homme) par 2, il exprimait l’Univers par le nombre 12 qui résulte de la réunion des deux autres : un, deux, « en, duo » (« Bi-Un », Bien). C’est le même symbole de Fo-hi, si célèbre parmi les Chinois, exprimé par une ligne entière — 1 (Yang) et une ligne brisée - - 2 (Ying) ».
    C’est là l’origine du système duodécimal qui fut généralisé dans les temps anciens et appliqué à la division de l’année, des heures du jour, des signes du zodiaque, des achats à la douzaine, etc..
    Mais le symbolisme des nombres fut profané, comme tout ce qui était secret, et les hommes instituèrent un autre système en donnant aux chiffres d’autres significations. Ils firent de « 1 » le symbole mâle et de « 0 », qui précède la numération, le symbole féminin. Et alors leur union fut 10, que l’on prit pour base du système décimal, qui remplaça le système duodécimal primitif, quand l’homme prit la direction du monde. Dans ce système, la femme fut représentée par un signe qui signifie rien, et mise après celui qui représente l’homme. Elle fut, dès lors, personne, après avoir été les trois personnes formant la triade sacrée, les Avasthases divines : Mère-Sœur-Fille.
    SUITE


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 6 juin 09:12

      @Étirév

      À l’Ecole Pythagoricienne, on enseignait l’unité de la nature féminine, dont le principe de vie ne se divise jamais : c’était le nombre 1. 

       smiley Pythagore : "Il y a un principe bon qui a créé l’ordre, la lumière et l’homme. Il y a un principe mauvais qui a créé le chaos, les ténèbres, et la femme".

      Vous inventez une "tradition" à la mesure de vos fantasmes d’une femme parfaite en étirant vos rêves. Il n’existe pas, à ma connaissance, de tradition dans laquelle la femme est "l’unité". Un être biologique mi-sexué, donc incomplet, ne peut évidemment pas représenter l’unité. Le principe féminin peut dans certains cas être associé à la communauté mais non à l’universalité. Le Féminin cosmique, c’est la forme, l’apparence, le visible, le monde phénoménal. En un mot sanskrit, c’est MAYA. Sur le plan humain, le Féminin s’exprime dans l’imagination, la beauté, la mystique et la magie (et pas exclusivement chez les femmes, évidemment). 


    • yoananda2 6 juin 12:26

      @Étirév

      À l’Ecole Pythagoricienne, on enseignait l’unité de la nature féminine, dont le principe de vie ne se divise jamais : c’était le nombre 1. Et la dualité de la nature masculine dont le principe de vie se divise en deux parties : l’une pour être conservée et l’autre pour être donnée à la génération : d’où le nombre 2.

      woooo ! et ben je savais pas que les Pythagoriciens racontaient des conneries pareilles. Heureusement que je n’y ai pas été envoyé dans ces écoles ... ouf ! je l’ai échappé belle.


  • Scalpa Scalpa 6 juin 07:44

    https://www.youtube.com/watch?v=SZN4_AYDvUA&t=2s

    Le plus gros c’est Melindo.


  • claude 6 juin 07:49

    62 000 femmes victimes chaque année de viol et de tentative de viol, et une femme de moins de 35 ans sur vingt agressée sexuellement chaque année...Parmi les victimes de viol – ou de viols -, 51 % déclarent l’avoir subi pendant l’enfance ou l’adolescence. Les viols par un inconnu ne représentent que 15 % des cas de viols sur mineur, 17 % des viols sur adulte. Dans la grande majorité des cas, c’est donc dans l’entourage familial, amical, géographique, scolaire ou de travail que se trouve l’agresseur...

    Dans 83 à 85 % des cas, le violeur connu de sa victime

    Le Parisien.


    • claude 6 juin 07:53

      @claude
      « En 2017 ce sont en tout 250 000 victimes de viol ou de tentatives de viol : 93 000 femmes, 15 000 hommes et 150 000 mineur·es. […]

      91% des victimes connaissaient leurs agresseurs et 45% des agresseurs sont souvent des conjoints ou ex-conjoints, ce qu’il signifie qu’il faut parler du viol conjugal. »

      Par Esther Meunier | 23 février 2018


    • yoananda2 6 juin 12:31

      @claude
      sans aucunement nier les violences faites aux femmes, j’ai quelques doutes sur les statistiques "modernes" ou un simple regard peut devenir une agression.
      J’aimerais bien connaître la méthodo qui a aboutit à de tels statistiques, sachant que c’est un sujet particulièrement merdique et que les cas de viols rétrospectifs (la femme se rends compte qu’elle s’est faite "violer" longtemps après, quand on le lui "explique", ça existe) peut être interprété un peu comme on veut selon l’idéologie qu’on veut pousser.
      Perso, je me méfie beaucoup de ces stats, surtout les officiels.


    • Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 6 juin 13:56

      @yoananda2

      "(sans aucunement nier les violences faites aux femmes), j’ai quelques doutes"


      Vos propos sont glaçants. Vous n’avez pas honte de nier comme ça les violences faites aux femmes ?  smiley


Réagir